vendredi 17 août 2012

La Lumière d'Aime Haut



Pour voir une chose ou un être, il faut le faire entrer dans notre songe, l'incorporer à notre douceur, à notre silence, à notre attente. Lui parler avec les mots de notre douceur, avec les mots de notre silence, avec les mots de notre attente.

Christian Bobin, La merveille et l'obscur, Paroles d'aube, 1996.




Pour voir une chose ou un être, il faut le faire entrer dans notre son, je crois oui dans la petite musique au fond de notre coeur, l'un, corps, peau, ré ... à notre douce heure, à cette hâte qui nous hante. Lui parler avec l'aime haut d'une douce soeur, avec l'aime haut de notre cil en ce jour, avec l'aime haut de notre atteinte.

Dans l'obscurité d'aimer, il y a la lumière
Dans la douleur de nos atteintes, il y a la merveille


Veronica B, Feuillets d'été.
Avec le poète aimé, je suis le chemin d'aime haut ...

19 commentaires:

  1. Justement, I have a dream... la Venue de Botticelli avait flotté longtemps, portée par les os et les eaux de la mère et par l'âme hein ancre eux de St Jacques... et elle débarquait sur la plage à dorée... quand dans le soleil rose on la Croix Rousse... et la douce Heure l'avait rêve es-tu (?) de blanc à baigneuses volanté... alors Zéphyr et Chloris quittaient le coin gauche du tableau, et sa muse est à lui souffler dans les cheveux depuis l'adroite... Vénus riait...
    Atteinte, je voulais rester dans l'obscurité, en silence... et rêver encore...

    RépondreSupprimer
  2. c'est beau et que que tu es belle , cette photo est une merveille ! douce et bonne nuit :

    RépondreSupprimer
  3. A Bobin... il est dans le "secret des âmes"... Tout est amour dans ses mots !

    RépondreSupprimer
  4. Une petite vibration, à déguster...

    RépondreSupprimer
  5. De jolis mots et de belles images !
    Que demander de + ?
    Bravo Véronica.

    RépondreSupprimer
  6. Après une bonne nuit de sommeil, je me sens un peu mieux malgré la canicule pour lire ces paroles d'aube.
    (Un jour, j'aimerai partager ma vie intérieure...)

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. C'est joli tout plein ce billet, poétique avec Bobin et toi

    Un joli profil sur la plage, le vent dans tes cheveux

    Je t'embrasse bien fort

    Des caresses à Toss qui doit se reposer à l'ombre et bien boire

    RépondreSupprimer
  9. Merci Veronica pour ces merveilleux mots et votre photo si belle et délicate...
    Tendres pensées

    RépondreSupprimer
  10. le bonheur d'aimer et d'être aimé...Que désirer de plus?

    RépondreSupprimer
  11. Mais dis-moi, je te renvoie le compliment ! Et qui est donc le photographe qui t'a si joliment croquée ?

    RépondreSupprimer
  12. Joie et liberté dans le sentiment partagé
    épanouissement du regard et pose sans fard
    paupière protégée et lumière assurée

    RépondreSupprimer
  13. Que cette photo est belle ! que les mots de Bobin sont beaux et
    doux à lire ...
    Depuis bien des mois déjà, tu es dans mon coeur et dans mes songes
    pour une amitié sans faille même quand le silence se fait ...
    Solène

    RépondreSupprimer
  14. Bobin, mon ami, le seul depuis longtemps après Eluard, avant Baglin, à me murmurer autant d'âme à l'oreille... Merci Véronica d'inlassablement transmettre les si belles fleurs de ton intériorité. Bisous. Suzâme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour vos belles lumières intérieures que je lis toujours avec attention et goût.

      Je vous enrose doucement !

      Supprimer
  15. Que tu es belle cheveux coiffés par les mains d’Éole ...

    RépondreSupprimer
  16. Comme c'est gentil venant d'une belle flamme !

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !