lundi 12 décembre 2011

La purée de pommes de terre.


Qu'y a t'il de meilleur avec gens bons ?
Tu as la pâte, hâte, dis ?
Diététique, économique, roborative, la pomme de terre, sous toutes ses variétés, est de tous les repas en hiver !
Bintje ! sans la rouler forcément dans la farine, en purée, tu peux d'ailleurs utiliser la ratte ( tel Joël Robuchon ) qui lui donnera ce petit goût de noisette unique avec sa chair ferme et fondante !









49 commentaires:

  1. Celui qui appâte, tâte d'abord , ce n'est pas taste mais goute, et n’égoutte pas puisqu'elle sèche vite, mais pas vide. La diète éthique c'est quand on est étiqueté ou qu'on boude la pâte sans hâte. en robe de chambre je ne sais si elle est hâtive mais quand elle est chaude on n'est pas pressé de la manger, on se la refile et même on jongle avec. Une invention pour la manger quand la chair se défait c'est le trident en triangle qui planté tient bien et ne la fait pas casser. L'épate de ces tubercules c'est sont côté passe partout et nourricier, comment a ton pu s'en passer avant que l'on ne nous la ramène (celui qui la ramène trop risque une patate aussi) comme le fit Monsieur Parmentier, ce n'était pas un gâchis mais une aubaine, depuis elle a fait son chemin et conquis ses lettres de noblesse, ses quartiers chics. Pas question de s'endormir quand on l'a (le doryphore est une exception douteuse) et sinon pour y remédier ne pas hésiter à mettre la main à la pâte.
    Les beignets, le Ruzli , les galettes en tout genres ne sont pas que pour le gratin, j'aime l'épure et pas seule avec des ajouts colorés, de l'huile et des oeufs, bref je ne suis pas en peine quand j'en ai sous la main de varier les plaisirs. Ce n'est jamais rengaine mais dans le passé le mildiou a frappé et en Irlande ce fut la famine; j'allais oublier qu'en Alsace et en dans les pays de schnaps on lève le hanap ou on mouille la bière, que dire des spécialités comme le Welsh, le Baeckeofe et j'en passe sur les ragouts en sauce et les assortiments de patates. Je les aime simplement sauté à l'ail et au persil, mais avec de la graisse de canard ou d'oie et des ceps c'est un régale aussi, alors ça rissole et ça grésille.

    RépondreSupprimer
  2. Une « écrasée de purée » maison très et purée mais purée que c’est bon !
    Faire un trou au milieu et voici le vol quand, qu’on rend plis de sauce et revoici
    L’enfance …


    http://youtu.be/reFTgEc_-8E

    RépondreSupprimer
  3. "- moi je fais un petit volcan, pour mettre du jus dedans.
    -moi j'vais en manger tellement, que j'srai grand comme un géant!"

    Sauf que là c'est pas de la Mousseline, mais je suis sûre que tout le monde en reprend!

    Un gros bisou

    RépondreSupprimer
  4. j'aime bien ce post ! c'est original et en plus j'aime les pommes de terre cuisinées de toutes les façons ! et la purée en particulier !
    je t'invite pour les desserts au chocolat !!
    bisous

    RépondreSupprimer
  5. Et le puits, et le puits puits, au centre, et le jus, le jus, le juuus de viande au coeur, et les stries et les striiies de la fourchette, et la pincée de muscaaaade, et la pincéeee de muscade. Ah la purée de pas tattate ah la puréééée de pas tattte...

    RépondreSupprimer
  6. Ah la voici la vraie, l'authentique!
    Et jusqu'où va se nicher l'art? Jusqu'au bout de la fourchette et ensuite dans le gosier!
    Bravo!

    RépondreSupprimer
  7. Épatante la patate qui tente, épata-te la patente qui tâte, sous la cendres ou en demi, elle nous fend la rate mais pour elle on court et se dérate, on dérape sur la mousse ligne, et on trace un terrain en surface.
    Quand elle est arrivée, on lui donnait de la petite truffe, ça fit du tartuffo , de la tartiflette et de la kartoffel , mais ensuite on choisit la pomme pas haut d'oro mais la blanche qui reste dans sa butée et remplit vite le panier, mais bleu, rose ou noir elle aime modérément les arrosoirs.
    Allons buter les patates n'était pas un vocable de la pègre contre toute attente, alors à l'ami donné elle réconcilie des fatigues du voyage, et requinque mais on peut allonger pour l'épurer avec du lait, ou l'enrichir avec de la crème, reste que c'est parfois bourre hâtif .
    mes meilleurs souvenirs des pomme de terre bouillie à l'eau avec de la crème fraîche de ma grand mère et de l’échalote et du poivre !

    RépondreSupprimer
  8. Ce fut mon repas de soir avec un poisson au beurre blanc (enfin allégée avec de la crème fraiche). J'adore la purée façon Robuchon sans la ratte pas toujours dispo. Bises à toi et à bientôt.

    RépondreSupprimer
  9. PILE la patate...
    et que grand bien nous FACE!!!!

    Tourlou!

    RépondreSupprimer
  10. Hum! que c'est bon et quand j'étais enfant on faisait une cheminée et maman nous mettez un peu de sauce .
    Bonne journée.
    Bizzzz

    RépondreSupprimer
  11. Purée ! Tu l'as bien touillé, Veronica mia, cette douce mixture ! Moi je préfère la purée orange (carottes), et la purée verte (pois cassés), mais point trop n'en faut, de celle-là, sans quoi on a l'impression d'être une auge de mortier en train de prendre !
    Bisous doux, ma fée des fourneaux et des jardins !

    RépondreSupprimer
  12. Oh! Je n'aime pas la pue-raie!! mais, la paume de terre, oui. Dans une bonne raclée te, en papille hôte, cui te dans la braise avec du thym et du rô mare in dans la chemine et, c'est trop bon!!....Mais, je ferais peut-être exception pour ta pue raie qui Malher onc tue euse et ma foi, dé lice yeuse!!

    Bi sou maux ailes eux, mon tendre corps don bleu!!

    RépondreSupprimer
  13. Pas tâter la patate. L'écraser bien chaude à la fourchette avec bonne portion de beurre salée. Déguster avec l’œil qui traîne du côté d'une rose qui topine en bourg.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour, Veronica.

    Oui, mais quand cette purée de pomme de terre t'habille, elle devient robe en mousseline...
    Merci beaucoup.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  15. Pure raie et sans épis !
    La spécialité de maman, inégalable !

    RépondreSupprimer
  16. Muhm ... délicieuses photos pour un dîner de saveurs nature ...
    Sais-tu que Véronika, c'est ainsi que m'appelle mon homme ?
    Belle soirée

    RépondreSupprimer
  17. Zénondelle,

    Moi zé nom de toi alors ! :)
    Veronika avec un k ?
    Veronica, maman m'appelait parfois ainsi, mais ici la graphie avec un c rappelle tout simplement le nom latin de ma plante de jardin homonyme et bien entendu pas d'accent aigu sur le e ...

    Belle fin de jour à toi ...

    RépondreSupprimer
  18. Saravati,

    Tu vas bien Sarah ? :)
    Meuh non c'est pas une brandade au poisson, pas de raie, aussi pure qu'elle soit, juste la pomme de terre au natte-hure-elle !

    Miam, les purées de nos mamans ...

    Que ta nuit soit pure et lumineuse amie poète !

    RépondreSupprimer
  19. Herbert,


    Toujours aussi galant ! :) Me voici dans ma belle robe en mousseline ! C'est très elle et gants Herbert, merci ami des compliments distingués !

    Belle fin de jour à toi !

    RépondreSupprimer
  20. Nounedeb,

    Si patente soit elle et patiente aussi ! humm, le beurre salée au féminin, encore meilleur ! à l'écrasée de fourchette ! Ta purée est savourée Noun ! même quand la rose top'in en bourg oui !

    Beaux vers luisants de nuit !

    RépondreSupprimer
  21. Claudie,


    J'adore la raie ! et la brandade de mots-rue aussi d'ailleurs ! mais non ça ne pue pas, qu'elle est belle ta paume de terre, quand tu la jardines simplement ... sans trop hacher l'amie-don. pas de raclée hein ! Je suis contre la fessée tu sais ! rires, mais la saison des raclettes arrive oui avec l'indispensable pomme de terre ! Délicieuse aussi cuite dans la braise avec les herbes de ton pays qui sentent le soleil ( tiens je ferais bien des pommes de terre juste au four )Gustave n'est pas là, mais je chante pourtant la terre tu vois bien ...

    Je t'embrasse petite flamme nourrissante et chaude !

    RépondreSupprimer
  22. Sophie,

    Plaisir de te revoir Rhizome, en Aime Haut, autour de la table, tu as senti la bonne odeur c'est ça !

    Tu me fais rire avec la purée de pois cassés qu'on dirait du mortier, c'est vrai, l'étouffe-chrétien que pour cette raison j'évite de faire ! sourire, sauf quand je veux plâtrer les appétits des ogresses ! trop peur de mes toux-fée, heut heut heut ! J'ai ajouté des carottes pour toi, elle a pris une jolie teinte orange et tu auras les fesses à la rose ainsi !

    Je t'embrasse, entre le fourneau et la chaise oui !

    RépondreSupprimer
  23. Thérèse,

    Ah je vois les petites madeleines qui remontent à la surface des mets ... ! Cette purée en fontaine et la sauce du rôti que maman nous mettait aussi, j'adorais !

    Belle fin de soirée gourmande !

    RépondreSupprimer
  24. Claire-Fo,

    La patate nous reconstitue !
    Aliment de base, PILEé ou pas, elle efFACE les différences, que tout le monde ait sa patate !

    Bisous gluten !

    RépondreSupprimer
  25. Malou,


    Elle a fort bon goût ta purée de ce jour avec ce poisson des eaux bretonnes !!! Comme je t'envie ! même à lait-jet, c'est un délice !
    Les mets ... le plus simplement ... le meilleur.

    Comme tu me fais rire, c'est vrai qu'elle n'est pas toujours dispo la ratte, pis elle l'est, chère !
    En fait, je me plais de la faire avec n'importe quelle pomme de terre, celle que j'ai sous l'âme , hein, fait très bien la faire !

    Bisous à la potée de Toulouse.
    Au fait, tu fais le kig-ha-farz ??? Sais-tu que je le fais pour Noël ! le vrai, le brestois de ma grand-mère ... :)

    RépondreSupprimer
  26. Thierry,

    "mes meilleurs souvenirs des pomme de terre bouillie à l'eau avec de la crème fraîche de ma grand mère et de l’échalote et du poivre !"

    Regarde comme c'est beau et bon !
    Elle nous fait parler la patte-hat ! et parfois tourner en bouts, Ric, mais elle est toujours là, sur nos tables, aliment de base, et aliment sain, aliment de luxe presque ( tout est si cher aujourd'hui )
    Moi je l'aime avec la sauce d'oignons dorés dans une viande, je l'aime en gratin d'eau fine oie aussi ! délicieux ! ( une de mes spécialités mais pas diététique pour le cou ! ) je l'aime sautée avec de la graisse de confit toulousain, de l'ail et du persil, je l'aime en robe de chant, quand elle est naturelle et douce avec juste du beurre salé au bout de la fourchette ! Je l'aime fondante cuite longuement au four avec de l'huile d'olive du thym du rot marin, voilà ...

    Belle fin de jour ami donné !

    RépondreSupprimer
  27. jeudi je vais dire à Hutte des Bois qu'elle me fasse une purée aussi belle !!!

    RépondreSupprimer
  28. ah.... hier j'ai préparé un flan pâtissier aux oeufs... non, je ne mangerai pas le dernier bout qui reste.... ...
    et une bonne purée..c'est délicieux... écraser les pommes de terre avec un moulin à légumes...
    hi... superbe ta photo avec les 3 pommes..
    besitos

    RépondreSupprimer
  29. La purée, la vraie, de pommes de terre me rappelle un premier jour de convalescence après deux ou trois jours de fièvre et certainement de diète (Juste du bouillon). J'étais calée au creux d'un gros édredon rouge et on m'apporta une assiette posée sur une planchette. Dedans de la purée et une tranche de jambon blanc ! J'avais huit ans et je crois que je n'ai jamais rien mangé d'aussi bon ... Le petit puits, nous l'avons certainement tous fait un jour. Ainsi que le ratissage artistique, mais c'était quand l'assiette était trop pleine. Pour la purée, j'avais souvent les yeux plus gros que le ventre, moi ! Tiens une expression marrante, que je t'offre pour un prochain billet, if you want ! Bises
    Au fait, tu connais la blague de Julos Beaucarne : "En vérité, en vérité, je vous le dis, vous êtes des pommes de terre et je vous transformerai en frites !" Non, pas celle-là ... Une autre : Deux pommes de terre veulent traverser une route. Attention dit l'ainée ! Et deux secondes après : "Ah, purée !" Sur ce, bonne nuit ma petite Charlotte !

    RépondreSupprimer
  30. Quelle interjection allusive et parlante, qui renvoie au mélange au touillage, à de l'informe, mais pas d'infortuné, on se cale sur du consistant, bref de la surprise en perspective.

    RépondreSupprimer
  31. Oh oui le plaisir d'écraser au moulin, ça c'est un sacré souvenir et ça donnait la patate.
    quand à écraser des grosses légumes, ça n'est qu'un rêve !

    RépondreSupprimer
  32. Très jolie mise en images (comme toujours) de la purée de pommes de terre ! Dans les fermes auberges ici, on fait des "roïgebrageldi": pommes de terre rôties ( carrément confites avec des lardons et des oignons. C'est fameux !
    Bisous gourmands !

    RépondreSupprimer
  33. C'est fou d'arriver à faire de la poésie avec de la purée! Joliment appétissant...

    RépondreSupprimer
  34. Christiana,

    Oh mais ce n'est rien je peux faire même avec un rouleau de papier toilette ! déjà fait d'ailleurs hihihi :)
    Merci et belle soirée à toi !

    RépondreSupprimer
  35. Fifi,

    Tu me mets l'eau à la louche là !!! sorte de confit bien empoté, un délice je comprends !
    Merci de tes visites appréciées Fifi !

    RépondreSupprimer
  36. Lily,

    Ce qui m'étonne ma conteuse en te lisant que tu te souviennes que l'édredon était rouge !!! Quelle mets-moire alors, la purée je conçois car la mémoire attachée au goût est vive en nous mais au visuel, elle l'est chez toi apparemment ! J'ai toujours eu aussi les yeux plus gros que le ventre, heureusement en même temps, tu nous imagines avec des yeux vent-tripot-tant ! rires, bien sûr, j'en ferais un billet à l'haut case ion ! Miam je m'enréjouis ! d'avance !

    J'ai un faible pour la petite charlotte puis j'adore quand tu me contes des histoires, tu reviendras le faire dis !

    Bisous en pure et à la noix !

    RépondreSupprimer
  37. Loula,

    Ah ton flan ose !!! surtout quand il est pâtissier, Régal ! J'en ferais un bientôt tiens.
    Je mets un jaune d'oeuf dans la purée mais pas toujours, toujours du lait et une cuillère de beurre ...
    Poutoulousains à la purée de chêne-houx !

    RépondreSupprimer
  38. Petit Singe vert,

    Mais je suis sûre que ta maîtresse te gâte ! Il suffit de voir ton beau et bon sourire,

    Merci et belle soirée à tous les deux, en laine douce et sous pli née ...

    RépondreSupprimer
  39. East side story,

    Oui tous les chemins de notre enfance, dans le goût des mets qui revient comme une chanson sue par coeur !

    Belle soirée avec de la bouteille ! rires

    RépondreSupprimer
  40. Maia,

    Chère Maia, oh oui ce petit volcan inoubliable que l'on chantait en le faisant que même la purée mousse-Line était bonne avec ses pommes de terre magiques toutes petites et qui grossissaient en leur mettant sur la tête du lait chaud si vite prête en plus ! ouf ma phrase était longue comme une cuillerée pour papa une cuillerée pour maman une cuillerée pour p'tit frère une cuillerée pour ...

    Je vous embrasse.

    RépondreSupprimer
  41. Marty,

    C'est étrange naisse-pas de faire un post sur la purée ! rires, je suis étrange oui ! :)

    J'ai goûté tes chocolats mais là faut je m'arrête c'est péché de me tenter ainsi !

    Bisous al dente !

    RépondreSupprimer
  42. Maïté,

    Merci ! Rien ne vaut la vraie non !
    L'art se niche partout et quand on ne la tend pas : L'art serait-il féminine ? ;)

    Belle soirée en vagues abondent de ris ...

    RépondreSupprimer
  43. Lou,

    Ah oui j'oubliais la fameuse pincée de muscade qui change tout et lui donne de la personnalité !!!

    Bisous muse qu'a des idées ... et des photos du Tarn aussi !!!

    RépondreSupprimer
  44. J'adore ! oui, exactement comme celle-là!!!!

    RépondreSupprimer
  45. Il fut une époque, chère petite Veronica, où tous les édredons étaient rouge ! Rouge, non pas éclatant, mais un peu passé comme la couverture des vieux livres. Les couvres-pieds étaient de la même teinte. Pendant plus de vingt ans, j'ai vu cet édredon dans la maison, alors si je m'en souviens ! L'époque était aussi celle où on alimentait un petit poêle à bois et charbon dans la chambre une heure avant de se coucher pour ne pas grelotter. Purée, c'était une autre époque !

    RépondreSupprimer
  46. Faudra vraiment qu'un jour je tente de faire une purée, je ne l'aime pas trop alors je n'en fais pas, c'est sûrement dommage !
    Bisous bisous

    RépondreSupprimer
  47. Oh! une purée - ce doux souvenir d'enfance ...
    doux souvenir de ma grand-mère qui la faisait divinement .... et depuis, que ce soit pommes de terre roturière, ou pommes de terre de noble extraction (Noirmoutier),ou vite ...lotte, la
    belle violette ...je ne retrouve pas le goût d'enfance et c'est bien ça qui me manque ...
    bisous mousseline
    Solène

    RépondreSupprimer
  48. Miam ! C'est incomparable ! J'avais écrit un ou deux bonheurs du jour sur la purée de pommes de terre faite maison, avec un peu de beurre salé... Bon week end.

    RépondreSupprimer
  49. Même la purée tu arrives à la poétiser !
    J'aime la purée c'est tellement bon, j'adorais celle de ma grand-mère, elle la faisait tellement bien, et sûrement qu'elle avait un secret parce que personne n'arrive à faire la même qu'elle.

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !