jeudi 13 octobre 2011

Mes trésorticultures ...


Bientôt je reprendrai, hardie, mes "jardinages".


Non comme on fait sans foi le lit, la bagatelle, ni comme on badine avec l'âme ... mais avec tout mon engagement et de corps et d'esprit.
L'art est blond mais le temps est court ...
A l'or des limbes où les feuilles s'inclinent en perdant chlorophylle, j'attends un cygne du ciel pour ouvrir eau près cieux. Ce sont les nuages qui dessinent toujours.
Je prendrai alors mon rateau de fouille et ma pelle de fille pour peigner fleur à flore par celle de ma terre ...
Quand l'art me pend au nez ... une larme de vie et des sabots de joie !
Oui, je serai parterre le gratte haut del humus, comme main de jardin ...
Silice végétale, fosse forer le vivant de mes dix ongles mère.
Peste d'argile, semelle est de labeur quand on foule le sol ...
Sans bâcler, sans reine à clé, juste l'art d'heure de ma carre antenne, dans un chant solitaire de poumons et pétales, de pruine et de fleurs ...

Extrait de  "Trésorticulture", Veronica, Octobre 2011.


44 commentaires:

  1. En mots de la nature, par le vent voyage les mots et en douceur le temps s'écoule ...

    RépondreSupprimer
  2. je te lis,conquise une nouvelle fois.
    belle journée ensoleillée.

    RépondreSupprimer
  3. Elle est si belle la nature par tes mots ...
    Tu jardines sans fin - ton rat haut est poète et t'appelles la terre ...
    et mes larmes sont là quand je vois
    ce jardin qui est juste le BEAU!!

    RépondreSupprimer
  4. Le chant de la terre
    le chant du sol
    le chant en sol y terre .

    RépondreSupprimer
  5. Il faut porter rate-haut, comme un étang-d'art, pour que le des-corps soit bien propre!
    Besoin d'un coup demain?????

    Câlins!!!
    P.S.Mot vérification:kalimaus
    (mots câlins)

    RépondreSupprimer
  6. Face à la terre, nue d'âme, tu offres tes forces au souffle de ta terre...
    Le combat sera beau alors, même si tu sais déja que jamais jardin ne capitule...
    Mais le vrai est ton but, les sens-essence ciel...

    Oui tu as raison ce sont les nuages qui dessinent toujours...et décident toujours entre le rire ou les larmes !

    Trésorticulture est vraiment un trésor !!
    bisous

    RépondreSupprimer
  7. le chant de la terre te va belle Veronica, les arbres attentent que tu cueilles leurs feuilles !

    RépondreSupprimer
  8. Je retrouve dans ces photos les même couleurs que j'affectionne !
    Finalement, nos pages, blogs se ressemblent sur de nombreux points...
    Merci de votre visite Véronica !
    Patager le même amour de la poésie, de la nature, des choses simples, de la vie nous ressemble !
    Amitiés :)

    RépondreSupprimer
  9. Coulent belles heures de la terre sans reine à clé dans ton jardin fleuri où chante ton art d'heure si douce d'eu fleurie....Veronica


    Ses hâles lais sont joie et bô taie, elles sont fêtes à ton i-mâge!

    Belle nuit à toi, belle jarre digne d'hier!

    RépondreSupprimer
  10. Ah, ah, je me régale, d'autant plus que j'ai moi aussi une rubrique jardinage...Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  11. " Ce sont les nuages qui dessinent toujours.
    (...)
    Quand l'art me pend au nez ... une larme de vie et des sabots de joie ! "

    Le travail de la terre nous rend ainsi serein... et il nous faut si peu de choses, au fond : juste que le soleil éclabousse le tableau, nous réchauffe la nuque, et que les fins pinceaux de nuages peignent un signe dans le ciel pur... Les doigts se déplient et le coeur sourit.

    Merci pour ta jolie poésie offerte et à très bientôt, Veronica !

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour, Veronica.

    tes trésoricultures sont des perles et trouve dans le ciel l'endroit où personne ne trouvera les signes...
    Et continue à m'ébaudir par les couleurs de ton verbe que même les fleurs envient même si elles en sont les égéries.

    Merci beaucoup.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  13. La Terre doit aimer ce texte qui la porte haut. Un Trésorticulture particulièrement plaisant.

    RépondreSupprimer
  14. Au jardin d'Aime haut il fait bon jardiner l'âme se reine et le corps penché vers la terre qui se laisse retourner, ratisser, en semences et de graines, de bulbes...
    Bon week end de jardinage par ce temps magnifique, Véronica !

    RépondreSupprimer
  15. la terre possèdent tant de trésors et de secrets, mais tu dois les connaitre puisque tu jardines !!
    bon après-midi

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour V&éronica
    Je viens de chez Jeanne et je savais que je trouverais un beau blog en venant te voir
    J'ai fait quelques articles , ton blog est très attractif
    J'adore aussi la poêsie ,tes fleurs sont de toute beauté ,en un mot ,ton blog est tout simplmement beau
    Je te souhaite une bonne journée
    Bisous
    Méline

    RépondreSupprimer
  17. Je viens cueillir tes mots, jaime venir me poser parmi des rosiers... Bon week-end, d'une amie lointaine! Bises

    RépondreSupprimer
  18. En projet, soigner mon décolleté, relever mes manches et le pan de ma jupe, et la tête, aaaalouette, cherchant un nuage pour abreuver terre mère, et faciliter le labeur du retour à l'activité agricole. Mais Anne, ne voit rien venir que la terre qui poudroie. Ouf, on remettra la faible volonté à la saint glinglin... ! et je dépose là, à vos pieds, mes gants !

    RépondreSupprimer
  19. la bague a t elle une circonférence lisse, quel est ce lent gage qui ment des sens et de l'intellect?

    L'art t'est chaud et cher même s'il faut du temps feuille à feuille d'atteindre son coeur

    A l'orée du jard d'un, on ne fait pas loi, mais ce n'est pas l'année mnésique et le chlore file plus doux qu'il n'y parait .

    l'art buste demande de la tête mais l'alarme héla

    avoir la main verte n'est pas chose courante sinon il y aurait moins de mains courantes

    Si lisses végètent les thalles, mus par désordre c'est le salut sans le salut

    l'art agile se plie bien à nos volontés mais il se mêle de trop des chausses et il n'y a beurre à monter

    peut on glisser sur cette carre antenne sans tourner en rond et accrocher un met sage ?

    RépondreSupprimer
  20. Heureux qui un jardin possède pour y dessiner avec des fleurs, des cailloux et des arbres un paysage miniature rêvé, désiré, protégé, unique... terre pétrie modelée nourrie, buissons en taille douce, ronds comme des pommes, légers comme des nuages... comme un jardin de curé, des fleurs pour le beau, des plantes et légumes pour le bon, des arbres et des sentiers pour se sentir vivre...

    Bisous à la belle jardinière.

    RépondreSupprimer
  21. eh bien, bon jardinage!

    RépondreSupprimer
  22. mais tu as l'art qui te pend au nez...
    tout n'est qu'art chez toi....moi je bois tes mots...ils me nourrissent...

    RépondreSupprimer
  23. Au programme du festival de la trésorticulture :
    http://img197.imageshack.us/img197/1112/festivalof.jpg

    RépondreSupprimer
  24. Merci à tous, très châle heureusement !
    ***********************


    Pat, Bienvenue en Aime Haut, oui les mots voyagent au fil des saisons, sur un bout de terreau, dans le creux de l'âme, hein et cela nous fait du bien ...

    Au plaisir !

    *******************


    Ovar,

    Heureuse que tu me lises à l'or ...
    Messe-hommage Madame !

    *******************

    Cédric

    Je sème
    Tu sèmes ?
    ...
    Ils s'aiment !

    Bon jardinage de mots !

    **********************

    Solène,

    Belle Solène, c'est beau que tu ailles au bout de tes émotions, tiens prends ce mouche-or, il est plein d'espoir ... et je t'adresse des lisses de pensées !

    ***********************

    Maïté,

    Bienvenue en Aime Haut,

    Oui la terre chante et nous avec, et le soleil aussi !
    Pensées d'une véronique de jardin, au plaisir !

    **********************

    Claire-Fo,

    Heu pour le coup demain, ça ira ! rires, j'en ai déjà sous les coudes-hier ! L'aider son jeté alors !

    Oui kalimaus est très beau, je te cale y mots moi aussi ! tu veux mets-rots aussi ?

    **********************

    Myette,

    Ma mie de jardin, tu le sais bien comme il m'est cher, décence-ciel, élévation, régénération le bout de terre à aimer ... Quelle que soit la saison d'ailleurs ou d'ici, on n'économise pas sa peine pour le mériter ...Là est la force et la richesse et le trésor ...
    Merci enchoeur de tes racines home y aine ...

    *******************

    Lautreje,


    Oui c'est ça, que je passe un bon coup de balai tu veux dire ! rires, non pas en corps vois-tu, les arbres sont encore verts ou presque, lents à se dévoiler dans notre sud merveilleusement doux ( demain 24 encore qui dit mieux !:), mais leur parure tombera et je serai là pour la ramasser.
    Je te pèle une feuille de vie !

    **************

    Jeff,

    Bienvenue en Aime Haut,

    C'est vrai, je me le disais aussi, nos espaces se ressemblent mais ... ni tout à fait d'autres ni tout à fait les mêmes, pour ça qu'ils nous séduisent, pour ça qu'ils nous rassemblent !

    Au plaisir de passer d'un jardin à l'autre !

    ********************

    Claudie,

    Alors là, beau ! : tu mes pattes ma Claudie :) et la "belle jare digne d'hier" si tant est qu'elle me ressemble ... sourire, t'embrasse bien fleur ! une peau sur l'âme, hein, qui aime le lai et qui aime les taies d'or rayées que l'on brode en automne ...

    ******************

    Je reprendrai plus tard la suite des remerciements/réponses







    Loula, de l'art oui mais de l'art-mots-nid, n'est-ce pas ! sourire de fleur

    RépondreSupprimer
  25. Ton "art d'heures en ta carre antenne" est un trésor :))
    Chère j'Art dîne hier comment tu ne mets pas de gants ? tes ongles mères risquent de s'abime haie ...
    (rires)
    Ce sont bien des Trésorticultures que tu nous offres à déguster, tant tes mots chantent beau la terre ! Que tes heures soient douces ma chère Veronica
    Bisous germés

    RépondreSupprimer
  26. Nounedeb,

    Tant mieux, je viendrai profiter des tes jardinages à toi !

    Beau dimanche hâte-toi !

    RépondreSupprimer
  27. Dourvac'h,


    Oui c'est ça, tu as compris ! Mais tu sais j'aime aussi quand le soleil joue à cache-cache-nuage ! Pour le moment, j'attends l'eau, je l'espère, pas une goutte depuis ... trop longtemps ! même si un merveilleux temps d'octobre, j'étais hier pas loin de chez vous ! le pays est beau !

    Bon dimanche Dourvac'h, au pays de chêne-houx !

    RépondreSupprimer
  28. Herbert,


    Tu es à dos râble, merci Herbert ! je savoure t'aime haut, toujours val'or hissants ...
    Mais tu sais je suis une fleur, voilà tout ! sourire

    Beau dimanche d'octobre doux à toi !

    RépondreSupprimer
  29. Adamante,


    Merci, je suis touchée de vos mots, juste adamantins ...

    Au plaisir !

    RépondreSupprimer
  30. Fifi,


    Oui Fifi, on ne peut jardiner, ratisser, retourner, bêcher la terre sans lui parler, sans être ravie avec elle, par et pour elle, et pour nous ! c'est toute une alchimie qui hope-air alors ... Le ciel se charge de nous emporter dans cette oeuvre commune qui nous nourrit, nous reconstitue, nous redonne le la de la vie ! ...

    Bisou bleu bulbeux !

    RépondreSupprimer
  31. Marty,


    J'en connais quelques uns oui ! mais je les découvre sans cesse encore ! pas fini d'apprendre, de découvrir, de m'émerveiller, c'est ainsi que l'on renaît de coeur, à chaque fois et du sens et du goût de vivre !

    Bon dimanche, ailes et gants de jardin !

    RépondreSupprimer
  32. Méline,


    Bienvenue en Aime Haut !
    très touchée de tes gentils mots, je te visiterai en retour, avec plaisir !
    Beau dimanche, fleur de soleil !

    RépondreSupprimer
  33. Dodovanille,

    Chère Dodo, pose-toi le temps que tu voudras, toujours une rose pour te sourire au jardin

    Bisou à la vanille tendre

    RépondreSupprimer
  34. Lou,

    Hou ! rires,

    Quel belle sonne-hâte !

    Ces peaux de gants, tels vers à mes pieds ...et autres retournements de col, pour mieux oeuvrer ...

    Je pense aux peaux de banane dont je nourrirai "mes petites" ( id est mes plantes fleuries ) tout à l'heure ...

    Je te LOUe pour ... disons, 20 ans ça ira ? sourire

    Une raviole de pensées bleues pour toi !

    RépondreSupprimer
  35. Thierry,

    Ne me demande pas d'où il vient, il est là voilà tout ! riche de nombreux sens m'a t-on dit ! Tordre l'aime haut non pour faire genre ! mais parce qu'on l' aime vrai, qu'on l'aime sein-serrement, comme la vie ! S'âme user en toute connaissance de rose !

    mais si je parlais normalement tout le temps sais-tu que je peux le faire que je sais le faire allez on va cesser ces enfantillages ! ces dérèglements de langage !
    est-ce une façon de se cacher de trop d'émotions possibles ...

    Des mens de sens et de l'intellect, faut-il avoir son bas-gage pour passer ...Oui faut du temps et du corps à l'ouvrage et le prendre ce temps, ne pas penser qu'à soie et ne pas écouter son corps toujours pour dépasser et parfois trouver des trésors ... Me crois-tu !
    C'est la nature qui est reine toujours et nous juste ces auxiliaires, artisans, serviteurs de la terre à fleurir, on lui prête l'âme hein ... elle donne le sens ...
    Avoir l'âme, hein, verte, si tout le monde peut le fer, apporter ses mines-héros, sa magne ici ... garder à vol hanté du temps pour ses roses ...

    J'espère que, par l'étang qui court et la fleur qui parfume ... l'âge n'aura pas raison de nos maigres forces et que la care antenne ou la sois sans haine ! par exemple, nous portent, nous redressent toujours vers plus de noble liesse, plus de partages, plus d'aime haut !

    à bientôt, entier, Ris !

    RépondreSupprimer
  36. Oursonne,

    Oh mais c'est le jardin de tes rêves, je le sens bien ...
    Tu sais on a tous en nous, un jardin à fleurir, à jardin à aimer, un jardin à soigner ...


    Dans nos rêves de cure
    et nos tréfonds de vie
    Dans nos matins d'ivraie
    Précieuses enluminures
    Lumières et poésies

    De beaux jardins se créent ...

    Je t'embrasse ma chère Oursonne !

    RépondreSupprimer
  37. Gazou,


    Merci, pour le message ! sourire

    Beau dimanche Gazou !

    RépondreSupprimer
  38. Loula,

    Te refaire un gros poutou rose de chêne-houx !

    Tu as vu ce temps qui s'arrête ?

    RépondreSupprimer
  39. Ane,

    Très beau montage ! Merci

    Beau dimanche d'âme et de culture !

    RépondreSupprimer
  40. Chris,

    Tu me fais sourire, hélas je ne mets pas de gants et j'abîme mes ongles mère oui ! rires, mais hier je me suis fait un baume nourrissant à l'huile d'art-gants justement !!! rires et au cas Ris taie ! on dort avec et au matin, tes ongles mère semblent reprendre du poil de la bête ! mais sans les poils enfin rire, tu connais naisse pas ?!

    Merci de tes pas sages et distingués, tendres et reine nouvelle née ... ma chère Chris, je t'embrasse bien fleur !

    RépondreSupprimer
  41. Très peu de wifi où je suis, mais je voulais juste vous dire que je ne vous oublie pas. Dès que je peux je vous écris plus longuement.
    Je vous embrasse.
    Maia

    RépondreSupprimer
  42. Je rentre bientôt et trouverai un jardin abandonné depuis un mois environ, je ne te dis pas le jardinage qui m'attend mais tes mots m'encouragent superbement ! Merci !

    RépondreSupprimer
  43. Véronica reine de la terre qui le lui rend bien !
    La poésie te va si bien ...
    Tu aimes la terre,
    Tu aimes les mots
    Et eux aussi ...

    Bisous de nous aussi !

    Ana

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !