dimanche 16 juin 2013

Ton panier de juin !

Est-ce Tival que je vois portant su sa tête un panier de jus, hein ?
Mais non c'est Joyeux, il voit la vie en rose !
Et toi, doudou, qu'as-tu mis dans ta tête pou aller au marché ? S'ombres ruminations ou douces joies délivrent ?
Des fruits de saisondes livresdes tomes hâte, des fleurs de patience ?


Que manges-tu en ce maman papa ? comme un orgue ? ou nappe paix ti de moine eau  ? ( oui c'est ta fête petit père, Bonne fête à tous les papas ! les vrais, lait de coeur, ah le choeur !  L'aime or ,entre parents thèse demain c'est le bac qui commence, alors un peu de Bach et même flair de Bach ... )
De quoi as-tu En Vie ? Tu peux tout me rire ...
De bon m'atteint, le soleil chante, les oiseaux roulent, les entends-tu ?
 La Nature est un temple où de vivants piliers, mon grand beau de l'air, toi tu le connais ...
Une forêt de cymbales ! ( bientôt la Fête de la musique ! )
Oui, la vie est boule !  ( boing boing boing non pas Boeing ;(  j'heureux bond, dis ... ) Tiens et comme c'est la fête des pères, je vais faire des boulettes de vie en deux ! à midi ! avec de bonnes saucisses de Toulouse sur le barbe heu queue ! j'ai l'accent so angle et je veux te faire sourire :)

 On annonce :

_ La Cour, Tisane !

_Mais qu'est-ce que clafoutis aux fêtes ? 
_ Comment ? Qu'est-ce que j'ai fait ? Ah pour faire chanter les fruits tu veux dire ?
_Oui oui, raconte !
_ J'ai préparé un clafoutis homme mûr ! et un autre aux abricots et à la crème de lait ...
_ Délit si eux je "suppôt de satin"
_Non, juste l'essenCiel et le malt de vivre, mon orge !
_ T'es quand même un peu troll toi !


Dans mon panier de juin, je mettrai de l'humour, un peu de soi sauvage et beaucoup de tendresse, de simple ris d'amour ...
Je pourrais te dire en corps plein de roses, mais je vais m'arrêter et retourner dans ma cachette, les yeux rêve vol vert, en inventant que tu aies eu plaisir à me lire ...Enfin, juste geste père ...

et toi ? je t'égoutte et je t'embrasse raifort !

Veronica, 16 juin 2013, De la Lyre et La la l'air !


25 commentaires:

  1. Tu mam'uses Veronica ... tu sèmes si bien les mots au jardin d'Aime Haut, et jongles adroite avec eux...je suis venue sur ta page qui fête les Pères, repartie, et me suis cachée un peu du seul oeil en chanté....ai cherché l'ombre tapie près de ton petit rose tout sourire, humant avec plaisir le fumet de ton clafoutis aux cerises..., et comme toi, la talentueuse eipere diadème, que l'on fête au jour d'hui, a construit sa toile extra or dine aire ment fine.. et joué avec la lumière jusqu'à rendre sa belle oeuvre invisible..
    Jamais tu n'arrêtes.. en mode abondance, pour nous affamé(e)s d'émaux, et pour notre joie, tandis que juin en panier est à l'amie du moi prochain, et si dent ti fit à jus y est, ou à la langue du miaou....,
    J'ai flâné au marché devant les stands, j'ai cherché, regardé... j'ai hache tes tomes Ate courent jettent, poivrons colorés, des aubes Virgins biolacées, oies gnons, du père-cil, un basilic aux cent heures, sans oublier l'ail, le pois vrai, le petit salé, le thym émietté... et l'huile d'olive du moulin, en gourmandise estivale, pour la ratatouille provençale délicatement mijotée.

    Je t'en brasse ensOleillée et fleurie de mes doigts de roses...

    Den

    ***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère Den,

      Je suis heureuse que tu t'amuses un peu ici ! Heu pour la droite, ce sera plutôt à gauche pour la jungle-ris d'aime haut :) Tout le plaisir est pour moi Tulle sait ! Oui, il faut "se cacher un peu " ça fait du bien, c'est un contrat de vie ch'aime moi et pour ne pas étouffer les autres et pour retrouver ma paix et lu mille ite ...
      Sérieusement, les cerises furent meilleures à l'âme hein qu'en clafoutis cette année, mais je suis tout de même ravie d'en avoir eu sur l'arbre, après toutes ces pluies inhabituelles en pays rose au moins d'aimer !
      On a tant besoin d'aime haut naisse pas, renaissants, qu'on valait cent ou naissants encore et en corps pour se souvenir, pour s'heureux source et pour partager les sens de vivre. Ah comme elle est charmante ta "langue du miaou " sourire, tu as bien raisin, avant les vents d'anges, profitons du jus hein ( tous ces bons fruits de saison dans notre panier ) du jus y est ! car il y sera, avec d'autres fruits et d'autres visages de vivre, puis du mois doux, sans doute, nous l'espérons.
      Ah ta bonne ratatouille si parfumée à la gare Higue ! quel bonheur de t'imaginer préparer en doigts de roses !
      Ici, le thym et les lavandes sont en bonne compagnie, les six boulettes ! Tout le monde se balance au gré du vent ce matin, beaucoup devant depuis hier en effet ...

      Je t'en brasse aussi tant que tu voudras.

      Supprimer
  2. Tant de jolies choses, belles et bonnes, à respirer et à goûter!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vive juin et la chaleur de vivre !

      Belle semaine Christiana !

      Supprimer
  3. Oh gèle eu, j'élu ( mais les 2 ne sont plus de saison, dépassés ).
    Compère qu'as-tu lu ?
    Oui j'ai lu un loup ( de carne avale ) aux yeux verts comme choux
    qui, joyeux, jouait aux seins bols
    ( y a les coupes à champagne moulées au 90B de la Pompadour, et puis y a les autres... plus abondants et roturiers, sans les anses ni le pied de cristal, ce qui n'enlève rien à leur aptitude de faire prendre pied avec aisance )
    de la vieille mâle du grenier évidé.

    Oh j'ailes eu, gélules ( ça plane pour moi )
    Commère qu'as-tu lu ?
    L'or raisons du soir, la fête du mat teint
    et son grand beau de l'air, vaste oiseau d'aimer
    exilé sur le sol au milieu des !!!
    ses ailes qui Ampère pour sa paire d'oiselles le font pélican au carré
    ses zèles de géant
    l'empêchent de voler...
    Mais il y aura juillet...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu en as elle eu dis donc !!! Quelle richesse ! rires, la pompe Adour, c'est vrai qu'il y a eu quelques inondations mais tout est revenu à la mornale ! Mademoiselle fait centrale ? Les loups gars roux ne sont pas si mâles intentionnés ...

      "L'or raisons du soir, la fête du mat teint
      et son grand beau de l'air, vaste oiseau d'aimer
      exilé sur le sol au milieu des !!!
      ses ailes qui Ampère pour sa paire d'oiselles le font pélican au carré
      ses zèles de géant
      l'empêchent de voler...
      Mais il y aura juillet..."
      Quel beau passage que je souligne, chère Mariane, ah oui alors ! sourire
      Eh bien, ce sera Pluto ou Pluton ( non pas Mars ) fin août pour le "pélican au carré" rires, là t'as fait fort ! je ris ! ah j'aimerais tant pouvoir dire à nouveau " Dans l'Aber je ris ! " quand je retournerai l'été en Bretagne, un jour Ampère ...

      Bisous pleine terre ! un bon terre'haut !

      Supprimer
    2. Dis donc ça doit être ta semaine de conseils ..., alors garde la classe hein ! :)

      Supprimer
    3. C'est quoi la mornale ?
      De la bière tiède et fade de la région de Waterloo morne plaine ?

      Non, Madame ( plus Mademoiselle ni oie blanche depuis longtemps ) n'a pas fait Centrale... pas si anse pot non plus...
      mais chupa cruche pour autant chups sais ?
      Oui tu le sais quand m'aime vu qu'tu parles d'une cl^^âââssssse à garder
      ;-)

      Supprimer
  4. L'ami Juin se tient à mi-chemin entre mois émoi...
    Le sol s'tisse l'été en courts rangs,fleur-temps avec la bond-dance....
    L'hâvre vraie ode-heure de faire-tilt-été...
    Le coeur plein d'admire-ration...
    Nez-prouvant que gras-ti-tube (i.e.: bonnes saucisses de Toulouse sur le barbe heu queue)

    Dans mon panier...plein de câlins pour toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Claire,

      Ah ces câlins "quai bec oie" ! je les adore !
      Il nous faut bien notre ration mire dad, penser à nos pauvres pères, où qu'ils soient ...
      Les petites fleurs s'ouvrent en courant au petits matins de juin ! Je pense à ta mie juin aussi.

      Ah et la verte île y taie ... de quoi faire de beaux rêves, que je te souhaite avec un beau jour nouveau !

      Becs becs becs de livres ! si tu en as besoin pour t'en mordir !

      Supprimer
  5. Pensons à tous ces petits qui vont commencer leur bac ce matin ! Je leur dédie la chanson de Dany Brillant !

    Bonne journée à tous !

    RépondreSupprimer
  6. ton clafoutis me parle mais mon coup de coeur va plutôt à ton sac à fleurs ...
    j'adore ce fouillis de jolis pétales qui se tendent et veulent attirer ton attention (comme des oisillons dans leur nid) ...
    j'ai goûté à ce repas spécial "Papa" et je suis sûre que le mien a apprécié
    du haut de son étoile choisie pour lui tout seul il y a si longtemps ...
    tu permets que je te fasse très belle avec des cerises en pendant d'oreilles!
    mi-juin te va si bien ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ma Solène

      Les fleurs sont plantées depuis long thym, là, elles roulent sous la pluie ! Un temps presque trop piqual depuis hier, après la chaleur rose, l'averse et les puces et moustiques s'en donnent à coeur-joue ! et me piquent et me piquent, en ouvre-rage dessous ! Pour ton papa oui ...
      Oui, j'adore jouer aux cerises d'oreille avec toi, à l'amie Niuj ...

      Je t'embrasse fraise et vanille

      Supprimer
  7. Rien à voir avec le texte, simple curiosité "Qui est-ce la bretonne avec la coiffe sur la photo en train de broder?"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non ce n'est pas moi :)
      Il s'agit d'une carte postale de ma collection, une ancêtre peut-être ... Non j'ignore qui elle est, une bretonne du Finistère en tout cas, je sens son âme et la mienne est la même ...

      Beau jour de pluie parisienne à toi ? Laurent !

      Supprimer
  8. Ta façon de fêter la fête des papas ... Exquise ...
    Merci douce Veronica de nous envelopper de tant de chaleur :-)
    Bisous de Marie :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton "exquise" chère Marie, voilà un beau mot ! Je l'aime frais et pimpant ! à le dire et à l'écrire ...
      Merci aussi pour la "chaleur", heureuse que tu la sentes ...

      Bisous de rêve onirique :)

      Supprimer
  9. Le manque pour ce jour, mais pourtant au four et au moulin... ;)

    RépondreSupprimer
  10. Je souris devant ce si beau billet, gai, joyeux où se trouve la bonne humeur, des fleurs et des cerises, tout pour être heureux. Merci Veronica de nous apporter tant de douceur :-)
    Je vous embrasse.

    RépondreSupprimer
  11. Un vrai plaisir de lire tes mots, tes recettes, tes couleurs...Oh, j'aperçois de magnifiques bols à chocolat, à lait, à bouillon ! Merci d'être passée. Par mont et par vaux en ce moment, mais n'oublie pas les amies de l'Île Rouge. Grosses bises.

    RépondreSupprimer
  12. Quel beau foisonnement de mots ton billet !!! Comme ta nouvelle bannière!!!
    Juin, te trouve en pleine forme et c'est pour nous un tel plaisir de te lire!!
    Bravo douce et joyeuse celtique !!!

    RépondreSupprimer
  13. Des tomes-hâte et ...l'art-ricoche (hi hi !)

    J'aime éperdument chacun de tes grains de faon-thèse-rit ...!

    Lorsque je me pose sur tes pages, je repense à ma fille lola, petite, lorsqu'elle savourait une mousse au chocolat ! Elle l'approchait religieusement puis, il ne fallait plus lui parler ni même la regarder, c'était ...comme un instant de suprême confidence, qui n'appartenait qu'à elles !

    Entre mon émotion et tout ce qui émane de tes pages, c'est un peu la même chose .........Je viens ici avec la même fureur de saveur et de vie, et n'admets plus le moindre bruit, sauf peut-être celui ...des chants d'oiseaux !

    Quel homme-âge gourmand tu rends ici à ton papa, délicatement gourmand ...de tendresse et d'amour infini : sabine, émue !

    RépondreSupprimer
  14. Coup de coeur pour ton cabas en tissu avec son bouquet ! J'ai le même, nananèree: cadeau de mon maraîcher bio :-) L'idée est géniale. De même que le clafoutis dans l'herbe: un tableau qui va devenir célèbre !

    Avec cette chaleur, appétit de moineau mais soif de vaaaaaaaaache :-)

    Merci chère poète pour ton jardin des mots et des mets !

    RépondreSupprimer
  15. Un joli festival de jeux de mots comme tu en as le secret...
    J'aime tout ce que tu mets dans ton panier...

    RépondreSupprimer
  16. Oh, j'ai pris tant de retard, mais voilà, c'est gaiement rattrapé...tu ne m'en veux pas, lo sé!

    À défaut de clafoutis homme mûres, les cerezas feront bien l'affaire...et les albaricoques, et...

    Des mots et des couleurs, des saveurs et....gracias por esta alegría.
    Hasta muy pronto!

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !