samedi 1 juin 2013

Veilles de roses


J'ai assez de roses, main tenant, en mon petit jardin, pour savoir que chacune a son parfum, chacune sa couleur,  et sait taire son petit coin où elle plante son coeur pour qu'il pousse, qu'il pousse, douce aimant, douce aimant, en toute saison, avec et mal gré le vent, sous le soleil ou les autans.
Simples ou doubles, pleines ou sauvages, mousseuses, oud de miel, légères et vertes tueuses, de Grèce ou de grâce, très flammes ou très mères, contemporaines ou anciennes, avec leur jupe courte ou leur triples jus-ponts, elles sont belles d'être uniques. Emues par foi aussi. La rose, sa roseté ... qui tient de la ceinte, du corps sait et du miss terre, force aimant, femme, la rose.
Rosa, Rosée, Rosaime, Rosaire, Rosanne. Vous êtes mon sable émouvant.
J'ai assez de roses main tenant, en mon petit jardin, pour savoir que chacune a son droit d'être et de se courber ou de se redresser, de se cacher ou de se faire admirer, quand elle sent son heure, ou tient son bonheur. La rose sait lever ses yeux au ciel, soupirer, supplier, remercier ! et profiter de la courbeur du temps. Faisons de même, et vive l'eau des mues-âge !
Quand le souci de l'art ose, la présence des fleurs, autour, qui se rassemblent, se nourrissent et se protègent, agrandit paradoxalement son champ de liberté et d'inspiration. Ensemble autant, les lianes ne sont pas sanglées, elles sont libres d'aller et de venir, de faire au milieu une danse ronde, une joie de fanes ! Des fanes de ravies !
Dans la vie des lianes, il y a les roses, qui toussent qui toutes, d'un nerf non morose, saluent le printemps, même sous la pluie, amies du présent. Epineusement ...
Sens comme elles témoignent du chant de la vie ! ( J'en ti coq lit clos ! ) échos élaborent, lierre et demain, indéfiniment, un monde veilleur.

Veronica B, 1er jus hein, 2013, au nom des roses ... 

Si tu étais un nom de rose, tu serais ...
Au pas sage, si tu es un homme, tu as le droit d'être un rosier ...




44 commentaires:

  1. immortelle Véronica puisque :
    "De mémoire de rose, on n'a jamais vu mourir un jardinier..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alma, pour tous les jardiniers de vie, en herbe, que nous sommes ...Que je suis un peu ...en toute simplicité.

      Supprimer
  2. Faudrait déjà les connaître pour s'en choisir une !
    Je suis complètement épatée par les comme toi qui connaissent tous les noms de fleurs, même en latin...
    Ça fait un peu Adam et Ève, premiers hommes, que de se promener dans un jardin en nommant tout ce qui s'y trouve...
    Moi je ne sais que dire la grande rouge, la saumonée, la rose vif, la parfumée, la pomponnée...
    comme une de mes profs de gym qui n'appelait pas les élèves par leur prénom, mais "tee-shirt rose", "survet mauve", "chaussettes jaunes"...
    Il paraît qu'il y en a une autre, en SVT, qui appelle les élèves "paillasse 16" !!! Vulgaire n'est-ce pas ?! Quasi insultant quand ça finit pas "asse" !!!

    Bon, je vais donc faire mes petites explorations sur les noms des roses... et après je déciderai de qui je suis... puisque d'après les Humanistes, on peut décider de ce qu'on est.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi je suis complètement épatée par les comme toi qui connaissent les dates de l'histoire la petite et la grande ! par coeur !
      Ah bon, tu trouves que ça fait Adam et Eve de faire le tour du jardin en nommant les plantes ? Ben non je ne trouve pas plus que ça.
      Tu me fais rire avec les noms inventés par ta prof de gym, elles sont bizarres souvent les profs de gym c'est vrai ! rires, L'autre est très vulgaire, quelle conne ! ;(


      Ok

      Supprimer
  3. Une rose té avé la cent et cent épines, si ou plait ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui tu sais parler lacsang du coin
      et coin !
      Bisous sans haie-pin !

      Supprimer
  4. Jolis noms ces roses !
    Or donc ne veux pas ou plus être : la rose Héritage, la rose d'Alabande, le rosier Redouté à feuilles glauques, le Salet, le Sombreuil et la Star profusion.
    N'ai jamais été la rose Betty Boop mais la rose cuisse de nymphe émue oui... plus émue que nymphe d'ailleurs...
    Continue à être la 88 ti aime rose William Shakespeare du jardin...
    Et observe grandir en moi les roses harmonie pêche, the generous gardener, the compassionate friends', la rose hermosa, la clair matin grimpante, la happiness grimpante, le rosier à feuille de cèleri, celui de Mai à fleurs simples et l'Amadeus.

    PS : Thierry ne peut absolument pas être le rosier à court style.

    RépondreSupprimer
  5. Je te souhaite un jour d'assister à la fête des roses à Doué La fontaine en anjou (de mémoire, je crois que ça dure 3 jours et ça se passe autour du 14 juillet)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 14 juillet ? 14 juillet , cela me rappelle quelque chose... ;)

      Supprimer
    2. Le 14 juillet 2013, (j'aimerai être heureux)...

      Supprimer
    3. Laurent, je ne connais pas cette fête des roses, comme ce doit être beau si tu le dis.
      Je te souhaite sincèrement d'être heureux alors, ce 14 juillet !

      Supprimer
  6. Qui songerait à t'envoyer sur les roses là où l'on ne souhaite que t'envoyer des roses, à brassées, à profusion, Qui a haï les roses oublie qu'elles s'épanouissent aussi en haies et en arbres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme c'est gentil ça, j'aime tant les roses au jardin, qui me le rendent bien.
      Merci Thierry.

      Supprimer
  7. Ellébores et hémérocalles belles sur les bords mais qui me recalent , me font buter sur des noms compliqués alors que la rose de prime abord ce n'est pas rosse à prononcer et puis c'est l'amour donné, pas que l'Eros, ce n'est pas un rostre malgré les piquants qui nous font mettre des gants, c'est élégant en élaguant mais ça ne relègue jamais au rang du vulgaire.
    ça arrose du confluent des sentiments et de l'expression de la beauté dans un vaste bouquet qui embrasse et embrase d'exaltation et si trop volumineux embarrasse aussi. Qui a tenu 50 roses dans ses bras sait combien la vue est altérée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hellébores
      Aimer rocaille
      La rose
      et le rosier
      Ailes et gants
      Bouquet
      Embrassé

      Supprimer
  8. La rose-thé

    La plus délicate des roses
    Est, à coup sûr, la rose-thé.
    Son bouton aux feuilles mi-closes
    De carmin à peine est teinté.

    On dirait une rose blanche
    Qu'aurait fait rougir de pudeur,
    En la lutinant sur la branche,
    Un papillon trop plein d'ardeur.

    Son tissu rose et diaphane
    De la chair a le velouté ;
    Auprès, tout incarnat se fane
    Ou prend de la vulgarité.

    Comme un teint aristocratique
    Noircit les fronts bruns de soleil,
    De ses soeurs elle rend rustique
    Le coloris chaud et vermeil.

    Mais, si votre main qui s'en joue,
    A quelque bal, pour son parfum,
    La rapproche de votre joue,
    Son frais éclat devient commun.

    Il n'est pas de rose assez tendre
    Sur la palette du printemps,
    Madame, pour oser prétendre
    Lutter contre vos dix-sept ans.

    La peau vaut mieux que le pétale,
    Et le sang pur d'un noble coeur
    Qui sur la jeunesse s'étale,
    De tous les roses est vainqueur !

    Théophile Gautier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lou pour l'esthète des parfums et des mots pétales.

      Je t'ai au fil des mots et des voyages !

      Supprimer
  9. Ma maman s'appelait Rose ! Et je pense toujours à elle :-)
    Jolie la rose à lunettes, encadrée dans son jardin :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, je comprends alors...
      Un grand merci de la petite rose à lunettes :)

      Supprimer
  10. Bonjour ma Verosica,
    J'aimais mieux ton blog "avant", lorsqu'il était moins sombre,
    mais le gris sied bien à la rose...
    Et puis il n'y a pas d'apprêts s'il n'y a pas un avant,
    et le présent offert en cadeau.
    Je t'embrasse moi aussi ... ♥♥♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de donner ton avis, chère Cathy ! Je trouve un peu sombre aussi, mais j'ai besoin de changer un peu, me lassant du blanc, or sur Globber je ne peux faire exactement ce que je souhaiterais, un jour je vais me mettre à mon compte :) rires. Oui, la rose et le gris sont très amis ... Et tu sais it's the same, c'est moi, toujours moi et c'est ce qui chante non ... sourire
      Tu sais dessiner de jolis coeurs, j'aime les recevoir ...

      Je t'embrasse.

      Supprimer
  11. l'art ose
    en un texte joli
    comme une fleur

    j'aime beaucoup les orangées-jaunes
    je serais Rosier Parfum De Grasse ®

    transparence,
    sous la délicatesse d'une rose de porcelaine,
    ton blog est très beau

    sinon je cueille parfois quelques roses des sables
    mais ça c'est une autre histoire...

    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu as bon goût cher Graphène. Quel beau choix !

      Merci, pour ton avis

      Précieux
      Comme l'haleine
      et l'eau rosée
      de porcelaine ...

      Cueille, cueille des roses jour du I ...

      I comme ...

      Supprimer
    2. I, comme I, car je suis tout ouïe
      oui,

      sourire... un peu Cavalier et pas trop Oxydé

      bisous à Véronique

      Supprimer
  12. la fleur "royale"...au parfum envoûtant! et voilà! j'ai ton air dans la tête! bizz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'air est passé depuis n'est-ce pas ! sourire
      Bisou, est-ce Tival ?!

      Supprimer
  13. Les roses sont fragiles, il faut en prendre soin ;)
    Bisous douce Veronica et merci pour tes mots doux :-)
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les roses sont fragiles, elles sont vivantes, elles sont comme nous, elles nous parlent, elles nous apprennent à vivre !
      Bisous douce Marie !

      Supprimer
  14. Oh mais dis donc, tout a changé ici! C'est très joli! plus intime qu'avant, on dirait? En tous cas c'est l'impression que j'en ai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu aimes aussi ? plaisir. Je souhaitais un peu plus d'intimité oui ! sourire
      Beau soleil de jour à toi chère Célestine !

      Supprimer
  15. La rose très mienne, le rosier d'amour, oh que j'aime ces fleurs et leurs attitudes.

    A C C O R D

    A corps fermé,
    coeur ouvert

    A corps ouvert
    coeur d'été

    Suzâme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la rose d'or riant ...

      Levant la tête au soleil
      Doucement
      La rose aime

      Merci pour ton doux accord ma chère Suzâme.
      Je t'enrose !

      Supprimer
  16. Ô, comme c'est drÔle et à la fois si bôôôOOO...Chez toi une tasse de pétales et chez moi une tasse de soleil !

    Ô oh j'aime le eau de "rose" ......!

    L'air s'est épris de son jupon de gîte-âme, et son coeur bô-aime ...

    De ses sentes-heures, elle caresse la terre t'aile le plus doux des roses-haut ............

    A contre-temple-haie tes images et m'abreuve-haie de tes mÔ, mes panse-haies s'enivrent de courbes folles, sangsues-ailes .................à foison !

    Levons nos tasses, tchin ...A la vie, au soleil, à la rose : sabine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viendrai voir chez toi
      ô sage
      La couleur du lilas
      M'asseoir près de gîte-âme
      Ton jupon d'ouverture ! :)

      Qu'on temple
      Haie
      Mère des yeux

      J'aime tes passages si vivifiants, si recevant

      la brume aile
      de nos cieux
      La rose Sabine

      ô merci !

      Supprimer
  17. Je revenais pour quelques secondes seulement sur mon ordinateur et voici que ...le temps glisse tout à coup, me chuchotant à l'oreille de revenir ici !

    Merci le temps car, en descendant vers le bas de ta page, je vois (n'avais pas vu, étourdie...) ce joli petit guéridon avec sa lampe allumée...une chaise tout contre m'invite à m'asseoir un instant...! On a sonné sur le vieux téléphone tout à côté, c'était ...le bonheur qui m'appelait !

    Un frisson est venu se blottir sous l'aile de mon émotion avec la chanson de Moustaki et puis et puis ........j'ai regardé lentement, une à une, chacune des images de ta colonne de droite (comme je l'ai fait assez souvent....elles reposent, attendrissent, mettent en appétit et dessinent sur le coeur des sourires, de jolies bouches pour faire voler des baisers et des mains pour cueillir ....)

    Ton univers est tout simplement une ....pure mère-veille !

    Et que j'aime ce mur, en fond, comme fait des mains d'une potière ....

    Mère-si pour tout cela, toutes ces fraîches gorgées d'amour et de bonheur : sabine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le temps t'a dit cela
      à l'or
      Oeil
      J'en suis boule
      Versée

      J'essaierai
      D'être
      Toujours
      à la hôte-heure
      De mes lianes
      Vertes d'amour

      Pour le sourire
      Pour le clin d'elle
      Pour le par faim
      Et pour le dire ...

      Mère-ci
      Pour vos visites
      En mets-mots
      d'ouest pages
      Si fières de vous lire ...

      Je t'embrasse Sabine !

      Supprimer
  18. Quelle magnifique nouvelle présentation, douce aux yeux quand on clique sur ton Jardin, de roses et d'autres.
    La phrase d'Hammamed qui ouvre ton livre est superbe, me encanta!

    Un beso, olor a rosa!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tu aimes, merci de me le dire Colo ( dear dear ), c'est encourageant. Je n'espère que douceur pour vos yeux de roses.
      Et ces mots d'accueil, tu les as lus, je m'en réjouis, je les changerai régulièrement.
      Si olor a rosa, sweet kiss !

      Supprimer
  19. Pour ma part, je souhaiterais que nos chemins soient parsemés de pétales de rose sans épine... Toutes les variétés de roses sont si belles et nous entourent tout l'été. Je suis heureuse de trouver un magnifique décor chez vous, Veronica. Parfois, on a envie de changer son intérieur.
    Je vous embrasse pour une belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle-as, la rose a des épines mais on l'aime telle qu'elle est.
      Oui, autant de roses, au temps de roses, autant de roses ...

      Vous avez raison chère Denise, on aime de temps en temps changer son intérieur ou faire tourner les meubles, retapisser etc ... ! sourire ça fait tellement de bien de se faire plaisir !

      Belle journée de soleil et de grâce, je vous embrasse

      Supprimer
  20. les pétales sont là et attendent que ce bol soit levé à la mémoire de roses frêles qui se sont éparpillées dans le vent agressif ...
    je ne connais pas leur nom à toutes ces beautés mais j'aime bien qu'elles soient anonymes et je t'écoute chanter leur beauté de si belle manière ...
    O rose
    O amie chère
    O belle de jour
    Je pense à vous ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, oh je comprends, anonymes et offertes, vivantes et ouvertes, elles se referment aussi, elles sont nous, Mignonne ...

      ô rose
      ô âmie chair
      ô belle de nuit
      Je pense à vous ...

      Supprimer
  21. ..Je les préfère.. toutes ! mais oui, comme il faut choisir... je dis à l'or, la rose ancienne un tant tinet aristocrate à dominante blanche ou rose carné, qui joue à l'aile gantée, chacune dépose sa manie, hier son dos qui mène la danse sur le mur do mi nant, si belle, si légère, au coeur rosée serré. Elle et sa belle "la petite Léonie", la "moonlight", la "rosa anemoniflora".. se referme chacune à la nuit enivrée par l'ode heure de ses pétales...
    J'arrose le ciel de sa beauté à aile envolée de l'Aime profond.. ô blanche rosée !
    De bonne heure...
    bisous bisous.
    Den

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !