dimanche 1 décembre 2013

L'Ave du lavoir

Anse-temps de l'Avent
Ces baumes et Sages
Me gonflent le coeur et l'âme
Portée d'étang de grâce
La rivière est strophe-onde
Tu cherchais la clef en Haut
Mais c'est le Sol qui te l'a donné
Lilas
Pourtant, te mettre à genoux n'est pas si facile !
Et ces tuiles-orage te parlaient de Lui
Quand ses bronches soufflaient
Ave mare il y a
L'eau et les pousses de banc-boue
Le noisetier près d'un cultivar
Des chiffons de fleurs
Et du savon noir
 (J'ai pris quelques années de buis)
       La mansuétude, quel beau mot 
           Je le garde pour Toi
                                        Le temps de dire à Dieu ...


In L'Ave du lavoir ... Veronica B, 1er décembre 2014



21 commentaires:

  1. un petit bisou du dimanche belle Véronica !

    RépondreSupprimer
  2. Je viens déposer dans ton jardin de douceur, plein de tendresse pour te remercier de tes jolies photos et tes mots qui m' apaisent à chaque fois :-)
    Bisous ensoleillés et bon dimanche ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Faut-il l'Ave
    Dès soleil levant
    Tous les jours de l'Avent
    Jusqu'au Jour de l'An?
    Aller de l'avant
    Être vive-vent
    Moulin à vent
    Être eau de vent
    Pour être prêtes
    Pour les Fêtes
    Cœur vous Ave
    Lavez, lavez
    Lavez-celles
    Avec grain de sel
    Se re-se-voir
    Du matin au soir!

    Becsbecsbecs en sucre d'OGRE!!!!

    RépondreSupprimer
  4. Oh oui, comme tu as raison de parler de cette belle mansuétude en ce temps d'attente et de patience de l'Avant...
    Du latin mansuētus, participe parfait passif de mansuēscō (« j’apprivoise ») composé de manus (« main ») et suēscō (« devenir habitué »).
    Et l'apprivoisement se fait lentement... avec quelques sueurs, avec études, et sans cesse sur le métier remettre son ouvrage... ou dans la lessiveuse, remettre du savon noir, de la cendre et laisser bouillonner, tranquillement...
    "L'hiver est purification et repos"
    "Jon était à son propre feu, et il y brûla les vieux arbres de ses soucis, y jeta le noir charbon des déceptions et des buts jamais atteints."
    ( in "Une nuit entre les jours" d'Ailo Gaup... en Laponie... )

    RépondreSupprimer
  5. Ah, je retrouve le chemin de ton blog égaré dans qq soucis informatiques de l'été.

    RépondreSupprimer
  6. Ave cédé le début de l'al fablé
    Ave qui niche et qui vole
    Ave que c'est tard avec les morilles tu ris

    RépondreSupprimer
  7. je ne me suis pas perdue en chemin ;-)
    Belle journée mon canard ♥

    RépondreSupprimer
  8. J'ai eu du mal à te laisser un message! Contente de venir cueillir tes rimes. Merci d'être venue partager ma Pause ! Je t'embrasse en ces temps de l'avent.

    RépondreSupprimer
  9. un petit signe en passant juste pour te dire combien j'aime ta nouvelle photo, je te trouve à chaque fois plus belle encore. Vers toi une envolée de pensées.

    RépondreSupprimer
  10. Vos mots, comme ils sont beaux chère Veronica et venir dans la douceur de chez vous est un grand bonheur.
    Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
  11. J'espère la douce heure qui porte l''indulgence patiente, clémente, bordée de bonté.
    Celle qui à coeur-de en rémission les peines en courues, qui part et donne les fautes et les dés faux...
    Celle qui accepte ce que l'on des approuve, qui respecte la déférence, qui respecte la liberté, les opinions, ... celle qui comprend autrui dans une bienveillante attention...
    Je retrouve t'Aime Haut, comme j'aime, comme on s'aime comme on sème,, au Jardin d'Aime-Haut..en Sybèle mansuétude avant l'Avent, en avant..."anse-temps de l' Avent" devant les lumières qui brillent et illuminent déjà notre chemin vers Noël diront ton messe-sage à paix-an !!
    merci Veronica
    Je t'en brasse d'ici jusqu'en ta nouvelle d'Aime-heure..
    Den

    RépondreSupprimer
  12. Anse tant las
    pense mais ne ment pas
    revient à soi et vers toi
    pour part tagguer les mots clés
    de l'amitié

    RépondreSupprimer
  13. Je suis avec vous ...
    Et vous donnerai même haut !

    Amitié du jardin en automne ...

    RépondreSupprimer
  14. La mansuétude, un joli mot...
    En ce premier dimanche de l'avent...
    Première bougie...
    Puisse ce monde devenir meilleur...
    Douce soirée et bises au crépuscule

    RépondreSupprimer
  15. Ta mangue solitude donne raie des hâles ures de printemps à la gris'heure du ciel !

    RépondreSupprimer
  16. La clef dans le sol est souvent plus difficile à atteindre que celle du haut, mais elle apporte en échange une belle fraternité. Isn't it ?

    RépondreSupprimer
  17. Les clés n'ouvrent-elles pas l'allée vers toutes les couleurs?
    Bonne soirée, un beso.

    RépondreSupprimer
  18. Un peu de vague à l'âme ce soir ...puis-je emprunter un de tes chiffons de fleurs pour m'entourer le coeur ?
    Et je reste là, serre-haie dans mon cil-anse, où coule ta rive-hier ....bonheur !
    Ave marre transformé en chant de fleurs ...............Merci, mère-si tu es !!!!!!!!!!!!

    Tant brasse haies de fleurs fleurs fleurs : sabine.

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour belle Dame aux regards d' Avent...qui cherchent la clef d' en haut...Comme j' 'aime ta poésie
    Pas d' inquiétude...il vient..sa mansuétude sait si bien prendre garde nous....:-)
    Pleins de bisous dans tes chiffons de fleurs

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !