jeudi 8 août 2013

Le jardin d'aime haut ...

au soleil de ton ombre où j'ai fait ma demeure ...



Il est né il y a dix huit ans de la fleur timide de ma jeunesse ...
De mes mains, de toute mon âme, peu à peu, je lui ai donné vie : 
Naissance, croissance, maturité, il est devenu ce qu'il était en herbe ... 
Sur ses pierres, j'ai bâti ma maison ...
Je l'ai tant aimé qu'il m'a donné, il y a quelques années, le nom de mon si cher espace, où vous avez poussé chères lianes de mes partages essentiels ...
A toutes ces racines belles et solides qui ont pris source en sa terre ... 
Mes roses ô mes roses ... Eternelles aimant ...
800 mètres carrés d'horizon et d'amour ... bien plus loin encore ... 
Il m'a tout appris, il m'a consolée, j'ai tellement grandi au milieu de ses branches, je suis devenue la véronique de ce jour, une fleur parmi tant d'autres mais qui sait qu'elle est cette fleur unique ...
Sur sa haie parfumée de feuilles, on a posé hier, le panneau "a été vendu" ...
A la fin de l'année, je le quitterai, d'autres mains sur lui viendront se poser, et j'espère, l'aimer.
Je lui dédie mes plus doux espoirs, l'humilité de mes victoires ...
Et cet espace qui sans lui ne serait pas ...  Autant de photos, d'aime haut souvenirs que je garderai précieusement ...
Heureuse émue ... 
Pour un autre à venir ... Mes arbres ô mes arbres ... Eternels aimant ...

Tendrement à vous 

Veronica B, 8 août 2013


42 commentaires:

  1. un panneau: a été vendu!
    mais pas trahi.
    La clef des champs, sous la porte...
    En fond sonore une clef de sol...
    Vos ailleurs sont à venir.
    et de nouvelles images à la clef!

    "je sentis, à mon réveil,
    une douleur de pluie :
    quelque chose me scindait de mon sang
    et quand je sortis, apeuré,
    dans la rue,
    je sus, car je saignais,
    qu'on avait coupé mes racines."

    Je vous embrasse très affectueusement, aujourd'hui plus encore.
    Maia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère Maia,

      Merci pour vos mots tendres et spontanés.
      Rendre hommage à ce qui nous est si cher fait toujours remonter petite larme d'émotion mais elle est belle et pas chagrine. Dire au revoir à ce que l'on aime pour le retrouver, autrement, dans un autre ailleurs ...

      Je vous embrasse fleur.

      Supprimer
  2. Belle eau revoir... c'est la météo du jour, du moins ici...
    Belles petites pousses d'abord, et puis tant de doux soins que l'âme et Théo se sont rejoint au jardin... mais Dieu est partout et l'âme à transplanter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que le Ciel nous suit et que l'âme, comme le coeur, peuvent se transplanter ailleurs ... Ils nous suivent, Ciel qui nous garde, et heureux garde ... L'âme est Théo confiance oui !

      Merci pour ce servannais qui parle de lui m'aime ...
      Je t'embrasse avec autant de foi.

      Supprimer
  3. ah te lire... j'imagine un peu, beaucoup, passionnément. Même si le mien me sort parfois de mes gonggggs, j'y tiens.
    Et j'ai pensé à :
    "Il venait d'avoir 18 ans
    Il était beau comme un enfant
    Fort comme un homme
    C'était l'été évidemment
    Et j'ai compté en le voyant
    Mes nuits d'automne

    J'ai mis de l'ordre à mes cheveux
    Un peu plus de noir sur mes yeux
    Ça l'a fait rire
    Quand il s'est approché de moi
    J'aurais donné n'importe quoi
    Pour le séduire

    Il venait d'avoir 18 ans
    C'était le plus bel argument
    De sa victoire
    Il ne m'a pas parlé d'amour
    Il pensait que les mots d'amour
    Sont dérisoires

    Il m'a dit: "j'ai envie de toi"
    Il avait vu au cinéma
    Le blé en herbes
    Au creux d'un lit improvisé
    J'ai découvert émerveillée
    Un ciel superbe

    Il venait d'avoir 18 ans
    Ça le rendait presqu' insolent
    De certitude
    Et pendant qu'il se rhabillait
    Déjà vaincue, je retrouvais
    Ma solitude

    J'aurais voulu le retenir
    Pourtant je l'ai laissé partir
    Sans faire un geste
    Il m'a dit "c'était pas si mal"
    Avec la candeur infernale
    De sa jeunesse".

    Le mien est encore tout jeune, juste adolescent. Il vient de reprendre forme après les pluies du ciel.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Lou pour ce cadeau en chanson, en paroles, bien plaisir à les lire comme ça, autre aimant ... ! Douce aime haut si on ...

      A ton adolescent en herbe qui aime eau la pluie du ciel ! et il a bien raisin !

      Bisous Candide

      Supprimer
  4. Complicité et plus encore ; osmose avec ce jardin qu'il faut quitter. C'est parfois difficile mais la vie nous pousse toujours, à un moment ou à un autre, à quitter ce qu'on a aimé pour tenter d'autres aventures ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Dzovinar, en quelques mots vous avez tout dit, quelle intelligence ! sourire
      Mes lianes sont fines et mûres ...
      Je vous salue bien amicalement

      Supprimer
  5. Attachée à l'Aime Haut partagé
    L'ai ressenti comme essence-ciel sur l'(é) toile..
    J'ai pleuré ce mat teint sur sa beauté devenue,
    Accompagnée par la belle ancolie de l'harmonie voilée
    ...Daft Punk, within.....
    Quand on s'éloigne de ce que l'on sème,
    Quand on s'éloigne de ce (ceux) que l'on aime...
    Qu'il est beau ton Jardin D'Âme Haut,
    Jardin-Bonnes heures,
    Enfanté par tes deux mains laborieuses,
    Dessiné,
    Tu cherchais l'infini,
    T'as bâti ta demeure,
    Tes roses renaissantes,
    Tes fleurs soignées en douce heure, les oies (y) haut reviennent,
    Enchantés par le lieu revélé...
    ...La Muse inspire le Poète,...
    Accompagnée "des roses qui clignotent, des oeillets qui toussent"
    "Du jasmin odorant, des lianes précieuses"..

    Tu le quitteras bientôt,
    "Vendu, mais pas trahi", a dit Maia,...
    ...Et il continuera de grandir, parfumant ton coeur..

    "Comme l'enfant grandit. Il grandit comme grandissent les enfants : comme un arbre, plongeant les racines de ses bras dans la terre maternelle, puisant sa nourriture dans les sous-bois d'une parole"... (...) Christian Bobin - le Très bas..

    Et en merveilleuse mère veilleuse tu demeureras la première,
    Celle que l'on n'oublie pas..
    Et t'Aime Haut portera toujours en lui,
    Un bambou de Toi...

    .. Et un autre viendra,
    Deviendra "ce qu'il était en herbe"
    Riche de ton expérience,

    Je t'en brasse fleuri,
    Ma Chère Veronica,



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que dire après tant de Beau ...
      Merci infiniment chère liane, pour t'aime haut qui s'insère jusqu'au très fond de moi ...

      Je te serre très fort d'amitié.

      Supprimer
  6. Oh! Quitter ce que l'on a aimé, chéri... un jardin si beau, avoir planté, replanté, avec dans le coeur de doux mots pour chaque fleur, pour l'arbre... c'est ce que je ressens.
    De tout coeur, je vous souhaite ma chère Veronica un merveilleux ailleurs en pensant toujours à l'arbre.
    Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'arbre ne me quittera jamais, merci tendre Denise.
      je crois que quand on a beaucoup aimé, c'est moins dur de quitter, on ne se sépare jamais vraiment ...

      Je vous embrasse aussi.

      Supprimer
  7. Il est beau ton jardin mais peut-être il était venu le temps de voir d'autres horizons...C'est avec le passé que notre nature se construit lentement autrement tu ne serais pas devenue "la Véronique de ce jour".
    Il y a une phrase qui me démange...Envisages-tu de quitter la région midi-pyrénées?
    Dans tous les cas, je te souhaite une bonne fin d'année 2013 et de renouer ton univers où que tu sois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le temps est venu... Non j'ai apprivoisé la terre rose, je vais y rester encore un peu si elle veut en corps de moi, après il y aura le ciel et les nuages, les merveilleux nuages ...
      Oh l'années n'est pas finie naisse pas ...
      Merci beaucoup Laurent.

      Supprimer
  8. c'est que tu dois être obligée de partir car pour quitter un si bel endroit je ne vois pas d'autres raisons , tu dois être triste un peu je le serais à ta place car il est trop beau ce jardin , je m'y verrais bien dans le coin à droite allongé sur le dos douillet de Toss, reniflant le doux parfum des jolies fleurs écouter le vent dans le feuillage juste au dessus et le gazouillis des petits oiseaux qui vont bientôt quitter le nid ah qu'on est bien ! tiens je vais rester là un petit moment , avec une petite grenadine bien fraiche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci tendre PSV, non mon mignon je ne suis pas triste, c'est un renouvellement de vie, les choses ne peuvent/doivent pas rester trop longtemps sans bouger/changer, et quand on connaît par coeur ( par le coeur ) son environnement, on est apte à le céder à d'autres, comme un cadeau, enfin pas tout à fait mais un passage vers l'inconnu, c'est comme refaire un nid tu vois, pour parler "animal" ... sourire
      Reste tant que tu voudras, ta compagnie nous plaît !

      Bisous menthe à l'Haut

      Supprimer
  9. Quelle déchirure!
    Je ne sais pas si je pourrais... pas seulement les arbres, les fleurs... Mais aussi celles qui dorment sous des rosier... 4 chiennes aimées, ma si jolie Jasmine... il faudrait vraiment que ça vaille la peine.... oui... une grosse peine.. C'est que je ne suis guère courageuse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes mots qui me touchent, je pense à tes chiennes, ta si jolie Jasmine et à Toss alors qui vieillit qui vieillit ...
      On ne te demande pas d'être courageuse et pourquoi quitter, à ton ange ? :))))
      Je t'embrasse fleur !

      Supprimer
  10. Ouille, ouille, que d'émotion dans ton billet ? Un futur déménagement pour découvrir d'autres horizons et garder au fond de ton coeur ce jardin, tant aimé, tant chanté que tu sauras, j'en suis certaine, recréer ailleurs ! Et le vent l'emportera avec tous tes rêves !!!!
    Il est dans mon coeur ton jardin d'Aime-haut et avec toi, je le suis, je l'accompagne encore et encore!!!
    Bonne chance à toi de tout coeur !
    Je t'embrasse et t'encourage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma chère Enie, t'aime haut me touche.
      J'ai dans mon jardin une malle qui t'appartient, elle contient tes couleurs, je la prendrai avec moi ... :)

      Je t'embrasse merci en coeur

      Supprimer
  11. Bonjour Véronica,
    un petit tour par chez vous et je tombe sur ces belles paroles touchantes. Moi qui vit dans un jardin mille fois aimé, j'imagine comme il doit être dur d'y renoncer. Mais je découvre dans vos commentaires, Mariane qui dit cette splendeur : "Dieu est partout et l'âme à transplanter", du coup en moi s'ouvre une sensation éclairante...
    merci à vous, Véronica et merci beaucoup à Mariane !
    La gaillarde conteuse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille fois aimé oui, une force me pousse à le passer voyez-vous, il ne faut pas être triste, je lui dirai au revoir comme il se doit ...Il aura donné son nom à mon espace, en mémoire de lui, je le conserverai. Oui, Mariane a raison, une splendeur éclairante, oui ...
      Merci de votre pas sage.

      Supprimer
  12. Ce fut et reste un paradis investi et paré , on en part hardi
    il y a dans la nouveauté l'élan qui contraste avec la routine ouaté
    et l'habitude, peut on encore se laisser surprendre ou bien a t on tout exploré
    à tâtons en se hâtant , à tantôt en tout cas, attend toi à une visite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr, trop de routine tue la routine ! sourire
      La surprise, la nouveauté, le paradis à recréer, ou tout simplement d'autres arbres à aimer, soigner, parler et regarder le ciel, toujours le même qui partout nous suit, comme l'âme et le coeur ...

      A tantôt cher voisin

      Supprimer
  13. Ce n'est pas un attentat mais tu as été tentée
    ce ne sera pas un jardin vierge au teint tôt
    mais il y aura à élaborer roborativement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète pas
      Faudra bien que je mette mon grain de celle
      Qui faisselle qui s'y connaît
      Tant à apprendre de nouveau
      Reprendre la pelle et le râteau
      Se courber en corps
      Il me dira ...

      Supprimer
  14. Tout le beau vécu tu le garderas en toi pour créer d'autres liens en d'autres lieux.
    Bisous nomades ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'essai dans terre
      Nouveau terre haut
      L'esprit no mad
      Se lève tôt !

      Merci ma Fifi d'aile

      Supprimer
  15. Merci mes chers âmis ...
    Je ne suis pas triste, c'est moi qui l'ai voulu ...
    J'ai passé le cap de l'attachement envers et contre tout, maintenant je veux passer ...La vie n'est que passage ...
    Il restera toujours dans mon âme et mon coeur ...

    Je vous embrasse tendrement
    Veronica

    RépondreSupprimer
  16. bonjour ma douce
    je crois comprendre
    mais on emporte avec soi
    ce qu'on aime
    les gens ou les arbres
    la vie va
    va la vie je t'embrasse
    et je sais qu'où que tu ailles tu construiras

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir ma Jeanne
      Oui on emporte
      Partout et on porte
      avec soi avec nous
      ce qu'on aime
      les gens ou les arbres
      les fleurs et les larmes
      Les années et les joies

      Merci à ma chère poète ...

      Supprimer
  17. L'ailleurs est une promesse,
    et tant de jardins restent à inventer...
    Je lève mon vers, chère poétesse amie, à l'avenir...
    Des bisous en graine
    Avec toute ma tendresse,
    Oursonne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon Oursonne chère

      Heureuse de ton passage, très.
      Moi aussi, devant et avec toi, pour toi, je lève mon vers à l'avenir ...
      Je sèmerai ces graines pour fleurir tes espoirs ...

      Avec toute ma tendresse
      Des bisous gravés

      Supprimer
  18. Et comme les objets ont une âme, cette chaise, j'ai envie de lui caresse-haie tendrement la joue..........Vas-tu l'emporter ou va-t-elle rester avec le jarre-daim ....? Qu'importe, elle gardera, quelle que soit sa deux-meurt, le parfum de vos instants !!!

    A la lecture de tes premiers mots, j'ai cru que tu parlais d'un de tes enfants !
    Mais , suis-je bête, C'EST ...un de tes enfants !!!

    Dire qu'aucune petite larme ne me vient au bord des cils serait bien faux...je suis une grande sentimentale!
    Mais, très vite je pense que ce jarre-daim, cet enfant chair-rit, a déjà planté ses belles racines en toi, inondant chaque veine de TOI de son énergie fanta-stick .........et, qu'ailleurs, le voyage sera encore plus grand, encore plus bôôôôôôôô !

    Le rocher sur lequel tu es (en colonne de droite)...regarde bien : il est en forme de coeur !!!!!!!!!!
    Je ne le découvre qu'aujourd'hui .......
    C'est "mère-veille-cieux" ici, à chaque instant, je revis, découvre, m'en-chante : sabine qui pose délicate-aimant une haie-toile cueillie en chemin ...Puisse-t-elle t'amener vers cet autre jarre-daim !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ô merci ma chère Sabine pour cette complicité d'aime haut si on ... regardait mieux l'essenCiel, meuh non je n'avais pas vu le rocher qui me supportait en forme de coeur dis-tu oh oui, ça m'apprendra à me regarder haut lieu de regarder mon rocher ... :)

      Oh non, désolée, pas un enfant ... Mais tu sais mon jardin fut plutôt comme une mère ou un père un ciel une entité d'espace de lieu et de temps rempli d'âmes ... qui m'a poussé, au fil des ans et des saisons, moi, à grandir et m'a tant fait écho de naissance/renaissance, apprentissage essentiel des roses de la vie, et même si je le créais, je l'agrandissais, je le soignais, dans cette osmose fleurie qui nous unissait, lui m'apprenait mille fois plus, me berçant de son vent de feuilles, d'oiseaux, de lumière, de soleil et d'eau ...Je suis son enfant chair rit !

      Bonne question pour la chaise :) je crois que je laisserai de quoi s'asseoir ici houle à celui qui viendra s'y reposer l'océan ... :) Après tout, Il suffit d'une chaise d'un coin de terre et de ciel pour voyager non ... sourire
      Je t'embrasse merci encore.

      Supprimer
  19. C'est une vivante entité que tu quittes là mais je suis persuadée que tu reconstruiras, d'une manière où d'une autre. Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère Ariaga, je voeu ... le croire aussi, rêver en corps ...

      A toutes nos vivantes entités de partage, âme t'y es ...

      Supprimer
  20. Si chère Véronique
    En regardant cette jolie chaise ...j' ai suivi le conseil de René Char que tu aimes tant...:-)
    " Prenez la chaise dans le jardin , vous serez agréablement assis , je fais entrer quelques lumières dans l' atelier...le temps de jeter de l' eau sur les couleurs..."
    C' est vraiment un tableau que tu as composé au fil des jours ..de tes jours ...Ton atelier était ce jardin ...tu as su jeter avec soin de l' eau sur les couleurs que tu y a placées.....
    Une page se tourne , un nouveau chapitre commence...un nouveau jardin va naître sous tes doigts ...
    Une merveilleuse aventure est en marche..:-))
    Très affectueusement je t' embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme me touchent tes mots, ma chère Thilde ...
      Tu sais, au début timide, dans la fleur de ma jeunesse, je ne savais pas grand rose, j'ai appris peu à peu, car sur des cailloux, j'ai vu l'herbe naître, me passionnant pour le jardinage, et les choses qui poussent sur le dos de l'âme hein ... Je ne sais pas dessiner sur le papier mais dans ma tête, je voyais les couleurs, alors timide aimant, je les ai posées, avec le temps, j'ai osé davantage, prenant de l'assurance, et j'ai été comblée par ce lieu, toujours nouveau, toujours vivant ...
      Je t'envoie ma plus tendre lumière ...

      Supprimer
    2. J' aime vraiment ce tendre cadeau..:-))

      Supprimer
  21. Que serait-on sans un jardin?
    Quitter un jardin comme on quitte un ami... Triste mais ainsi va la vie...Il gardera toujours quelque chose de toi.

    RépondreSupprimer
  22. Quel bel home âge pour ce lieu de verdure où tu as guidés, tu trouveras un autre jardin à cajoler, à bichonner ...à partager !

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !