mardi 5 juin 2012

Toit-émoi, mon jardin ...



Mon petit bout de terre, que serais-je sans toi ?
Je t'ai créé de rien, des silences pierreux de gravières dormantes ...
Avec mes deux mains et un corps vaillant, je t'ai donné ton âme.
Petit espace d'ombres et de lumières ardentes ...
Il en a fallu des années, de la patience, de la présence, des audaces, de la constance, des absences et tant de solitude pour éprouver tes herbes, et le chant de ton pouls, rivé à la saison, pour accueillir l'oiseau.
Confident de mes peines, receveur de mes joies, secrètement, nous allions bien ensemble, je te parlais tout bas en serrant fort ta branche ... ô fertile !
Mon coeur tu l'as tenu à la chandelle aux pleines nuits de lune, tu as connu les ciels de mes ailes blessées, souviens-toi des prières sur tes fleurs laissées, c'est des cris tus, comme boules de neige qui pourfendaient ma gorge ...
Nous deux, sauvages, rendus sol y terre par la force des roses, libres ! on a tenu bon, courbés, par la plante des pieds, jusqu'au fin fond des vers ... 
Des sacrés à la pelle, des genoux à biner, tant de graines à s'aimer, en attendant la pluie ... 
S' allonger grand dans l'herbe, à la six y aime cloche vous êtes à voyager, sur un coq lit -clos, la pie hoche la tête, la reine mare-gueux-rite qui se prend un râteau ! Air-bulle-art, aumône-aster, toutes mes plaintes sentent   ...
Gratifiés de doux soins, une odeur-délice, un vent rempli d'amour, qu'on plisse, qu'on plisse encore, comme nés d'un panier, d'une chanson de bois, on secrète et partage une langue de terre, miel de caresses, clairs parfums de mes langes  ... 
Hume et mousse ! Haut mur, Hortus ! Ma muse et home d'histoires naturelles ... seras-tu mon pote âgé ?

Pourtant, là, cette joie, ce soleil du matin et ce coucher d'étoiles, il n'était pas Le Nôtre, c'était juste le mien ... 

                                                                                                                                          Veronica B, 3 juin 2012.


45 commentaires:

  1. Très touchant cette déclaration de haut amour à ce jardin-ami-enfant-mère-veille...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mariane, ça sort juste du coeur ... Un jour de mes lancolies ...

      Je t'embrasse, rose.

      Supprimer
  2. Qu'il était beau mon jardin!
    Émoi sans toi...je suis à ride...sans même un sol pleureur....j'ai graines les jours et l'ennnui...je sous pire....
    Alors je m'invite chez Veronica et je re-vis.Merci!

    P.S. Dans l'herbe je vois du H (ASH) en pivotant la photo.
    J'en suis toute retournée!

    Becsbecsbecs!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah........ chère Claire, tu vois du H !!! T'humes fait rare ! Je n'ai jamais goûté ça de ma vie ! encore que l'herbe fraîche, en A longée soit ma tasse de T.
      Ah je vois que tu évoques ton jardin sous vent, comme il te manque et comme je peux le ressentir, tes graines de jour et d'an-nuit, alors je ne peux que te proposer de venir sous Sophoro, pour un goûter d'amies !

      Bisouvert !

      Supprimer
  3. Après les pouces verts... hihihi...
    A tous vents, tu sèmes herbes folles, herbes sages, fleurs de pensées et épines de la vie... tu tourbillonnes et tel Edward aux mains d'argent, tu cisèles un jardin à ta mesure ou à ta demesure poétique... Voilà le sacre du jardin !

    Des Bisous botaniques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, chère Oursonne, pour ce sacré home-âge à mon jardinal ... J'en suis touchée tu sais, comme je l'aime, c'est plus que ça en corps ...

      Et j'accepte volontiers ces succulents bisous bottes à nique !

      véronique, petite fleur des jardins

      Supprimer
  4. Ma chere Veronica,
    Juste un mot ...MERCI.
    Je t"embrasse
    Azur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, pour ce merci, chère Azur.
      De ton nom j'ai besoin pour étendre son bleu sur mes branches aux mains tendues ...


      Je t'embrasse aussi.

      Supprimer
  5. ton âme est au jardin et ton coeur y a pris racine...c'est beau comme du Monet !!

    Ce soir le mien est sous la pluie, rendu au ciel son coeur palpite...

    Bisous à la main verte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as TOUT compris, toi, chère Myette.
      Pour le Monet, il jubile ...et moi suis si touchée de tes mots

      Ton jardin aux oiseaux qui sous la pluie palpite est si beau ... et je sais ta main verte, toute l'eau à tes pieds ...

      Bisous à la pelle !

      Supprimer
  6. J'ai l'impression d'écouter de la musique celte. (J'aime les fest-noz en Bretagne).
    En tout cas, je suis content de t'avoir rencontré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, Nunez oui, j'aime tant les mélanges de cultures, toujours un peu de celte quelque part, là où les racines, ce qui se plante à mes pieds ...

      Et ton mot, là comme ça, merci cher Laurent, m'oiseau-ci !

      Bisou rose

      Supprimer
  7. Les soirs d'été,regarder les étoiles briller dans le silence de la nuit,et quelques fois partager ces instants de sérénité à des millier de klms. de là ...C'est un jardin " extraordinaire " ton jardin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Francis,

      Oui, je comprends ... et dans le ciel, toujours, les âmes se rejoignent, quand tout près d'une étoile ...

      Merci pour mon jardin, il te remercie !

      Bisou bleu

      Supprimer
  8. Jardin des délices
    fidèle compagnon
    en toute saison

    Très amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et bienvenue en Aime haut, Yanis !

      Jardin d'elle
      Hisse
      L'aime Haut
      Tout
      Jour

      à nos plaisirs poétiques !

      Supprimer
  9. Le jardin, source qui nous ressource. J'ai quasiment le même petit coussinet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le jardin, je cherche son eau vive, il me le rend si bien ... Quand il a soif, j'ai soif aussi ...

      Ce petit coussinet m'est cher, cadeau confectionné par une amie ...

      Bisou brodé, "aura des pâquerettes" ...

      Supprimer
  10. En images, en mots, en musique, quelle belle déclaration d'amour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Fifi, merci.

      Je lui donne tout, il me donne tout !

      Partage entier

      Bisou du bout des branches décoiffées par levant ...

      Supprimer
  11. mon bout de terre est un peu comme le tien
    il a fallut le conquérir
    l'apprivoiser
    enlever les pierres
    le retourner tout doucement
    aujourd'hui un peu dompté
    nous nous aimons
    bine à toi la bel'rouge
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère Jeanne,

      Je bine bien quand il faux !

      Moi aussi, en levée de grosses pierres durant deux ans sans compter, mon dos a beaucoup donné ... aujourd'hui, l'antre tenir home-yeux, le porter du bout des doigts, lui refaire une beauté ...

      Bisou Label'bleu !

      Supprimer
  12. Qu'il est beau, ton jardin, ton confident, ton compagnon fidèle....que tu dorlotes si bien! toi, la belle jardinière!

    j'ai cueilli tes mots et tes cerises avec joie et plaisir!

    Bises ensoleillées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, chère Claudie, oui il est mon compagnon, tes mots vont rejoindre mon panier précieux ...

      Hélas si peu de cerises cette année, rien ! mais c'est une année à fleur, surtout mes chères roses !

      Bisous en pétales d'orée ...

      Supprimer
  13. Tes mots sont partis rejoindre, dans mon jardin, mon "arbre à paroles" (vieux cerisier) qui a une telle histoire, et porte en lui tant d'émotion .................
    C'est toute la magie de l'échange ......
    Quel partage, MERCI !
    Tendresse de sabine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, moi aussi, chère Sabine, j'ai un arbre à palabres ! très précieux et réservé à l'intimité ... Je comprends l'émotion portée de sous ...

      Merci toi aussi, je suis heureuse que tu fasses partie de mes lianes, te l'avais-je dit ! sourire

      Pensées et amitiés fraîches comme le jour !

      Supprimer
  14. Quelle ode magique à ton jardin ,lieu de toutes tes créations vivantes,petites pousses deviendront grandes ...je te sais habile bêcheuse et fière semeuse avec tant d'amour et de courage...promène toi bien dans ta verdure.
    Mille tendresses!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, une bêcheuse ? ! rires, merci chère Lélé, pour tes mots que je porte haut ... oui, je sème beaucoup, sous vent, il m'aime os-y ... le courage ? je ne sais pas mais l'amour OUI !

      Bisou si tendre

      Supprimer
  15. C'est d'une beauté qui me laisse sans mots ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi je me confonds en émotion devant cette phrase ...

      Merci chère Ariaga, merci.

      Supprimer
  16. La nature dans le jardin au printemps,
    Au printemps nous crie que nous sommes vivants !
    De loin la plus étonnante nouvelle,
    La plus belle des histoires naturelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, chère Lily, ce printemps bientôt été qui nous relie à l'essenCiel ! avec ou sans soleil, mais le soleil comme l'eau reviennent toujours !

      Je te confie au ciel
      la plus belle
      des histoires
      Nattes-airelles !

      Bisou enlaurié rose !

      Supprimer
  17. sensible si sensible , parles tu chère veronica, de ton jardin secret ? celui où se crée un étrange alchimie que tu ne ranges pas au rayon des simples émotions

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Thierry, je suis heureuse de te relire et que tu sois sensible à m'aime haut ! oui, celte aine mens, parle-je de mon jardin kiss craie ... Il faut une all chimie c'est exact, qui ne se commande pas, mais qui se crée aussi, avec patience, confiance et beaucoup d'Amour ... L'émotion est totale, jamais réduite aux acquis ...

      Pensées de notre pays rose !

      Supprimer
  18. OPTION BONHEUR10 juin 2012 à 20:25

    Un langage fleuri pour parler du jardin, quoi de plus logique ! Encore y faut-il une plume sensible et artistique pour que nous puissions admirer ce parterre du poète ! Merci à toi de mêler les beautés de la nature à celle de notre langue maternelle que tu sèmes à profusion !
    Reçois mes amitiés de la Suisse où l'été tarde à montrer son nez, ce n'est que pluie et grisaille, et température frisquette (tu connais ce mot de chez nous ?)
    A bientôt et merci pour ton charmant sillage fleuri chez moi !
    Josette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh j'ai oublié de mettre mon lien sous le message, désolée, mais je pense que tu m'as reconnue !
      Amicalement encore !
      Josette

      Supprimer
    2. Bien sûr que je t'ai reconnue :) et merci Josette de tes gentils mots, toujours plein de sens ...

      Qu'il fasse beau en Suisse, comme en pays toulousain aujourd'hui !

      Amitiés et tendres liesses !

      Supprimer
  19. Nous sommes quelques unes à être, cultivant notre jardin de racines, de couleurs, de cœur; notre douce carte de vie.
    Bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense que nous sommes assez nombreuses, à l'or de nos lots-pins de terre ... Il est tellement d'essence de cultiver nos jardins ...

      Merci Maïté, au plaisir !

      Supprimer
  20. Votre jardin, Veronica est une merveille et j'imagine que ce n'est pas sans peine, le dos courbé, les douleurs mais quelle satisfaction lorsque celui-ci se décide à vous offrir des beautés insoupçonnées qui nous ravit le coeur. Je vous remercie de votre magnifique billet, un billet délicieux... Merci pour tout Veronica, vos photos et vos mots! J'y suis très sensible...
    Mes amitiés et bisous

    RépondreSupprimer
  21. Denise,

    Merci, c'est moi qui suis sensible aussi à vos mots, toujours tendres et généreux ...

    Tendresses

    RépondreSupprimer
  22. tes mots me touchent
    tes mots me parlent
    tes mots me disent un peu aussi

    RépondreSupprimer
  23. j'apprécie ce dernier cliché avec ces chaussure camouflés d'herbes

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !