mardi 6 décembre 2011

Cycle-Amen



Amène-moi le ciel
Au jardin de poche
La close des lys
Du bassin floral
Et le ventre clair des cycles de femme qui font le soleil

Ainsi soit l'aime haut 
Portant la couronne
De ce charme-élite
Le pain de pourceau
Qui perce et qui saigne
La dame de rose
Aux doigts de petits vers
Tu
Périodiquement
Immaculata-

Amen


Veronica, 6 décembre 2011.



22 commentaires:

  1. "Cycle-Amen" ! Alléluia !!! :-))

    RépondreSupprimer
  2. ...ou l'art de revisiter la Dame aux...camélias .Cycle… amène blanc, cycle… amène rouge.

    RépondreSupprimer
  3. Quand la fin du cycle amène rouge heure au champs donneur,c'est parfois cent tristesses,nid sans joie....quand l'espoir d'enfanter s'est envolé....Le cyclamen refleur-rira...

    Becsbecsbecs!!!

    RépondreSupprimer
  4. La poésie de cette dame aux doigts de petits vers s'arrime.
    Elle détache ses cheveux lys et se jette dans la Gueule de loup, qui l'effleure de la passion.
    Pas de soucis, elle renaît, nue, fard aux joues, dans une mue gaie. Quelle drôle de pensée!
    Une prime vers pour véronique, qui devient rouge comme une pivoine.

    Une nuit pleine de sauge!

    PS: Le vélo de curé de marque Cycle Amen, se paye en monnaie du pape????

    RépondreSupprimer
  5. c'est excellent!!!
    besos
    tilk

    RépondreSupprimer
  6. Bien trouvé ! j'aime la réflexion de maia ;-)

    RépondreSupprimer
  7. belle trouvaille !
    j'aime quand tu danses ainsi !

    RépondreSupprimer
  8. une belle façon d'honorer les douleurs :-)

    RépondreSupprimer
  9. Cycle Amen
    quelle délicieuse pris-hier
    en hommage à ces feuilles de l'y erre
    leur modestie n'a d'égale
    que la beauté somptueuse de ces fleurs
    j'en ai rempli mon jardin
    pour lit-vert

    RépondreSupprimer
  10. Bonne fin de semaine et à un de ces jours sur un blog ! Pascal.

    RépondreSupprimer
  11. Une nouvelle lecture qui me charme et me laisse un beaume au coeur.... beau me au choeur comme un chant grégorien. Bises douces, mon amie.

    RépondreSupprimer
  12. La petite reine à fait des siennes
    ce n'était pas claude qui sans autre clause a planté la graine et donné la Bretagne à la France, non c'était autre chose un mouvement de fond qui amène le public à pratiquer sans être sous un portique et à voyager plus loin et plus vite d'un coup...de pédale haut, et sans capitaine !
    les casquettes et les chapeaux s'envolent bien vite sur cet engin.

    RépondreSupprimer
  13. je me met en roue libre, ce n'est pas mon rayon, pas moyeu de s'équilibrer, il faut faire attention à l'axe sous peine de faire le misfit, mais une pince à linge et un carton me donnerait bien vite une autre allure.

    RépondreSupprimer
  14. Le cyclamen est toujours beau et joliment coloré pour nous faire la fête lorsque l'hiver est gris et froid :-)

    RépondreSupprimer
  15. Fin de cycle
    Il y a des fins de cycle qui paraissent interminables là où l’on se sent minable de ne plus savoir vers où nous mènent nos actions et nos pensées.
    Il y a des périodes perturbantes pour d’obscures ou très claires raisons et qui vous bouleversent tant de l’intérieur que vous ne savez plus vers qui vous tourner et vers où aller.
    Il y a des périodes qui s’achèvent et qui dans leur périodicité vous exhortent à cultiver votre jardin secret mais sans trop vous montrer et chercher des voies de sortie.
    Il y a des moments où l’énergie et les forces vous manquent cruellement et vous font un tel défaut que c’est comme un défaut majeur.
    Il y a des moments où l’on voudrait crier mais rien ne sort la gorge est enrouée et tout est enrayé.
    Bref il y a des fins de cycle où l'aménité nous manque !

    RépondreSupprimer
  16. cyclamen azalée, deux belles plantes à joindre dans la prière d'hiver qui me laisse baba.

    RépondreSupprimer
  17. Magnifique prière. Et la voix lyrique est somptueuse.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  18. une de mes fleurs préférées
    celles qui illuminent ma jardinière
    l'hiver quand tout se repose
    même le rouge gorge qui passe
    aime picorer se perd dans les rouges

    je t'embrasse dans la nuit qui s'endort
    dans le jour qui point

    RépondreSupprimer
  19. Je m'incline devant ton cycle-amen, oui le ciel s'émeut devant ce jardin de poche, il verse des larmes de miel pour sucrer tes prières....
    Dans un jardin de Somme,
    Le cycle-amen frissonne...
    Amitié douce.....

    RépondreSupprimer
  20. Joli jardin de poche (petite poche!) mais si beau cycl.amen ...
    Aimerait-il le déferlement du vent et la pluie insatiable de terre qui tombe sans cesse? Je n'en suis pas sûr alors garde-le chez toi précieusement ...

    RépondreSupprimer
  21. Hommage inattendu et brillant à cette fleur de l'hiver.

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !