mardi 10 juin 2014

Entre vous, émoi ...

 Racines, élaborant le chêne ...
Vous êtes comme des radiographies de quelque chose en nous .
...
Sur la page blanche
Tombe une fourmi
Avec peut-être des ailes d'ange.
...
S'improviser un réseau de racines
Qui relierait entre elles toutes les racines ?

Eugène Guillevic

 
( Les grandes baigneuses, 1900-1905, Huile sur toile, Paul Cézanne.)

Cher ami(e) derrière ton écran, toi qui pianotes vers moi et réciproque aimant.
On commence à se connaître un peu, du moins j'aime à le croire, après toutes ces années.
Cézanne est quoi ... " Je suis le primitif d'un nouvel art" a dit Paul Cézanne.
Ou l'art de s'apprécier dans le virtuel, de se respecter, de se visiter, de se cultiver, de se renouveler.
Je suis toujours émerveillée  (oui le mot est exact, il n'est pas trop fort, il effleure même ) que l'on puisse se retrouver en humanité, sans même se connaître. Pauvres humains capables de se donner du bien, du bon, du vrai, dans cette société qui isole souvent, n'est-ce pas marvelous !
Qu'en serait-il si nous nous connaissions.
Ici, il n'est qu'à pousser la porte, d'ailleurs elle est toujours ouverte sur coeur.
Oui, toi es moi, ou presque.
Qui s'heureux semble s'assemble ?
Comme un sas humble ou se retrouver. De nuit comme de jour. De tristesse comme d'allégresse.

Il m'arrive de penser à vous, quand je regarde mes fleurs, me croyez-vous.
En tout cas, on pourra dire : toi et moi, on aura passé, en se regardant. Passant, se regarder.
Pour s'heureux garder, c'est peut-être autre chose, on change si souvent, on s'émeut, oui on s'aime heu, puis on mue, parfois on s'oublie, c'est d'homme âge, pauvres hommes, hume haine condition ? mais la consolation, c'est le pardon, et le ciel bleu c'est l'Espérance qui nous est donnée ...
La joie de vivre et de le savoir !

Veronica B, 10 juin 2014, à vous qui passez sans me voir ...


samedi 7 juin 2014

As-tu vraiment bon caractère ?


Tu n'as pas très bon caractère
Après tout, qu'est-ce que ça peut faire !

Aurais-tu des "p'tits- à-côté" qui m'invitent à te pardonner ?


Sans faire d'ictère, sans même aiguiser ta colère, après tout qu'est-ce que ça peut faire, petite cache aux tiers, si je t'aime au delà des guerres, tu n'as pas très bon caractère, changeante, austère, esthète en l'air ! tu n'as pas très bon caractère et moi je suis un frais mystère !

Saurais-tu me parler de ton caractère, allons fais-toi le plaisir des mots en "ère" ( ou maudits hiers ), 
mon ami(e) ...


mercredi 4 juin 2014

La rose égale ...


Je suis devant la fleur 
Que je ne nomme pas.

Elle attend
Et j'ai du plaisir

A la voir qui se tend
Vers ce qu'elle doit être

*

Quand on n'a pas le goût
De saisir le jour,

La rose elle-même
N'est que du végétal.

*

Crois-tu
Que pour en arriver là,
Pour ainsi s'épanouir,

La rose n'a pas dû souffrir ?

*

Rose,
Regarde-moi.

Ce n'est pas
Que je sois seul au monde,

Mais toi,
Toi.

*

A rose égale,
Soleil égal.


Eugène Guillevic, 1989, Composition végétale.