lundi 26 août 2013

En vous disant à bientôt ...


Je vous laisse pour une petite pause ...


" Parfois les absents sont là
Plus intensément là
Mêlant au dire humain
au rire humain
Ce fond de gravité
Que seuls
ils sauront conserver
Que seuls
ils sauront dissiper

Trop intensément là
Ils gardent silence encore. "

in Le livre du vide médian, François Cheng

jeudi 22 août 2013

Fais-moi une belle phote d'orthographe !

Amusons-nous un peu voulez-vous !

" Mea culpa 
C'est ma faute
C'est ma faute
C'est ma très grande faute d'orthographe
Voilà comment j'écris
Giraffe. "
 
Jacques Prévert in Histoires.

A la manière de Prévert, prends un mot qui te plaît ( que tu veux bien m'offrir ) et écris-le avec une belle faute d'orthographe !
Pour notre plus grand plaisir de liberté et sans culpabilité ! ( Je joue à l'âme et tresse comme mes maîtresses préférées :)

Je t'offre le mien , qu'il te soit doux et lumineux, comme un sommeil d'enfant heureux.

Voilà comment j'écris la Mumière ...

( Enfin, merci pour tout t'aime haut qui me fait toujours fleur un elfe fort et c'est heureux, nous pousse de l'avant de partager, nous les paresseux ... Et part donne-moi, je te visite peu en ce moment ( mais je reviendrai dès que je voudrais pourrais ) mais je te pince banc (qui signifie : je pense bien à toi sur mon banc et en usant de pinces à linge dans le vent rose qui m'entoure, en allingeant mon lange: je m'allège du non-essentiel en lavant mon linge et en refermant la malle aux nostalgies inutilement aspirantes pour aller de lavant( mieux que l'allume-hier ) ... Fais de même, tu verras ! et ta belle binette ne cherra pas !  et bons vols à toi mon chéri ... )


Veronica, Pour vous Servanne


mardi 20 août 2013

La rose aime

 Aimons-nous les uns les autres ...

Qui est le prochain ?

L'Amour une Histoire
relationnelle

L'oraison ou la passion
L'art est son ...
L'appât si on ...

La fleur du cri


Où mène
Amen
Car mène
L'Amour est enfant de Beau
Aime
Et c'est comme ça qu'on sème ...

Veronica B, les yeux d'août, la mouche en choeur.

samedi 17 août 2013

La lessive, entre linges et langes ...


Fils à linge naturels ... Aube bleue du ciel


Dans les linges et les langes paillettent souvenirs , bulles et barboteuses...


Au pré des lavandes, parfumer leur enfance ...

mercredi 14 août 2013

Les mains-mouettes ...

Comme un enfant, un billet va naître sur la mer ...
Comme une mer porteuse, mon coeur se sert et se sépare
L'areuh, naissance
En corps, encore, jamais trop tard ... 
Donner la vie, donner son vent
Antre fécond de l'été
Des versets de Ciel
Recueil sur le sable
Emouvant
Les pas sages et ...
Mouillés de la naissance
Les humeurs de mère 

J'entends ton appel et je t'heureux ponds.
Nos échos se lient, dans l'eau
Tendrement
Sans faire de poids
Morse et langue de mer
Je t'écoute 
L'aime hein
Légère
Ouverte
Emue
Les mains-mouettes ...
14 août 2013, Veronica B.




lundi 12 août 2013

Feuille de papier !

Jetées sur le papier ... trois notes à chanter
Une idée demeure t-elle après l'avoir jetée?
On ne peut tout garder, mais par où commencer ?

Je suis une feuille
Un morceau d' papier
On va me trier
On va me ranger
Peut-êt' me manger !

Je suis une feuille
Un morceau d'idées
On va me couper
Et me déchirer
Vais-je résister !

Je suis une feuille
Un morceau d' pensées
On va me laisser
On va me jeter
Je vais m'envoler !

Veronica B, La chanson du papier, in Apprenons à nous séparer, 11 août 2013



jeudi 8 août 2013

Le jardin d'aime haut ...

au soleil de ton ombre où j'ai fait ma demeure ...



Il est né il y a dix huit ans de la fleur timide de ma jeunesse ...
De mes mains, de toute mon âme, peu à peu, je lui ai donné vie : 
Naissance, croissance, maturité, il est devenu ce qu'il était en herbe ... 
Sur ses pierres, j'ai bâti ma maison ...
Je l'ai tant aimé qu'il m'a donné, il y a quelques années, le nom de mon si cher espace, où vous avez poussé chères lianes de mes partages essentiels ...
A toutes ces racines belles et solides qui ont pris source en sa terre ... 
Mes roses ô mes roses ... Eternelles aimant ...
800 mètres carrés d'horizon et d'amour ... bien plus loin encore ... 
Il m'a tout appris, il m'a consolée, j'ai tellement grandi au milieu de ses branches, je suis devenue la véronique de ce jour, une fleur parmi tant d'autres mais qui sait qu'elle est cette fleur unique ...
Sur sa haie parfumée de feuilles, on a posé hier, le panneau "a été vendu" ...
A la fin de l'année, je le quitterai, d'autres mains sur lui viendront se poser, et j'espère, l'aimer.
Je lui dédie mes plus doux espoirs, l'humilité de mes victoires ...
Et cet espace qui sans lui ne serait pas ...  Autant de photos, d'aime haut souvenirs que je garderai précieusement ...
Heureuse émue ... 
Pour un autre à venir ... Mes arbres ô mes arbres ... Eternels aimant ...

Tendrement à vous 

Veronica B, 8 août 2013


mardi 6 août 2013

Le coffre-fleur ...

Peut-être ( quoiqu'habitué(e) ) trouveras-tu ma question saugrenue ? Un ogre nu ? ! est venu me la susurrer... Même elle passe en ce moment sur ma platine ... :) Alors plutôt que de manger mon disque, je t'offre mon cédé, id est un coffre d'or. 
Je m'explique, en langeant, cela faisait un "baille "  j'ai bien dit "baille" ( du latin bajula, récipient qui sert à porter quelque chose ) et non "bâille " même si mon propos vous en dort)  que j'en suis restée mouche bée,  toute allure, le petit coffre ( Oh comme il était habité depuis tout ce temps ! ) de ma voiture, j'ai retrouvé ...Voudras-tu le savoir. Assieds-toi d'abord. Oui oui même une rose séchée, c'est pourquoi j'ai plaisir à le nommer mon "coffre-fleur" tu comprendras ... Et toi, mettras-tu d'aime haut de tous les "jure" dans le coffre de ta sainte hure ? Y enfermes-tu d'aime haut d'amour ? Le transporteras-tu dans le secret de ton corps ? L'encoffreras-tu ? Mais de quoi ? Je suis sûre que tu as quelque part un coffre quid or, ( on a tous un carrosse, un bahut ou une carriole intérieure de toute façon, ou une boîte à Macember ... ) parle m'en à coffre ouvert ... Alors je te dirai qui tuer ! rires, mais non, il ne faut jamais tuer personne ( ça c'est quand j'ai vu le bâton de bois ramassé au chemin de vie et qui reste toujours dans mon coffre voiture ) et quand on le coffre, bon symboliquement, psychologiquement parfois c'est nécessaire, mais par foi c'est mieux de laisser la haine s'évaporer, non ...
Je n'ai pas de bijoux à cacher, à garder jalousement, à quoi servirait-il ...
A tous ceux qui transportent, qui gardent au fond d'eux, dans le coffre for intérieur, dans le sacré de leur coeur, et partagent, en les protégeant, des trésors de Vie, d'Amour dans leur ventre-fleur.

In Coffrets du jour ou petites diversions polyvalentes,  Veronica, 6 août 2013.


lundi 5 août 2013

Les flores de ciel ...


Quelques jours de forêt
Le bois de terre moutonne des
Secrets de nature
Escale ad or rochers
Et flor des montagnes
 Parfum des ailes et pics
Les jambes ask
Grimpent jolis yeux
En lacets, pas que crêtes
Cèpes à mûres
Iras-ti ?
Grottes et gratte 
Et pique et cols 
Et gorges et lacs
Et crottes de biques !
Chantent les échos liés
Que j'aime ta couleuvre cachée !
Se mettre haut vers
L'élan des rivières
Marcher en corps un peu
C'est la ballade balade des jambes heureuses ...

Veronica B, Iraty, Pays Basque, Juillet 2013.


samedi 3 août 2013

Ode-source


J'irai boire à la source
De pensées si mille
Air
L'épendras-tu en main ?
ô gué, vive l'arrose !
Je prendrai mon chat'eau qui mieux est
Un jardin
A cour d'Haut
Devant
Et d'oiseaux heureux
Clairs
Sur la peau abîmée je passerai 
L'âme hein
A la source de vie
Oh mon chant oh ma gleuse
Toi qui comprends ma glose
Pour soigner ton chagrin
Avec un peu de mousse
Je passerai ma prose
Ode miraculeuse ...

                                      Veronica B, 3 août 2013.