samedi 5 janvier 2013

Dans le secret des mots ...


Est-ce d'avoir dévoré le livret d'Anagrammes renversantes ou Le sens caché du monde d'Etienne Klein et de Jacques Perry-Salkow, aux Editions Flammarion, 2011, cette nuit, me suis levée de bonne humeur ... Je vous lis l'intro :

" Anagramme. Nom féminin ; du grec ana, "renversement", et gramma, " lettre".

L'anagramme consiste à mélanger les lettres d'un mot, d'une expression, en vue de former un nouveau mot, une nouvelle expression. C'est ainsi que les tripes ne sont pas sans esprit, les morues sans moeurs, le pirate sans patrie, le sportif sans profits et l'étreinte sans éternité. Il n'est tenu compte ni des accents ni de la ponctuation.

Etienne Klein est un physicien qui aime les mots et écrit des livres.
Il se demande depuis longtemps  à quoi une particule élémentaire peut bien ressembler et ce que le temps fait à l'affaire.
Jacques Perry-Salkow, jazzman, se souvient d'avoir dormi, enfant, sous un piano.
Il se souvient aussi d'avoir eu une touche avec une antique machine à écrire. Voilà comment il est devenu pianiste et auteur.




Je ne résiste pas à vous en conter quelques unes  (bien d'autres vous charmeront ) pour voir comme c'est intelligemment fait et plein de sens. Prémonitoires (emporterions ?  ), mystérieux  (mixtures symétriques ?), malicieux (milieux  miaulés ? ), les mots ont bien leurs secrets ...

Commençons par les physico-élementaires dont ils sont friands

La gravitation universelle

Si cette force de la nature avait été différente de ce qu'elle est, même très légèrement, les processus ayant cours au sein des étoiles en auraient été tout chamboulés. la plupart des atomes qui constituent nos corps ne  s'y seraient pas formés et la vie telle que nous la connaissons n'aurait jamais pu émerger.

Loi vitale régnant sur la vie

*****

La vérité

Nul ne peut dire sans se contredire qu'il est absolument vrai que la vérité est

relative

***

En voici une toute poétique

La madeleine de Proust

Et je me pris soudain à rêver à certaines odeurs et saveurs, qui, frêles mais vivaces, demeurent en nous, à attendre, à espérer la "gorgée de thé mêlée des miettes d'un petit morceau de madeleine " qui les fera revivre. Qui sait si ces souvenirs remonteront jamais de leur nuit ? Qui sait de quel breuvage " pris contre notre nature" sortira

la ronde ailée du temps




*****

et encore

Le sourire de Monna Lisa

Le soir donna sa lumière.

***

En voici deux historico-humoristiques !

Marie-Antoinette d'Autriche

A Versailles, il n'est pas commode de faire un pas sans que les glaces éblouissantes le sachent. Ici, ni solitude, ni tête-à-tête, ni repos, ni détente. Tout geste, du lever au coucher, est réglé. Or la jeune et fougueuse Marie-Antoinette a horreur de tout contrôle, à peine est-elle reine qu'elle demande à son accommodant mari un refuge où elle puisse se retirer (non pas pour méditer, mais pour mieux et plus librement se divertir ). Complètement isolé et cependant tout près de Versailles, il y a un petit château, un des plus exquis qu'ait jamais inventé le goût français. Louis XV l'avait offert à Mme du Barry. Ce minuscule espace est plus attrayant pour Marie-Antoinette que la France entière avec ses vingt millions de sujets. Car ici elle ne se sent soumise à rien, ni au cérémonial ni à l'étiquette, à peine aux vertus de la politesse. C'est en 1774 que

cette amie hérita du Trianon


*****

Jeanne Antoinette Poisson, 
marquise de Pompadour

" La vie que je mène est terrible, à peine ai-je une minute à moi entre répétitions et représentations " écrit Mme de Pompadour à son amie la comtesse de Lutzelbourg. Car la marquise se donne en spectacle. Elle sait la musique et cent chansons, chante avec toute la gaieté et le goût possibles, joue du clavecin et si bien la comédie que Louis XV qu'on disait las de sa "sultane favorite", en est plus affolé que jamais. les représentations ont lieu à Versailles même. Un théâtre de poche qu'elle a fait établir dans la Petite Galerie et dont elle assure la direction artistique et financière, en plus des rôles qu'elle tient et qui lui valent des triomphes. Mais chut ! Une comédie pastorale va commencer. Laissons les habilleuses donner les derniers atours à Galatée, la bergère castillane ...

Ainsi attendais-je qu'on poudre ma rose.


***

Un autre philosophico-réaliste 

Le facteur temps

Il est ici, et il est là, secret, silencieux, constamment à l'oeuvre. dans cette feuille qui tombe, cet enfant qui naît, ce mur qui s'écaille, cette bougie d'anniversaire qu'on souffle, cet amour qui pâlit, cet autre qui commence. Le temps est en nous, et alentour, et de nos vies

C'est l'âpre fumet
et c'est le parfum

*****
Et pour notre acteur comique 

Louis de Funès

Liesse d'un fou

***

Je termine ma petite sélection ( non exhaustive ! ) par leur clin-d'oeil ( normal quand on s'appelle Klein ;)

Les éditions Flammarion

L'arôme des mots à l'infini

( c'est pas beau ça ... ! )

*****

NB : Les mots en gras sont les anagrammes vous l'aurez compris 

Je disais donc, cette charme hante lecture m'a mise l'Haut à la bouche et me suis réveillée en chantée, enchantée :

Un chiffon, fond fond
Les petites Marie honnêtes  ! (au Net ! )
Un chiffon, fond fond 
Trois p'tits fours et puis s'en vont !

C'est ainsi qu'une crise de servannite aigue m'est arrivée, balayant tout sur son pas sage ! me donnant le sourire aux livres,  l'envie de faire le ménage et de cuisiner ( pour changer ! ) un vol-au-vent, un baba or-home, en Vol de nuit ...

Les petites Marie honnêtes !

sel  pistée spittée aimer éhontés étonnés !

Ahahaha, mes anagrammes sont bien imparfaites mais le coeur y est ! 
et la rhum d'Aime haut à l'infini ...

Bonne lecture, tout le plaisir fut pour moi

Veronica
Conviera



50 commentaires:

  1. Amusant comme tout ! Et ça laisse parfois bien rêveur, oui...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, on s'amuse bien et on se laisse imaginer !

      Coupes de patelles par exemple ! ;)

      Supprimer
  2. Ce livre me fut offert quand il est sorti et je dois dire que celui qui me l'offrit me connaissait bien dans mon amour des mots dans tous les sens, j'y découvris ce côté facétieux que je ne luis connaissait point encore , à qui eh bien à notre épistémologue de service, Étienne Klein, que j'apprécie par ailleurs pour sa chronique matinale sur France Culture mais aussi pour ses analyses profondes et sa grande culture, un chercheur qui a mis l'éthique au cœur de sa réflexion et a livré avec son équipe du LARSIM un superbe pensum sur les nanotechnologies et ce qu'elles impliquent pour l'homme et la société.
    Alors oui si les mots sont en gras mais qu'il n'en fait pas de tonnes ni des tomes, on peut sans rivaliser avec les idéogrammes pour la concision notionnelle chercher comment le mot, le plus long ou pas, vient sous la plume avec un jeu de lettres et trouver équilibre entre consones qu'on consomme et voyelle que lui voit luire dans son imagination plus que fertile.

    merci beaucoup de ces sens affutés ou après la polysémie sévit la multicémie mais la septicémie est loin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je comprends qu'il t'ait plu et qu'on te l'ait offert, ami des mots ! dans toute l'essence, le mot est lu, relu, pris ! l'imagination bat alors son Klein n'est-ce pas cher Thierry ! tu sais trier toi ! je n'ai trouvé à anagrammer ton nom
      qu'avec cinq lettres ;)

      Il y a du sens à ce qu'on dit, le triple vivant ça existe, l'aime haut le sait bien !

      Supprimer
  3. Personnellement je vois dans cette recherche un principe de correspondance et d'écho du sens caché et profond et une manière complémentaire de mettre en lumière certaines choses et ça parait miraculeux de voir comment il y arrivent, y a t il beaucoup d'autres possibilités combinatoires, il faudrait le vérifier mais le résultats est là patent et épatant et vraiment ce surcroit de sens n'est pas en trop !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'esprit travaille à trouver, chercher le sens oui et à réunir les correspondances, quand voyelles qu'on sonne et autres se répondent ! quel beau jeu ! donner plus de sens encore à la vie ! plus riche !

      Supprimer
  4. Veronica
    can or vie ...

    Beauté des mots
    Mots en bottes hé !

    Voilà de quoi chanter encore longtemps
    l'enchantement d'Aime Haut...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Can or vie ... merci ma Cathy, c'est tout beau ça :)

      Treize en mots thé
      Je boirai bien
      L'essence de vivre

      Dans notre Yacht !!! :)))

      Je te talque un baiser d'amitié

      Supprimer
  5. J'aime bien les pages 82 et 83 ;)
    J'ai le même à la maison...
    (soignes-toi...) une fusion de lavande miel et citron thym mais haut scie L52 ailium cepa composé ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh oui, chouettes les pages 82 et 83 ;)))

      j'ai même pris de l'uol !!! rires un peu de palindrome ça fait du bien ! rires et la mauve ah la mauve, c'est un aveu mon veau :) ...

      Supprimer
  6. Pour couronner la reine, bientôt une galette bretonne... pure beurre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il paraît, j'aimerais bien la recette ( ou alors on se fait un tercet ??? !!! :) la lire chez toi avec maman Lou peut-être ?

      La galette de Lou attelée, lattée et aube-heure ! miam !

      Supprimer
    2. Tas de vin hé ! bientôt, ou incessamment sou le peu, dès que je peux écarter les rides d'eau de la maison... ;)

      Supprimer
  7. Meilleure santé à toi, chère amie. Je viens à mon tour déposer mes petits souhaits de Bonheur de joie, de poésie pour toi et tes proches. Des brassées de fleurs et de mots pour le jardin d'Aime Haut en 2013! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ô merci chère Dodo, Elvina au levain !!! ( ou vanille )

      je t'envoie des brassées sabrées !!! de roses Eros !

      Supprimer
  8. WOW!!!C'est un ver-tu-oses de la pire-houette dé-mots-maniaque!

    Est-ce qu'il méninges son ménage pour trouver le temps d'éc-rire?

    Calins sains à l'anis à l'ail salin!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, des virtuoses, des voitures peut-être ?! pfff ! rires

      Wouah des câlins sains à l'anis et à l'ail salin, quel goût ça a ! rire

      Bisous foliacés ( pour Claire Fo :)

      Supprimer
  9. C'est un billet magnifique, Veronica et quel bonheur de lire tous ces mots... Un enchantement, un grand plaisir :-)
    Prenez soin de vous!
    Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère Denise, un peu comme on partirait à Venise ... :)

      Je vous embrasse

      Supprimer
  10. Merveilleux jeu de mots, qui me va comme un gant , si l'on en croit l'anagramme de mon nom complet
    (Si je tenais une boutique, on pourrait y lire ces mots mystérieux)

    Celestine Troussecotte
    conte et lie tous secrets...

    Merci pour ce billet révélation.
    Je vais faire jouer mes élèves aux anagrammes dès la rentrée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis ravie ! et vraie ! même Célestine toi qui aimes tant aussi ciseler les mots ...

      Quel conte oui que ton nom qu'on plaît ! un rêve des lits et ...se crée ... dans le trousseau de l'esprit ... des trotteuses !!! qui nous accompagnent

      La révélation où se loveraient, certes ... tous les secrets de l'âme et les paradis que tu drapais

      Supprimer
  11. Je connais Thouarcé dans le Maine et Loire, il y a le fameux Bonnezeaux à l'arôme de miel d'acacia, (il faudrait que je te fasse connaître l'anjou un de ces quatre)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. où es-tu là ? je ne te suis plus ! rires

      Thouarcé ? retoucha ou touchera ?

      Bonnezeaux ? abonnez ? ou à bonnet ?

      Je ne connais pas l'Anjou ! mais j'adore le miel d'acacia !

      Supprimer
  12. Un régal ton billet Veronica.. et il donne envie de se précipiter dans sa librairie préférée, et acheter ce livre. Très intéressant.... j'y vais..
    bises tardives

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Den ...

      Intéressant mais pas ternissante n'est-ce pas ? sourires rieurs !

      bisou au buis du bois sans obus ! :)

      Supprimer
  13. Salut à toi. J'ai parlé aussi d' "Anagrammes" sur mon blog
    ( http://nounedeb.over-blog.com/categorie-11255731.html)
    Étienne Klein tient aussi une chronique aussi scientifique que spirituelle tous les jeudis matins sur France Culture à 7h15.
    Tous mes vœux et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh Salut Noun ! ça fait un bail ! un bila que je ne t'ai pas lue et ça fait plaisir ! un vrai liparis !!! :)))

      Merci pour l'info et la culture !

      Tous mes voeux à toi aussi ...
      à bientôt ! ou à Bettino comme on dit !!! mais avec des bottines qui s'en boitent ! ahahhahaha

      Supprimer
  14. Quel joli post... tout en délicatesse de mots:-)
    Bizzzz •☆.•*´¨`*••♥ Lolo ♥••*´¨`*•.☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Laure pour la délicatesse et les dialectes ... !

      Belle journée !

      Supprimer
  15. cela doit être intéressant de faire des anagrammes.... découvrir d'autres mots avec les mots lettres..... hi... je vais essayer
    Véronica, je te souhaite une bonne année 2013.... gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. après on ne peut plus s'arrêter tu vois ! je vais donc me dire stop ! pots ! spot ! on the tops ! rires

      Merci Loula, moi de même pour toi

      Gros bisous bossus subis ! rires

      Supprimer
  16. Et toute cette poésie qui surgit des mots est comme magie sous ton regard pétillant du langage et des livres... Bonne ivresse que la tienne! Il y a du plaisir à trouver des anagrammes et à les lire, d'étranges expressions qui à l'endroit, à l'envers, en dedans, en dehors allient jeux et profondeur. Dans cette belle exploration, tout est possible même l'humour. Bisous. Suzâme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma chère Suzâme, amusez-vous bien ! :)))
      pour la pétillance, la patience et l'ivresse servies !!!

      oui jeux et profondeur c'est ça ... dit la frondeuse profonde ... avec rhum, humour, amor !

      Ambrée, je t'embrasse

      Supprimer
  17. Bonjour ma chère Conviera. Ton billet est un délice et ce livre m'attire irrésistiblement. Faire des anagrammes est un jeu merveilleux d'inventivité. A faire avec ses petits-enfants (je le note pour les prochaines vacances). J'adore venir ici chez toi où l'on va de surprise en surprise, toujours en qualité bien sûr. Je t'envoie mille bises salines.

    PS Très jolie ta nouvelle bannière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un sourire pas roussi pour le jour.
      Irrésistiblement ... que peut-on faire avec ça ? hum, à part stérilisèrent ! rire, ah c'est terriblement ! addictif !

      merci oh sans crime ! de me dire ces gentilles roses, de beaux échos de choses
      et ton air salin et béni !, chère Linas, me fait du bien ... !

      Merci aussi pour la bannière, elle vient de Brianne ... rêvons ... sourire

      Supprimer
  18. rend vers cent

    dans le secret des mots donne alors

    lest des mornes cadets

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rang vers sang

      ton

      lest des mornes cadets !!! et avec

      ton

      lest des mornes cadets

      je peux faire par exemple

      désensorcelâtes !

      Non restons ensorcelés par les mots !

      Supprimer
  19. Moi j'aime bien "la ronde ailée du temps" et "le soir donna sa lumière" mais j'ai hâte de savoir ce qui se cache derrière ces mots ! Il ne me reste plus qu'à me procurer ce livre qui t'a tenue éveillée en pleine euphorie !!!
    Ton enthousiasme est enivrant à souhait !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens tiens chère Martine !!! ah voilà une anagrammée d'origine !!! sourire mais plus que ça une palindromique !!! comme ton Enie te va bien ... comme quoi on est riche de plusieurs noms, à l'inter rieur, celui de naissance et celui que nous pouvons adopter sur un blog par exemple et qui nous revient un peu aussi non ...

      Euphorie à l'heure
      enthousiasme
      Humanisés
      Enivrants
      Innervés

      Belle journée avec ou sans tram, Enie !

      Supprimer
  20. Bonjour Veronica,
    Génial ! Quel(s) talent(s) ! Un vrai plaisir pour les sens et l'esprit -et un amusement aussi- que de lire cet article... Merci, âmie, Bien à Toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Phène, ça fait du bien de jouer n'est-ce pas ! je suis ravie que vous ayiez pris plaisir à lire ce billet !

      à Bettino !

      Supprimer
  21. "Un mâtin au bord de la fource elle découvrit un fanfan nu. Il frouait à japper les vagues, il se claboussait enriant. Elle garda l'aire à l'entour, le frit dans ses prats, c'est tonna ! Houé donc la faumaise mer qui avant donne son petit à la findélou ? se dit-aile. Elle le mena dans sa frondaison, grain pas les chelles de sa branche, avec lui sans fermat de dents. Ils semirent sur le plancher à joue, hé, à trop thé, zagouiller." Un essai de ma part avec Kolowissi un conte de Gougaud dans "L'amour foudre" Je me suis bien amusée, même si le résultat n'est pas terrible. Merci la belle pour ton esprit joueur; il rafraichit et donne à voir de la réalité un visage toujours neuf. Zoubis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mignon comme goût ça ! :)

      Oui, j'ai les pris joueurs mais pas toujours elle as :)

      Je t'enrose avec de l'affront boisé ma Lily !

      Supprimer
  22. moi j'avoue que j'ai un peu de mal
    à faire
    mais j'aime bien lire ceux déjà faits !!!

    t'embrasse la Bel'Rouge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas grave ma Jeanne, tu sais bien tu as au moins une année !!! pour le faire !

      Label'rouge beuglera ses glaréoles et robelages labourés logeables et réglables !!! rires

      Je t'embrasse

      Supprimer
  23. Plein de talents partout dans cette belle cour de récré...Merci Véronica de nous initier à une gymnastique de l' esprit inépuisable...:-))
    Je t' éclamouille de zibous...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui une cour de récré ma Thilde et comme ça fait (me fait en tout cas ) du bien ! sourire, c'est en effet inépuisable ! oh les aubépines de banlieues ! :)

      J'adore tes éclamouillis de zoubis !!! tu veux les miens ? sourire

      Supprimer
  24. Quel merveilleux moment, j'ai passé - mais j'ai le cerveau trop embrumé pour me lancer dans cet exercice !
    La rose "poudrée" m'a , bien entendu, maquillé les joues et mise à mal ma timidité ... mais les mignonnes roses se réveillent au
    printemps qui se "désommeille" !
    Solène

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, tu l'as vue ... le printemps revient toujours et nos roses demeurent ...

      Je t'embrasse fleur et tendre

      Supprimer
  25. Rien d'étonnant que ce livre te donne une pêche d'enfer :-)))

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !