mardi 20 décembre 2016

Comme si tu étais là ...


Je vous souhaite une douce nouvelle année 2017.
Vous êtes dans mon cœur
Mes amis innocents.   

++++    ++++  ++++  ++++ 



Je vous ai tant laissés
Disparue volontaire
Dans des mondes qu'on crée avec un bout de main et le ciel et la terre
Mes chers amis du vent

Je vous ai tant aimés
Dans nos années
Lumière
Celle qui ensoleille le cœur et qui l'éclaire
Comme un abri confiant où les mots s'abandonnent

J'ai ton sourire en moi
Que je n'ai même pas vu
Je connais ta façon et un peu de ton âme
Ma sœur ma fréquente

Le sais-tu seulement
M'aimais-tu donc au temps
Où nous étions poupelles ? ( oui le mot est sorti comme ça, il me plaît, pas toi ? Des poupelles pourraient être des âmes complices, de petites peaux humbles et humaines qui écrivent, sincèrement, naïvement, avec les doigts vers l'autre sans savoir que l'autre, par le plus incroyable des miracles de notre siècle, va lui répondre, avec son cœur et va même aller plus loin, doucement le connaître, au delà de lui-même, comme une grâce infinie ...  )

Oui les mots
Ce son tu ( ma musique endormie )
Car il le vaut bien et je l'ai préservé
Comme virginité pour me refaire un nid

Je suis devenue pudique
Crottée de bottes d'ombre
Mais l'ambre de mon cœur perle toujours pour toi
Même si je t'écris à l'encre sympathique

Le don de soi peut-il un jour s'éteindre
Et le pardon s'arrêter de courir entre nos impatiences
Le souvenir heureux et qui ne trompait pas
Le jardin parmi lierre

Comme si tu étais là
Dans la craie des matins
Que nous taillions ensemble
Petite rose femme
Petit frère noble

Tu en voulais d'aime haut
Prends-les dedans la paille
Je les ai fais pour toi

Comme si j'étais là ...

Veronica B, 20 décembre 2016. Toujours fidèle à vous.


15 commentaires:

  1. Mais sage est ta plume qui s'envole vers nous sans se poser au commencement de cet hiver puisque les fleurs déjà s'intériorisent pour reposer leur belle âme rebelle et docile.

    RépondreSupprimer
  2. En lisant tes mots lovés dans la paille ... c' est comme si tu étais toujours là ..:-)

    RépondreSupprimer
  3. Ravie de te relire...
    Et tu vois, on est toujours là. ;)

    RépondreSupprimer
  4. Comme Eole garde les vents
    Tu reviens dans ton Jardin d'Aime Haut...
    Tu retrouves le pas qui éclaire
    Ensoleille les coeurs griffés

    Ta manière dégouline d'âme et d'ambre
    Main-tenant le caractère parlé qui s'attache à l'infinitude de soi

    Dans ton nid de plume construit de paille de terre et de ciel sensible

    Ton être d'or écrit à l'encre secrête d'un jus de six-troncs est encoeur ardent et généreux
    Eclairé par les mots en-chantés par la mêle-ancolie de Renaud...

    Je pleure et me souviens de ces jours heureux
    "Poupelles" nous étions comme les cinq doigts
    De l'âme, hein !

    Et tes mots sont écrits pour moi....
    Je les prends et les garde dans la paille de la crêche reposée

    En attente

    "Comme si j'étais là"....
    Au-pré de toi.

    Merci Veronica de revenir sur le chemin de la lumière de Noël, que je te souhaite soyeux comme tu l'aimeras.
    Bisou.
    Den

    RépondreSupprimer
  5. Un beau cadeau...après belle geste-station dans ton jardin dit-vert...Merci!
    Câlinsss
    Quand j'aime une fois, j'aime pour toujours
    https://www.youtube.com/watch?v=i65bw7npfeI

    RépondreSupprimer
  6. Ton poème parle à chacune comme si elle était seule avec toi, les yeux dans les yeux et le coeur sur la main...
    Bien sûr que nous sommes là, toujours à l'aguet de ton retour.
    Tes mots sont toujours adorablement tricotés.
    je t'embrasse en bouquet d'étoiles
    Reviens plus souvent !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  7. Tu es revenue auprès de nous, nous faire un petit coucou au moment de Noël que je te souhaite joyeux entourée des tiens !
    Je suis très émue à la lecture de ton poème, il est si personnalisé et pourtant ! Chacun de nous prend une petite part de la beauté de tes mots et s'en retourne à ses occupations, le coeur léger !!!
    Je t'embrasse et te dis à bientôt

    RépondreSupprimer
  8. Douce lumière chaude de te lire en cette saison de froidure et de nuit.
    Une douce lumière qui palpite en mon coeur, souvenir jamais ne s'éteint...
    Moi qui depuis trop longtemps ne suis ni présente ni absente.
    Bises tendres pour accompagner ta fin d'année.
    Erell

    RépondreSupprimer
  9. bonjour la Bel'Rouge
    l'absence sans l'absence
    nous sommes encore là
    même si loin parfois
    mais vivantes quelque part

    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  10. comme toi, j'ai laissé celles qui m'étaient chères dans
    quelques endroits magiques où je les ai cachées
    puis-je les retrouver sortant de quelque nuage qui s'entrouvre un moment ...

    mais toi, toi, mon amie à jamais
    heureuse de te lire, heureuse de te voir
    belle et douce , trop absente mais tant là
    cependant ...

    en ces instants de fin d'une année douloureuse,
    je peux te dire encore comme tu me manques ...
    manquée tu m'as laissée vivante mais dans l'absence

    veux-tu que j'ajoute quelques mots encore car te quitter
    me fait mal ? j'imagine ton sourire - laisse-moi l'imaginer..

    tu seras avec moi quelque part dans cette nuit qui ouvre
    des moments où ta main dans la mienne , nous
    serons soeurs - soeurs poupelles si tu veux ...

    mes baisers t'accompagnent

    Solène

    RépondreSupprimer
  11. une très belle surprise

    RépondreSupprimer
  12. Quelle bonheur de vous lire à nouveau chère Veronica. Vos mots sont une douce musique.
    De tout mon coeur, je vous souhaite une très belle nouvelle année 2017 avec toute ma tendresse.
    Je vous embrasse ♥

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Veronica. Je te souhaite une bonne et heureuse année, pleine de jolies choses et débordante de bonheur.
    A bientôt
    Bisous bisous

    RépondreSupprimer
  14. Je te sens sur mon épaule, amie,
    ce balance-aimant de la rose,
    un-visible,
    mais son parfum de TAIRE !
    Et vive cette nouvelle ère
    de poupe-ailes,
    bateaux ivres,
    oiseaux de bonheur ......

    ETRE-TONNANTE année à toi, pleine de cool-heures : sabine

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !