vendredi 14 septembre 2012

Toss dans la prairie !

Je t'ai choisi !
Entre mille, entre tous,
Comme choisit l'amour,
Comme une cime est choisie de la foudre,
Je t'ai choisi !

Paul Valéry, Amphion, in Poésies, Gallimard, 1929.



13 commentaires:

  1. c'est chouette ça rappelle des bons souvenirs cette musique , une série que j'ai du regarder des centaines de fois toutes les années aux vacances de Noël ! bonne journée Toss dans ta jolie prairie et à sa belle et douce maitresse

    RépondreSupprimer
  2. Ici aussi, des feuilles en coeur au premier plan... et l'accompagne du quotidien...
    Ton petit flouté du fond, la fraîcheur mouillée du vert et le romantisme du mauve donne à la rousse Toscane un air "so britsh" de plus Grande Bretonne qu'elle ne l'est... on se croit en Jane Austen...
    La musique porte le même genre de jupes et de coiffes dentelées...

    RépondreSupprimer
  3. J'adore ces photos.
    Les flous verts ou se tient un flou-fou chien, d'où sort une forme assez informe brune, superbe!

    RépondreSupprimer
  4. Flou artistique... flou mais artistique... artistique ce flou ! allez je file, dans la prairie, vers la maison... bises (plein) !

    RépondreSupprimer
  5. quelles superbes photos avec cet adorable animal qui se détache du flou !

    RépondreSupprimer
  6. Comme l'herbe doit être tendre! Toss a l'air si heureuse dans cette pré-rit! De jolis clichés plein de tendresse et ares-tisse-tiques!!!

    Tout plein de câlins à Toss...et à sa mais-tresse..Roxa se joint à ces douceurs!

    RépondreSupprimer
  7. Dans la prairie de la métairie, on est si près du pré , ces hautes herbes ondoyantes, et si prairial s'est éloigné, et que du printemps ce n'est plus le mémorial, on s'imagine rouler dans l'herbe grasse mais pas souillée, et puis courir est un bienfait

    RépondreSupprimer
  8. Comme le pré rit quand le chien gambade dans ses herbes folles. Tous deux respirent sous le ciel qui voit sa prairie heureuse. Le chien retrouve un air de liberté que le vent lui envoie rien que pour lui...Suzâme

    RépondreSupprimer
  9. ce n'est pas le prétérit mais bien le présent, ici et maintenant, le pré hérite de toute la verdoyance à lui de conserver la clairvoyance
    quand à la pré voyance il s'agit de cristal qui dégoutte , enfin quand dans le pré tes rites s'accomplissent tu y puises une force sans nom

    RépondreSupprimer
  10. Un épagneul breton, picard qu'est ce qui les différencie?

    RépondreSupprimer
  11. Le poil je crois ! En fait j'apprends que Toss est davantage épagneule bretonne, ce qui n'est pas pour me déplaire !

    RépondreSupprimer
  12. qui a gagné le toss va engager la partie mais courant il a de la répartie

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !