mercredi 19 septembre 2012

Brame de lune



Suis la brume de mère aux vagues de la vie

Haut brame de la lune

C'est à la nuit bombée
Dans le mitan du lai
Au soleil de minuit
Que je femme et ulule

Je marche sur des yeux pour ne pas te froisser
Dans les glas de tes cieux
Où sept ombres circulent
Brille l'eau de ton âme.


Veronica B, 19 septembre 2012


35 commentaires:

  1. Me vois-là dévoilée à-marée à ton coeur...
    ad-mirant l'écume-mulus dans le ciel...
    et le sable-lié mesure le temps d'aimer....
    Toujours l'eau-revoir....

    Brise de câlins lointains Veronica.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette douce brime narine chère Claire Fo ...

      Supprimer
    2. Je parlais de brune narine bien sûr ! :)

      Supprimer
  2. Contente de revenir lire tes rimes, tes proses. Bises vanillées d'une amie pas si lointaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non pas si lointaine ! Heureuse de tes passages chère vanillée au sand du Berry :) !

      Supprimer
  3. L'Aime Haut t'icône d'or ange O Sainte entrouvert
    O gorge chaude et rose bombée en coussins tendres
    Mère auréolée de lumière jaune d’œuf, les yeux tournés vers le poussin au loin
    Haute serve hante des coeurs sensibles, entends bramer son vague à l'âme
    Recouvre de t'aise elle la biche dont le Bambi est à la tâche...
    en fin d'été y en a moins sur son dos qu'en Mai... le fruit de nos entrailles grandit...
    mais le Seigneur est avec lui et l'amplit de grâces...
    Vous êtes bénie entre toutes les femmes
    Je vous salue plaine de Grasse, fleurie de roses et de jasmin

    http://imageshack.us/a/img442/8664/sanstitre7w.jpg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joli texte quasi marial, Mariane ! Bel exercice, Rompue à la langue des mots, douces teintes de l'image.

      Epître à l'âme, épître à l'homme
      Ombres et lumières des souvenirs
      Il y a longtemps, en la, co_naissance
      Elle a marché sur la lune

      Supprimer
  4. Suivre l'ombre de tes yeux, adagier l'eau de on âme...que c'est doux, merci

    RépondreSupprimer
  5. Je ne sais pas si c'est la photo, le texte ou la musique que je préfère. En tout cas j'aime la trilogie.

    RépondreSupprimer
  6. quelle est douce cette photo , tu sais ma petite maman qui a bientôt 83 ans , tous les soirs en ce moment après le repas du soir va écouter le brame du cerf c'est un moment magique ! et en plus quand il y a la lune c'est encore plus beau !
    bonne journée belle Véronica !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est sympa ce que tu me dis là Hutte !

      Je te brame une pensée tendre.

      Supprimer
  7. Merci Veronica pour votre originalité.
    A bientôt sur les chemins de traverse où la rime profonde côtoye allègrement la prose légère.
    bonne fin d'après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui êtes vous ? Votre prénom ? Merci pour votre passage et vos mots.

      à ces jours d'automne qui nous arrivent et nous mènent sur d'autres chemins ...

      Au plaisir !

      Supprimer
  8. Les yeux pas froissés
    Comme c'est glas-mour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le glamour de tes yeux ouverts chère Saravati ! J'en prends toute l'âme sûre ...

      Supprimer
  9. Etrange si alouette, seule et sauvage, attirée par la lune... C'est une fée. Aile envoûte l'étang, le temps d'un baiser d'oiselle à peine déshabillée...Suzâme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être fée du si aile oui ... Pour "enloupter" le temps aussi ... J'aime tes mots et tes perceptions, chère poète.

      Pensées de la terre rose

      Supprimer
  10. Douceur, mystère et beauté ! Merci pour tout !

    RépondreSupprimer
  11. Une dame de dune qui ne manque pas d'atouts mais à quoi sert de vider la mer qui toujours se remplit de nos songes tourmentés, dans le va et vient des pensées, sauf à se rappeler l'appel de la forêt
    et les grands saouls bois quand enivrés d'oxygène les ramures pointent , les daguets aux aguets , et les douze cors qui attendent le corps à corps pour mettre leur emprise sur la harde , à que de hardiesse dans ces envolées, et ces mâles en rut qui sont de décoffrage brut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, cher Thierry ! se rappeler là, en bordée de mer, quand nos songes aux tours ( vautours aussi ) mentent, l'appel de la forêt mais les pensées vont et viennent en un charme en remous, pas de mal en route, juste la douceur qui à deux, meurt ...

      J'aime te lire et je t'en remercie ...

      Supprimer
    2. à quoi ça cerf de se vider de son amer en se disant, ce n'est pas mes rognons, un serf volant c'est risqué pour lui, il bisque le rouet ou le fouet, saccage à poule et regard de renard, ça sonne et ça assomme... à force mais s'ils aiment les pommes ce n'est pas pour y tomber et la chute est parfois fœtale qui donne le ban bis

      Supprimer
  12. originale et mystérieuse Veronica, merci pour ce que tu es, pour tes vers cousus main,tes mots pour le dire, à te revoir sur d'autres sentiers poétiques, tôt le matin dans la rosée, ou tard le soir quand le ciel cherche encore ses étoiles...
    amitiés
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue au Jardin Den, c'est un plaisir de te lire ! Je te visiterai comme elle se doit de le phare ... Oui, pas d'heure pour les amis d'aime haut ...

      Merci en corps et en choeur ! à bientôt !

      Supprimer
  13. Où va tu chercher tout ça ! J'admire moi qui, quand j'ai un truc à dire, me vient c'est une conn...ie ! LOL

    BIZZZZZZZZZZ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans la lune sans doute je vais le chercher ! sourire
      Mais tu dis si bien les conn ... ies ! rires, tu as TON style, chère Froggy

      Bisous en cuisses !

      Supprimer
  14. quand il charrie des espars qui blâme le brama-poutre, moins sacré que le Gange ce n'est pas ça qui le dérange , pourtant il n'est pas question de paille et on l'a à l’œil quand il déborde furieusement

    RépondreSupprimer
  15. Sans être pleutre, il accueille le mot, même il le pré, cède, il va au devant de l'amer ...

    RépondreSupprimer
  16. Je suis ravie de découvrir ce jardin enchanteur...et mes rêves viendront se ressourcer régulièrement..Merci et douce soirée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le plaisir est pour moi !
      Bienvenue Françoise en mon petit Jardin !

      à bientôt ici houle à ...

      Supprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !