jeudi 2 janvier 2014

Ce conte hanté ...



Il était une fois ...

Faut-il voir petit ou voir grand ?
Une petite musique de vie, une grande leçon de panier ...

Court ou long ?
à vos longs thés, rond ou carré, un carré court ...

Se contenter ... ? Un art de vivre ?
Apprendre à vivre avec moins, avec mieux ...

De quoi te contes-hantes tu ? 
Que lis-tu qui t'agrandit ... te fait rêver, t'apprend le vrai ...

Ne plus se raconter d'histoires qui ne nous correspondent pas. S'heureux centrer, s'unifier.
Il y a des voies, des êtres qui sont trop loin de notre sensibilité, il est bon de se connaître pour trouver ou rester au pré des bonnes personnes, dans le secret des vraies lectures ...

Tu sais bien, tu es sage, tu connais l'histoire : les bons contes font les bonze amis ...
Les philosophies du monde nous transmettent des évidences d'essentiel, mais nos amies aussi, et tous ceux qui participent à notre enrichissement ...

Qu'on est bien quand on se raconte des histoires en se contentant de l'essentiel !
Il faut rire un peu de tout et de soi m'aime ! ne pas être dupe de ses démons ! et revenir à la base qui est notre chemin et le fin de notre être...

Autour d'un globe-blog, se raconter des histoires à dormir deux bouts, Morphée au logis. Or, all y taie.
Parcourir le monde de multiples façons, même sans bouger, lire, résister au sommeil, ne pas résister, ne pas croire tout ce qu'on lit, y croire profondément, dormez bien ...

Se contenter du jour qui naît, poétique de vie et d'aimer. Ouvrir bien rang ses oreilles, transmettre la feuille et passer le vent. Murmurer sa petite légende. Allègement, partage et rites-âge. Un pas après l'autre, toujours avant, c'est ...
Ne pas oublier de saluer un arbre chaque jour, sur votre route, regarder le ciel ce qu'il a à nous dire, tourner sur soi une fois et se remettre des émotions, enlever un pull parce que le coeur s'est réchauffé d'une présence, oublier les années qui passent. Se relever où que nous soyons ...

Je me conte hante, je joue à me faire peur, pas longtemps, j'aime trop le doux contentement d'être en vie simple aimant, je me le récite au quotidien !
Savoir se distraire de peu, ouvrir une page au hasard, écouter un bruit mystérieux, s'étonner d'un mot hongrois ( ça change du croisé ) ...

Se contenter d'un seul homme/home ou femme/flamme ! ou bien s'accommoder d'être seul (e) au mieux avec soi-même, partager des contes de vie avec ses amis, se fréquenter joyeusement et légèrement le coeur et l'esprit ( sans se tourmenter ), quel Haut programme pour l'année !
Pourquoi vouloir toujours plus, mériter l'ombre, la préparer, l'espérer et l'attendre, humblement, demander pardon, demander des nouvelles, laisser passer les mauvaises pensées qui font reculer, toucher tout bas, regarder Haut ...

Contente et confiante !

Veronica B, in Ce conte hanté, 2 janvier 2014, parcoEurir un chemin ensemble (se mettre en quête, en marche, avec son coeur, sa volonté )



33 commentaires:

  1. je me contente d'être aimé,
    "Qu'est ce qui dépasse l'homme, c'est la vie" Un long thé à la menthe et méditer en écoutant la petite musique orientale
    C'est drôle, je me plaignais d'avoir été beaucoup seul en 2013 et finalement le fait de connaitre le silence par la force des choses, j'ai aimé ça en plus de me plonger dans mes sentiments, mes interrogations, j'ai comme l'impression d'avoir voyagé beaucoup dans mes histoires où j'aime me perdre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est beau ce que tu dis Laurent ...
      C'est tellement humain et nourrissant au jour le jour de se "contenter d'être aimé" mais on peut on doit aussi se "contenter d'aimer " non ...Etre actif dans le don d'amour.
      Ah quoi de mieux que d'écouter un philosophe un sage comme Pierre Rabhi avec un "long thé à la menthe" et la musique d'Anouar Brahem en fond sonore ...
      Et tu vois tu as voyagé loin en toi ...

      Supprimer
  2. Pour l'instant, je me contente de faire le lien entre
    "Se contenter... ? Un art de vivre ?
    Apprendre à vivre avec moins, avec mieux..."
    et ça :
    http://www.youtube.com/watch?v=Jd9atz9y9bM
    On peut aussi regarder les autres vidéo interview de cet homme que je remercie d'exister
    On peut aussi lire son livre "Sobriété heureuse"
    Ou se contenter du titre, qui invite déjà à la méditation et à en prendre de la graine...

    Je reviendrai répondre à tes jolies questions...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Mariane, j'aime l'écouter parler des "compensations aléatoires" qui ne comblent jamais. La modération oui, quel mot sage et quel homme sage. Loin de la "survie", du nécessaire, je "comble" certainement beaucoup encore mais je suis en quête tout jour de "sobriété heureuse" comme son mot me plaît, il parle aussi de "simplicité volontaire" ...et la joie qui arrive des nourritures intérieures

      http://www.youtube.com/watch?v=LKIK6jGAWQE

      Merci de renvoyer à cet homme !
      Reviens quand tu veux ;)

      Supprimer
  3. http://www.youtube.com/watch?v=NbFvjXMIS6Q

    RépondreSupprimer
  4. Préférence pour les petites formes
    Petit F3 dans l'air du large
    Voir un grand bonheur dans une petite vie
    Le long terme tranquillement, sans courir
    Tout à l'heure, un peu plus court sur les côtés, cool heure thé
    Diminuer son territoire, avancer sans devancer, savoir attendre, sans hâte, tendre...
    Se contenter d'être rocher... laisser l'âme hère* monter ou se retirer dans quelque petit bois, pour se refaire la tête...
    * hère : du néerlandais hert (« cerf »).
    A quoi bon se l'âme hanter. « Juste semer quelques graines, et les abandonner au temps. Surtout ne rien précipiter. Se contenter du moindre signe. » 

    Les conteurs qui me contes hantent sont des Saamis très chers, Léonore...et bien sûr Ève, Ange, Gilles...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui à qui bon se l'âme hanter, quand on peut apprendre à observer, accueillir les petits signes qui se présentent sur notre chemin.
      Ton message est beau qui se déroule, humble aimant, sans courir ni trop demander.

      Bisous étoilés de ce jour

      Supprimer
  5. c'est une belle et forte injonction qui en forme d'injection inocule les ferments propices, pourtant il y des éjections (des élections aussi) et des déjections, pas que en cônes , qui du côté d' Ancône ou d’ailleurs
    nous rapprochent de dangereux précipices , alors sans se précipiter ni se dépiter faisons nôtres les mots d'Hölderlin .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucune piqûre de rat-pel, pas d'injonction soi à moi m'aime, n'ai pas en corps la tête aux élections ! sourire

      Supprimer
  6. Dans mon livre de compte...

    Il était un fois...
    Une journée à la fois...
    Mille mots d'amour pour mieux conter fleurettes
    Des multiples-applications
    pour sans-riche-rire en donnant sans compter
    Plein de lectures qui des-livres
    Des recettes de bonne-heure pour des jeunes nés
    Et la liste...ah si je pouvais l'éviter
    Mais je ne peux léviter
    La liste des résolutions
    Qu'on tente, contente,
    Mais qui vont finir aux oubliettes!!!!

    Ah comme ton billet était d'où...soeur!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claire, parce que tu le Fo bien, tout t'aime haut là, à la fois ... Tes appliqués brodés, tes petits fleurs de coeur, pas de liste, juste des billets partagés, en douce heure de vivre, au jour le jour et sans jurer de rien !

      Merci grande soeur !!!

      Supprimer
  7. Souvent ce sont les toutes petites choses de la vie qui nous font du bien. Par exemple, en ce moment, j'apprécie la douceur de cette musique qui caresse mon coeur ou encore des partages de mots, de sourires...
    Merci Veronica pour la douceur de votre billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai c'est cela, chère Denise, "les petites choses de la vie" cueillies dans l'instant, saisies haut vol comme un oiseau qui passe, et partagées, encore plus doux ...
      Je vous embrasse

      Supprimer
  8. Du beau mot coeur...pour sept an né de bonne heure....merci, Véronica,Ton jardin d'Aime Haut est cultivé à souhaits...bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet an né de bonheur, que je te souhaite oui, chère Christine et la joie de te lire de multiples façons !
      Je le cultive comme je peux ... On peut toujours mieux flair ...

      Beau dimanche sous le signe ...

      Supprimer
  9. Se contenter... signe de maturité...
    C'est un état que l'on atteint quand on est « de retour » ou « sur le chemin du retour »...
    « homeward bound »...
    Avant cela, on a pu avoir un itinéraire de fils prodigue :
    l'impératif besoin d'aller explorer, à nos risques et périls, ces contrées lointaines, ou profondes, des contes qui nous hantaient, en avoir son content pour se sentir complet et mieux se complaire...
    certains comptes tenter de régler , finir par les solder ou par se faire crédit et confiance... par se connaître assez pour revenir au Père et opération ailes ( = apte à vivre légère aimant )
    http://www.centre-bethanie.org/images/pardon_prodigue_g.jpg http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/45/Rembrandt_Harmensz._van_Rijn_-_The_Return_of_the_Prodigal_Son_-_Father_and_Son.jpg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les "grands" se contentent-ils ? ...
      Moi je suis "petite" et je dois me contenter ...
      Mais les explorations lointaines ne sont pas finies j'espère, découvertes, émerveillements, qui passent par l'autre, la terre étrangère, et l'aube familière aussi, le sourire de l'amie.

      Hope
      Air
      Ration
      Aile

      Avec ça, on va bien. Son pain quotidien, des ailes pour visiter autour, prendr el'art et l'air ( naisse pas ) et "faire comme l'oiseau", ô Père, l'espoir ...

      Supprimer
  10. voir petit ou voir grand ? voir grand ! Je ne joue pas à me faire peur... La vie me fait déjà assez peur...
    hi "à quoi bon se l’âme hanter" !!!!
    bzzz.... je passais te faire un bisou, te souhaiter une bonne année 2014, nous faire toujours rêver avec ta poésie, avec tes mots....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je comprends !
      Les enfants le font, jouant, se déguisant ...
      Voir grand : ne pas se contenter, mais aller de l'avant, avancer, voir plus haut ...

      Je reçois ton bisou, te rend un grand mien ! Continue toi de nous faire rêver, avec tes photos, tes esquisses, tes couleurs ! chère Loula, bonne an né !!! ( avec l'accent de chêne-houx ! )

      Supprimer
  11. Qu' en termes zélés gants tes voeux , là si bien cachés nous sont cadeaux...ils valent leur pesant d' or de sagesse ...ils sont la clef pour remettre nos pendules à l' heure du temps qui passe... et dont il faut savourer chaque seconde tant que l' on peut...:-))
    Mes voeux à moi , pour toi sont de la même veine...celle qui vient du coeur..:-)
    Je t' embrasse my "so pretty girl "..!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'en termes d'elle hisse yeux :) tu m'offres là ton mot-cadeau ...ma chair Thilde.
      Je remets les miennes à l'or oui, attends-tu le coucou qui, heureux sonne ?
      Ah ta belle veine, je la vois !!!

      Je t'embrasse ma petite "belle-maman" !

      Supprimer
    2. Je voulais dire entends-tu bien sûr :)
      Mon or loge dans les oiseaux, une pendule "Natures et découvertes" qui a trouvé sa place dans la cuisine des chênes et ...

      :)

      Supprimer
  12. Que retenir de ce beau disque court ?
    Partager des contes (sens qu'ils soient en T ) avec ses âmes-mies, et fréquent taie dans la soie, le cour léger, l'es-prie serin !
    Ra-conte an corps Véronica, ra-conte l'avis et ses humeurs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour toi, je remets le disclon, mon âme-mie :)

      Ayons l'esprit serin
      Fais comme l'oiseau
      Ne te contente pas
      Vole !

      Je te raclonterai
      En raclant doux mes faims de tiroirs
      L'histoire des pauvres hommes
      Qui cherchaient leur chemin ...

      Mais en ce jour bien nid
      J'ai vu dans le si aile
      Une étoile comme un cygne
      L'enfant Emmanuel !

      Supprimer
    2. L'esprit Seurin au bord d'Haut, t'y voilà comme un signe étalé
      http://vitrail.ndoduc.com/vitraux/imgb/P1220761.JPG

      Supprimer
  13. Je ne comprends pas toujours tout ce que tu dis, mais j'aime bien ce que je comprends, et j'adore tes photos. Très belle année à toi ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, you don't understand what i'm talking about ... Oh dear, comme cela me navre ! rires

      Merci quand m'aime jolie Pastelle :)

      Supprimer
  14. Se contenter ou simplifier ses besoins, ses désirs, ses envies ?
    Je n'aime pas trop me contenter. Par contre j'aime apprécier les choses simples de la nature, apprécier l'art et la poésie à ma portée, et surtout apprécier les petites saveurs qui se dégagent des relations humaines sans masques et sans faire semblant. Je cherche plus quelle phrase ou quelle attitude va rejoindre l'autre, qu'à porter une robe du grand monde qui ne serait pas taillée pour moi !
    Epo-i taï taï hé, épo-i taï taï é

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est pas la même chose "se contenter" et simplifier, c'est vrai.
      Tout de même pour simplifier, ne faut-il pas limiter ses besoins, se contenter de ce que l'on a déjà, ceux que l'on secrets et crêtes chaque jour par la société "con somme hante" dont je fais partie ( je parle pour moi ) j'aime toujours me faire de petits plaisirs marchands !
      Juste aimant, en simplifiant, je ne me contente pas d'être un bouton de panne urge !

      La simplicité de vivre et d'aimer, en disant les choses ouvertement, sans crainte du ridicule, du rejet d'autre oui, je sais que tu recherches l'autre, aller vers lui, le rencontrer ...C'est beau, c'est grand, ma petite. Je ne porte pas ( plus ) de robe du soir "espor", je préfère de loin main tenant ( ou seule ! ) la robe de nuit que porte le jardin !!! oh la belle chemise de nuit étoilée que je vois entre ses feuilles dans la paix nombre quand je m'avance ...

      Chante bien et Haut ! sourire
      Un grand sourire taillé dans de la joie !

      Supprimer
  15. J'aime ton jardin ou poussent de jolis mots
    je te souhaite plein de beauté pour cette nouvelle année

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Beau nous appartient ...
      Merci Marty, je te pousse fleur !

      Supprimer
  16. C'est très joli.... Se contenter de peu, vous avez raison, c'est sage !
    Bon dimanche et à bientôt !

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !