mardi 18 avril 2017

Les rêves empotés

Les rêves empotés qu'on garde dedans
De peur de les vivre
Ou de peur d'y croire
Ont des oursins bleus
Langues d'océans
Et des rires au ciel et des rires osseux

Les rêves empotés qu'on cueille en passant
Dans la fleur d'avril
Ou au mois d'aimer
Décousent leurs cils pour mieux se donner
Aux marcheurs du soir
Aux robes animées

Les rêves empotés qu'on garde dedans
De peur de les vivre
Ou de peur d'y croire
Ont des couleurs bleues
Et des arrosoirs
De lait rouge sang et de miel heureux


Veronica B, 18 avril 2017, in Les potées osent.


18 commentaires:

  1. J'aime tes mots qui jardinent Véronica,
    oui, tu as raison, dépotons nos rêves .....
    Douce journée à toi.
    Bisou.
    Den

    RépondreSupprimer
  2. Les rêves empotées
    Ont des racines dort-amante
    Qu'il faut rêve-éveiller.....

    Comme on est bien dans ton jardin.....Câlinsss!!!

    RépondreSupprimer
  3. Quel joli jardin aux mots poétiques rempli de douces fleurs.
    Douce journée chère Veronica dans votre lieu bucolique.
    Mes amitiés et bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Denise.
      Douce nuit, dans vos champs de belle nature.

      Supprimer
  4. Parfois des arrosoirs de larmes au ciel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, qu'il faut laisser couler pour des fleurs nouvelles ...

      Supprimer
  5. Voilà un poème qui dépote !
    Croire à ses rêves comme un jardinier croit à ses fleurs...
    Oh oui !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Célestine.
      Oh que oui, regarder pousser son rêve.

      Supprimer
  6. "Des rêves empotés"♥♥♥ un superbe texte, Véronica qui fleure bon le printemps et la douceur de vivre en "dedans".
    Bravo chère poète !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Fifi pour ton enthousiasme qui me va droit au cœur.

      Supprimer
  7. quel texte !!! je lis et je relis et je passe un moment avec toi et ce début de printemps qui va à ta beauté ...
    je fais un rêve : jouer au jardinier avec toi - composer
    et mélanger - jouer au paysagiste ... tout ce que j'aimerais
    faire en ta compagnie ... dis-moi oui et mon jardin va sourire ..
    Solène

    RépondreSupprimer
  8. Comme je les aime, les rêves empotés qu'on cueille en passant ! Ce sont les plus beaux, plus légers que l'air ils colorent la vie aux senteurs d'avril :)

    RépondreSupprimer
  9. Nos rêves
    tout terrés dedans
    ont gardé entre leurs dents
    mille fleurs des chants ...
    Nos rêves
    colorés d'art-gens
    ont gardé sur leur peau
    nos petites mains d'enfant ...
    Je les vois verser,
    goutte à goutte,
    tout le lait des entonnoirs,
    offert du sein de nos silences
    soir après soir .... (Sabine)

    RépondreSupprimer
  10. Mes rêves empotés, je les cultive, et parfois je les déterre et je les rempote !!

    RépondreSupprimer
  11. Oh oui, cultiver ses rêves et les rempoter en forme de projets !!!
    Beau texte Veronica !

    RépondreSupprimer
  12. Et tous ces rêves en peau, en poésies, surgissent de leurs pots pour s'étendre et ne plus attendre.

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !