jeudi 7 juin 2018

Tourner autour du pot !



"Faut-il que nous ayons la cervelle assez folle
Pour fuir ce qui nous plaît, nous charme et nous console,
Pour chercher le bonheur où son ombre n'est pas,
Et lui tourner le dos quand il nous tend les bras ! " 

Louison ( 1849 ), Alfred de Musset



"_ Hé, Faut-il tant tourner autour du pot ? ...
_Pour moi je ne sais point faire tant de façons ... "
Jean Racine, Les Plaideurs

14 commentaires:

  1. Moi ce que je me dis, c'est que j'ai du pot de te connaître, Veronica.
    Tu es une petite bonbonnière de bonheur, un pot de confiture, une aiguière d'argent pleine de baume bienfaisant.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tes mots sont doux à mon oreille, Célestine !
      Je suis rose de joie et je fonds dedans ... sourire
      Merci.

      Supprimer
  2. Qu'est ce qu'il y a dans cette petite marmitte,
    Je vois des pâtes penne, des champi des endives cuites? Sais pas? Je vais avoir un torticolis à force de chercher :)
    J'espère que ton fronton rouge n'est pas très loin. (Si tu connais un bon château, ça m'intéresse)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah gourmand ! Je te reconnais, et merci pour le conseil rouge !
      Non hélas je ne suis pas sommelière pour te conseiller un fronton, je me renseignerai à l'occasion.

      Donc, à l'intérieur du pot des r ... ! oui les champis, non pas d'endives mais des é ...
      Bin oui faut que tu cherches un peu ! rires

      Supprimer
  3. C'est plutôt dans le pot que tu tournes... ta cuillère percée...
    Les pots que tu remplis... te préparant des futurs proches radieux, savoureux et comblants...
    Les pots que tu torches - Oh la Vache !!! - en morfalouloute
    Sans que ta si lou louuuhhhhh êtes s'en trouve le moins du monde affectée, belle ombre fluette
    Alouette
    Ma maison t'est grande ouverte
    Et ma table, et mon cœur, et ma tête
    Alouette
    Avec tout ce qu'il faut pour te plaire, te charmer, te consoler et faire ton bonheur
    Marguerite, Marguerite
    Sans te plumer
    Alouette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fluette, fluette, heu, je suis une fosse mince ! rires
      Oui j'ai des fossettes alouette !
      Chacune ses tares, naisse pas ;)
      Oui, je sais, je prends tout, l'intérieur et l'extérieur, ô Marguerite, avant, aujourd'hui et demain !
      Oh demain !!! mais c'est mes neuf ans ! rires, et mon ange de raison aussi !
      Patience et langueur de tant ...

      Au clair de la
      L'une
      Mon amie, pierre
      Eau
      Prête-moi ta plume
      Pour écrire aime haut !

      Supprimer
  4. Comme c'est joliment dit ! Merci et bon week end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre exclamation douce, Bonheur !
      Bonne semaine

      Supprimer
  5. "la peau se souvient. Nous sommes des êtres de tissus"... "un territoire fragile" (Eric Fottorino).. hein, Veronica, et toi tu as bien raison de te servir directement dans la marmite ... le contenu est fort tentant en effet... pas simplement à la gamelle ! de gros bisous en attendant un p'tit petit coup de fil qui renouvellera notre amitié...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui et ma peau est fragile, je le sais tant que tu me touches là ...

      Fais-toi une seconde peau
      La vache
      Pour tes défenses

      Je pense que tu aurais aimé mon petit pot enragoûté enfourné bien chaud.
      Oh oui avec grand plaisir, très bientôt pour un p'tit coup de fil.


      Supprimer
  6. Comme toujours de très jolis mots à déguster.
    Doux dimanche chère Veronica, mes amitiés et bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour la dégustation chère Denise, et pour vos tendres passages qui me sont si doux toujours...

      Supprimer
  7. DES mots encore et toujours à savourer - et même la pluie incessante ne parvient pas à faire couler l'eau de mes yeux ...
    Je te lis, je te devine pour ce qui n'est pas écrit et c'est bien ...
    garde - toi dans tes murs et rejoins-moi par le vent qui s'attarde
    Solène qui te .. aime

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes mots s'envolent jusqu'à mon coeur, Solène, dans notre barque.
      L'eau n'arrête pas de couler, elle est pure, éclaire nos pas ...

      Tu ne peux te relire
      Mais tu peux cygner ...

      Moi aussi je suis en coeur de toi.

      Supprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !