jeudi 14 mars 2013

Le coq ovin !

Exercice de style
à prendre avec une bonne d'ose d'humour
Riez bonnes gens !

" Ne te plains pas. Brebis bêlante attire le loup." 
Alexandre Arnoux


Non je ne ferai pas ce bon coq ovin-là !


Je ne bouillonne pas, le nez dans ma marmite mais je te revisite un des classiques de la bonne chair cuisine française pour le plaisir d'aime haut, ma recette aux "Vingt chauds" ... Les vieux coqs en faim en fin de carrière, je ne les consomme plus pas !


Ce mets de choix remonte à la conquête de la Gaule par Jules César ...


"Quand le coq beau vint
Elle faisait la poule
Il lui roulait des yeux de merle
En fric
Elle lui passait de la peau mad
Ils roucoulaient bien, le cou dans la farine
Ils se gallinaçaient ...
D'orée aux p'tits oignons
Ils se leurraient d'amoooouuuuuuuuuur !"

La folle fièvre en flammes fume
Car hot !

Le coq ample
l'une en chante
l'autre
comme un coq en pattes !


Kok Kok Kok !
 Le Maître Queux pour vous servir !
Avec des champignons tant qu'à faire !


La passion dévore
Hante
Mais un temps seulement


Faites chauffer de langues heures dans le chaudron bouillant
Attention ce pendant, aux brûle-hure le lent de la cuillère
De bois

Le coq ovin se déguste
Très chaud
De préfet rance, lit vert
Avec l'art-don, pâtes fraîches et perce-île ...


C'est le bouquet gars-nid
Pour conter les moutons !





Et sur le clocher de mon petit village, le coq chante encore  ...


37 commentaires:

  1. J'aime bien l'expression "comme un coq en pattes"

    RépondreSupprimer
  2. ah sauve qui peut le bisou rouge sauvage du sac haut courses, sauve qui peut un coq haut vingt rouges... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vi vi ! t'as vu, c'est agressif naisse pas ! c'est volontaire !
      Ahahaha, mais comment l'as-tu reconnu, c'est que tu as le même sac de courses ! rires

      Bisous et menthe et ...

      Supprimer
  3. Coq Ovin recherche
    Poulette prête à se faire manger l'haleine, à ôter sa p'tite laine, à risquer ( pas longtemps, sera vite réchauffée )la chair de poule
    Pour mettre KO Winner OK
    Oh vénale coquette, impécunieuse pécore, you wind of march
    Welcome
    http://www.youtube.com/watch?v=0H2D8s2V96I
    Pour leçons de cuisine sans cochonailles ni cochoneries
    et plus si affinités
    Pour les oeufs et l'agneau de Pâques ( enfin, Pâques de l'année prochaine... )
    Si pilule oubliée.

    Une poule sur un mûr
    Qui picorait du pain dur
    ( croustillante baguette française, toute chaude, sortant du four )
    Picoti, picota,
    Lève la queue et puis s'en va

    Déjà ?!?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Poulette frisée... c'est plus chic et plus assortie au Coq Ovin...

      Supprimer
    2. Poulettes Eau Vin, selon ce qu'on choisit d'y mettre...
      http://lepestacledemaelou.com/1423-thickbox/verre-imprime-melamine-poules-fond-bleu.jpg

      Coq au vin chaud
      http://lepestacledemaelou.com/1436-large/bol-imprime-melamine-poules-bleu.jpg

      Coq en pâte chou work au vingt bout de t'y sues
      http://www.marieamalia.com/wp-content/uploads/2011/01/LA-GROSSE-POULE-449x570.jpg

      Supprimer
    3. Eh oui déjà, bientôt l'agneau pascal ...
      Merci pour cette croustillante leçon de poule et de coq ! J'ai bien ri, je regarde avec attendrissement les jolis bols en poule servannaise !

      Bisous loupés ! :)

      Supprimer
  4. Que Z'aIme tes grains de folie !

    je viens à coup de "Haut-parlent-heures" te crier ceci :
    Chemin je t'aime invite "le Jardin d'Aime Haut" à son "carnaval de Ris-Haut" !!!

    J'aurais pu faire, sur mon blog, un merveilleux parallèle avec ton espace que j'aime tant !
    Or, éternelle étourdie toujours affairée à jouer à saute-moult-tons avec les nuages, je n'y ai pensé que ce matin !
    (J'aurais bien l'occasion de ma rattraper..............!)

    (je te laisse le lien de cet article : http://chemin-je-t-aime.apln-blog.fr/2013/03/12/au-carnaval-de-ris-haut/

    Je tends-bras-cieux : sabine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Sabine, tes "hauts parlent heures" me parlent bien sûr ! et quel carnaval de Ris Haut ! On a bien raison de faire la fête des mots ! et notre carnaval à nous !
      C'est très gentil tout ça, dansons à l'or, parmi les fleurs de nos chemins que tu sais si bien approcher ...

      Les bras tendus vers le si aile
      La poule est un oiseau de fête !

      Supprimer
  5. Le coq au vin, c'est sûr que ce n'est pas de la poule d'eau !
    Souvenir d'avoir fait une fois, une fois seulement, un coq à l'orange.
    Coco, coca, tu me donnes envie de faire la fête au coq,
    mais en ce moment, ma cuisine prend plutôt le canard par le cou
    et les bovins se retrouvent en fines tranchettes marinant dans des concassés d'olives parfumés au basilic. Pas de langues heures au fourneau, tu vois, ma langue, je l'assouplis dans le travail quotidien sur les mots, qui racontent, qui poétisent et qui disent la merveille de la vie. Je t'embrasse, ma jolie poulette en chocolat vivant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y passe j'y passe de langues heures au fourneau à baver goûter tout ce que j'y prépare ...
      Le bonheur est dans la cuisine
      Démo :

      Prendre un grand bout de foi
      Le disposer soigneusement au coeur d'un plat en terre
      Le regarder grandir au milieu des fidèles :
      Plantes, herbes à Rome Attique
      et autres roses en grâce
      Antre, tenir le feu
      Souffler doux sur la flamme
      Partager haut la joie !

      Je t'embrasse dans la soupe de vie ma fidèle coquette !

      Supprimer
  6. Oh! La jolie nappe, elle me plaît énormément, c'est gai et printanier pour un appétissant menu agréablement présenté... aux petits oignons!
    Bisous ma chère Veronica

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Denise, vous êtes charmante, j'aime les poules autour de moi ! :) Elles décorent ma cuisine, s'invitent à ma table, bavardent délicieusement ...Le printemps renaissant donne des envies de table !

      Un grand sourire du coeur.

      Supprimer
  7. Madame Myrtha voit : j
    e sens, je sens, je vois, je vois, sur le reflet de la boule aux vérités,
    Elle voit, oui elle voit...
    oui je prédis, oui, oui,
    je vois à l'horizon :
    un lait de poule !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rires, tu me fais rire ma Dame la voyante, dans ta boule de Christelle ! tu en vois des recettes ! Mais la poule aux yeux d'or pondra t-elle en corps d'autres laids de secours ! rires

      Des bisous à la coque !!!

      Supprimer
  8. " Les vieux coqs en faim en fin de carrière, je ne les consomme plus pas !"
    Ahhhhhhhhhaaaaaaaaaa !!! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça que tu as retenu ! rires
      Tu vois l'image hein, oh c'est drôle, je ne me mots queue pas voyons ! ahahahaha

      Supprimer
  9. Dans le pas si haut en cour inter rieur à ciel ou vert, le coq pas en coeur au vin joue avec la poule aux cieux doux heureux, et se beurrent d'amour aux petits pois criés.
    Elle long chante comme tous jours et lui ferme les cieux pour ne pas voir sa dévore hante flamme l'enrouler malgré lui.
    Il la déguste des cieux quand elle ne le voit pas, et elle lent brase lui met le feu avec son art femme innocent de ne pas y toucher.
    Bisous...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouaouh chère Den, comme c'est beau et embrasé ! :)

      C'est un long chantement
      Par l'art femme in
      Au sang
      On savoure des cieux
      On beurre avec le jour
      On touche avec le coeur ...

      Bisous en douce heure

      Supprimer
  10. Pour le déjeuner je garde, " l'art-don, pâtes fraîches et perce-île ", surtout le perse-île.... si un très or y était caché?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Niasse pas qu'on le trouverait

      Treize ors de Perse
      Se cacheraient en elle ...

      Je t'embrasse chère Colo, l'art se donne qui ne s'achète pas ...et tu le sais si bien.

      Supprimer
  11. Quand le coq au vin dit ça baigne il faut se méfier et ne pas se méprendre sur ses intentions,non il n'en a pas un grain et s'il s'ébroue dans la mare avant de lisser ses plumes il n'est pas pris entre le marteau et l'enclume, il n'est pas lent non plus lui qui n'a pas besoin de palan pour déplacer une cohorte de poulettes dodues , alors morceaux de choix mais pas de roi sans doute, et si les coquecigrues volent bas on imagine que c'est pour ceux dont le plafond l'est aussi !
    Mais n'oublions pas au pays qui presse moins qu'ailleurs que la Bresse recèle des trésors et que si ça pond, chapon aussi et bien sur poulardes!
    lardés les gallinacées mais pas comme dindons la farce ils attrapent au vol et avant que de les enfourner ou de les mijoter en cocotte on les embaume pour non pas les momifier mais les bonifier , de l'intérieur s'entend !
    Santé aussi que ces herbes, marrons, raisins, fruits ou foie gras qui leurs servent d'entrailles après que des entailles les ont proprement vidés de coeur, foie et gésier, à moins que ceux ci ne se retrouvent aussi hachés au menu ! alors le menuet peut bien commencer et la basse cour entamer sa génuflexion avant qu'une révérence sans références ne nous emporte vers le divin d'une dégustation pas sans stations. santé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Thierry, je te lis en direct ! Quel plaisir !

      Ah je n'ai jamais goûté du fameux poulet de Bresse, je connais ceux de Brest, pas mâle d'ailleurs.
      Mais la finesse de la chair ah chapon bien par là ! sourire

      Supprimer
    2. Il y a

      Lapin
      t'add

      Tu ajoutes à la liste le gibier de nos fêtes !

      Supprimer
  12. M'émoi le faisant
    Dés
    Je lui préfère le tendre
    La cuisse de poule
    Et

    RépondreSupprimer
  13. et le pudding aussi !
    ah je vais faire un pudding bientôt !!! avec tout plein de restes ! ces raisons de l'hiver qui traînent dans le placard, et du vieux rhum aussi !

    RépondreSupprimer
  14. Les genoux
    Flexions
    Sont reines du dimanche !

    Un menuet par ci
    Un menu et
    Par là !

    Dansons la cape
    Houcine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.youtube.com/watch?v=sJUwtXki3iQ

      Supprimer
  15. Un vieux coque vivait apaisé dans sa basse cour
    il était encore vaillant et même coutumier
    mais protégeait son gynécée des incursions
    aussi vit il d'un oeil mauvais un jeunot
    un jour sur ses terres l'air de rien empiéter
    il ne l'entendit point de cette oreille
    et s'en alla les lui tirer sans sourdine
    lui disant derechef "doucement les basse"
    ici je règne et toi là bas tu te casses
    l'autre interpellé et presque pénétré
    eut ce trait de génie mais sans bouillir
    mais ami rien n'est éternel ici bas
    aujourd’hui je pars mais demain reviendrai
    car tes jours sont comptés et tes abattis aussi
    sur ce sans demander son reste il partit
    pas mécontent de son sens de la répartie
    il attendit son heure ayant compris
    que la patience était sa plus sure alliée
    d'ailleurs il n'attendit point longtemps
    pour faire son retour triomphal
    sur les restes de son vieux rival
    ah que la presse même dans la Bresse
    n'est pas une bonne manière
    de vouloir chercher à entrer en matière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Thierry pour cette délicieuse fable qui me faire sourire !

      Qu'est-ce que tu es fort ! pour composer si brillamment !
      Tu peux faire l'oeuf coque ! maintenant ! :)

      Supprimer
    2. il y a aussi la cocotte cadette (mais pas de me soucis) pur grain et courante qui forme la base de la cour , mais pour l'oeuf coque il est bon de se protéger dans les descentes (pas d'organe) quand justement tout schuss on fait l'oeuf sans rien casser mais en casant tous ses repères ainsi sans impair (mais malléable) on arrive en bout de course sans être dans le rouge ni le jaune , c'est pas évident (pour les poules non plus) l'inspiration c'est une fraction improbable et une rencontre avec des mots qui sonnent et résonnent.
      Pourquoi appelle t on certaines femmes des poules si ce n'est parce que des homes jouent aux petit coqs !
      Le coq ovin c'est une tradition moutonnière mais la poule quand on remet au pot ce n'est pas pour abattre ses atouts et dévoiler ses atours, elle a plus d'un tour dans son croupion et les croupiers pas comiques ni sataniques de répéter faites vos jeux, rien ne va plus, las la cocotte ne s'envolera pas , entre bijoux et robes elle parade et se veut la reine dans l'arène , alors sots si sont les coqs en patte mais pas de velours et bien amidonnés du col qui renieront leurs origines, le tas de fumier et le reste.

      Supprimer
  16. Euh le e est de trop le coq n'était pas encore vidé
    de son poulailler et aillé comme il se doit

    RépondreSupprimer
  17. Si tous les coqs plongent à la mare mite, wallons-nous? (eh oui, le coq est l'emblème de la Wallonie)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ce wallons-nous !" est savoureux ! rires
      Comme tu dis !

      Laissons les coqs courir en paix ! rires

      Supprimer
  18. le coq à l'âne c'est une recette compliquée il ne faut pas tourner bourrique, et le coq au vin demande de puiser dans la barrique, foi de bernique qu'on appelle un coq un coq et puis un sauté de coq c'est pour hérisser la crête et plisser les barbillons qui pendouillent.Le coq peut être accommodé à tant de sauces l'essentiel étant de le cuire en cocotte pour manger son écots , alors du coq à quoi au gevrey chambertin ou au pommard ,n pourquoi pas au côt (encore appelé malbec) ouvrez moi le bec dit il !
    Ah le coq au citron, le coq aux six grues (pour le gout relevé) , le coq aux olives, le coq aux oranges, le coq flambé au cognac, le coq en rata (façon landais) le coq en stock façon magasin général, le coq en croute de sel , le coq hardi et étourdi puis estourbi, le coq au chocolat (mais sans diapason) venu du mexique et qui m'excite la gorge, le coq à la nage pour une traversée de la mare mitonnée, décidément il n'y a pas de coq laid seulement des jeunes et de vieux, des petits et des gros, des dodus et des efflanqués!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec tout ça, cher Thierry, tu pourrais faire un essai sur le coq en cuisine !!! sourire
      Merci de tes riches et particulières participations !

      Supprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !