mardi 6 août 2013

Le coffre-fleur ...

Peut-être ( quoiqu'habitué(e) ) trouveras-tu ma question saugrenue ? Un ogre nu ? ! est venu me la susurrer... Même elle passe en ce moment sur ma platine ... :) Alors plutôt que de manger mon disque, je t'offre mon cédé, id est un coffre d'or. 
Je m'explique, en langeant, cela faisait un "baille "  j'ai bien dit "baille" ( du latin bajula, récipient qui sert à porter quelque chose ) et non "bâille " même si mon propos vous en dort)  que j'en suis restée mouche bée,  toute allure, le petit coffre ( Oh comme il était habité depuis tout ce temps ! ) de ma voiture, j'ai retrouvé ...Voudras-tu le savoir. Assieds-toi d'abord. Oui oui même une rose séchée, c'est pourquoi j'ai plaisir à le nommer mon "coffre-fleur" tu comprendras ... Et toi, mettras-tu d'aime haut de tous les "jure" dans le coffre de ta sainte hure ? Y enfermes-tu d'aime haut d'amour ? Le transporteras-tu dans le secret de ton corps ? L'encoffreras-tu ? Mais de quoi ? Je suis sûre que tu as quelque part un coffre quid or, ( on a tous un carrosse, un bahut ou une carriole intérieure de toute façon, ou une boîte à Macember ... ) parle m'en à coffre ouvert ... Alors je te dirai qui tuer ! rires, mais non, il ne faut jamais tuer personne ( ça c'est quand j'ai vu le bâton de bois ramassé au chemin de vie et qui reste toujours dans mon coffre voiture ) et quand on le coffre, bon symboliquement, psychologiquement parfois c'est nécessaire, mais par foi c'est mieux de laisser la haine s'évaporer, non ...
Je n'ai pas de bijoux à cacher, à garder jalousement, à quoi servirait-il ...
A tous ceux qui transportent, qui gardent au fond d'eux, dans le coffre for intérieur, dans le sacré de leur coeur, et partagent, en les protégeant, des trésors de Vie, d'Amour dans leur ventre-fleur.

In Coffrets du jour ou petites diversions polyvalentes,  Veronica, 6 août 2013.


25 commentaires:

  1. Le très or de Lou est le coq non du village mais coq hi âge presque comme moi, qui a résisté au long périple des terres et des mers... Rose et nacre, pas de prix, plus de prix, hors de prix... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Garde bien ton trésor Lou, il est près cieux ... et ta saison aux marguerites !

      Supprimer
  2. Mon dieu, que ta bannière est belle!!!
    Je plane dans l'azur...
    Dans mon coffre-fleur, il y a en ce moment un trèfle à quatre feuilles...
    Que la montagne est belle!!!!
    Bises émerveillées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Te souviens-tu de ta malle, je l'ai gardée tu sais, un peu comme un coffre-fleur :)))
      Oh oui, que la montagne est belle ! de pré ...

      Bisous du ciel !

      Supprimer
  3. Oh ces belles voix Basques!!
    Envie d'y retourner , du coup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils aiment le chant oh oui et leurs polyphonies sont magiques in vivo !

      Dis donc, passe d'abord ton "ville rose" ! :)

      Supprimer
  4. Tu sais que je ne peux pas regarder l'image à droite intitulée "woodkid". Elle me met mal à l'aise, et dans un cauchemar je crois qu'elle me terrifierait. J'ai la phobie des visages enveloppés genre momie. Je ne sais pas pourquoi. Je suis en apnée au bout de trente secondes...
    Bref, je ne venais pas te parler de mes angoisses psychanalytiques, mais de ton coffre-fleur. Dans le mien, il y a surtout des photos. Tout un tas de photos jamais triées,en désordre, mais représentant chacune un souvenir de ma vie. Un beau souvenir, cette fois.Et pas un truc coincé dans mon inconscient...
    Je t'en brasse par dizaines, des fleurs, Veronica.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas ressenti cela pour l'image mais je comprends et tout de suite, je l'ôte, pour ton confort chère Célestine ! bien désolée de t'avoir titillé la momie :(

      Ah oui, des photos, Jeanne est pleine aussi dans un coffre d'heures, jamais triées, vr'aimant mais j'ai beaucoup plus de mal à les regarder qu'autrefois où je passais des ors à y revenir, la nostalgie est trop grande aujourd'hui. mais les beaux souvenirs demeurent et les maux souvenirs d'eux meurent ...

      Merci pour tes ans brassés ...sans mot, mie

      Supprimer
  5. Oh! Quelle magnifique bannière! Un panorama à couper le souffle. J'imagine que là-haut, on doit se sentir pousser des ailes...
    N'ayant point de coffre... c'est mon coeur qui garde mes beaux souvenirs ;-)
    Mes bisous au parfum de cette superbe rose

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dans un même temps à couper le souffle et tellement simple, vrai et naturel, la vraie vie, chère hôte ...
      C'est vrai j'ai fait l'oiseau ... sourire
      Le coeur est le plus doux des coffres-fleurs ...

      Mes bisous à l'étoile solaire Denise

      Supprimer
  6. Voilà des choeurs (coeur?) qui ont du coffre!
    Moi aussi je plongerai dans cette bannière...
    Je vous retrouve avec un infini bonheur.
    Maia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La joie est partagée, y a pas d'mots pour le dire.
      Bisous d'âme

      Supprimer
  7. Ce n'est pas un cédez le passé encore moins le passage cité, un passage protégé
    qui ne met pas des railleries sur la platine qui patine dans les montées. Ce n'est pas un mottet, un motet charentais qu fait passer un bon moment et un char entier.Sur mon micro sillon je veut danser, baile, baille que baille, et ne pas y aller en braille ni débraillé, il faut bien débrayer de temps en temps.
    A ne pas manquer de coffre, avec l'âge, on n'a pas envie de se faire coffrer pour autant, pour le teint, ah le carrosse d'or et Anna la magnanime, mais de là à se rouler à tombereau ouvert, il y avait déjà Montereau et son pont, prélude aux armagnacs et bourguignons ! Quand il a plu...des coups il est bon de laisser la laine sécher et l'haleine s'évader, au moins de rien on n'est prisonnier .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allons, baille que baille oui ! tu me fais rire ! mais à l'aveugle tu me diras, il faut bien débrayer de temps en temps. Es-tu parti te mettre over ? Je pense que tu as du coffre, et de la bouteille ? Je plaisante ! Mais ah la laine de pré, c'est tellement doux émouvant ...
      Dans le coffre-flor des souvenirs, des moutons veillent, tendrement.

      Supprimer
  8. à deux mains pour les réponses à mes chers liens, Eliane ...
    Pensées molletonnées du soir, espoir

    RépondreSupprimer
  9. Oh yes ! J'en ai des coffres fleuris de r'ose, c'est chez... qui gardent... Laisse ! Ou venir ? Dans toutes leurs fraîcheurs des instants... Bonheur de les fleurir ces coffres...
    Et des coffrets plein de lyrisme et de Grand Opéra... géo si du coffre à faire cours à un stade, mais si, dans cette grande ouverture, on jette quelque pollution, ça peut me couper le sifflet et me rendre muette, so mat, hic ment...
    Et puis bon... y a de la place dans m'échos frais bois tôt... pas pour des montagnes, mais pour quelques pâquerettes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans les coffres-fleurs de nos états d'âme, vivent longtemps les douces-heures méchées, chez qui ? chez toi, chez moi, chez ailes ! Ils collent à l'âme sans la ratatiner, même des preuves de j'ai haut-graphie y dorment douces aimant ...Halo, père eau, somme à tison, évacuèrent ...
      Dans les bois frais des coffres-fleurs les doux élans toujours demeurent et les offrandes qui sincères au fond des landes roses du coeur ...

      Supprimer
  10. ..Mes ors sont entrés en mon coeur (en) d'or-mi encoffré fleuri gardés imprégnés ce matin par tes chants si doux et lents en voix harmonieuses enbasqués sur la toile en micro sillons ... la la la la la.... la... ils y dormiront long temps des douces heures en terres nidées en lande d' ajonc et bruyère encornée d'abondance en boutons dorés baladés de steppe en source..
    mes images d'amour en mère veilleuse douce aimante et mouvante se re posent en laine déroulée finement ouatinée..
    je t'en brasse de bonne heure.
    Den

    RépondreSupprimer
  11. Quelle jolie synchronicité, je ressens ton texte comme faisant partie de ces contes à tiroirs qui me fascinent en ce moment. Surtout quand ce n'est pas moi qui les écrit et que je peux mettre ce que je veux dans les tiroirs de la profondeur. Amitiés.

    RépondreSupprimer
  12. Ch'uis trop sensible!! Ton Bouh m'a émue...
    Retourne voir... d'ici mars, je trouverai autre chose à passer

    RépondreSupprimer
  13. Quel coup d'oeil en arrivant chez toi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Merveilleux pay sage !
    Mon coffre fort c'est peut être cet ordi à qui je confies mes images qui servent aux partages poétiques et amicaux...depuis 5 ans. Alors il contient des fortunes de jolis échanges. Et comme Denise c'est le coeur qui a du coffre et qui garde ce qui est à garder et transforme ce qui est à transformer.
    Schmoutzele tout frais du mercredi matin !

    RépondreSupprimer
  14. Oups pour "à qui je confie" :-)

    C'est au pays basque que se situe ton merveilleux paysage ?

    RépondreSupprimer
  15. 14 juin, tu es Figuier; tu vas le trouver, colonne de gauche "auprès de votre arbre"
    mais je vais le compléter plus tard

    RépondreSupprimer
  16. La photo des Pyrénées avec les pottoks est superbe.
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  17. Un "ogre nu" dans quel monde vivons nous ! Amitiés.

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !