vendredi 2 septembre 2016

Soufflé de l'espérance ...

Je souffle sur l'arbre breizh
Pour que ta joie expire
Fleurs hissent de la genèse
Nos meilleurs inspirs.

Je souffle sur mes peurs
Qu'elles naviguent au loin
Je vois monter le chœur
D'un monde plus humain.


Je souffle sur ta fraise
Petit bout d'être chair
Qui vient de naître à nous
On te regarde doux.


Souffle est de l'espérance
Pour notre beau pays
Et tous les tollés rances
Juste mains treize unies ...


Veronica B, 1er septembre 2016,  in Soufflés d'espérances.



9 commentaires:

  1. "Petit bout d'être chair
    Qui vient de naître à nous "? un vrai petit bout ?
    plein de bisous pour lui ou elle
    Superbe billet et image gourmande, mots tout doux et rythme foufou :-)

    RépondreSupprimer
  2. Dis-moi quand on souffle normalement on se dégonfle...!!
    Vite vite consomme ce délice qu' est la vie ...
    inspirez ...soufflez soufflez soufflez ...et re...inspirez ..c' est mon kiné qui me l' a dit encore ce matin ...:-)
    Doux bisous sur le souffle du vent

    RépondreSupprimer
  3. Un tollé rance... voilà qui est bien dit !
    Et ce soufflé breton a l'air drôlement bon !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  4. ...J'ébouriffe mes troubles mes vertiges
    Qu'ils sillonnent ailleurs
    Je vois naître ce que je crois et espère
    Les prémices d'une humanité plus sensible.

    Merci Veronica..
    Den

    RépondreSupprimer
  5. merci pour tes mots comme un baume sur les cœurs.

    RépondreSupprimer
  6. "Un petit bout d'être chair"... c'est doux, tout doux, une merveille. Merci de vos mots plein de tendresse chère Veronica.
    Et ce soufflé me semble si bon!

    Mes bises très amicales ♥

    RépondreSupprimer
  7. Qu'il est bon de te lire en ton jardin d'amour et de paix et te découvrir comme un trésor dans mon paradis presque perdu... ton soufflé insuffle la gourmandise de la poésie et d'une meilleure vie.

    RépondreSupprimer
  8. Je prends quelques parts de ton soufflé merveilleux pour l'emmener sur les chemins où nous le partagerons tous ensemble, homme de tous bords, de tous âges et de toutes couleurs, le bénissant pour sa douceur, y mêlant la chaleur de nos mains et nos lèvres d'enfants ....

    Que j'aime ces chemins de gourmands-disent .....................

    Je t'envoie un saoûl-rire, ivre de beurre de charité : sabine

    RépondreSupprimer
  9. Chère Véronica, ce n'est pas pour me plaindre, mais il est de fait que je suis en dépression depuis environ 2 mois et donc que la période est très difficile. Mais bien sur je suis dans un processus de soins et j'espère que les mots, le Verbe, la nature et le bel accompagnement de ma compagne vont me redresser !
    Continue bien dans ton art de jouer subtilement avec les mots !
    Belle continuation
    Yanis

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !