mercredi 2 avril 2014

Le Jardin d'Aime Haut s'endort ...

 Chers ami(e)s d'Aime Haut

Tout doucement, tandis que le printemps revient, il semblerait que le Jardin se soit endormi ...

Je n'alimente plus beaucoup en billets, pas de photos récentes à offrir, je visite mes liens avec moins de méthode et je ne chasse plus ...(sourire) Je dois me rendre allée, vie, danse ...
Une autre page se dessine avec le départ et l'absence d'êtres aimés qui ont peuplé et animé ce même lieu, un vrai jardin qui m'avait inspiré le nom de cet espace (que parcourait du soir ad orée toujours à mes côtés un animal adoré ...) qui s'est refermé lui aussi sur un autre lieu de vie à découvrir, créer, aimer haut ... 
Aussi, je le sens au creux de la toute petite voix, ne voulant pas tomber, revenir ou demeurer dans la nostalgie ( par les photos, les mots qui tous me rappellent ... )  il est temps pour moi de vous faire mes hauts revoir, en vous disant bien combien j'ai aimé vous connaître, partager le long de ces mois, avec chacun, chacune d'entre vous ce qui nous tient le plus à coeur, en notre belle et unique complicité. Je ne vous oublierai pas.
Je reviendrai sûrement un jour cultiver l'enthousiasme et l'amitié. Autre étang, autre lieu ?

Je vous embrasse dans la paix, la joie et la fraternité. 

Merci.
Bien à vous.

Veronica B, le 2 avril 2014.



32 commentaires:

  1. Chère Veronica, l'autan décoiffe en Laura gais mais ce gué qui passe et ce souffle d'eau revoir sont à la fois doux et violents, car césure et brisure font plus pour notre pâte intime que bien d'autres ressauts. L'exit me donnera de l'eczéma c'est certain, mais ce ne sera pas la déroute puisqu'elles peuvent se croiser. Si lance m'était comptée ce ne serait pas dans le flanc, même en tirant à moi la couve air dur mais j'admets que les raisons ne manquent pas pour battre en retraite sans la coulpe, car la connexion poulpe et tente acculée finit par peser car l'or dine air est le plus prégnant et le plus exigeant.
    Mon amie va en paix sur ce chemin que tu as choisi, regrets et joie confondus dans le souvenir des mots partagés.

    RépondreSupprimer
  2. Tu vas nous manquer... mais c'est normal; un page s'est tournée... Peut-être au prochain chapitre auras-tu envie de nous rejoindre...
    So long Véronica...

    RépondreSupprimer
  3. C' est une nouvelle inattendue un peu triste...
    Même si tu n' es plus là , sages que tu ne deviendras jamais personne...:-)
    Mais j' ai tout de même un problème , c 'est la crise , c' est sur ...alors chez qui allons-nous nous réchauffer..?
    Te savoir libre et heureuse me comble...Va " my pretty girl "
    Plein de baisers que tu n' as pas volé..! :-))

    RépondreSupprimer
  4. C'est le printemps, il y a mieux à faire que de s'occuper d'un blog.
    Mais à bientôt j'espère. :)

    RépondreSupprimer
  5. Comme je vais vous regretter chère Veronica... Vos billets m'enchantaient, à chacun un mot gentil plein de tendresse. C'était un havre de paix!
    Continuez de cultiver votre beau jardin, je l'aime.
    A bientôt, peut-être... de tout coeur.
    Je vous embrasse très fort ♥

    RépondreSupprimer
  6. Je me glisse dans le commentaire de Mathilde :-)
    Et comme chacune et chacun d'entre nous, j'espère te revoir, te relire en d'autres temps, d'autres lieux, d'autres images !
    Profites du soleil et refais le plein de belles choses !
    Schmoutzele en pagaille !

    RépondreSupprimer
  7. oh c'est triste mais tu as raison si tu envie d'arrêter il faut écouter ton cœur , dans mon petit cœur de mousse j'ai une petite case , c'est la tienne de temps en temps je l'ouvrirais et il en sortira toutes les gentils choses que tu as pu écrire dans mon blog et toutes les jolies choses que j'ai pu voir chez toi ! je te souhaite une bonne continuation dans ta vie chère Veronica, je t’embrasse très fort !

    RépondreSupprimer
  8. Dejà que j'ai le vague à l'âme, maintenant ce sera l'âme vague. ;)
    1 2 ces 4 peut hêtre que je feux raie de m'aime. Bisous à trés bientôt, ailleurs.

    RépondreSupprimer
  9. Je comprends, je ressens tout comme toi ...
    Je te souhaite un beau printemps, plein de fleurs au cœur.
    Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
  10. tes mots vont me manquer mais nous nous retrouverons ailleurs...

    RépondreSupprimer
  11. ...Oh ! Veronica !! que de belles oeuvres chez toi... rirons-nous en choeur sans "t'Aime Haut" "ton jardin" si beau à découvrir encor ...travaillé par demain qui jardine en corps si bien , ...- jamais par oeil, j'aimais plus autant... mais je comprends.. je ne suis pas très pressante sur l'étoile âmie, aussi.. le printans sera bô au coeur des fleurs, des mots que tu planteras, que tu bineras à la terre nouvelle ressuscitant ainsi d'autres beautés gavées par le sOleil de chêne-houx, ici en ribambelles soyeuses à rechercher ton âme d'amie-t-y'est tendre et douce heureuse.. tu nous manques déjà... mais je sais que je te re trouverai ailleurs sur d'autres sentiers de la vie !
    Sonner..... qu'un haut revoir !
    Je t'embrasse, veux-tu ?
    Den

    RépondreSupprimer
  12. La-larme a son-nez...est-ce peau-cible....
    Je sais bien que la vie est mouve-amant qu'on ne peut en-ferme mai...
    Il faut laisser-râler dans un mur-à-mur le pas-assez...et voir là-venir le miel-heure....

    Je te laisse-hâler chère Veronica mais te garde en mon coeur!

    RépondreSupprimer
  13. C'est vrai .. il me semble qu'un jour tu es venue d'un nuage et nous avons fait connaissance au fil des mois et des années .... j'attendais tes mots et tes images comme une jolie récompense ...
    chaque billet étant un moment de bonheur ... je veux croire absolument que tu nous reviendras ..
    J'ai mal haut coeur - tu me manques déja tellement ...

    Il y avait tant et tant de choses que tu n'avais pas dites - tant de printemps à fêter ...
    je te le souhaite ce printemps rempli de fleurs en beauté rien que pour toi !

    Je garde précieusement toutes ces jolies choses murmurées rien que pour moi et qui me remplissait d'émotion souvent ...Je t'embrasse pour tout cela ...
    Merci d'être passée dans ma vie , Véronica !
    Solène

    RépondreSupprimer
  14. Que dire ??? Je suis sans mot devant ce départ et c'est en fait le deuxième fois et comme la première fois je reste sans voix !!!!
    Mais je sais qu'un jour tu viendras chauffer ton coeur à mon bois...
    A bientôt sous d'autres cieux !!!
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  15. je viens de lire la disparition de Virgule le chat de Fanfan alors je ne peux m’empêcher d'avoir une pensée pour toi et ta jolie Toss , elle était si belle ! je t'embrasse fort !

    RépondreSupprimer
  16. Oh, tes mots là posés
    Qui semblent un peu tristes
    Qui semblent en attente d'un sursaut
    D'une petite joie tombée dans l'herbe,
    Prête à se relever et à pousser haut !
    A bientôt, alors A bientôt
    Avec ta passion, avec tes mots
    Ma "petite" fée Printanière,
    jolie bouquetière
    Qui part ce reposer au grand air.
    Bisous, bisous !

    RépondreSupprimer
  17. A très bientôt. Certains moments demandent du silence, je le comprends. Je vous embrasse.

    RépondreSupprimer
  18. Beaucoup de mes amis sont venus des nuages
    Avec soleil et pluie pour simple bagage

    Para tí un beso silencioso, con mucho cariño, un abrazo fuerte

    RépondreSupprimer
  19. Les carrefours de vie sont semés de surprises bonnes ou moins bonnes.
    ta vie t’appartient, ce lieu dont tu as fait le plus beau des lieux de rencontre et d’amitié ; ce lieu, tu en es seule dépositaire.
    Je ne crois pas que tu partiras tout à fait d’ici, je crois que la porte restera ouverte mais si les mots d’aime haut restent désormais suspendus.
    Moi aussi , j’ai cent fois été tentée, j’ai vu disparaître des gens que j’ai tellement aimés, j’ai tu la souffrance ou je l’ai transformée en mots qui n’atteignaient pas toujours leur cible.
    Je te remercie pour ta belle amitié, ton espoir dans la vie, tes partages, tes sourires.
    Mille baisers tressés de mille fleurs et une chanson https://www.youtube.com/watch?v=KMNGVqT00sQ

    RépondreSupprimer
  20. il faut suivre ses envies, réaliser ses rêves; j'espère que ton départ n'est qu'un au revoir !
    prends soin de toi, des tiens, de ton jardin !
    je t'embrasse Véronica

    RépondreSupprimer
  21. J'espère que cet éloignement ne sera que momentané. De toute façon, nous sommes là et on t'attend
    Bisous bisous chagrinés

    RépondreSupprimer
  22. Elle est bien belle cette version de Jean-Louis. Mélomélo dit mélo, caramel mou, coeur tendre.
    Tiens je vais faire un copier coller pour chez moi, pour cher i. ;)

    RépondreSupprimer
  23. Je te comprends tellement ma chère Véronica ... Une très belle reprise de Barbara
    Tendres pensées pour notre chère Toss
    Je t'embrasse très fort

    RépondreSupprimer
  24. Il faut du temps pour entretenir un blog et la vie est plus importante qu'un blog. Mais j'espère tout de même te relire de temps en temps. A bientôt peut-être.

    RépondreSupprimer
  25. La belle dame s'en est allée. Déjà son visage nous manque. Même une ombre, même un reflet. Ou juste un mot laisse sur nos pages, amical.
    Il est trop dur le temps où les fées s'évaporent.....
    Toss, mon amie, de l'endroit ou tu es fais dire à ta maîtresse comme elle manque à ses amis.

    RépondreSupprimer
  26. Il semblerait que le jardin soit endormi...
    Douces pensées,

    RépondreSupprimer
  27. il s'endort mais je viens y faire une petite halte ! ah qu'on est bien ! Nous aussi on ne t'oublie pas ! bise de la bébête à Bon Dieu !

    RépondreSupprimer
  28. Chère Véronica, je viens faire un petit tour dans ton jardin endormi... C'est comme les saisons, il faut savoir attendre l'éclaircie... Prend tout le temps nécessaire pour VIVRE !!!

    Douce amitié



    RépondreSupprimer
  29. Très Chère Véronica

    Il n'est point ici bas d'heure si fortunée
    qui ne doive finir et n'ait son lendemain
    c'est la loi de ce monde et notre destinée
    ne veut rien d'éternel dans le bonheur humain

    notre plus longue joie est vite terminée
    ce n'est qu'un champ d'oiseau dans l'arbre du chemin
    l'adieu, le triste adieu vient clore la journée
    sans qu'on ait eu le temps de se prendre la main

    mais l'absence n'est rien quand l'amitié demeure
    et sur le portail clos de la belle demeure
    où nous avons vécu, rêvé au jour le jour

    la fleur du souvenir s'entrouvre et s'épanouit
    et son parfum divin embaume notre vie
    de l'instant du départ à celui du retour.


    Merci pour tout ce que tu nous a donné, porte toi bien et à bientôt.

    En toute affection

    Renaud

    RépondreSupprimer
  30. Comme cela m'a fait plaisir de respirer à nouveau tes mots sur mon blog !

    Très affectueusement

    RépondreSupprimer
  31. Ah, je vois, je vois que la beauté se laisse caresser par les rayons du soir ! ;)

    RépondreSupprimer
  32. Une brassée de schmoutzele pour toi dans ton beau jardin chère Véronica !

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !