mercredi 6 août 2014

Année surannée

 " Comment peux-tu vivre vivre sans moi maintenant que tu me sais " 


Année surannée
L'âme et l'ancolie
Sentent le col chic
Et Saint germa des prés
Je danse toute seule
Libre dans ma tête et douce aux souvenirs
Valse en cils
Où êtes
Vous ?
En faon de ton jour
Chaque fois jamais
Des mots et des
Sommes de nos voeux
Pis eux
Que feront-ils donc 
De ce temps caduc ?
Les fouilles tombées
On ne cherchera plus
A creuser les mots
Reste le grand seau
Rempli du parfum de l'eau de tes joues
Comme un gant sourire
Lettres ou pas lettres
Ecrire ou quitter la robe d'Aime Haut
Avec une faim à damner le beau
Année surannée
Pousse long vers l'an
Dans les rêvosées
Once rêvera
Encore
...

Veronica B, 6 août 2014