mercredi 18 janvier 2012

Le coeur au bout des doigts


Parce qu'il m'étonne toujours de converser avec vous, par ce billet des ondes, vous que je n'aurais jamais croisés dans ma petite vie ( mais existez-vous au moins ? N'êtes-vous que des feintes-hommes ? ) Parce que je me demande si l'on n'est pas devenus fous alliés, parce que je respecte hante-toit cette troublante humanité que tu me renvoies et qui me rappelle notre humble condition d'homme sur terre, malgré l'étrangeté du moyen,  parce que nous évoluons avec notre temps et que le virtuel a pris une sacrée place, parce que je me sens sacrément heureux lié au genre humain, car antre-nous, plus au temps des distances sociales, des craintes apprises, des mots tus, la barrière est légère et la main baladeuse en tout bien tout bonheur. Notre respect, notre refuge.

( Joncs de mire )


Si ton humanité ressemble à mon humanité ...
Si, malgré tout ce qui nous sépare, ton coeur d'une main aime, souffre, vibre, espère, aide, meurt ...
Si ton humanité ressemble à mon humanité ...
Frère est soeur
Si, tu connais le bruit des doigts sur le clavier qui te mènent au partage
Si tu penses que c'est fou, que l'on vive comme ça, le coeur au bout des doigts,
L'esprit dans les nuages
Au lit -yeux de la veillée
Les ondes parlent nettent qui relient les humains, faits de chair et de son ...
Si ton humanité aime en humanité ...
Nous sommes l'effet nid des autres de ces lois ...
Et nous nous retrouvons derrière nos servitudes.


Veronica, 18 janvier 2012.

( Mire à jeun )


29 commentaires:

  1. Bonjour, Veronica.

    Je suis dans chacune de tes images
    où la douceur est un si joli présage
    Au bout de mon coeur j'ai le doigt de ta plume.

    L'onde est si pure qui fait naviguer nos émotions qu'elle devient le miroir de ce que nous devenons.

    Les rendez-vous discrets ont tellement de saveur
    et les fleurs de nos secrets une enivrante odeur.

    Merci beaucoup.

    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  2. Dans la vraie vie, les gens parlent beaucoup, mais s'écoutent peu. Un rien distrait la conversation qu'on a parfois du mal à reprendre. Et naturellement certains qui n'ont pas forcément grand chose à dire prennent beaucoup de place.
    L'écriture permet de bien trouver ses mots, de les agencer selon nos idées et notre fantaisie du moment, sans être coupé ou déstabilisé, sans malaise.
    Après, dans la vraie vie, certains regards, silences, sourires, sont très importants et permettent d'avancer dans la relation et dans sa façon de penser.
    Il faudrait arriver à concilier les deux, mais les écrans sont fascinants et nous scotchent parfois trop longtemps. Même si parfois ils ne nous apportent que de la superficialité ! Faire des choix qui nourrissent tout en laissant libre s'impose ...

    RépondreSupprimer
  3. tes textes, tes photos et les musiques choisies, c'est un moment peu ordinaire, tout est si bien ajusté, ça aide tellement à ne pas trouver le temps long.
    bonne chance pour la grosse toutoune ( le message ne passait pas hier), la distance et le temps pour absorber et analyser le contenu
    pas de non verbal et les émotions associées, voilà une excellente raison de t'écouter, ce que tu dis est si doux , oui nourrir notre réflexion et apporter d'autres émotions, en bouffé en brassées, merci veronika, j'apprécie tant ces moments passées avec vous, toi et tes auditeurs fidèles.
    c'est si précieux !

    RépondreSupprimer
  4. Tu le sais " j' aime l' humanité de ton humanité "
    J' aime avoir " le coeur au bout des doigts " il complète tellement d' instants disparus petit à petit , sans faire de bruit...Le téléphone ne sonne plus...la boîte à lettre n' aspire plus que l' officiel et ses factures...Les rencontres réelles sont si souvent brodées de messages à envoyer...ou à lire et l' on oublie alors la valeur des vrais partages...On est là ...toujours en étant ailleurs...et ceux que l' on cotoie , trop souvent n' écoutent ..pas ils sont dans leur bulle ...:-((
    C' est curieux de constater que l' on s' écoute mieux par l' écriture..avec des mots choisis comme dit Lily notre attention est décuplée et c' est merveilleux...
    Véronica , tu es notre antidote ..notre catalyseur..!!
    Ce partage avec toi , avec tous est devenu pour moi si précieux..
    Comme le dit si bien Herbert " les rendez-vous discrets ont tellement de saveur " ils nous donnent ce qui manque...is nous donnent le bonheur que procure l' attention à l' autre...:-))
    Je te laisse pour aller faire ma marmelade d' oranges amères ...
    À toi et à tous ceux qui sont à l' écoute , plein de douceurs à partager ..:-))

    RépondreSupprimer
  5. Comme c'est tendre de tendre à s'étendre dans une JONCtion NET d'é-mois qui se des-nous en gerbe de joie....Mirage ou miroir?
    Miracle!
    Becsbecsbecs,bouche en coeur!

    RépondreSupprimer
  6. Vivre ensemble au bout des doigts, à la lisière des yeux, se laisser couler dans dans les mêmes eaux; douceurs.

    RépondreSupprimer
  7. Coucou ma petite Toss, tout va bien se passer ...je pense à toi
    gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. du bout des doigts j'effleure à peine la harpe du temps que voilà que résonnent dans ma tête des mélodies pas honnies
      avec parcimonie je fais éclore la douceur à ces extrémités.
      je sens rebondir le souffle tonal qui réchauffe mon esprit

      Supprimer
  8. Mais si, nous sommes là!
    Bien vivants... tous ces amis si improbables dans la vie sans net...
    Nous nous aimons au-delà des apparences, puisque nos esprits se ressemblent...
    Unis par nos jardins, nos fleurs et nos Toss
    On pense fort à elle.. et à toi... parce que ce n'est pas facile
    P

    RépondreSupprimer
  9. que voilà un joli billet qui met en lien toutes ces amitiés virtuelles reliées chacune par ce bout d'humanité, de sincérité qui rendent parfois si riches les échanges sur le net. On se prend parfois au mirage de cette eau virtuelle mais qu'importe puisque ici ou là de vrais échanges se nouent, de coeur à coeur. Merci pour tes mots, Véronica, te lire est un plaisir unique. Bises virtuellement iodées.

    RépondreSupprimer
  10. Une plume grâcieuse, des pensées élevées ... rien de tel pour démarrer le jour qui vient. Merci Véronica.
    Douce journée à toi

    RépondreSupprimer
  11. Les ondes parlent nettent qui relient les humains, faits de chair et de son ...j'aime cette phrase . Je crois que l'homme a besoin de plus en plus de communications dans un monde de plus en plus égocentrique .

    RépondreSupprimer
  12. Ton coeur au bout des doigts
    caresse les mots qui font des gammes
    Ton coeur au bout des doigts
    relie les mots que font nos flammes. A bientôt. Suzâme

    RépondreSupprimer
  13. oh que oui nous existons!avec tous les paradoxes,les craintes et les joies,l'amitié au fil des mots,comme une araignée tissant le lit de l'éternité.

    RépondreSupprimer
  14. Vos mots sont très doux et vrais, Veronica, tout comme vos photos et je me fais un immense plaisir de venir vous lire. La communication "au bout des doigts" me semble importante...
    Bien amicalement

    RépondreSupprimer
  15. La même tendresse dans les images que dans les mots.
    Le coeur au bout des yeux...

    RépondreSupprimer
  16. Nos liens virtuels sont aussi de vrais liens. On livre par l'écrit quelque chose de soi moins superficiel. Prendre le temps de lire permet d'éveiller parfois une petite vibration de connivence.
    C'est l'effet nid ...dont tu es bien la fée...

    RépondreSupprimer
  17. Véronica, je t'écouterai parler durant des heures....tes paroles sont chargées d'humanité...tu as un grand coeur, tu sais l'ouvrir aux autres, on ne peut résister à tant de douceur....J'ai écouté la Sonata de Rubinstein, j'ai fait défiler les petites images... merci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vous signale la sortie prochaine d'un opus écrit par deux amis "humanisme et laïcité, vers le bonheur un essai pour le genre humain"

      merci veronika de ces ondes chaudes et diffuses

      Supprimer
  18. Internet nous permet ce fabuleux dialogue avec des "amis" du bout du monde et c'était inconcevable il y a encore peu de temps. Quelle belle liberté et richesse, surtout que cela se concrétise parfois par une amitié réelle. Je suis heureuse de fréquenter "ta maison" Véronica lieu de joliesse, de poésie, de réflexion, d'échanges que tu impulses. Profitons en joyeusement pour continuer à clavarder, à échanger images et mots....

    RépondreSupprimer
  19. J'espère que Toss va bien et qu'elle est là près de toi

    Un gros bisou à toutes les deux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Digitale est ma pensée, touché par la grâce et la beauté
      la douceur de la gentillesse, l'aménité de ton accueil comment te remercier de ce surcroît de force concentrée
      la convalescence permet de retrouver l'essence de son être
      et l'âge n'y fait rien quand s'effacent les soucis et que l'on pose sa besace , qu'on s'allège pour choisir le meilleur chemin pour soi, sans oublier ceux qui comptent et qui aident
      dans le silence ou dans le partage.
      alors tes doigts peuvent bien pianoter ils ne nous ont rien ôté au contraire nous ont galvanisé.

      espérons que les nouvelles de ta chienne sont bonnes, bises à toi

      Supprimer
  20. En passant un instant je dépose des pensées pour toi.
    Azur

    RépondreSupprimer
  21. Je me souviens...un montage photo avec Toss ,toi et une rose…
    Oh ! ce n'était pas grand chose,
    Juste un cadeau pour ta prose
    Je me souviens, ce « concours » de blogs
    C'est vous deux qui l'aviez remporté.
    Heureux épilogue..

    RépondreSupprimer
  22. C'est joli ce que tu as écrit là ...
    Il est vrai que le virtuel a pris beaucoup de place dans nos vies ...
    mais derrière chaque pseudo, chaque commentaire, il y a une âme sensible
    je ne pense pas que c'est fou que l'on vive comme cela "le coeur au bout des doigts" ... :)
    C'est ainsi ...
    Cela ne sert à rien de se poser trop de questions, le tout c'est d'être sincère, de rester soi-même devant l'écran ...

    Que ce soit en vrai ou par le Web, partager est ce qui est important, ne pas s'isoler, rester en contact avec le genre humain d'une manière ou d'une autre ...

    Jolie ta première photo des sous-bois ...

    Et j'avais oublié de te dire que tu avais mis une chanson sympa il y a quelques jours ...

    Et oui j'existe bien, et toi aussi Veronica, nous partageons de belles choses, des idées, des pensées, de la musique, des photos, des poèmes ...des textes ...

    Et puis Toss et Virgule ...

    Frère et soeur

    Notre humanité

    je t'embrasse toi et Toss

    passez un bon WE

    RépondreSupprimer
  23. A ces mots ! je ne me sens plus de joie... et pour entendre ta belle voix, je lis toutes les messages qui s'envolent vers toi...

    Tu vois Véronica, comme les ondes portent ton message, et comment les doigts se mettent à pianoter pour jouer de concert avec toi, une symphonie de belles pensées....Vivre "le coeur au bout des doigts" c'est fou oui mais au moins c'est vivre et faire éclater les solitudes tristes...
    Bisous en toute humanité

    RépondreSupprimer
  24. En ce samedi gris et pluvieux...
    Main baladeuse sur un clavier...
    De passage...
    Pour joyeux butinage...
    Coeur au bord des pensées...
    Un heureux week-end te souhaiter...
    Sans tralala des bisous non galvaudés...

    RépondreSupprimer
  25. Je me sens vivante quand je te lis , quand je dévore tes mots et qu'ils me nourrissent d'humanité ... c'est ce que j'aime dans l'écriture peut-être plus riche que les yeux dans les yeux car plus libre et plus coeur à coeur ...
    Je t'écris , mes doigts vont vite vers toi et j'espère te plaire par mes mots , humaine et faible que je suis ...
    Je ne veux plus me laisser abattre par les coups de la vie qui m'ont fait mal - aussi, souvent, je m'éloigne pour recadrer mes forces vives ...et je reviens porteuse d'amour et de tendresse à nouveau ...
    Sois à l'écoute de mes quelques lignes, je te dis que ce n'est pas folie que de vivre le coeur au bout des doigts , et au contraire c'est bonheur et douleur à la fois !
    Tendres pensées

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !