jeudi 4 octobre 2012

La fille qui peigne ses cheveux



La fille qui peigne
Ses longs cheveux 
Dans le soleil,
Peigne les collines, les plaines, 
Les mélèzes, les bouleaux
Et tout le ciel dans sa chevelure ...
Car la terre et les ruisseaux 
Et les prés avec leurs feuilles
Et toutes les chansons d'eau,
Sa chevelure les recueille.
Tous les rayons brisés dans l'orbe du matin,
Pris au piège des annelures,
Glissent de sa chevelure
Au geste de ses mains.
Et quand elle a fini de tresser ses cheveux,
Sont liés le jour bleu,
Les herbes, la fraîcheur.
Ses nattes sont deux sources de couleurs
Qui chantent sur ses épaules,
Ou deux chaînes d'odeurs, 
Ou deux serpents ... pour un charmeur

Qui regarde à travers les saules.

Jane Kieffer, La fille qui peigne ses cheveux, 
 in Cette sauvage lumière, éd Gallimard, 1961.






33 commentaires:

  1. Comme ce texte est beau et romantique...
    Bonne journée
    Bisous, Laure
    http://suivre-mon-etoile.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ce texte est beau, Laure, il se peigne comme un matin doux ...

      Bisous et bon dimanche !

      Supprimer
  2. C'est marrant la vie ! On rencontre beaucoup de personnes et choses extraordinaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On rencontre parfois des poètes qui vous touchent oui,qui vous sortent de l'ordinaire, et c'est Beau la vie alors !

      Sourire et amitié

      Supprimer
  3. C'est un superbe portrait, joliment accompagné, tout en douceur naturelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pastelle, heureuse que cela te plaise ...

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Le temps de laisser un cheveu, de mettre mes cheveux d'automne et
      je reviens ... !

      Pensées au fil des chevelures ...

      Supprimer
  5. Photo et texte... tout en délit-caresses...

    "Ô temps,suspends ton vol...."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes délits-caresses lamartiniennes ...:) un d'elle hisse

      "Autan, fais voler mes cheveux !"

      Supprimer
  6. Tendre douceur du portrait et des mots...
    Mes bises Veronica pour ce très beau billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes pensées tendres pour votre beau passage Denise, bon dimanche !

      Supprimer
  7. Les cheveux, tout en souplesse, ondulations, ruissellements, courbes de la nature, cascades de lumière ... Petite fille j'avais deux nattes, deux tresses qui chantaient sur mes épaules, mais en grandissant je n'ai pas toujours aimé mes cheveux fins, trop fins. Par chance ils ont gardé de jolies nuances. Quelqu'un me regarde-t-il à travers les saules ? =^.^=

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, quelqu'un te regardait à travers les saules ! petite framboise, avec tes doux yeux de chat !

      Les cheveux dessinent de ces rêves-errances qui font grandir les enfants ...
      Après des années de court, je laisse pousser mes cheveux, pour retrouver moi aussi mes quinze ans ! je me sens jaune ! :)

      Bisous longs cendrés ...

      Supprimer
  8. Quand je pense que je n'ai pas vu cette fille qui avait peigné ses cheveux...
    Belle harmonie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, tu ne l'as pas vue ??? :)))
      quel dommage en effet d'avoir raté Enie !

      Je t'ai cherchée partout à travers l'étoile, même près d'une Epouilleuse, si belle, si belle ... :)

      Supprimer
  9. Super ta re-configuration ! Les photos ne chevauchent plus le texte et on respire. Sais-tu que Jacqueline de Romilly a écrit un livre intitulé "Le jardin des mots" où elle explore la richesse de la langue française ? C'est une auteure que j'ai envie de découvrir. Belle journée, à peigner la girafe et les collines =^.^=

    RépondreSupprimer
  10. Oh merci ma Lily ! :)
    J'en suis ravie, si tu respires en faim ...

    Mais, j'ai Dans le jardin des mots de Jacqueline de Romily sous les yeux, je l'ai lu quand il est sorti en 2007 je crois et je te le conseille !!! elle met la lumière sur les beautés de notre langue française, insistant sur les nombreuses erreurs ou redites que nous faisons aujourd'hui, à force d'évoluer la belle simplicité, l'authenticité, les "belles lettres" qui se perdent et la menace que c'est... ( heureusement qu'elle ne me lit pas ! rires ) tu apprendras plein de choses ...
    Tiens, j'en donnerai un extrait un de ces jours, une belle idée ...

    Je te peigne un girafon :) et des soles pleureuses ! :)

    RépondreSupprimer
  11. comme une toile de maître.....tu aurais pu écrire ce texte... il te ressemble....
    Je ne pourrais peigner mes longs cheveux..... je suis allée chez le coiffeur.... un grand besoin de les couper très courts... me libérer...

    As-tu vu le ciel ce matin ? c'est une belle journée qui va se dérouler...
    Bises Véronica

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On aime changer ma chère Loula, je te comprends et tu fais bien, souvent femme va, rit !

      J'ai vu le ciel hier matin, il était déjà chaud, la pluie c'est pour aujourd'hui tu crois ? Quel doux été en notre pays rose, paisse pas ...

      Bisous libres et courts !

      Supprimer
  12. Portrait étoilé en image et en mots !
    Jolie tu es !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toile en mouvement, de longueur lumineuse, échevelée de la mémoire sauve-âge ... Sensible aux mots de Jane ...

      Merci Fifi, je te déroule d'aime haut, douce aimant ...

      Supprimer
  13. des mots comme une peinture et un portrait magnifique
    tout en douceur !
    très joli post Veronica

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marty, j'en suis rat-fille tu vois !

      Je recueille t'aime haut comme une chanson d'eau ...

      Beau dimanche à l'artiste des photos !

      Supprimer
  14. Beau contraste ombre et lumière sur dame à sa fenêtre...
    http://www.youtube.com/watch?v=b3V8EznD4Jo
    Let the sun shine...

    RépondreSupprimer
  15. Je te trouvais encore plus talentueuse que d' habitude...tu décrivais si bien les petits bonheurs d' un matin d' Automne...et ce n' était pas de toi...!!
    Ton portrait ferait une merveilleuse miniature...:-))
    Plein de bisous aux couleurs du temps

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien non, pas de moi, tu vois il y a bien plus talentueuse que moi ! :))))En tout cas, les poètes se ressemblent, il y a souvent quelque rose entre elles, qui les rappelle ...

      Merci pour tes miniatures, ma chère Thilde, je me laisse volontiers pétales hisser par ton aime d'artiste, ô combien délicate et pleine de goût.

      Plein de bisous aux couleurs du vent !

      Supprimer
  16. Quel joli texte... Tiens justement, cette exposition http://www.quaibranly.fr/fr/programmation/expositions/a-l-affiche/cheveux-cheris.htmlposition toute beauté "coiffée"
    Bisous vanillées tressées:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://youtu.be/5y99gO9lSMc

      Je renote les dates de l'expo !!!

      CHEVEUX CHÉRIS
      frivolités et trophées


      DU MARDI 18 SEPTEMBRE 2012 AU DIMANCHE 14 JUILLET 2013
      mezzanine Ouest, Musée du Quai Branly



      Merci ma Dodo, merveilleuse expo qui me plairait, à si je montais à la capitale pour voir les cheveux !!!

      Tu dois être belle avec tes tresses malgaches, ça me rappelle notre île et ces beautés, j'ai croisé tant de belles tresses noires dans mon enfance, qu'elles ont peuplé ma mémoire ...

      Bisous aux cheveux d'orée ondulée, avec un peu de cendre

      Supprimer
  17. Oh quel texte divinement merveilleux, tant gorgé d'espièglerie que de poésie et....quelle poésie, écrite de la main des plus belles herbes et à l'encre des plus beaux ruisseaux !!!
    Je vais le faire lire à ma Lola (fille) qui a cette chevelure de princesse sauvageonne...C'est trop beau !
    Passe un délicieux week end, véronica, guidée par les flamboiements de l'automne : sabine.

    RépondreSupprimer
  18. Oh oui, merci Sabine pour ton enthousiasme et le feu de tes mots ! ça sent bon le ruisseau et l'herbe de la vie !!!

    à tous les cheveux sauvages qui courent dans les prés !!!

    Un bisou à ta fille et doux dimanche à toi, flamboyant de l'octobre !

    RépondreSupprimer
  19. Que de poésie dans ce texte en mots sensibles et imagés, superbes, ont coloré ma journée comme une aquarelle de Marie Laurencin !..
    Un instant de douceur comme l'Aime Haut..
    Merci Veronica et belle journée en attendant "quand l'eau tonnera"...

    RépondreSupprimer
  20. Cheveux, robe de lumière ou de nuit,
    protègent l'âme affolée, sans bruit
    Comme un feuillage éternel et caressant
    un étrange et sublime corps transparent.

    Juste une inspiration,juste une respiration pour toi. Suzâme

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !