mardi 19 février 2013

Une voix dans le ciel


L'hiver est en longue robe blanche, tout le gris du ciel est passé près de moi, avec un regard très noir sur moi, et la froidure du vent... Rose de toujours, je me sentais seule sous mon bouton ...

Mais ce nuage qui semblait fuir vint se pencher sur moi... J'ai cru entendre son souffle :


- Et bien, aurais-tu froid ?
- Tu es gentil, mais poursuis ton chemin, bel ami nuage...
- Je te prendrais bien dans mes bras, Rose, mais regarde, je n'ai pas de bras... Si je les retrouvais, je te bercerais, mon Amie !
- Tu me prendrais dans tes bras ? ...
- Ne sens-tu pas la chaleur de mon coeur ?
- Les nuages ont un coeur ?
- Les nuages ont un coeur...
- En tout cas, tu as une belle voix : une voix que je comprends ... une voix qui descend loin dans mon coeur et parle à mon âme ...
- Ah, tu trouves que j'ai une belle voix ? ... on ne me l'avait jamais dit, alors ça fait plaisir...
- C'est vrai ! Et si tu avais des bras, je suis sûre qu'ils seraient tendres sauraient me bercer... longtemps... longtemps... Mais nous sommes si loin l'un de l'autre... Regarde, tu es haut dans le ciel et moi contre le mur d'une maison paisible ...
- Je te donnerais bien ma place et moi je prendrais la tienne, un moment, juste pour voir... et nous pourrions voyager loin ainsi, loin dans le coeur de l'autre, partager notre monde dans le vert de nos coeurs ...



Veronica B, in Le coeur en nid vert ...



18 commentaires:

  1. Moi qui suis déjà dans les nuages...

    RépondreSupprimer
  2. Si bô si oh Ô ont rempli mes yeux et mon coeur à douce heure de ma montre toquant le deux... de ce jour baigné par le dieu soleil !

    RépondreSupprimer
  3. Roses de toutes sortes, qui ne dormez jamais tant votre odeur est forte...
    Anna de Noailles (je crois..)

    RépondreSupprimer
  4. Les nuages ont un coeur, mais oui, bien sûr...Et les roses, entrouvrent leurs corolles pour recueillir leurs larmes.

    RépondreSupprimer
  5. "les nuages qui sont les descentes de lit de la lune" a dit Jules Renard, dans un extrait de son Journal (1893-1898), pleurent...
    oui, oui, je les ai vu sourire, puis, partir, revenir, et pleurer... car leur coeur est parfois si lourd à porter.... et les jardins recueillent un peu de leur souffrance pour faire pousser les fleurs, et donner la senteur...... !

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour chère Amie,
    Je retiens ces quelques vers de Philippe Jacottet, qui accompagne vos propres mots si pleins de poésie. Un bon début de journée ! Merci.

    RépondreSupprimer
  7. Quel diablog merveilleux pour commencer la matinée. Des mots en nuances d'amour, tendresse à distance mais voici le nuage qui s'approche sans s'accrocher, il reste présent et doux, très amoureux et ne parle pas du seul baiser dont il rêve mais qui le tuerait. J'aime leur rencontre qui est la nôtre parfois lorsque l'amour reste songe. La rose prend ses couleurs sous l'extase du nuage et celui-ci gonfle son torse léger d'orgueil et de passion. Heureuse journée Véronica! Suzâme

    RépondreSupprimer
  8. Merci Véronica pour ce partage trés poétique , de la douceur et beaucoup d'amour ...
    Bisous et douce journée ....
    Thérèse

    RépondreSupprimer
  9. tendre rose ! la voix des nuages l'enveloppe de douceur
    pour que son coeur s'ouvre au soleil !
    belle journée Véronica

    RépondreSupprimer
  10. Je passe ma vie ou presque dans les nuages - un endroit où j'aime me blottir .. mais c'est vrai, les nuages n'ont pas de bras pour s'y blottir ...
    ça ne fait rien ... je me réfugie dans ce blanc ou gris floconneux et parfois, je dis bien parfois, je retrouve le Petit Prince qui est là, assis,
    et qui essaie de m'apprivoiser .... et je me laisse faire ...
    Rose que je suis à jamais ...

    RépondreSupprimer
  11. Quelle douceur dans ce magnifique dialogue entre la rose et le nuage... la rose a besoin parfois des gouttelettes du nuage pour s'épanouir et le nuage peut reprendre son chemin car il a reçu le sourire de la rose! Un doux moment et une belle complicité.
    Bel après-midi, Veronica

    RépondreSupprimer
  12. Superbe... tout en douceur.
    Bizzz Lolo

    RépondreSupprimer
  13. Chère Véronica, que ta poésie fait du bien à l'âme.

    Parfois le vent fait bien les choses.
    il emporte les pétales de rose
    dans un léger papillonnage
    qui va du jardin au nuage

    Bises

    RépondreSupprimer
  14. Je suis scotchée devant ta belle rose rose poudrée de mauve ! M'étonne pas que le nuage en soit amoureux :-)

    RépondreSupprimer
  15. c'est frais c'est doux c'est chouette de passer chez toi , et ta photo en bannière est splendide ! vive je jeudi ou je fais mon tour des blogs et je suis toute heureuse oh oui !!!!
    bon y a le ménage à faire tant pis je vais demander à PSV ! bonne journée !

    RépondreSupprimer
  16. Magnifique!
    J'ai l'impression que je vais pouvoir la saisir pour en sentir les parfums...
    Encore bravo pour la qualité artistique de tes photos!
    Je te souhaite une agréable journée

    RépondreSupprimer
  17. Qu'il est beau ce billet ...
    Cette rose et le Petit Prince il n'est pas loin ...
    Tu écris là comme Le Petit Prince, la rose et le nuage ...

    Gros bisous à toi ma chère Veronica et à Toss
    Tendres pensées pour Toss

    RépondreSupprimer
  18. Les roses de Saadi

    J'ai voulu, ce matin, te rapporter des roses;
    Mais j'en avais tant pris dans mes ceintures closes
    Que les nœuds trop serrées n'ont pu les contenir.

    Les nœuds ont éclaté. Les roses envolées
    Dans le vent, à la mer s'en sont toutes allées.
    Elles ont suivi l'eau pour ne plus revenir;

    La vague en a paru rouge et comme enflammée :
    Ce soir, ma robe encore en est toute embaumée…
    Respires-en sur moi l'odorant souvenir.

    Marceline Desbordes-Valmore

    Cadeau pour toi !
    Belle soirée !
    Bises

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !