samedi 14 janvier 2012

On se fait la bise ?

(Câlinerie, William Bouguereau, 1890)


Chez toi, tu fais une bise ? Deux ? D'où ? Sur la joue ? Sur les doux jeux ? Tu n'embrasses pas ? Tu serres la main et nerfs giclement ?Tu n'aimes pas serrer l'âme, hein des fois que la grippe ou la garce trop ne t'infeste in ? Tu fais trois bises ? Tu en fais quatre, allez cinq adjugé mordu ! Des bises où ? Sur l'âge ou le nez ? La bouche ? Le front ou le menton ? Tu tapes sur les pôles ? Tu chatouilles le cou ? Tu poses à peine tes lèvres ? Tu aspires la chair ? glapsssss, Tu prends ton air de ne pas y toucher " Je ne mange pas de ce teint là ! ", " Vous n'y pensez pas ", Tu fais un signe de la tête ? Tu te forces pour faire plaisir, parce que c'est peau lie( devin ) ? Tu prends sur toi ? Tu t'éloignes en te rapprochant, Tu crains la proximité dépôt ? Tu fais la bise à tous les amis de tes connes-essences ? et même au fils du corps d'haut niais ? Tu serres la taille en biaisant ? Tu respires les cheveux ? Tu t'essuies aussi sec d'un revers de la mouche ? ( qui passe par là, Salue Madame la Mouche vous reprendrez bien un peu de muscat ? Votre cuisse va bien ? - Va te faire encoller, pauv' cas ! Hou ... la mouche est en colle-air ) Tu roules d'aimer cas nique ? Tu  y mets toute ta tendre liesse ? Tu as un rituel, d'abord joue droite puis joue gauche ou d'abord joue gauche puis joue droite ou les deux à la fois ?  Tu te presses ou tu ne te presses pas ? Tu regardes si tu as laissé la trace de ton rouge à rêves ?  Tu en profites ... que ton air paisse, vite le lui refiler ! Tu fais la bise sur tout ... Kant est malade ? Tu signales que tu es en rue mais ...        comme ti veux ti choisis mon frère ! Tu ne fais que la bise ou te serres la main dans le même temps, allez sein-crocs c'est sympa ! On ramène vers soi, on éloigne, on recommence sur l'autre partie ...Tu fais la bise à l'homme ou la femme un diffère à main ? Tu te mets à "je nous" ? Vous imaginez s'il fallait s'âge nouilles et à chaque fois... partout dans la rue, sur le trotte noir, qu'on aurait l'air so ...Ah, tu fais la bise en mangeant ? en masse tiquant ? ou la bouche libre ? C'est inuit comme tu te frottes le nez ! Un gros poutou de chêne-houx ? ça pique Maquarel ! Tu t'es pas rasé(e) avant ? rires



26 commentaires:

  1. Bonsoir, Veronica.

    Mais quel folklore...J'arrive dans une forêt de bises qui jouent entre elles comme toi tu joues avec les mots...
    Avec toi je chante les bises ici et là et même dans les champs en folâtrant...
    Et quant la bise fut venue, en revint une autre qui bisa tant que l'autre se décongela...

    Merci beaucoup, toujours.

    Et bon week-end.

    Avec des bises, évidemment....

    RépondreSupprimer
  2. Une bise suffit par ce froid hivernal. A mon amoureux, je bise dans le coup, car j'aime au temps (suspend ton vol) les frissons déliciiieux ! Laisse avec plaisir mon rouge baiser sur joues mâles timides et hein qui est. Evite la bise d'un connu qui frôle, mine de rien, le charnu de ma bouche (ahh ces coqs hein !). Mais ne refuse jamais, jamais, une bisebaiser pas scion de lui...

    RépondreSupprimer
  3. Allez un gros poutou de chêne-houx ! :-)
    vérification: adept

    RépondreSupprimer
  4. Je fais deux bises houx sur les joues, sauf aux amis de mes connes essences où je me pré faire tendre une main f-rigide!!

    J'aime bien laisser une trace de mon rouge à rêves sur les joues des mais yeux, preuve de ma fée mine ité....

    A toi, Veronica,ce sera deux bises houx doux!!

    RépondreSupprimer
  5. « …La cigale.... se trouva fort dépourvue quand la… « bise » fut venue… »
    Alors je dirais que le premier contact c’est la poignée de main ,femme ou homme : une poignée de main franche et ferme( mais pas trop) = bon signe
    une poignée de main molle…vigilance …Après les mots échangés, les sourires et si au moment de se séparer « le courant » est passé et si la femme est d’accord : la bise sur les deux joues, à peine effleurées mais qui donne déjà beaucoup d’informations sur la douceur de la peau ,le parfum ,avec un homme ,la phrase précédente n’est pas d’actualité off course
    La suite dépendra bien sûr de la nature de la relation…

    http://youtu.be/QUtTdkSjKg8

    RépondreSupprimer
  6. Veronica, ce seront trois bises comme chez nous et avec beaucoup d'amitié :-)
    Belle soirée

    RépondreSupprimer
  7. Berry chante :
    "N'ayez pas peur du bonheur
    Il n'existe pas
    Ni ici, ni ailleurs
    Da di da di da, da di dam

    Nous allons mourir demain
    Ne dites plus rien
    Le bonheur conjugal
    Restera de l'artisanat local

    Laissez vous aller
    Le temps d'un baiser
    Je vais vous aimer

    Le trésor n'est pas caché
    Il est juste là,
    à nos pieds, dévoilé
    Il nous ferait presque tomber

    C'est dommageable qu'on ne vive qu'une seule fois
    C'est le temps d'une joie qui s'offre comme vous à moi

    Laissez vous aller
    Le temps d'un baiser
    Je vais vous aimer

    Un peu de sel dans la mer
    Ne changera rien
    On s'adore on s'enterre
    On trouve une main et on serre

    N'ayez pas peur du bonheur
    Il n'existe pas
    Da di da di da, da di dam

    Laissez vous aller
    Le temps d'un baiser
    Je vais vous aimer

    Laissez vous aller
    Le temps d'un baiser
    Je vais vous aimer"

    Générique de fin du film "Parlez-moi de vous" avec Karine Viard....

    RépondreSupprimer
  8. Et bien oui, de la part d'Olivier, j'ose vous embrasser et vous dit : à une prochaine fois ...

    RépondreSupprimer
  9. Hello, Veronica.

      Your excellent shot enhances charm still more.
      It is very sweet scene.

      I thank for your kindness.
      
    I wish You all the best. ruma ❃

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. des livres sortent ces temps ci sur le baiser non seulement pour en expliquer le rôle et le symbolisme à travers l'histoire, pour montrer sa singularité chez certains et l'évolution des pratiques.
      le baiser clôt mes lèvres et retient mes mots mais il fait frémir mon être.
      le french kiss est moins pudique et plus invasif , il mêle langues et salives et ressemble à une exploration corporelle, le baiser est une communion et une fin en soit, il est pour moi le summum du partage et peut se suffire à lui même et ne pas être seulement cette invitation à l'approfondissement.

      Supprimer
  10. Heu heu, je précise tout de m'aime, que je ne voulais pas explorer le baiser en gêne et râle ni le baiser amoureux, mais plutôt "la bise " le côté amical et la façon de saluer selon la région où nous habitons ...

    RépondreSupprimer
  11. Un grand merci pour le texte sur la bise accompagné d'une douce image rétro .
    Biz et bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  12. En Espagne, les hommes ont l'habitude de l'"abrazo" .
    Une étreinte virile, où chacun se donne de grandes claques dans le dos, rudes et sonores.
    L'abrazo n'es pas toujours porteur d'authenticité de sentiments, mais, j'aime entendre ainsi les espagnols se démonter les épaules. Il vérifie peut-être qu'ils sont encore bien vivants.
    Bon dimanche.
    Et bien aujourd'hui, pour le coup, je vous embrasse très très fort!

    RépondreSupprimer
  13. Pour moi ce sera " un schmoutzele " poutouné et givré d' un Dimanche soleil...:-))
    Il fait froid ça fait du bien...hein...!!

    RépondreSupprimer
  14. Voilà une question qui m'embarasse,qui m'en brasse le coeur car je bise à tous vents et sous vent!Surtout,je bise trop au bistro!

    Je t'envoie donc plein de byses en teint!
    Becsbecsbecs!

    Félicitation pour ce texte délit cieux!

    RépondreSupprimer
  15. Combien ? mais ça dépend ! Trois bises chez Mamounette , deux en principe ici, mais une seule à mes chéris, une seule un peu plus appuyée, qui claque ou se pose tendrement sur la joue :))
    Quel texte savoureux ma chère Veronica! Voilà bien ton talent de fantaisiste, de funambuliste des mots ! Bravo ;)

    Des Bises au Thé :)

    RépondreSupprimer
  16. oh la jolie palette de bises ! bravo pour cette déclinaison, je te léchouilles deux fois !!

    symiti

    RépondreSupprimer
  17. En Belgique c'est une seule bise mais trois avec des personnes moins familières...

    RépondreSupprimer
  18. J'adore ton texte qui rend les "bises" un peu mécaniques tellement plus vivantes. Quel style ! Pour toi, j'ai choisi cette où on met sa tendre liesse.

    RépondreSupprimer
  19. Réponses
    1. Ce sera deux pour moi !

      La bise fraîche du jour à tous !

      Beau l'un dit ... l'autre joue !

      Supprimer
  20. Rien que pour maquarel, ce terme toulouso-aveyronnais je vous bis la bise!
    Du Quercy..

    RépondreSupprimer
  21. Maquarrrel, comme pourrait l'exclamer un bon Tarnais, pure souche ! J'adore tout comme miladiou (voir un des mousquetaires !). J'aime, j'aime ces jurons avec accents...

    RépondreSupprimer
  22. Pour ma part, je n'ai pas toujours envie de faire la bise. Quand je ne connais pas la personne, quand je sens que c'est systématique, vite fait, vite oublié, quand la personne ne fait que tendre la joue et ne bise pas, quand il y a beaucoup de monde, etc. Mais d'autres fois, deux trois ou quatre bises, c'est délicieux ! Quand je me sens compter pour la personne, quand nous sommes présents à ce que nous faisons, quand la peau révèle sa douceur, quand une effluve vient jusqu'à mes narines, quand il y a plaisir à se voir jusqu'au revoir.
    Pffuit, pffuit, pffuit !

    RépondreSupprimer
  23. la bise pour dire bonjour, la bise...une, deux, trois.... à chacun sa tradition, on se sait jamais combien de bises la joue qui se tend en acceptera. Je n'aime pas trop ces bises systématiques, conviviales.... j'aime la double bise bien posée sur la joue qui dit l'amitié, la tendresse, l'affection et puis aussi la bise qui vole, que l'on envoie du bout des doigts à l'être aimé qui s'en va, à l'enfant qui va se coucher.... la bise qui vole est celle que je préfère car elle est complicité, tendresse, amour et un lien qui se continue et qui rend la séparation plus douce. Bises salines.

    RépondreSupprimer
  24. Mais où suis-je ? ce torrent, cet océan de bises en quantité innombrable ... trop, trop... je suis radin(e) de mes bises ...
    J'en fais 2 mais c'est un vrai cadeau - coutume du pays je crois - mais j'aime faire une bise sur mes doigts et la laisser s'envoler vers quelqu'un qui m'est cher ...
    Et puis, j'aime serrer quelqu'un dans mes bras et cela exprime tout même sans le rituel de la bise ...
    Tu en veux une ou deux ? je t'en fais une - elle est plus précieuse.
    Solène

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !