vendredi 25 novembre 2011

Quand tu as froid ...


" La vie s'en va, autant de gagné, sache-le, avant le sommeil sans rêves,
c'est l'aube, jeune homme, réveille-toi, verse le vin de rubis dans la coupe de cristal."
Le jeune homme se réveilla dans la chambre glaciale
et sans rideaux.
C'était la sirène de l'usine qui ne pardonne nul retard. "

Extrait de Rubaïs, Nâzim Hikmet, 1945.





Quand tu as froid, au corps, au coeur, à l'âme ...
 Que fais-tu pour te réchauffer ?
....


 ( Montserrat Figueras et son mari Jordi Savall à l'Abbaye de Fontfroide, 2010 )


J'écoute la sublime Montserrat Figueras qui vient de nous quitter ...
Lumière de femme
 Dans ses Berceuses par exemple ...

S'il était un disque, un seul, à conseiller à qui ne la connaîtrait pas, ce serait sûrement son programme Ninna Nanna (1 SACD Alia Vox), qui rassemble, en un parcours d'une poésie rare et souvent bouleversante, un ensemble de berceuses de tous les temps, dont quelques-unes écrites au XXe siècle, dans des arrangements parfois étonnants, mais d'une beauté indicible.





http://www.lemonde.fr/carnet/article/2011/11/23/la-mort-de-montserrat-figueras-voix-de-la-melancolie_1608252_3382.html



39 commentaires:

  1. Par les mots , l'âme se réchauffe

    Bon vendredi

    RépondreSupprimer
  2. Je me promène dans mes souvenirs.

    RépondreSupprimer
  3. et bien, je viens voir ce blog, je vous lis et je vous écris.
    J'y trouve de la chaleur,une bande de copains qui papotent, des bons petits plats, des promenades dans le jardin, des bouquins et des photos...et surtout une maîtresse de maison attentive qui veille juste à ce que l'on se sente bien.
    Pour cette maison ouverte et chaleureuse: MERCI
    Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
  4. Oui, un peu de fraîcheur pour titiller l'esprit comme une embellie qui viendrait frisotter la seiche au vent...

    RépondreSupprimer
  5. je trouve un coin plus glacial encore, j'y vais, je reviens sur mes pas et du coup j'apprécie mon état précédent... technique périlleuse certes mais terriblement efficace.

    RépondreSupprimer
  6. je ne me consume pas de vie , pas encore, j'ai fais faire des devis, mais quand je dois montrer de quel bois je me chauffe c'est souvent qu'il y a une embuche, je ne suis pas trop ligneux mais j'aime les veines et les cernes qui montrent le sang affluer, la vie continuer et les soucis qui en font parti, mais j'aime les échauffements rythmiques qui favorisent les mimiques, les étirements sans hâte et sans haine, ce qui me réchauffe c'est la bonté dans le regard de l'autre, y lire une lueur d'intérêt et le sentiment du partage qui surnage.

    RépondreSupprimer
  7. Chère Veronica

    Quand j'ai froid et j'ai besoin de me ressourcer, de me réchauffer le corps, le coeur et l'âme, j'emplis mon être tout entier de soleil, de ce soleil si bon et éclatant du sud!....qui passe par toutes mes pores et m'envahit tout entier comme une caresse...un baume salvateur et, je viens m'abreuver sur ton blog de tes mots migrateurs, ciselés à l'or fin et promener dans ton jardin d'Aime haut, ruisselant de merveilles pour les sens, les couleurs et des sons, les mots et photos-émotions et mon coeur repart plus serein!

    Bises dans un taffetas de soleil!

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour, Veronica.
    Mais c'est tout simple.
    Je viens chez toi...
    Bonne journée.

    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  9. Je cuisine pour ceux que j'aime et puis je me répète " ta vie est de petites choses précieuses et qui font de toi une privilégiée, donc pas de complaisance au malheur ni au froid...

    RépondreSupprimer
  10. Froid au corps, en bel oignon me transforme et prends plusieurs pelures. Au coeur, je le ferme et remonte les écluses. A l'âme, en ai-je une seulement ?

    RépondreSupprimer
  11. le matin je mets mon petit manteau fourré et l'après-midi je m'installe au soleil dans la petite cuisine je vous invite tous chez moi, venez vous réchauffer !!! si si il chauffe le soleil de novembre !

    RépondreSupprimer
  12. Quand froid tua...
    il faux,c'est vrai,cher chez:
    châle heure
    bon thé
    tendres ès poires
    soleil et lune de miel
    feu-fol-est
    cheminer.....pour que jamais ne s'installe le froid entre nous....

    Becs embrasés!!!!

    RépondreSupprimer
  13. Bouillotte, bon bouquin, boissons chaudes et sucrées, douche chaude... pour le corps
    Pour le coeur et l'âme: venir ici pour me régaler les yeux et l'âme, caresser mon chien, compter "mes bénédictions" comme Charlie Brown, cuisiner, ne pas rester seule, appeler une copine, aller faire des fotos :-)
    Bisous doux et chaleureux en pagaille !

    RépondreSupprimer
  14. Oui je reconnais que la voix de Montserrat figueras figurera dans le registre pas que baroque de ces cantatrices tentatrices et tant actrices, je ne sais pas si elle était de Figueras et connaissait Dali, je sais que Montserrat Caballé
    laisser parler les chevaux rugissants de sa grosse cylindrée alors que la compagne de Jordi n'avalait pas les mots ni ne marquait les timbres trop vigoureusement.
    Montserrat c'est un symbole de résistance au franquiste ou Jordi Pujol trouva refuge étant jeune avant de devenir président de la Generalitat da Catalunya !
    Avant même que tous les matins du monde ne nous enchante de sa viole de gambe, Savall avait déjà fait largement parler de lui dans le conjunt catalan.
    C'est tristesse et grand peine ce soir dans le monde du baroque, on échange pas facilement une tour avec un reine, aussi imprenable soit elle !

    RépondreSupprimer
  15. Quand j'ai froid, je me réchauffe de chants qui élèvent ...

    RépondreSupprimer
  16. Quand j'ai froid, je mange un morceau de gingembre confit !

    RépondreSupprimer
  17. Quand j'ai froid je me prépare une tartine de pain beurre sucre saupoudrée d'une couverture de cannelle !

    RépondreSupprimer
  18. Magnifique billet comme toujours, Veronica! Il fait bon chez vous et j'aime l'odeur de la canelle...
    Lorsque j'ai froid, je prépare une tarte aux pommes, le four réchauffe ;)
    Bon week-end à vous avec du soleil, je l'espère!

    RépondreSupprimer
  19. Je ne la connaissais pas, je m'en vais l'écouter et la découvrir

    RépondreSupprimer
  20. Les frimas de l’hiver ne sont rien, tant les gens d’ici sont habitués aux excès des saisons.
    Il y une froidure bien plus dangereuse, car sournoise ; celle du cœur et de l’âme…Alors se réchauffer toujours , ici d’un regard tendre, là ,d’un sourire, ailleurs d’une musique ou d’une chanson ,plus loin d’un livre ouvert sur les blessures de l’enfance qui ne se refermeront jamais vraiment. Il y a l’Amitié, la vraie, très rare, l’Amour aussi, « amour de jeunesse » aussi , présent au cœur toujours .Autant de solutions que nous sommes multiples.


    http://youtu.be/tuZyAICzJ6M

    RépondreSupprimer
  21. Merci pour ce bel hommage plein de vibrations.

    RépondreSupprimer
  22. Merci pour ce bel hommage.
    Une voix superbe, une femme d'une générosité extraordinaire.

    RépondreSupprimer
  23. Bonsoir, Veronica.

    J'étais persuadé avoir laissé un berceau de mots à l'étoffe chaude après avoir lu ton billet.
    Mais je ne le vois point.
    Encore une erreur...
    Mais je la répare en tricotant des notes douces qui pourront te rappeler celle à qui tu rends si bien hommage aujourd'hui.
    Merci beaucoup et pour tout.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  24. Il est parfois difficile à rechauffer ce froid du corps.Avant je luttais, à présent je le laisse venir. Surement a-t-il quelque chose à me dire. Je le laisse s'exprimer et je sais qu'ensuite il partira.
    Il y a des périodes où souvent il vient me tenir compagnie et d'autres où il s'évanouit.
    Mais j'ai des petits bonheurs qui viennent au quotidien rechauffer ma vie : des bougies, des mélodies, des souvenirs heureux, des espoirs souriants, le ciel et le soleil,....
    Enfin tu sais :)
    Je t'embrasse ma tres chere Servanne
    PS : Paris s'illumine de ses lumières de Noel. Le sapin de Noel qui se dresse devant Notre-Dame a été installé. Merveille :) Tu aimerais :)
    Azur

    RépondreSupprimer
  25. Quand il fait froid dehors, je m'habille chaudement, quand j'ai froid chez moi je m'habille aussi chaudement, je mets plus de chauffage et je serre Virgule très fort ... :)

    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  26. Bonjour à tous,


    Quand je n'ai pas de chauffage ( quand dit vulagairement " on se les gèle ! ) as now ... ) je fais la moue ! Mais non, je ne boude pas, je mets des chaussettes jusqu'à l'aine, id est je m'emmitoufle jusqu'au cou, oui comme toi Soleil ( en me beau tissant contre ma chienne aux longs poils roux et chauds ) ou comme dirait Lou, avec sa belle image, je fais l'oignon ...et pourquoi pas prépare une bonne soupe à l'oignon, qui dore au four, réchauffant par là m'aime l'âme aux sphères ...
    La chaleur est un cri qui vient de l'intérieur ?
    Alors je chante ou je danse, je tourne en rond mon corps je l'ai ...
    C'est vrai Vince, la méthode du pire pour le mieux ... Sortir là où fait très froid, plus froid en corps et rentrer à l'abri, l'âtre du coeur réchauffé de s'être agrandi, ouvert, d'avoir fait reculer les craintes ...J'aime quand tu l'exprimes Azur, laisser venir vers soi(e) cette froidure ( ton "tricot d'étoffe chaude" Herbert), l'accepter, comprendre son sens ... puis les bougies qui offrent leur lumière et leur grâce, les bains brûlants à la guerre comme à la guerre une bouilloire suffit pour faire chauffer de l'eau et poco a poco on remplit son baquet )la musique essence ciel qui voit revenir les souvenirs " belle image Armando " je me promène dans mes souvenirs ... " qui redonnent chaleur et joie au creux du corps au coeur du coeur ... On écoute, on réécoute ou l'on découvre des voix comme celle de Montserrat Figuerras, qui nous porte merveilleusement et nous élève haut ...Un châle vibrant de grâce ...

    RépondreSupprimer
  27. Il y a aussi la balade au soleil, oui dans l'azur ... oui Claudie, quand on a le sud pour horizon qui nous gratifie souvent, profitons de chaque rayon d'hiver qui bien souvent suffit à redonner la flamme.
    Oui Francis, se réchauffer d'un regard tendre, d'un sourire, d'une voix chargée de coeur. passer un moment devant un film beau qui nous laisse plein de belle émotion et d'espoir.
    Puis l'après-midi, comme Denise, préparer une délicieuse tarte aux pommes cannelle, dont les parfums réjouissants épicés sucrés seront déjà victoire et promesse de plaisir d'automne, le four faisant office de bois crépitant ...
    Triste des départs mais rempli de gratitude, on se remettra, comme Thierry,le cd du mari de Montserrat, Jordi Savall avec Tous les matins du monde et l'art baroque ... On pensera aux nôtres qui se lèvent souvent plus doux que ceux de nombre d'enfants de la planète, on se donnera un peu de cou rage et de coeur à l'ouvrir, voire un cou de pied okay !

    RépondreSupprimer
  28. On fera les 3 b oui Fifi !! bouquins bouillotte boissons ( chaudes )
    et bien sûr la visite aux amis blogueurs, qui redonne à elle seule une sacrée chaleur, jusqu'au sacrement oui oui ça peut arriver ! le partage des eaux froides, le partage d'aimer chaud ... mélanger le tout, laisser infuser, revenez-y et vous sentirez la chaleur vous gagner, quand les sensibilités se croisent ( c'est encore mieux quand c'est au bon moment )le sourire vous tenir ... le cou de fille à l'amie, la soeur Hise sur le gars tôt ! un peu de fantaisie et d'ode-as voyons !
    Claire, tu as raison, faut ... du thé ! quand on a froid rien ne vaut le thé en hiver ... un petit lapsang souchong fumé bio pour voyager dans les mots nasse terre tibétains par exemple ... des pommes et des poires belle haleine telle Louise si bonne quand elle est au mi, elle ...!
    Cheminer, ne pas oublier les âmes y ... la res si pro citée oui ... les vases communs y camps de feux de joie ! " pour que jamais ne s'installe le froid antre-nous " c'est beau de le dire ... En tapant sur mon clavier mes doigts sont tout réchauffés tiens ! je peux même au thé mes gants, c'est très zèle non !
    Oui Petit Singe vert, une cuisine qui chauffe au soleil, un bout de carreau sur la nappe, un bol de partage, la chaleur doudou d'une fourrure qui parle ! sourire, les convives en enfance seront heureux de partager tes sourires si tendres.
    Lou, remonter les écluses du coeur, le protéger ... ton image vive, n'admet pas la fausse note, j'en reste sur le corps et je remonte encore ma fermeture éclaire ...
    "Je cuisine pour ceux que j'aime et puis je me répète " ta vie est de petites choses précieuses et qui font de toi une privilégiée, donc pas de complaisance au malheur ni au froid"...Viviane, tout pareil ! Si précieux de pouvoir cuisiner ( aux petits oignons )la vie pour les autres ! Se tenir debout, marcher, monter les marches du palais des mets ! Que dirais-tu d'un poulet à l'or d' amandes ( eau no râble ) à la coriandre, à la fleur de chou et aux poivre rond ??? Laurent, quel vin nous conseilles-tu cher somme lié ?
    La maîtresse de maison est à l'or ravie, merci Maia, elle a envie de laisser entrer ses amis, pour une promenade au jardin, alors qu'elle est plutôt sauvage ... Car, par les mots, oui Pat, "l'âme se réchauffe" ...

    Voici mon retour aux vôtres ... Beaucoup de goût et de chaleur à vous écrire, j'en ai oublié mes radiateurs en panne !

    Une pensée châle-heureuse à chacun d'entre vous ...

    Veronica

    RépondreSupprimer
  29. c'est un état quasi- permanent ! chez moi! j'ai sous vents froid!pfffff...alors j'aime l'été et la canicule.! donc mitaines, chapka, guêtres, châle de laine, cappuccino...

    RépondreSupprimer
  30. Ma chère Véronica !

    Je brille par mon silence ... présence ponctuelle due à ma formation qui me prend beaucoup de temps ...
    Je souhaite travailler avec des enfants et on doit suivre une formation avec de la psychologie !
    Cela me plaît beaucoup :)
    Dur dur le four et le moulin ...
    J'essaie de rattraper mon retard tant bien que mal :)

    Pour me réchauffer quand j'ai froid ?
    Une bonne tasse de thé et une couverture en laine afin que seule ma tête soit à l'air :)
    Pas mal non ?

    Bisous,

    ANA

    RépondreSupprimer
  31. Je me glisse dans mon étole polaire, je glisse un carré de chocolat bien noir sous ma langue, et glisse quelques douceurs sous mes doigts, quelques douceurs secrètes en caresses mère-enfant, en baisers mère-fille, en points comptés, contés, serrés, piqués légers ...
    Ma chère Veronica, merci pour ce billet si sensible
    et que vive ta fantaisie, ta profondeur, ton coeur si grand, ta poésie si pure !
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  32. Un bol de chocolat chaud entre les mains, je me love dans un grand gilet très long, très doux puis je glisse mes pieds sous une couverture... je pense aux amitiés qui me réchauffe, aux histoires qui me chavirent, à la cheminée imaginaire de mon salon...
    ou bien, j'allume quelques bougies, je fabrique une belle tarte aux pommes à la cannelle et au sucre roux (ma favorite !), j'invoque la présence de ceux que j'aime, j'imagine une folle sarabande (comme dans le Grand Meaulnes)...

    Bonne soirée en tendresse, chère poétesse.

    RépondreSupprimer
  33. Je suis contente d'avoir retrouvé le chemin que j'avais perdu .... tellement perdue j'étais que je ne sais même plus si je savais que tu vais déménagé chez blogspot .... pfffffffffff c'est moche de vieillir quand même hein !

    BIZZZZZZZZZZ

    RépondreSupprimer
  34. Quand j'ai froid, je me pelotonne en moi-même et j'essaie de retrouver la chaleur par les mots, lus ou entendus, par les images et par le souvenirs des belles choses. Je me fais aussi des massages et la nuit venue, je colle mes pieds sur des jambes chaudes. Mais cette année, je n'ai point encore eu froid. Le poncho est bien plié dans l'armoire. Bisous de novembre doux.

    RépondreSupprimer
  35. je ne savais pas qu'elle était partie si loin ! je pense qu'elle a chaud là où elle et qu'elle réchauffera le coeur des malheureux !
    Quand mon froid vient de l'intérieur, je regarde autour de moi et je me dis que la vie est belle! quand il vient de l'extérieur, je mets une petite laine et je viens chez toi, je sais
    qu'il y a toujours de la lumière !
    bisous à toi et belle semaine

    RépondreSupprimer
  36. J'avais envie de laisser un commentaire, et puis j'ai lu ceux déjà postés.
    Je savais que je n'étais pas poète donc je ne pouvais pas mieux faire.
    Mais je me suis rendue compte que j'avais froid, et que j'étais au bon endroit...
    Quelle belle intuition d'être venue là ce matin !

    RépondreSupprimer
  37. Quand j'ai froid à l'âme, j'écoute des musiques du soleil, et puis je sors dans la ville éclairée, vite, j'oublie pour regarder la vie animée,quand j'ai froid au corps, j'ajoute un châle coloré sur mes épaules et boit du lait à la fleur d'oranger ...
    je lis les blogs et me laisse envahir par la douce chaleur des photos et des mots soleil, comme ici :-)
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  38. de la musique, tout court ou celle des mots. lu écouté écrit

    RépondreSupprimer
  39. Si j'avais froid partout j'appellerai l'eau, la vie, l'amour, le feu, le vent pour exister comme un corps vibrant, comme un coeur brûlant. Si j'avais froid trop longtemps c'est que je serais morte. Bisous Véronica. Suzâme

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !