samedi 29 septembre 2012

Gemmes de septembre ...



J'aime l'automne doux qui pousse un peu sa fraise

J'aime la préparer cette tourte au pain blond

J'aime sentir le vent remonter ses moustaches

J'aime attendre la pluie avec de grandes oreilles

J'aime sentir son coeur grignoter dans ma paume

J'aime cueillir un sourire quand il marche tout seul

J'aime sa peau d'orée et son chant dans la lune

J'aime le sacrement de la nuit des hiboux

J'aime effeuiller d'Hypnos le poète en son Char

J'aime ne plus penser mais grandir le jour-même

J'aime riboter mon lai avec des piles ou faces

J'aime poêler la Saint Jacques dans de l'eau de châtaigne

J'aime rouler la rose entre deux doigts marins

J'aime quand le jardin il sent bon la province

J'aime me sentir femme petite et misérable


...

Veronica B,  29 septembre 2012


J'aime ...

24 commentaires:

  1. et pendant ce temps là Brel chantait "madeleine,madeleine" sans doute en pensant à Proust ...

    RépondreSupprimer
  2. Ça sent bon la pistache ici! Je ne sais pas pourquoi, j'imagine ta pâtisserie avec ce parfum.

    Les incertitudes du matin se sont estompées,
    Automne, tu m' étonnes.
    L' effervescence du calme,
    où les courants colportent les couleurs invisibles.
    Automne, je m'interroge.
    L' humidité odorante,
    quand la discrétion s'emmitoufle.
    Automne, je t' aime.
    En respirant les fumées du soir, je te découvre.
    Au petit matin, tu sembles endormie.
    Des poussières d'ombre saupoudrent des aréoles de mystère.
    Automne,
    Là-bas, il y a le bout du monde...

    RépondreSupprimer
  3. " J'aime cueillir un sourire quand il marche tout seul..." :-))
    C' est ce que je viens de faire à l' instant ...tant j' aime ton programme pour apprivoiser l' Automne...:-))
    Moi , j' aime me faire un gratin de mon potimaron au goût de châtaignes adorées...:-))
    Comme ça sent bon chez toi...

    RépondreSupprimer
  4. J'aime les nouvelles fleurs roses
    posées sur ton jardin,
    et puis tes mots, couleur rosée.
    Je t'embrasse ma chère Veronica

    RépondreSupprimer
  5. Veronica
    J'aime les petites choses simples qui donnent tant de bonheurs au jour le jour :-)
    Bizzz Laure
    http://ptitesphotosdelolo.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  6. Que j'aime tes petits bonheurs pour apprivoiser l'automne !
    J'aime les filles du vent d'Andrée Chedid qui te tiennent compagnie dans ton jardin !
    Très bon week_end à toi Bises

    RépondreSupprimer
  7. J'ai laissé ma fenêtre entrouverte afin que ces douces senteurs parviennent jusqu'à moi et j'aime ces jolis mots d'automne. Les choses simples de la vie apporte du bonheur. J'aime aussi votre jolie mise en page ma chère Veronica.
    Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
  8. et moi j'aime le sarrasin
    qui nous fait entamer en guise de refrain
    ces pains noirs qu'ils faut bien manger
    pour avoir aussi droit à des farines plus blanches
    de quoi tenir son rôle et monter sur les planches
    manger du pur froment
    sans être l'apôtre de l’épeautre
    rouler la balle et taquiner la glumelle
    tandis qu'affleure la farine
    dont l'odeur vous remplit vite la narine
    et après l'emblayage dont l'embrayage sur l'emblavage fait admirer les ombres sur fond de blondeur

    RépondreSupprimer
  9. A la tombée du jour...
    Je me permet d'ajouter cette phase...
    "J'aime faire f-rire les mots...pour offrir à nos papilles visuelles une délicieuse et joyeuse poêlée de phrases "...
    Même les commentaires sont à déguster !!!
    Douce soirée Véronica...

    RépondreSupprimer
  10. Petite Madeleine moelleuse, recentrée sur la substantifique, loin des vanités...

    RépondreSupprimer
  11. J'aimerais déguster ta poêlée d'automne, fraises et champignons m'étonnent, petits poèmes en bouche pour se nourrir non sans vins couleurs du coeur. J'apporterais la joie de toutes mes saisons. Bisous. Suzâme

    RépondreSupprimer
  12. J'aime ricocher sur les chemins dorés
    S'éveiller en chemin parmi l'or du matin
    Les arbres-amis immenses effleurés par le vent
    Quand la lumière du ciel hésite, vers l'horizon decend
    J'aime scruter le soir quand tout est endormi
    Voir David son chariot la grande ourse, Cassiopée,
    Chercher plus loin, plus haut, bien plus fort,
    Contempler les étoiles, mars, et la lune
    Pour toi la décrocher la servir en plateau
    L'oiseau la nébuleuse la brillante la solitaire
    Sentir le noir du soir sur mes épaules frêles
    Enfin j'aime chercher les mots griffonner sur la page
    Au crayon, à la plume,
    Trouver la rime aimable et le mot convenu
    Exprimer l'invisible le visible perdu
    Rejoindre la route aimée qui connaît le chemin et son bout

    RépondreSupprimer
  13. et si macadamia pavait le macadam pas comme l'enfer mais comme la succulente démonstration de la puissance des nux qui sans être un luxe nous apportent des huiles essentielles et des principes actifs, des vitamines et nous reconstituent au creux des saisons froides, avant que châtaigne atteigne pleine maturité.

    RépondreSupprimer
  14. les coquilles saint jacques sont le signe du viatique sans viaduc qui pour aller à Compostelle sans composter de ticket chic parlait de saint jacques avant de le toucher et puis ces humeurs pérégrines ne sont pas assassines mais incitent sur les longs chemins à la méditation, alors convergent de tant de directions vers quelques cols à peine remontés des hommes frustes ou pas, pas tous des tempéraments de rustres, mais humbles et jusque dans leurs oripeaux de bure , ceux ci s'entassaient dans des hôtelleries à dessein autour de saint Sernin, notre bon saturnin venu depuis la rue du Taur avec son supplice qui lui causa plus que du tort.

    RépondreSupprimer
  15. c'est dans ces reflets dorés aux lignes légèrement divergentes que s'ouvre l'appétit et que s'arrondissent les yeux dans un après midi où savoir ce que goûter veut dire procure plus de joie qu'il n'en faut pour se contenter en se délectant

    RépondreSupprimer
  16. Tes gemmes de septembre sont des pépites qui brillent de mille feux!

    RépondreSupprimer
  17. Coup de coeur pour "le vent qui remonte ses moustaches" :-)
    J'aime le mauvais temps, juste ce qu'il faut pour me blottir au fond du lit et l'écouter...

    RépondreSupprimer
  18. ah voilà
    c'est là
    toujours en couleurs
    douceurs
    bellejournée au jardin des coeurs

    RépondreSupprimer
  19. J'aime tes phrases juteuses, on pourrait en faire de délicieux cocktails aux saveurs de mystères..j'en ai fait un plein pas-niais pour les déguster quand le bon homme is vert tape-râ à la porte..avec ses je laid!

    Mon coup de coeur" effeuiller d'Hypnos le poète en son Char"!

    J'aime aussi les filles du vent d'André Chénier et ta trouée de soleil qui éclabousse la vie!

    Un bouquet de fleurs fraîches pour toi cueillies au jarre-daim de l'ô-tonne!









    RépondreSupprimer
  20. BONSOIR j'aime les couleurs et les douceurs aussi
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  21. j'aime ce mélange des sens, qui met en appétit, ou juste éveille les sens, j'aime ta nouvelle bannière aussi, nourrie des couleurs de l'automne, déjà ...
    Bises

    RépondreSupprimer
  22. " J'aime le sacrement de la nuit des hiboux
    (..)
    J'aime quand le jardin il sent bon la province
    J'aime me sentir femme petite et misérable "

    Illuminations. Très douces, très belles, très fortes... Le parfum de la dame au jardin.

    Bravo sincère à l'artiste !!! Et merci de tes mots...

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !