jeudi 5 janvier 2012

Les flancs de neige ...


Nos ailes
Nous marchions côte à côte poudrées des blancs de neige
Ma fille


Le corps à flanc de mère
Tu me disais : Tu connais le dernier morceau de Lana Del Rey, Born to die ?
Non
Ecoute maman, prends cette oreillette, l'album sort en janvier, colle-toi à moi et marchons ...


Nos ailes
Nous marchions côte à côte poudrées des blancs de neige
Et je savais déjà que je n'oublierai pas
Ce moment tendre et blanc
La fille et sa maman



Pendant que sur mon âme voguaient "les mers veillent eux" vers inoubliables de Nâzim ...

" Le plus beau des océans
est celui que l'on n'a pas encore traversé.
Le plus beau des enfants
n'a pas encore grandi.
Les plus beaux de nos jours
sont ceux que nous n'avons pas encore vécus.
Et les plus beaux des poèmes que je veux te dire
sont ceux que je ne t'ai pas encore dits.

Que c'est beau de penser à toi : 
à travers les rumeurs de mort et de victoire
en prison
alors que j'ai passé la quarantaine...

Que c'est beau de penser à toi : 
ta main oubliée sur un tissu bleu
et dans tes cheveux
la fière douceur de ma terre bien-aimée d'Istambul...
C'est comme un second être en moi
que le bonheur de t'aimer ...
le parfum de la feuille de géranium au bout de tes doigts,
une quiétude ensoleillée
et l'invite de la chair :
striée d'écarlate
                  l'obscurité
                                    chaude 
                                                   dense... "
Nâzim Hikmet, tiré de Il neige dans la nuit




18 commentaires:

  1. Bonjour, Veronica.

    Sur la neige tu as écrit un dialogue
    des mots qui se lisent en silence
    des secrets comme des confidences
    des espoirs en ton jardin en vogue

    Vogue l'amour
    et chaque jour
    pour elle toujours.

    Merci beaucoup pour cette tendresse.

    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  2. Des sentiments purs et beaux comme la neige de votre chemin...
    Pourquoi quand c' est magnifique ça fait toujours pleurer..?
    Bisous plein de tendresse

    RépondreSupprimer
  3. L'émotion me gagne à la lecture de ces mots magnifiques et si pleins d'amour !
    La neige a t'elle gardé la trace de vos pas pendant un court instant ... fille et mère en si grande tendresse !
    J'aurais aimé écrire pour toi dans la neige mais hélas, chez moi, seule la pluie m'accompagne !
    Bouleversée, je t'enlace et t'embrasse!!

    RépondreSupprimer
  4. Si si, moi je connais Lana Del Ray ! :)))
    Et tu sais, je l'ai écouté lundi sur deezer juste après avoir écouté pascale Clark sur france inter le matin ...
    J'ai eu la chance de ne pas travailler lundi ...
    Et Pascale Clark dans son émission avait un invité, ils ont parlé tous les deux de Lana del Rey "born to die", je suis allée sur deezer, elle y était ... :))

    J'ADORE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    J'ai hésité à la mettre sur mon billet mais j'ai préféré laisser un peu Césaria Evora ....:)


    Alors MERCI à toi ma chère Servanne pour cette belle chanson ...

    Ton billet est enveloppé d'une douceur neigeuse, toute blanche, les pas qui restent, le silence qui accompagne les flocons qui tombent ...

    Un magnifique poème

    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  5. Une Cybèle promenade co-lente dans les-mois du grand bois....Neige pas rêvé?

    Bonne semaine Veronica,en douces heures!

    RépondreSupprimer
  6. Un post très émouvant, feutré et profondément intimiste. On a envie de rester caché sur le bord du chemin et vous regarder passer en silence, vous dans le bonheur de cet instant.
    Je vous embrasse.

    RépondreSupprimer
  7. Qu'il sont bien montés ces blancs en neige! Tout plein d'ouate, de saveur d'innocence et d'enfance, de tendresse maternelle et de miel!..et, qu'ils sont beaux et si vrais, les vers de Nâzim Hikmet!

    Une jolie ambiance feutrée dans tes photos, la neige est crémeuse à souhait!

    Bises meringuées, Veronica

    RépondreSupprimer
  8. Associer Nazim Hikmet à tant de sensibilité, relier ainsi des fils de tendresse et d'amour est une belle œuvre à écrire en mots de neige.

    RépondreSupprimer
  9. premiers mots de l'année et tu me cueilles de nouveau :-) c'est reparti ave tant d'amour et de sensibilité !

    RépondreSupprimer
  10. T'aime haut de mère si grands, si beaux, si émouvants mettent sur mon coeur un souffle tendre, chaud et si aimant que j'en frissonne presque, comme si ce crissement était celui de mes pas et de mes garnements ;) Et ce chemin blanc, que j'aime tant, me rappelle aussi avec ces merveilles poudrées, qu'il faut peu pour que nos coeurs de maman soit comblés !

    Merci pour tes mots chère poète, pour tes regards, et tes essences

    Quant à Nâzim, quelle coïncidence! je viens de faire sa "connaissance" sur un autre blog ! C'est beau !

    Je t'embrasse meringue aux flancs maternels :))

    RépondreSupprimer
  11. Que c'est beau d'émotion ! La relation mère-fille est parfois si difficile et pourtant des instants heureux sont là, c'est beau ! Merci !
    Bonne journée Veronica

    RépondreSupprimer
  12. Lana Del Rey, oui, pas mal, quel idée dans le clip officiel ce " jeune homme " tatoué outrageusement tout comme la plus part des footballeurs. Enfin oui : naitre c 'est déjà entamer le compte à rebours

    http://youtu.be/uzVrwD6tp9w

    RépondreSupprimer
  13. Que vos mots sont doux Veronica...Marcher dans la neige au côté de sa fille en toute harmonie n'est que bonheur, n'est-ce pas? J'imagine une belle ambiance feutrée et douce, tendre et magique.
    Des photos de neige superbes où les arbres semblent avoir été épargnés, ce qui les rend très beaux ainsi dénudés! Le poème de Nâzim Hikmet est si bien choisi :-)

    Mes bisous, Veronica

    RépondreSupprimer
  14. comme tous ces mots sont beaux à lire....j'aime me nourrir de tes mots..

    RépondreSupprimer
  15. Merci infiniment pour vos appréciations, qui me touchent toujours ...

    Pour Lana Del Rey, jeune femme à la voix moderne, prometteuse, mais alors quand je vois le massacre sur son physique encore, je suis d'une tristesse !
    à 25 ans, et allez une bouche de canard surgonflée et un nez raccourci, pas une ride d'expression, je l'ai découverte toute jolie, blonde, fraîche, et elle-même surtout !!! et voici que cette société ( à la con ) de formatage en a fait cette chose épouvantable vers laquelle tendent tant d'imbéciles ( heureuses ? ), du gonflement de partout des baby faces et maintenant des cat faces, je suis attristée vraiment des modèles imposés, effacer ce qui fait la personnalité, les particularités de chacun(e) pour aller au modèle unique ( et moche en plus ) qui devient la référence ! et de plus en plus jeune ! Apprenons donc à nos jeunes à s'aimer ( certes pas toujours facile ) mais ne fabriquons pas de modèles qui condamnent à terme le genre humain, en montrant l'exemple ...


    Voilà c'était mon coup de gueule de ce matin, fallait que ça sorte désolée, je peux prendre mon café maintenant ... !

    RépondreSupprimer
  16. Quelle chance d'avoir de la neige ! Ici c'est pluie, pluie et pluie !

    RépondreSupprimer
  17. coucou, Veronica. Je viens à pas de velours sur ton blog pour découvrir cette promenade coeur à coeur, la fille et sa maman. Dans la neige et le silence, rompue par quelques confidences ou le partage d'une chanson, illustrée par des photos douces, cette échappée, corps contre corps, chaleur partagée me parle infiniment. Un miroir nous sépare et nous rejoint, ta fille et toi, ma fille et moi dans la même complicité. Bises douces, ma belle Veronica pour toi et celle qui t'est si chère.

    RépondreSupprimer
  18. Tout à fait d'accord avec toi, je trouve ça d'une laideur et d'une tristesse affligeante ... toutes ces jeunes qui se font gonfler de partout, les lèvres, les seins, et le reste ...pour quoi faire, oui tu as raison pour plaire à la mode, aux médias ...
    Mais bon c'est une mode, ça passera je pense comme le reste mais toujours est-il que c'est laid et c'est dommage pour celles qui font cela ...

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !