vendredi 31 mai 2013

Le li la do !


Le lilas d'Haut comme une chanson ...

Il a fleuri
Le lilas d'Haut
Comme un sourire
Comme un cas d'eau

Le li la do
Le li la do 
le li la do

Il a filé
Le lilas d'Haut
Un printemps court un printemps do

Il passe vite
Le lilas d'Haut
On a rêvé dans ce jardin
Du taon
Et
De la rose verte

Lily berce souvenirs 
La lie
Le joli temps du lilas
Do

...

Une petite chanson lilas sous la pluie de mai ...


38 commentaires:

  1. et bien moi ceci me donne envie de chanter

    http://www.youtube.com/watch?v=1ANJ4RpUcCs

    bonne journée
    et oh fait tu peux nous donner des idées , quoi planter dans nos belles jardinière couleur PSV ??? merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chante alors oui !
      Cher PSV, tu veux des plantes d'été à ta couleur ? rires, pas si facile, hum ... Je ne dis pas que tu n'as pas une couleur naturelle hein, tu peux trouver je pense des oeillets d'Inde de ton vert ou s'approchant et mille fleurs qui s'harmonisent avec ta belle couleur, des verveines à port retombant si gracieuses, blanches, des dahlias rouges ou oranges ! que tu mettras au soleil, des impatients pour l'ombre, roses, des rosiers miniatures formeront de tendres potées sur ton balcon ...

      Bisous tout pleins de terr'haut !

      Supprimer
  2. Dans un lit...las...
    Sous ce lilas
    Lit là:
    La li bi do du li la do
    Haut-la-la!!!

    Bonne fin de semaine,
    à-rosée de soleil, Veronica!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh la la ! la libido de Lili ! rires

      Pas de lit
      Bi
      d'Haut
      Ici
      Juste des lilas
      d'eau
      qui attendent
      le soleil !!!

      Bisous tout doux d'un jour gris pluie soleil de dents !

      Supprimer
  3. du mauve chez toi aussi au doux parfum de printemps
    qui passe sans dire qu'il est là !! on le voit pas...
    bon weekend Veronica

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais l'art mots nid des couleurs toi Marty, j'aime ton mauve doux printemps ...

      Beau jour de vie à toi !

      Supprimer
  4. Votre lilas est très beau et le mien est déjà fané ;-) Pour me consoler, je vais chanter vos belles paroles!
    Beau week-end chère Veronica, sous le lilas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mien aussi est fané depuis longtemps ... :( il passe si vite le temps du lilas, nous reste les photos et l'amour au coeur n'est-ce pas chère Denise ...
      Bisous en tendre

      Supprimer
  5. Ton joli li, la, do me donne envie de faire do, do...sous la couette....en écoutant flic, floc, la pluie de mai!! mai, au jour d'huis, c'est le vent qui fait toc, toc dans le sud et me rend ma boule! Boule à zéro, car il mi rite et me donne la rhinite! Bof, pas vrai ment ri gole haut, mais, les mots a dou six les maux!

    Beaux sont tes li, la...moi, j'ai des i riz bleus qui font le beau!

    Bisous fleuris d'Âmitié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était le but, de vous bercer ... sourire, alors dors bien petite flamme ... Fais ton dodo sous le lit, là, à l'abri du vent et de l'eau ... Allez, rhinites de brin tant, ne nous faites pas rigole !
      Les mots consolent les mots consolent
      Haut
      Ah et tes iris si bleus si beaux !

      Bisous d'amitié fleurie ma chair Claudie !

      Supprimer
  6. au lilas d'Haut,
    quand j'aime t'Aime Haut,

    ça plic et ça ploc,
    au printemps d'o...

    oui, oui

    sourire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'aimer m'aime Haut
      Toi le Poète
      Tu me rends grâce
      Je saute beau !

      Boing boing boing ! tu te rappelles nos verbes sauts ! rires

      Bisous et Go !

      Supprimer
  7. Le li la do !
    en cadeau !
    Merci Veronica...
    un petit coucou en passant !
    bisous senteurs
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton petit coucou en passant
      Avec les poids de cent heures ! ô merci ! rires

      Je saute par la
      Haie
      Den !

      Bisous plein panier

      Supprimer
  8. Cosy ton nouveau lieu enfin petit musée... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ah c'est vrai, tu aimes ??? :))) Mon nouveau né nid ! :) le même, juste comme un petit musée, comme de Toulouse l'autre et que ... :))))

      Signé :La femme au boa rose :)

      Supprimer
  9. Jolie est ta page, un brin intérieure et profonde, au bord bleu, s'accroche au regard, en clair obscur, cachée par tes billets qui défilent devant, joyeux, nostalgiques.. aux couleurs de la vie, des mots et des refrains..
    Je t'embrasse ma chère Veronica.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme ça me fait plaisir, si ça ne te déplaît pas ...
      Je souhaitais un peu plus d'intimité, si j'ose rire ! En fait, me lassais du blanc pour écrire, voulais écrire noir sur banc :) avec mille couleurs, toujours !

      Le jardin intérieur
      Taupe
      Se crée ...


      Je t'embrasse, ma chère Den

      Supprimer
    2. J'aime et partage l'avis de Den sur le nouvel emballage...
      Très beau ton "jardin intérieur taupe se crée"...
      J'aime le moelleux du canapé aux beaux bourrelets trinitaires, ces petits cadres à respecter comme les 10 commandements, cette fenêtre telle est sur le monde et ce vieux téléphone qui ressemble tant à un moulin à café... qu'il me laisse voir ( et écouter leur messe sage aussi ) d'ici les mugs fleuris et les bols à petits poids.

      Supprimer
    3. Merci Mariane, alors toi aussi tu aimes ? ça change un peu, le taupe se crée en effets ... :)
      Oui, ça me plaît de vous accueillir avec un canapé à la Rimbaud, un vieux poste télé des fois que vous vous ennuieriez :) puis le cocooning de l'intérieur par ces temps de pluie ! Le vieux tel, non non quelle imagination, tu y vois un moulin à café ? du fleuri oui, c'est Haut land ici ! non je blague !

      Supprimer
  10. pas d'hallali aux floralies et que celui qui établit des échos répondances entre les coloris n'attende pas que soient alors tout défleuris nos arbustes de vie. Hélas ici le vent, la pluie et déjà nos blancs lilas s'en sont allés et fanés en bruns orangées tout dégagés et déchargés, et l'immaculé n'aura pas bien duré! Plus étroit est le chemin de paroles et contrasté dans un décors amusé de peintures patinées, le changement à toujours du bon, il fait parfois faire des bonds, mais aussi des pas de côté .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ils sont rigolos tes "pas de côté " qui tombent comme ça, en bons, à la fin de ton commenfleur.
      Oui, des petites modifs de temps en temps, sans trop changer sa nature ( on ne le peut de toute façon ) fait du bien, aère et heureux génère !

      Belle semaine cher Thierry !

      Supprimer
  11. Le temps du lis là,
    le temps du lu, du petit beurre lubrifiant,
    du lyre ici ou là, du rire, sans ire,
    s'il passe vite, s'il parfume et requinque la vie en passant,
    il passe bien et fait tout passer dépassés ces passés
    comme l'être à l'aboie te qui remue la queue comme on sourit
    Joyeux
    Joli Mai* de cas d'eau tombés du Ciel
    Juin s'y joindra-t-il ?

    * petit coup de pub en passant pour cet attendrissant film en ressortie nationale http://www.youtube.com/watch?v=9uWjFQCRKpw
    Le Joli Mai de Chris Marker - Paris - Mai 1962 - très frais et humide celui-là aussi... et déjà si exotique !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à la cinéphile ! La chanson de Georges qui passe de 1962 aussi.

      Supprimer
  12. Plus de Lilas pour Eulalie, je n'irai pas à
    Euralilles, sans être mesquin je ne pense pas qu'à Lesquin, mais ce n'est pas un mikado mais un cas do complet, même sans veston, où en reste t on, ton sur ton mais pas mire honteux ou mire hautaine, à Lille a bien des charmes tout de même
    on ne voudrait pas se mettre Lille à dos mais si c'est l'Ile Adam , on se retrouvera dans le plus simple appareil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-)))
      Me fait rire... et plaisir ces mots coeurs qui chantent Lille... restée au centre de mon coeur, chaude comme la tendresse q'un nuage de pluie caresse... même si c'est à Lyon - mais jamais talion - que la vie m'a liée, et que je lis, là, en ce printemps de Ch'ti pour tous, art amis, à tous, portons un toast au porto, et que la gnaque vous gagne dare dare...

      Supprimer
    2. Marianne, pas républicaine, réplique , en verve veine mais pas vaine elle ne convoque pas le Rouget, et sans sortir de la citadelle de Vauban où il fait bon s'asseoir , alors rugir depuis le confluent, ou rougir sous le compliment (mieux que le piment qu'on ne plie pas facilement) , eh oui Flandre y a qui nous fait prendre l'eau comme le Spa, pour le porto ce sera un tawny étonné, mais pas en flip pour se requinquer , le quinquina a des vertus que le quinquennat ne saurait ignorer.

      Supprimer
    3. Je ne suis jamais allée à Lille !

      Supprimer
    4. Merci chère Riane, pour ton toast Haut porté à tous !
      Lille faut bien se serrer les coudes entre âmis ! Tu as trouvé en notre ami Thierry ( un quinqua jeune air comme toi je suppose ! ahahahahaha ) un chic répondant à tes mots ! Deux originaux, full of fantasy, portent eau d'origine ! que j'apprécie !
      Ah le spa ! ne m'en parlez pas, j'en rêve !

      Bisous verts tuent eux !

      Supprimer
  13. Porte les lilas ce n'est pas station debout ni couché, les horizons sont bien bouchés, mais le boulevard des maréchaux circule encore, la petite ceinture ne nous serre pas trop et la closerie n'est pas une écloserie ou juste pour quelques talents rares.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les stations fées
      Rêves hier
      La closerie lilas

      Supprimer

  14. C'est la vie lilas
    Faite de métamorphoses
    C'est la vie lilas
    Quand il me manque quelque chose
    Dans cette vie-là
    Où tu n'es pas là
    Et que pour être moins triste
    Je détaille la peinture de l'artiste

    http://www.youtube.com/watch?v=G2FA1X2pdMU

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christiana de me faire entendre cette chanson de Serge Lama, que je ne connaissais pas ! Pourquoi le pensais-je ringard, il a fait de belles chansons ... à découvrir, ou heureux découvrir.

      Je te lis bien là, et je salue l'artiste que tu es.

      Supprimer
  15. Je me sens chez moi. Est-ce le lilas mauve et ses nuances ou le jardin de Véronica qui ouvre ses bras fleuris? Je me sens chez moi en poésie, me pose sur le rebord de la fenêtre et si j'insiste je vois tout cela, toute une vie, au-delà des murs... et le parfum qui rend fidèle les rebelles, rempart à l'indifférence. Bisous. Suzâme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis très heureuse chère Suzâme, que tu te sentes un peu chez toi au jardin, en poésie ... Comme une rose plantée là, caressée d'âme, t'y es.
      Pose-toi au rebord de la fenêtre, écoute ou rêve ... Je sais que tu la vois cette vie bien au delà des murs ... Le parfum des mots ne s'oublie jamais ...

      Air
      Bel
      Plus
      Haut

      Longtemps
      Longtemps
      Longtemps

      Supprimer
  16. Quand je dis Lili assez c'est en pleine connaissance de rose mais l'os iliaque
    n'est pas en cause, la densité et les senteurs , ces grappes charnues qui grimpent, ces couleurs vives et nuancées qui nous font avancer, le nez en pointe

    RépondreSupprimer
  17. Il a fané ce lilas blanc, ce lilas mauve ...
    pourtant les journées étaient belles avec lui ...
    un espoir de printemps
    un espoir de couleurs
    et tout s'en est allé ...

    mais pivoine va venir et me réconforter ...

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !