jeudi 12 septembre 2013

L'homme-âge ...




" Pour moi le bonheur, c'est de se sentir beau dans le regard des autres. " 
Petite philosophie à l'usage des non-philosophes.

Albert Jacquard, chercheur, généticien, biologiste, essayiste français.


23 commentaires:

  1. Vraiment un grand homme...un de ceux dont on a tant besoin...:-(
    Sa définition du Bonheur est tellement si VRAIE...!
    Bisous nénuphars un peu tristes

    RépondreSupprimer
  2. Elle est géniale cette citation, et ta photo très belle avec le jeu des ombres.

    RépondreSupprimer
  3. Il y a des hommes marquants , pas par leur plastique mais par leur beauté intérieure et leur humanité, une vraie tristesse m'a envahit ce midi quand on me l'a dit et j'ai ironisé comme pour me protéger contre le chagrin d'une perte irrémédiable; Jacquard avait du métier sur lequel il a tissé beaucoup de liens.
    Son humanité et ses combats, son engagement et son volontarisme, ses coups de gueule et ses explications, sa force de conviction.
    dans notre monde actuel où le pognon pourrit tout on finit par en manquer de types comme lui, plus que des symboles, des étendards !

    RépondreSupprimer
  4. Je me glisse dans le commentaire de Thierry. Je l'aimais beaucoup ce grand monsieur, je l'aime toujours. Et j'éprouve un infini respect devant un homme d'une telle valeur.

    RépondreSupprimer
  5. Moi tout comme vous, je l'ai lu un peu, écouté surtout, admiré beaucoup, un homme d'une grande intelligence, grand humaniste engagé, si beau de l'intérieur, je le respecte tant aussi ...

    RépondreSupprimer
  6. ..Après Stéphane Hessel, Albert Jacquard, deux grands humanistes engagés.. sont partis rejoindre les étoiles.. ce soir elles brilleront davantage car ils étaient réellement deux êtres de lumière. Une grande perte..
    ..belle citation Veronica,. "... le bonheur c'est se sentir beau dans le regard des autres"... belle ta nouvelle bannière qui flotte au vert..
    Je t'embrasse.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et quelques autres dont Raymond Aubrac...

      Supprimer
  7. J'aimerai bien le connaitre le bonheur,
    Peut être quand on a plus de haine, de rancœur,
    Et que la vie c'est toujours la rencontre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Laurent, juste un petit mot pour vous dire que le bonheur est un état d'esprit ... Il faut penser positif, et savoir pardonner, pour que les rancœurs ne soient plus que fumées :-)
      Plus facile à écrire qu'à mettre en pratique, mais je vous assure si vous essayer, vous y arriverez ...
      Excusez mon intrusion dans votre commentaire ...
      Marie :-)

      Supprimer
    2. Chère Marie,
      Un état d'esprit concernant le bonheur, oui je pense aux mots de Khalil Gibran
      "Ce que tu ne connais pas en paroles, tu le connais en pensées"
      Savoir pardonner et accepter le pardon, oui oui...
      (Je ne suis pas très fier de moi car j'ai fait des choses qui ne me correspondent pas)mais j'essaye ...

      Supprimer
  8. l'homme des combats, des engagements , de la transmission de la lumière ...
    l'humanité a rejoint les étoiles - elles vont briller davantage ...

    RépondreSupprimer
  9. C'est bien de rendre hommage à ce grand homme Véronica ... Quand j'ai appris sa mort, cela m'a beaucoup touchée, comme toi, comme Thierry (j'aime beaucoup son commentaire) comme d'autres personnes ...
    Il était d'une grande humanité, d'une grande sensibilité, il était un scientifique renommé mais humaniste avant tout, il était engagé dans les combats pour plus de justice, de dignité, plus de respect de l'être vivant, un combat contre la misère, contre la torture ... il se battait autant pour les hommes que pour les animaux, il savait en tant que scientifique que l'animal a le droit à autant de respect que l'homme ...

    Bisous à toi et à Toss

    RépondreSupprimer
  10. une belle définition! comme l'auteur...

    RépondreSupprimer
  11. Je reste là, à te lire et à t'écouter
    Dans un moment de recueillement
    J'allume une bougie

    Je t'embrasse chère Veronica

    Azur







    RépondreSupprimer
  12. Une force incroyable chez cet homme que j'aimais beaucoup. J'aimais sa simplicité et sa vérité.

    RépondreSupprimer
  13. Ah Véronica, revenir en t'aime haut, ces mots qui me manquaient. Merci de rendre homme-âge ce grand homme, je n'en rajoute pas plus car je lui ai dédié un billet, celui de ma rentrée, il y a quelques jours. J'aime beaucoup ta bannière comme toutes les autres, tu as un art rare de la mise en scène naturiste ou naturaliste je ne sais plus comment on dit...je t'embrasse fort, mon amie blagueuse. A très vite.

    RépondreSupprimer
  14. J'ai eu l'occasion de rencontrer ce Monsieur, je n'ai pas hésité à lui faire la bise et lui déclarer toute mon admiration. Si j'étais passé sans rien lui dire je le regretterais amèrement aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  15. je tourne et retourne la citation , elle en dit si long en si peu, c'est ça le pouvoir presque magique des grandes âmes, un mahatma de plus, le sens si concentré qu'il en est perçant , aiguë mais pas aveuglant. Je pense que cet homme a su se défaire du moule de l'X, ce qui n'est pas donné à tout le monde, ensuite sa fréquentation de la biologie a pu aussi lui montrer au delà du "struggle for life" darwiniste que les schémas coopératifs dans des sociétés d'animaux évolués (mais pas supérieurs) sont bien plus porteurs d'évolution.
    Moralité sans les autres on n'est rien ou pas pas grand chose et surtout pas longtemps, la pérennité, la robustesse, la solidité passent par une prise en compte de l'autre.

    J'aurais voulu vous faire partager un texte sur l'éloge de l'autre mais il est trop long et ne passe pas, tant pis, cette réflexion personnelle modeste était un écho faible mais réel à de grand inspirateurs comme "Monsieur Jacquard".

    RépondreSupprimer
  16. L'homme-âge, que j'aime ce titre !
    Il me fait penser à un arbre, tu sais cet "être" qui ne cesse de tendre ses bras aux misères et aux joies de ce monde, prenant dans son écorce toutes les larmes et les rires de ceux et celles qui le touchent .........L'arbre qui en sait si long à force de s'émouvoir de l'autre
    Oui, car on ne s'épuise jamais à s'émouvoir ainsi........
    Certains hommes sont comme les arbres et chacune de leurs rides est un sentier d'espoir .....

    Ah, "le regard de l'autre", d'où se fabriquent la soie de notre coeur et les éclats de diamant de notre âme ......Et si tu savais à quel point je ressens ces mots dans mes viscères en ce moment !

    TANT-brasse, poêtre : sabine.

    RépondreSupprimer
  17. Belle définition, merci de nous faire partager ce moment avec autant de douceur, comme d'habitude !
    Je t'embrasse douce et poète Veronica :-)
    Marie

    RépondreSupprimer
  18. "L'ombre de ta main, l'ombre de ton chien"
    Caresse rassurante à ton enfant, ta sœur, ta fifille, ta figu(r)e adorée aux nervures pleine de sève, aux yeux pleins de tes vœux...
    Signe de l'âme hein au grand Albert et à ceux-là pour qui on chanterait "Ne me quitte pas"

    RépondreSupprimer
  19. C'est toujours trop tôt mais ce qu'il a fait ce n'était pas que dalle, DAL il l'a bien soutenu aussi avec sa notoriété, plus on parle plus on apprend de choses sur lui, des choses terribles sur son enfance et un accident qui a laissé des traces. Les grandes forces de conviction viennent souvent des grandes peines et quand je pense qu'il y en a qui lui reprocheraient presque de ne pas avoir résisté
    si jeune ! Il a bien résisté au système et à ses pressions tout au long de sa carrière ou presque.

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !