samedi 8 février 2014

Il faut souffrir pour être bien ?


L'expression populaire nous dit : " Il faut souffrir pour être belle "
( en admettant qu'il faille souffrir pour être belle et/ou qu'il faille être belle tout simplement ) 

Mais peut-on dire alors : " Il faut souffrir pour être bien " ?



Qu'en penses-tu âmi(e) ?



18 commentaires:

  1. Presque toutes les civilisations, anciennes, lointaines, ou plus proche et récentes, ont imposé des contraintes à la femme concernant son physique, sa beauté, son charme. Bien sûr, il est nécessaire de faire des efforts, de ne pas se laisser aller, mais n'a-t-on pas oublié l'esprit et le coeur ? Aujourd'hui, on tend vers plus de naturel et de bien être, mais la beauté est encore très liée à l'argent que l'on dépense pour parvenir au look désiré, l'entretenir et le changer régulièrement. Faut-il souffrir pour être bien ? Oui, non, cela dépend de notre capacité à nous accepter imparfaits et à garder l'optimisme malgré les tracas de la vie. Une personne qui va vers les autres, engage facilement la conversation, rebondit face aux échecs, se sentira forcement plus en confiance qu'une autre restée centrée sur elle. Elle aura conscience d'être en mouvement, en chemin ... Sans être forcément bien à chaque instant, mais c'est notre condition humaine que de chercher !

    RépondreSupprimer
  2. Ce poème de Fernando Pessoa, du gardeur de troupeaux

    XXI

    Si je pouvais croquer la terre entière
    et lui trouver un goût
    j'en serais plus heureux un instant...
    Mais ce n'est pas toujours que je veux être heureux.
    Il faut être malheureux de temps à autre
    afin de pouvoir être naturel ...

    D'ailleurs il ne fait pas tous les jours soleil,
    et la pluie, si elle vient à manquer très fort, on l'appelle.
    C'est pourquoi je prends le malheur avec le bonheur,
    naturellement en homme qui ne s'étonne pas
    qu'il y a ait des montagnes et des plaines
    avec de l'herbe et des rochers.

    Ce qu'il faut, c'est qu'on soit naturel et calme
    dans le bonheur comme dans le malheur,
    c'est sentir comme on regarde,
    penser comme l'on marche,
    et, à l'article de la mort, se souvenir que le jour meurt,
    que le couchant est beau, et belle la nuit qui demeure ...
    Puisqu'il en est ainsi, ainsi soit-il...

    RépondreSupprimer
  3. Souffrir pour être bien ? A première vue, NON !
    Ce qui nous aide à nous sentir bien, c'est être reconnu par un autre, reconnu et apprécié dans notre singularité (je résume).
    Mais parfois pour prendre conscience de ce qui nous entrave pour être heureux, il nous faut passer par des épisodes douloureux.... Vastes questions ma chère...
    Bisous bienheureux :-)

    RépondreSupprimer
  4. ..Qu'il en soit ainsi, Veronica.. la souffrance permet de grandir pour toutes choses, sur le chemin, de pousser comme les fleurs au jardin d'en Haut regardent tes agneaux si beaux, si doux, et apprécier l'ombre et la lumière, la nuit et le jour, ...."que le jour meurt, que le couchant est beau, et belle la nuit qui demeure"...
    Merci Veronica pour le poème de Fernando Pessoa.
    Bisous du soir.
    Den

    RépondreSupprimer
  5. Bien vieille partenaire, cette souffrance- là. Et lorsque je crois l'oublier, il y a toujours une bonne âme pour me faire redescendre sur terre violemment. N'en déplaise à Pomme, hélas. C'est un beau sujet là, Dame oiselle. ;).

    RépondreSupprimer
  6. Le poème de Fernando Pessoa confirme ce que je pense du bonheur. Il n'est jamais lisse et on ne choisit pas définitivement son chemin, la vie, notre vie connaît des hauts et des bas, c'est ce qui fait apprécier à juste titre les plaisirs, les beautés de l'instant, chaque petit bonheur...
    Vivons intensément et sans façon quand le ciel est bleu intense !!!
    Bisous sans aucune façon

    RépondreSupprimer
  7. et bien moi en ce moment je souffre de savoir ma maman très malade et de ne rien pouvoir faire pour l'aider et bien je ne suis pas bien !

    RépondreSupprimer
  8. Souffrir pour être bien? Mais non! Cette idée vient je pense de la religion, de l'idée de Rédemption: souffrir sur terre pour être heureux au paradis.
    Pour la non croyante que je suis, seuls les moments de petits bonheurs terrestres nous font nous sentir bien.
    Magnifique poème de Pessoa!
    Merci, feliz día!

    RépondreSupprimer
  9. J'avais lu " il faut s'ouvrir pour être bien " une affirmation interrogative déviée, mais si souffrir nous permet de nous rapprocher des autres et de comprendre qu'on n'est pas seul à traverser des épreuves , ça peut aider, je sens que je vais manquer de place pour développer. Quand on ne sait plus se satisfaire de ce que l'on a pour des tas de raisons, certaines moins bonnes que d'autres, et que l'on plonge au fond du trou il n'est pas anormal que revoir la lumière ne soit pas un bienfait , que revenir à la normal et à une station debout symbolique ne soit pas bénéfique, que se retrouver soi et changé par cette expérience immersive on puisse changer enfin de perspective et que cette modification de la vision des choses ne nous amène à des progrès certains . Mais c'est à chacun de se le voir (comme on dit en pays toulousains, n'est ce pas véronika :)

    RépondreSupprimer
  10. J'ai souffert dernièrement d'avoir perdu un être très cher... De savoir qu'elle ne souffrira plus me fait du bien, cela me console du grand vide qu'elle laisse
    Merci d'être passée, d'avoir savouré "The Lunchbox". Amitiés épicées. Bises

    RépondreSupprimer
  11. Menfin, la piou belle est là, pas loin.
    Et si tu appliques la proprioception, fermes les yeux, et fais comme si tu jetais un papier dans une poubelle virtuelle, et tu retrouveras l'emplacement idéal de ta poubelle. :)

    RépondreSupprimer
  12. Alors vous avez du beaucoup souffrir...
    Dit le miroir...

    RépondreSupprimer
  13. Je n'en sais rien… la recette du bonheur on l'a découvre avec le temps.
    Souffrir pour être belle…. non, sans aucun doute :-)
    Mais souffrir pour être bien… peut être, car traverser des épreuves nous montre au combien la vie est fragile et précieuse… alors savourons chaque jour et chaque minute à leurs juste valeur !!!
    Bizzzz et bonne semaine
    Lolo

    RépondreSupprimer
  14. Re-clamons le droit au bien être sans se sang tire coupable !
    Pourquoi ma bonne heure serait-elle incompatible avec la tienne ?

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour chaque pierre précieuse déposée au jardin ...

    Tendre aimant, à vous
    Veronica

    RépondreSupprimer
  16. Pour être bien...
    il faut s'ouvrir
    il faut s'offrir
    il faut sous-vent rire
    il faut soufle-ivre
    mais soufre-ire...c'est bien....difficile....

    Câlinsss!!!

    RépondreSupprimer
  17. Avancer c'est ce qui compte avant tout lorsqu'on est en face d'une souffrance.

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !