samedi 12 janvier 2013

Oui et non !

Cent non font moins de mal qu'un oui jamais tenu
Proverbe chinois

***

La réponse est oui, mais quelle était la question ?
Woody Allen

***

Peut-être faut-il avoir épuisé la joie et la force de nombreux "non" pour être capable de proférer un "oui" plénier, sans peur et sans reproche ?

***

Dire non demande de l'assurance et un peu de prétention.

***

C'est à partir de toi que j'ai dit oui au monde
Paul Eluard

***

Les deux mots les plus brefs et les plus anciens oui et non sont ceux qui exigent le plus de réflexion.
Pythagore





( Vraie toile vue en septembre 2012, au Musée des Augustins de Toulouse, expo Corps et Ombres sur le caravagisme ... )


" ... le signe oui est d'un homme qui s'endort ; au contraire, le réveil secoue la tête et dit non."
Alain, Propos sur le bonheur.

***

Montrer les cuisses, oui, mais les genoux, jamais !
Coco  Chanel

***

La pensée, oui, dans une belle chair.
Léon Paul Fargue

***

Pour dire oui, il faut pouvoir dire non.
François Mitterrand

**********************

Ton dernier oui ?
Ton premier non ?
Ton dernier non ?
Ton premier oui ?

Sourire de joue !



61 commentaires:

  1. oui mais dans tout ça celui que je préfère c'est Oui Oui !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je m'en doutais ! sourire

      Je te grelotte un bisou PSV !

      Supprimer
  2. "Dis-moi oui, dis-moi non, dis-moi oui ou non..."
    En tout cas je te dis oui, j'ai bien vu comme toi cette toile aux Augustins et quand je pense....
    Beau dimanche à toi
    Bises avec un sourire comme sur la toile de Gerrit van Honthorst

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh OUI ! quand je pense que j'ai vu un fantôme ce jour-là !!! rires

      Tu te souviens comme elles étaient belles ces toiles hein ma chère Enie ! OUI, une belle expo entre corps et ombres !!!

      Je te réponds avec le même sourire !!!

      Supprimer
  3. Le oui hésite devant le non agressif.
    L'accord n'est pas toujours aussi affirmé qu'il n'y paraît ; le non n'est pas toujours l'indice d'un refus exprimé. Je dis non, donc j'existe. Je m'oppose. J'ai entre 18 et 24 mois. Je grandis.
    Plus tard la négation protège et a valeur de carapace. Elle peut être de principe. Rien ne sert à rien. Non, pas du tout, que nenni...
    Elle peut être anxieuse..
    L'accord peut ajouter mais : oui mais... il peut être opportuniste. L'approbation est plus positive que la négation. Le "si" a une forte estime de soi, une grande confiance, et survient d'une évaluation très optimiste des possibles.
    Parfois l'affirmation est contrainte ; elle est enfermée dans un scenario nuisant au bien-être. Elle nous empêche le parfaitement serein et pousse le refus inadapté....
    oui-non-non-oui-peut-être-mais-

    bisou hésitant Veronica, pour l'instant..

    (j'adore ta nouvelle bannière - merci de la renouveler, c'est si agréable ; - ton arbre est majestueusement ébouriffé )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'abord pour la bannière chère Den, ça te plaît que je renouvelle ? Bien, car après tout, on peut aimé quand rien ne change, non ? sourire

      C'est tellement subtil et nuancé ce que tu écris, je suis intéressée. Oui, il est des oui qui n'en sont pas vraiment et pareillement des non qui voudraient oui. Tout petit on s'oppose, même ado ça leur arrive ! rires
      Oui, on peut dire non par peur, peur du danger, du risque, peur de dire oui et se jeter dans l'inconnu alors on optera pour un "oui mais" par exemple. Ou des peut-être, on hésitera en fait. Et je suis une grande hésitante devant un rayon de fruits et légumes, je prends mon temps ! Volonté de faire au mieux, je prends celui-ci ou celui-là ? Je pèse le pour et le contre et finalement je dis un grand oui ! embarqué et là je suis sûre de ma décision, je ne reviens pas en arrière une fois mon choix fait, et pour tel autre ce sera un non dès le départ.
      Il y aurait une part d'intuition dans notre gestion des Oui et des Non tu ne crois pas, et bien sûr au départ les leçons de l'éducation, à laquelle s'ajoute l'estime de soi, les conflits inter rieurs et les audaces spontanées !

      Ah oui tu hésites à me faire un bisou ? sourire, prends bien ton thym de garrigue surtout ! :)

      Supprimer
    2. Oups, on peut aimer ! Oui, j'aime quand on me dit si on aime ...

      Supprimer
  4. Et Monsieur Ouine de Georges Bernanos?
    Quelle musique très Aime haut?
    We think so!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me souviens qu'il est dur, désespéré ( désespérant ) ce roman de Bernanos ! le dernier je crois, oui/non ? ah j'ai tellement aimé son Journal d'un curé de campagne !

      La musique très aime haut des Puppini sisters tu veux dire ? tant mieux qu'elle t'ait bien amusée hier ! sourire

      Je continue de jouer ! à bientôt Jean-Marie !

      Supprimer
  5. ça me rappelle les histoires de oui oui
    il y a aussi les ni oui ni non
    et puis les ni ni (mais pas peau de chat)
    il y a des oui qui veulent dire peut être
    des peut être qui veulent dire non
    y a t il dans cette grande permutation
    des non qui veulent dire oui, je ne le sais
    mais les hésitations et es intonations
    sont souvent des indicateurs de ce qui se cache
    derrière une réponse parfois forcée
    car répondre n'est pas simple
    a t on tous les éléments
    et mesure t on les conséquences
    et les engagements que cela suppose souvent ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement cher Thierry, l'intonation est souvent indicative ! encore qu'elle puisse être trompeuse aussi, on prête parfois à l'autre des intentions qu'au fond il n'a pas. Il est des Oui de bienséance, des non de politesse également.
      Finalement, on ne devrait pas s'engager à la légère dans le domaine des "short adverbs" !
      Mais il est tant de oui et de non qui ne sont là que pour ponctuer une conversation, acquiescer, corroborer, des explétifs alors.

      Supprimer
    2. explétifs parfois bien expéditifs pour des intuitifs ou des supplétifs ?

      Supprimer
  6. Je ne m'appelle pas Andy mais céder aux objurgations n'est pas mon fort , j'aime parfois me faire prier ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me fais rire !

      Non non non non !

      C'est marrant comme ces adverbes forment vite valeur d'insistance, répétés à loisir on les chante avec plaisir ! c'est leur côté ludique !

      Supprimer
  7. Si parfois quelque chose ne nous plaît pas, je pense qu'il faut oser dire non mais avec tact et sans agressivité...
    Beau dimanche, Veronica
    Mes bises alors oui, plutôt deux fois qu'une!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère Denise, je suis complètement d'accord avec vous. Oui, je pense qu'il faut Oser le dire mais comme on ne veut pas blesser, comme c'est délicat, le dire avec fermeté peut-être mais aménité.

      Je vous embrasse, un grand oui plein d'affection, sans hésiter ! Il est des êtres devant lesquels on n'hésite pas !

      Supprimer
  8. et que prévois-tu pour les personnes toujours dans l'expectative ?
    p'têt benquewui ? p'têt benguenon ?
    Bisous ....Oh OUI !!
    Solène

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je souris ma chère ...
      Oh oui, je souris ! Ces personnes-là seraient-elles plus réfléchies que les autres ? ou moins sûres d'elles ? :)

      Sagesse innée ?
      Codes de protection trop bien intégrés ?
      Coeur généreux et tendre ?

      Peur d'oser ?
      Peur de blesser l'autre ?
      Peur de se faire mal ?


      Un pas en avant trois pas en arrière
      Un pas sur le côté
      trois pas de l'aut' côté !
      Tu danses avec moi ?

      Supprimer
  9. La franchise et la fermeté se heurtent parfois à la nécessité de la diplomatie pourtant louvoyer n'est pas toujours le plus sur moyen d'arriver à ce qu'on veut et apprendre à s'opposer, à juste raison et en conscience n'est pas évident pour tous , surtout quand on a eu de parents très autoritaires qui demandaient obéissance sans discussion, pourtant au delà de la figure tutélaire du pater familias notamment ou de la matrone qui dictent et assoient l'auctoritas il y a la place pour développer par soi même son jugement et formuler ses objections sous forme de oui mais ou de non mais
    pourtant il y a une différence notamment dans le ressenti.Un supérieur qui se voit opposer un refus ferme n’apprécie pas souvent surtout s'il pense son autorité mise en cause, là où souvent c'est une affaire de logique et d'intégrité personnelle ou encore de peur face à des comportements brutaux où l'on vous impose sans discuter au préalable avec vous, une absence de bonnes manières en somme et de respect !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la vie est ce long apprends-tissage ! vers l'autonomie du vrai Oui et du Vrai non ! ceux émis par "soi m'aime" et non plus par le réflexe éducatif ou la figure tutélaire qui se pointe longtemps ( pas toujours mais il en faut du courage de la volonté de l'amour de soi pour s'en extraire peu à peu )
      Apprendre à nuancer son propos et à donner du sens au mot. Il s'agira d'u oui décidé, libre et d'un non adulte et réfléchi.
      Difficile en effet dans le domaine professionnel quand il s'agit de hiérarchie a fortiori !

      Supprimer
  10. Quand on ne sait pas répondre,indécis ou pire encore, ce n'est pas forcément le trou normand mais l’irrésolution réside souvent dans une indétermination liée à une incapacité à apprécier les chaînes causales en mode groupal et cela nous renvoie à la sociologie des organisations et au modèle développé par dans les années soixante par Crozier et Friedberg.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta grande culture cher ami ! à lire ou relire cet ouvrage de sociologie !

      Supprimer
  11. C'est une poupée... qui dit "non, non, non, non, non"....
    Bon dimanche
    Bizzz Laure
    http://ptitesphotosdelolo.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Polnareff, j'aime bien !

      Bisous poupée ! :)

      Supprimer
  12. Je suis tout "ouïe" à la vie.
    Pourquoi s'enfer pour un oui ou pour un non,nom de nom!
    Par contre,il faut se méfier des ouï-dire et des non-dit...

    Bon dimanche Veronica!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est beau ça, d'être tout OUI ! à la vie de l'écouter doucement quand elle nous parle, essayer de comprendre ce qu'elle a à nous dire ...

      Nom de nom ! on passe son temps, beaucoup trop de temps oui ! à se faire du souci pour rien ! pour ce qui n'arrivera probablement pas ! à douter pour un oui pour un non !
      Ah la nature humaine ! en plus il y a tous ces non-dits comme tu dis, ces ouï-dire ! ah la la ! rires

      Beau jour de lavage ma petite Claire !!!

      Supprimer
  13. Ben tiens... pour commencer l'année, je viens de décider un gros NON, parce que vraiment... vraiment... j'en ai gros!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'en as gros sur la patate ma Pomme, t'as raison un grand NON !!! comme ça fait du bien, cette fois-ci c'est NON ! ne te laisse pas faire !

      Bisous sur vos longs taire

      Supprimer
  14. Mon premier oui ? Difficile de dire précisément le premier, mais je me souviens d'un oui aux alentours de mes sept ans."-Aimes-tu la viande ? Je pense alors aux ragoûts que je n'aime pas et j'hésite. Devant mon hésitation on me demande : -Aimes-tu le poulet ? - Ah, oui, j'adore ! -Bon, alors tu aimes la viande." Cette réponse m'a fait un effet tout drôle et m'a soulagée. C'était aussi simple que ça de dire oui ! Il n'y avait besoin d'aimer toutes les viandes, tout le temps, pour pouvoir dire oui. Un grand pas de liberté pour moi - peut-être difficilement compréhensible aujourd'hui où les enfants sont beaucoup plus libres.
    Mon premier non ? A douze ans, je confie à Mémé Alice en riant qu'un garçon m'appelle sa "chérie". -Il est fou, celui-là ! me répond-elle. -Ben non, que j'enchaîne du tac au tac, c'est pour rire, c'est gentil ! -Aah, bon (mémé soulagée)!
    Mon dernier oui ? Ce matin, une personne me demande un tout petit service, l'aider à déplacer des tables et des chaises. A la fin elle me remercie "infiniment". Intérieurement cela me fait rire; les mots ont-ils encore un sens ?
    Mon dernier non ? Mon chéri est parti écouter un concert. Chui restée à la maison parce que j'avais plein de choses à faire et que je voulais aussi me poser un peu ... T'as vu ce que je fais ?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, toi tu réponds à mes questions, sourire ! Oui Lily, merci je te lis bien.

      En répondant oui enfant, tu as appris la liberté !

      C'est vrai, autre temps, autre éducation.

      je sais comme mémé Alice a joué un rôle important dans ta vie et je vois aussi avec quelle liberté tu pouvais lui répondre ! Inconcevable chez mes mémés ...

      _ Servanne, tu viens à la messe avec grand-mère ?
      _ Oui, grand-mère.

      _ Servanne, il faut vouvoyer mamie.
      _ Oui, mamie.

      Mais dans ma tête, derrière l'émotion et l'obéissance, battait un coeur d'oiseau d'où les non cherchaient à s'envoler, mais c'était impossible et ça ne pouvait sortir.

      Tu me fais rire avec cette personne qui te demande un tout petit service de rien du tout et qui te remercie infiniment ! rires, me le dire à moi qui aime l'emphase et l'aime haut libre ! je ris d'autant plus que j'en connais une qui a lu le fabuleux ! "jardin des mots" de Jacqueline de Romilly, n'est-ce pas ! :) Oui, on emploie les mots à tort et à travers souvent aujourd'hui et détournés de leur sens premier !!! On fait des rajouts inutiles, on perd le sens de la langue française ! En tout cas, elle bouge, elle évolue mais dans mon coeur je reste fidèle au sens des mots et je sais faire la différence entre les mots spontanés, les Oui, les Non qui traduisent la vigueur d'un langage oral et les mots plus souvent écrits, qui touchent et qui restent ...

      Mais les mots même écrits gardent-ils tout leur sens quand le temps a passé ?

      Mon dernier oui ?
      Hier ma fille me demande :
      _ Maman, tu peux me préparer un goûter ?
      _Oui, ma chérie

      Mon dernier non ?
      Hier ma fille me demande :
      _Maman, tu peux venir me récupérer au métro ?
      _Non ! pas cette fois-ci !

      Voili voilou Madame :)

      Supprimer
  15. je ne peux résister à t'envoyer ce poème Veronica! J'espère que tu comprendras tout!

    Decir que no

    Mario benedetti



    Ya lo sabemos
    es difícil
    decir que no
    decir no quiero

    ver que el dinero forma un cerco
    alrededor de tu esperanza
    sentir que otros
    los peores
    entran a saco por tu sueño

    ya lo sabemos
    es difícil
    decir que no
    decir no quiero

    no obstante
    cómo desalienta
    verte bajar tu esperanza
    saberte lejos de ti mismo

    oírte
    primero despacito
    decir que sí
    decir sí quiero
    comunicarlo luego al mundo
    con un orgullo enajenado

    y ver que un día
    pobre diablo
    ya para siempre pordiosero
    poquito a poco
    abres la mano

    y nunca más
    puedes cerrarla.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie très fort pour ce beau cadeau Colo ! Oui, comme il est beau ce texte que je ne connaissais pas ! J'ai pu le traduire oui, mot à mot, sans la fluidité :) mais j'ai compris le sens et quelle poésie et la fin si belle si belle ...

      Je t'embrasse

      Supprimer
  16. Il dit non avec la tête mais il dit oui avec le coeur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça ;)

      Mais il sait dire oui avec la tête et oui avec le coeur aussi !

      Beau jour de vie à toi, d'âme nature aile :)

      Supprimer
  17. Pour dire oui, il faut savoir dire non. Sinon le oui n'a aucune valeur, il est le oui de la faiblesse, de la pusillanimité. Savoir dire non, que c'est parfois difficile....surtout dans sa vie affective, familiale, la peur de faire de la peine, de ne plus être aimé.....j'ai mis beaucoup de temps à savoir dire non. Le chemin est fait et mon oui d'aujourd'hui a une vraie valeur, celle du coeur, de l'amour ainsi que mon non, celui du coeur de l'amour. Les deux faces d'une même pièce. JE t'embrasse, ma chère Veronica. Belle et douce nuit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme toi ;) j'ai mis beaucoup de temps à pouvoir tendre à l'autre de vrais non, à l'autre parce qu'à moi-même d'abord, je m'autorisais à ... Alors mes oui n'en sont devenus que plus pleins.
      Oui, c'est cela, les deux faces d'une même pièce :)

      JE t'embrasse, ma chère Louma :)
      Beau nouveau jour de Oui ! à toi, non ?

      Supprimer
  18. Tout cela demande réflexion...avant de dire "oui" ou "non" :-)
    Ta nouvelle bannière chevelue est de toute beauté: je lui dis "OUI" !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est gentil de dire OUI ! à ma bannière, regarde elle secoue de plaisir sa tête chevelue !!!

      Je dis Non, je n'ai pas envie de m'arrêter de bloguer, c'est bizarre, non ? sourire

      Supprimer
  19. On ne saura jamais si le nouveau-né en criant dit oui ou non à la vie mais on se réconforte au OUI des mariés, à l'amour, à la vie ensemble. "Oui" est plus facile, c'est un consentement, un acceptation, un accord qui ressemble à un sourire tandis que "non", ça fait plus vilain, un peu beaucoup conteste ta terre et en même tant c'est un mot résistemps. Merci pour cette belle page philosophique. Suzâme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle idée ma Suzâme :) tu as raison d'imaginer le cri du nouveau-né, on n'a pas choisi de naître ! mais quelques années plus tard, la consolation ? sourire, choisir de se dire Oui ! je le veux ! ( et dire qu'il est tant de femmes mariées et qui pensent si fort non je ne le veux pas dans leur coeur )J'imagine ton Oui ... Mais la jeune femme sait-elle bien à ce moment-là tout le prix de son oui ... et toutes celles qui, des années plus tard, diront non à la suite ... pour un autre oui ... La valse des Oui et des non de notre époque ! J'aime toute la fraîcheur, la beauté même et l'espoir au coeur que l'on peut porter dans les Oui ... C'est quand on est positif qu'on fait avancer le monde, non ?

      Merci à toi d'avoir posé ta chère patte sur ma page
      Je t'embrasse

      Supprimer
  20. Bonjour chère Veronica,
    Le trait d'union en oui et non, est-ce peut-être ?... Bien amicalement, âmie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'aime bien les peut-être aussi, tout en nuance et mystère !
      Merci chère Phène

      Bien ami
      Calmement

      Supprimer
  21. Pensée analogique et fraîche spontanéité un brin naïve => sous prétexte que tu t'appelles Andy ( "Live" en plus ), elle voudrait te faire marcher sur le mode "andante"... Aller move !! Du nerf Andy ! Les douches écossaises, ça réveille !! ça donne la pêche !
    Mais toi... ni oui ni non... "si... mais...", 6 mai, Sainte Prudence, tu préfères danser slow et la jouer "adagio", "pianissimo"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouaouh, quelle pêche Mariane ! sourire
      C'est la douche aux seize échos qui te fait ça, dis !

      Il y a bien longtemps que je n'ai plus joué au jeu du ni oui ni non. Tu veux jouer avec moi ?

      Ah, j'aime de nombreuses danses mais j'apprécie tellement l' adagio ! et le pianissimo ! rien que les mots, tu l'entends c'est beau, musical, léger dans la profondeur ...

      Supprimer
  22. Parmi les derniers non ?
    Un non d'aiguillage, non-dit mais clair : on tourne la page.
    Un non de barrage pour endiguer certaines jeunes barjes.
    Un oui pour la suite du voyage, 2 ans, ça suffit pas comme dosage, à nos âges, y en reste à écrire des pages...
    Des oui aux personnages du fond de scène, oui, avancez, prenez le micro, je vous écoute, vous qui vous taisiez soumis et sages...

    Les premiers ? Envolés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est beau quand il reste, sur nos pages de vie, tant de oui à parcourir, qui font bien oublier les non qui se pointeront forces aimant, à dépasser.

      L'amour et l'audace des Oui, des commencements, avec ou sans beau nez. Ne pas avoir peur non plus des renoncements, les non nécessaires au progrès, à l'amélioration, au bien-être vital, essenCiel !

      Au fond, il faut garder en soi des doses et des d'ose de oui pour les tant, car c'est de la nourriture saine et c'est conte âge yeux le positif, ça vous attire vers le haut, ça vous élève et vous fait croire au bonheur. Comment ! dis-tu, mais non je blague, Oui le bonheur existe !

      Je t'embrasse.

      Supprimer
  23. Mon premier oui 2013 si une femme m'invitait à déguster un plateau de fruits de mer.
    Mon premier non 2013 si une femme se déshabillait devant moi
    Non de Dieu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je sais que tu rêves d'une femme qui t'invite ! ( oh my God tu aimes celles qui prennent les devants, porte-monnaie en main ! :) à déguster un plateau de fruits de mer ! on n'aurait jamais pu s'entendre mon ami ! rires, mais j'en connais une ... hum hum je n'en dirai pape Luce ...

      Oh là tu me fais peur ! ça signifie que tu en rêves au fond non, mais pas que ça aille trop vite ! cher new célibataire ! Tu vois donc les femmes n'ayant pas froid "osent-yeux" !!! et surtout tu te vois irrésistible ! ahahahaha, BG va !!!
      Non, je regrette, je ne jure pas avec Dieu, non de non ! ;(

      Supprimer
  24. Oui, oui, ils viendront...
    Non, non, pas tout de suite... ;)

    L'invitation est pour les jours à venir, printaniers, probablement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui je sais !
      Non non ne t'inquiète pas, c'est mieux comme ça !

      Ce n'est que partie remise ! :)

      Bisous emprunt tanière !

      Supprimer
  25. j'ai mis du temps
    apprendre à dire non
    j'en sais aujourd'hui toutes les nuances !!!
    quand je dis oui je m'y tiens
    quand je dis non
    faut voir si je n'ai pas été trop rapide !!!
    t'embrasse La Bel Rouge !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaie aussi de me tenir à mes Oui chère label'Bleue !
      Ah, parfois les non sont de cire qu'on stance hélas ! pas de vrais non !

      Mais oui, j'aime pouvoir l'écrire.

      T'embrasse os-y, en chair ! :)

      Supprimer
  26. Monsieur oc et no tel était Richard II au cœur de lion

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah les choix de Richard, Shakespeare en a parlé, non !

      Pensées expirées ! Belle journée Thierry !

      Supprimer
  27. 1. http://youtu.be/eGXBA8N9AC0


    2. http://youtu.be/1C7nX7GekLg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces deux classiques Francis ! Tu es le roi des U tube, non ? :)

      Supprimer
  28. Tous les jours, je dis Oui à ceci et Non à cela :-) Mais souvent j'hésite entre le Oui, et le Non :-) entre les deux mon coeur balance!! Par contre, pas d'hésitation à t'envoyer mes bises vanillées. Je reviens de l'Anse Caffard, et bientôt je serai à La Pagerie...

    RépondreSupprimer
  29. Ah, entre les deux ton coeur balance ! ça peut étourdir de trop se balancer n'est-ce pas ! :)
    Un moment d'haut, né, faut savoir trancher et tant pis, on a fait un choix, non !

    Et les oui et non qui interrogent aussi ! qui attendent la réponse ! Ceux qu'on aimerait voir en délivrance spontanée !

    Tu es bientôt à la Pagerie ??? Non ?! ah oui ! Veinarde, profite bien !!!

    Un ti bo for you !!!

    RépondreSupprimer
  30. Oui, j'ai du retard à vous visiter ...
    Non, je ne vous oublie pas !

    à très vite chers amis ...

    RépondreSupprimer
  31. "...Je dis oui à tous ceux qui s'aime.
    Même si je ne les connais pas"... un poème-chanson de Jacques Prévert dont les différentes interprétations m'enchantent.
    avec Serge Reggiani : http://www.youtube.com/watch?v=3WneAM2F0aY
    et avec les Frères Jacques : http://www.dailymotion.com/video/xe71tt_rappelle-toi-barbara_webcam#.UVPr0hyQX_Y
    Douces pensées. Suzâme

    RépondreSupprimer
  32. le premier non de la journée,c'est pour la sonnerie du réveil,mais le premier oui arrive tout de suite après,quand la chaleur des ses bras m'enveloppe...

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !