lundi 11 juin 2012

Te fait-elle rare ?



Ce matin, me suis réveillée débonnaire ...

Les mots labiaux.

Qu'importe l'art, en V, rites et ... Je vous le dis :

Entre le rire et la croyance, la femme accourt, je te le jure !

Elle ruisselle.

Les rares étés où je voyais son ombre dense, il y avait cette éclature au bord des arts ...
Un envol !
Comblée de cils au bleu  du ciel  ... Presque virginale.
Une prière, un  vers-missel ... Un Dieu sauveur ... Une oblation ... Fossile.

La rosage ...

Rare et fidèle. Un pur ...

C'était si beau.


                                                Servanne-V, Extrait d'Un jus de mens, juin 2012.





Et vous, Qu'est-ce qui vous fait rare ?


7 commentaires:

  1. Je t'imagine toujours dans les fleurs.

    RépondreSupprimer
  2. Une jarre d’hein ! pour faire pousser ,et fleurir l’été ,une bonne bande son ...
    pour le chemin, très bien !

    RépondreSupprimer
  3. Oh la douce douche,oh la la,... et cet art-rose-soir si peau-éthique...qui presque d'anse et m'en chante avec ses m'eaux d'où!!!!
    Ce qui me fait rare....c'est la campagne,compagne qui me verdoyait le coeur autrefois....
    Je suis maintenant si ville (et non si vile mais civile)....bien mal-gr'émoi!
    Bonne semaine Veronica tout de frais art osée!

    RépondreSupprimer
  4. L'art est rite parfois... l'art importe... non, plutôt exporte...
    après, tout dépend des douaniers de l'art récipiendaire
    l'art exporte donc, du positif, de l'intention magique
    surtout l'art V pour contrer les héritages larvés...
    pour déployer les ailes de l'envol victorieux, de la Vie tôt rieuse...
    Elle s'évapore
    en chemins de ramures au départ du rose erre
    Il y avait cette éclature au bord
    et des trompettes de Jéricho jaillissait un choeur de châle heure.

    La rareté est dans la dédicace, le sur mesures, le dans le mil et l'allusif...

    Me fait rare qui je fais rare
    Me Ferrare qui me renverse, je Ferrare qui je chavire...
    Attention aux séismes avec la rareté...

    RépondreSupprimer
  5. un soir de lumière céleste...

    RépondreSupprimer
  6. Faux lit? Peut-naître! qui c'est! J'accours, j'amour la poésie...

    RépondreSupprimer
  7. J'aime bien le mot débonnaire.... On ne l'utilise plus assez : il résonne bien, on sent l'ouverture et le sourire ensemble....
    Bonne soirée ! A bientôt !

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !