samedi 24 septembre 2011

Un arbre pour prendre racine ...


Avec la participation de Sophoro, mon Arbre ...


Si tu devais choisir un arbre ...




 Sous lequel prendre racine et t'abriter du soleil et du vent, des uns tant péris ou de l'or-âge ...


 


Un arbre qui te panse ...




à quel arbre penses-tu ?



Ami(e), Choisis-toiT un arbre ... 

74 commentaires:

  1. Je choisis le cerisier
    Un arbre généreux
    Qui nous offre ses fleurs et ses fruits
    Du rose au rouge
    Je me sens bien auprès de lui :)

    Le ciel est d'un bleu...je dis merci à la vie et t'embrasse un sourire au lèvre

    Azur

    RépondreSupprimer
  2. Le pin ou le cèdre, à cause de son mystère...
    Et tes photos, entre turquoise et vert d'océan, sont magnifiques.

    (Merci de ta visite, de ton mot gentil et aussi de ton invitation de l'autre jour... quand même, petit regret de n'avoir été convié que quatre jours après la création de ton site ! D'autant qu'il est très réussi... sa robe couleurs de vitrail !)

    RépondreSupprimer
  3. Si j'étais un arbre je serai un Figuier, arbre gourmand, sucré, belles feuilles découpées, paradis des oiseaux, souvenir d'enfance...
    Il sait prendre de belles formes mais reste simple, il sait être haut mais reste à la hauteur des gourmands !

    S'il est un arbre que je dois choisir c'est le Figuier.

    Bon weekend
    Lydie

    RépondreSupprimer
  4. J'opte pour l'hêtre. Tout simplement.

    RépondreSupprimer
  5. Azur,



    Je comprends ton choix et je l'aime tant mon cerisier qui me fait large ombrelle l'été et parure au fil des saisons d'oiseaux, nous gratifiant à chaque printemps de ses délicieux fruits toujours espérés ...

    Le ciel est gris mais la vie belle ...

    Merci et je t'embrasse haut, ci ...

    RépondreSupprimer
  6. Dourvac'h,


    Je préfère le cèdre, au port grave et pérenne, personnellement, qui a tellement de majesté, de poésie ... le pin a trop d'aiguilles qui piquent parfois mais je reconnais que dans notre sud, les pins aux grands bras ouverts sont l'abri ( des oiseaux ) des soleils cuisants d'été ...

    Bienvenue en Aime Haut !

    RépondreSupprimer
  7. Lydie,


    Tu serais un figuier ... comme j'aime cet arbre, toujours fier aux vents forts, royal exotique qui sait ouvrir les bras, si châle-heureusement, aux larges feuilles oui si douces en même temps qu'épaisses comme une véritable poignée de mains qu'il semble donner, paradis des oiseaux oui qui se posent pour savourer ses fruits gorgés de sucre, violets ou blancs et que les enfants attrapent aisément tant il se met à la hauteur de leur gourmandise ... Un de mes arbres préférés également, souvenir de Tunis quand j'étais enfant ...

    Merci, beau weekend !

    RépondreSupprimer
  8. Vince,


    Ah, l'hêtre, au lavoir d'été ?

    au bois d'un hêtre
    restent
    en peuples hier
    les chênes clairs
    de nos vers-tiges
    à la rose

    RépondreSupprimer
  9. Un arbre ? toute sorte d'arbres ! Un pommier, un poirier, un figuier, un châtaignier, un peuplier, pour leur simplicité et tous les souvenirs qui y sont liés. Mais aussi un grenadier, un olivier, un arbousier, un canellier, un frangipanier pour leur exotisme et leur sonorité. Et enfin un oranger pour la ballade Nord-Irlandaise, si belle !

    RépondreSupprimer
  10. Je serais sans doute un chêne liège dans ma chère Andalousie. Brûlant de tous les soleils de plomb, attentif au moindre orage, j'aspirerais la moindre goutte de pluie, en me pourléchant les feuilles tant grande serait ma soif.
    Puis en y réfléchissant bien, je serais un arbre généalogique pour puiser dans mon clan la force et le savoir, distribuant quelques talents à chaque saut de branche, et quelques larmes parfois aussi. Juste, l'entrecroisement des vies des femmes et des hommes qui tissent une famille.
    Oui, c'est beau un arbre!
    Merci pour votre visite sur mon blog et pour votre message, vous serez toujours la bienvenue.
    Belle fin de semaine
    Maia

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir, Veronica.

    Je pense à l'arbre te tes cheveux qui ne pousse que dans une forêt de mots.

    Ses racines sont vertes mais ses fruits sont dorés comme des épis de blé.

    C'est arbre, je le connais;je viens de le rencontrer.

    Merci beaucoup.

    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  12. Un chêne Kermès ou un amandier ! Ce sont mes arbres, ceux de mes premiers pas, ceux de mes chemins de vie, ceux que je connais si bien, qui me nourrissent ... passé, présent, futur aussi j'espère :) Il sont mes racines, mes baumes sur les maux, mes joies fleuris, mes tendresses végétales
    Bravo au splendide Sophoro, ton Arbre, pour sa participation
    Bises en sève de vie
    ;)

    RépondreSupprimer
  13. Si j'étais un arbre, je serais un sapin...car il me fait penser à mes Noëls d'enfant, pour sa parure de fête...qui me donnait tant d'étoiles dans la tête ...sans miroirs aux alouettes!

    J'ai admiré Sophoro et me suis attardée sur tes photos splendides qui m'ont ouVERT la gamme de TON uniVERS.

    Bonne nuit étoilée, douce Veronica!

    RépondreSupprimer
  14. Lily,

    C'est avec la voix de Bourvil en fond sonore que je te réponds ... Mais dis donc tu seras bien heureuse et protégée avec tous ces arbres merveilleux, gourmande ! Je note un attrait pour les exotiques, ceux qui te font voyager certainement ...
    Mon grenadier aux ... cinq belles grenades cette année ! te salue en ce dimanche !

    RépondreSupprimer
  15. à Maia,

    Comme j'aime le choix de ces deux arbres dans votre Andalousie ... La force et la sagesse du chêne liège pour apprécier le temps, et cet arbre généalogique qui tisse les liens parfois précaires de toute une famille unie ou éclatée ... Emouvant ...

    Bienvenue en Aime Haut, Maia !

    RépondreSupprimer
  16. Herbert,


    Toujours des mots de poète, l'arbre des cheveux pousse depuis les racines ... et la vie continue !

    Merci Ami, bon dimanche à toi aussi !

    RépondreSupprimer
  17. Chris,

    Tu les as choisis si beaux, robustes et sensibles ... Ils t'ont toujours accompagnée oui sur tes chemins de vie et seront là encore à le faire tu le sais ...Quand je pense à l'mandier je ne peux m'empêcher de penser au texte si profond, poétique et si douloureux dans s'aime haut, de Tahar Ben Jelloun, Les amandiers sont morts de leurs blessures. ( que tu connais peut-être ) Je t'en offre un extrait ...

    " La trouée de Rafah, village du nord-est du Sinaï, vient d'être détruite par les Israéliens, après que ses habitants arabes en ont été chassés. Un de ces hommes écrit à son fils.

    Mon fils,

    Le jour s'est arrêté dans mes rides depuis que leur machine sanglante et grise est passée sur notre maison. Elle est formidable cette voiture immense qui ouvre sa gueule pour happer le peu de choses qui nous restait : un lopin de terre, un toit et trois amandiers. C'est une machine qui fait du bruit, brille au soleil et éclate en rire saccadé quand elle triomphe des petites fleurs sauvages et fragiles qui essaient de se relever. J'ai vu ses dents jaunies par le sang de la terre se briser sur un tas de sable. un petit vent a emporté les racines de l'arbre. le ciel s'est baissé et les a ramassées, je crois même qu'elles habitent un petit nuage têtu qui ne nous quitte plus depuis que nous sommes sans toit, sans patrie. Ton petit frère a couru pour sauver de la poussière lourde tes livres d'écolier. Nous avons eu peur. La machine a failli l'avaler.
    Blessés dans notre terre, humiliés dans nos arbres, nous étions là tous les trois, figés et habités par une mort soudaine. Une partie de nous-mêmes, je crois la plus grande, est meurtrie, ils nous l'ont arrachée, tout naturellement, à l'aube. Nous sommes restés tranquilles, ils ont ouvert nos plaies et nous avons bu notre mort. Elle a le goût de la sève, ta mère dit qu'elle a le parfum du jasmin.

    ... "

    Je t'embrasse !

    RépondreSupprimer
  18. Pour moi, ce serait incontestablement un pin parasol, au tronc tordu par le mistral, mais qui s'accroche à sa terre, à ses cailloux, les épines gorgées de sel et les pommes comme autant d'yeux pour scruter l'horizon en attente du marin.
    Bon dimanche.
    Bises
    A.

    RépondreSupprimer
  19. Oups! Un pin maritime !!! ...enfin c'est presque pareil!

    RépondreSupprimer
  20. Dur dur de choisir... un saule pleureur, peut-être, près d'un lac verdoyant, pour pouvoir me cacher derrière ses branches...
    En tous cas, tes photos sont très belles !
    Bises, bon dimanche

    RépondreSupprimer
  21. Choisir un arbre... j'aime presque tous les arbres... le saule pleureur (cher à certains peintres) me tenterait bien ou un fruitier pour la gourmandise...
    Bisous d'un dimanche automnal si doux...

    RépondreSupprimer
  22. A l'ombre de l'arbre d'aime haut, il fait bon se poser. Anne

    RépondreSupprimer
  23. Pour l'heure, mon cerisier, arbre majestueux qui m'offre ses fruits colorés, son ombre aux heures chaudes de l'été, vaste parasol élégant et vénérable. Mon olivier qui offrira ses fruits et sa beauté élégante dans le futur à d'illustres inconnus, mais que je caresse des yeux, accomplissant ainsi un des mes rêves...

    RépondreSupprimer
  24. A l'ombre d'un arbre.
    Le hêtre à la peau lisse?
    Le frêne froufroutant?
    Le châtaigner, peut-être, dans lequel j'ai grimpé.
    Une branche, encore, m’accueillerait?

    RépondreSupprimer
  25. Un olivier, pour une fille du nord, c'est plutôt rare de croiser ce genre d'arbre dans nos contrées. Je l'aime pour sa ténacité face au temps, pour sa rudesse face au vent, je l'aime pour son tronc rugueux qui se noue et se dénoue.

    RépondreSupprimer
  26. Ce serait un tilleul
    Pour son odeur
    Pour ses tisanes
    Pour son aura apaisante
    Et pour y grimper comme
    Quand j'étais môme

    RépondreSupprimer
  27. Je choisirais le saule, dont le feuillage tombant crée un dôme protecteur. A l'abri de ses branches tombantes, je me sens isolée du monde, et sous mes doigts posés contre son écorce, je perçois la vie qui coule en lui...

    RépondreSupprimer
  28. Pour sa forme je choisirai l'olivier,
    Pour Rimbaud je prendrai le tilleul,
    Pour la sagesse je me repose sur le chêne,
    Les peupliers qui chantent la pluie prochaine,
    Mais pour le coeur, je choisis le sureau, parfum de cour d'école et de mes vagabondages dans les chemins de campagne...
    bisous branchés

    RépondreSupprimer
  29. Un arbre pour rendre la justice et la rétablir partout ...
    Il me semble juste que ce soit le chêne car il est beau quand il prend de l'âge et il devient sage !!!!!!!!

    Un bisou désolé par tant de retard cumulé ...
    Ô Temps suspends ton vol !!!!!!!!!!!!!!

    ANA

    RépondreSupprimer
  30. Un châtaignierr pour ses épines qui cachent des trésors, pour sa majesté enveloppante.
    De bien jolies photos juste avant l'automne !

    RépondreSupprimer
  31. J'ai l'arbre à k'âmes en tête....
    mais pour le mec-à-nique,je ne suis pas doux HÉ!
    J'aimerais mieux être un nez-râble,
    sirop-buste et col-orée!

    Becsbecsbecs!!!

    RépondreSupprimer
  32. Maintenant, je remonte !

    Claire,

    L'âme de l'arbre ... oui et les jolis nez-râbles de lapin de terre ! sais-tu j'en ai un devant la fenêtre, à l'heure où je te parle ... ses feuilles ont jauni déjà avec la sécheresse, c'est une femelle alors il fait plein de bébés pousses partout !

    Bisous d'un copalme d'âme et ris ! ... que la journée te soit douce !

    RépondreSupprimer
  33. Saravati,


    Bienvenue en Aime haut !

    Merci pour votre châtaignier, si bel arbre gratifiant en automne, si poétique en nos âmes ...

    au plaisir !

    RépondreSupprimer
  34. Ana,


    Oui avons toujours besoin de la sagesse remarquable, et qui demeure de nos chênes séculaires justes et généreux ...

    Ton retard attendra ! rires

    Ravie de tes passages quand tu pourras !

    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  35. là, tu me poses une colle !! J'aime tous les arbres ! et je crois qu'eus aussi m'aiment bien !
    Bravo pour tes photos, cet arbre est protecteur !

    RépondreSupprimer
  36. Oh tu as pu passer non incognito ! ;) trop bien !

    et comme tes choix sont beaux ! sûr, hauts !

    La poésie ...

    Le tilleul et la tisane, les feuilles élégantes de l'olivier, et les ombres vagabondes de tous nos souvenirs d'écorces imprégnés ...

    Bisous du magne au lit ah ! et au bouleau ! :)

    RépondreSupprimer
  37. Lautreje,

    Je le sais que tous t'aiment ...

    Les arbres qui nous protègent et nous veulent du bien ...

    Bisous aux essences de pin frais du matin toulousain qui sera caniculaire cet aprem ...

    RépondreSupprimer
  38. Eryndel,


    Je comprends ton choix, d'abord pour la poésie à mon regard gourmand nécessaire, puis j'aime me sentir sous le toit et serrer la pince souvent à tous ces bras...
    Saule-toi d'un arbre protecteur aux branches retombantes, réflexives, humbles, larges mais légères ...
    abritant ma peau de lait du soleil vif, là où je peux prier, penser, méditer, pleurer, parler, me ressourcer, les pieds donnant des vers dans l'eau ...

    Belle journée avec un peu de soul peut-être :)

    RépondreSupprimer
  39. Langda,

    J'aime le tilleul qui hélas me fait tousser ! alors il faut bien que je me frêne ...

    Belle journée !

    RépondreSupprimer
  40. Ptitlapin,

    Si beau le tronc de l'olivier oui qui semble porter en lui toute l'âme des hommes qui vivent sur sa terre ... et les fruits précieux qu'il donne, si j'avais plus de place, je planterais un olivier !

    Bisous de mon soleil rose !

    RépondreSupprimer
  41. Nouneded,

    Oui je crois bien que toujours tu trouveras, sur tes chemins, une branche accueillante où te reposer, où grimper, où t'appuyer contre les vents rudes parfois de la vie.

    C'est depuis l'arbre aux papillons que je te salue en ce jour nouveau à vivre !

    RépondreSupprimer
  42. Lou,


    Je loue également mon cerisier pour son ombre majestueuse, sa simplicité malgré la place qu'il commence à prendre ! sourire (ohoho ! je suis le figuier, laisse-moi un peu de place Cerisier ! )

    à l'eau, lis ! vis ! et rends grâce à toutes ces racines ... et buis ;..

    RépondreSupprimer
  43. Anne,


    Bienvenue en Aime Haut !

    Oui, posons-nous reposons-nous encoEur à l'ombre de nos mots partagés, de nos couleurs qui forment assortiment et panache tels ... un charme d'or riant où cyprès ...

    au plaisir !

    RépondreSupprimer
  44. Rêveuse,

    Bien sûr, choisir UN arbre n'est pas aisé ... t'as catalpa ... ! le faire ... :)

    Mais si je précise, avec un toiT où tu aimes te nicher comme un abri côtier ! ... ou prendre racines ... ou demeurer ... peut-être pour croquer ses bons fruits oui, pourquoi pas un arbre de vie !ou encore un virgilier du fleuve Amour si prometteur et poétique non ?

    Bisous sages à fleurs de Chine !

    RépondreSupprimer
  45. Saravati,

    Je reviens préciser, oui l'arbre cache des trésors, je l'aime aussi pour son mystère et j'ajoute, j'aime le fait d'être cachée ( ou de penser l'être ...) sous l'arbre, souvenir de parties de cache-cache enfant, sous les noisetiers de l'allée de ma grand-mère de Brest ...

    RépondreSupprimer
  46. Koka,

    Ah toi aussi tu aimes te cacher sous les arbres !

    Ne choisissons pas ! gardons-les tous !

    Merci et pour le moment, je fais escale au nid, ah ...!

    RépondreSupprimer
  47. Arthémisia,

    Fille du sud, tu aimes les pins maritimes ! je sais, je comprends, ils sont grands, robustes, aguerris à la sécheresse et ont tant de charme aussi ... je ne déplore donc plus les aiguilles de celui de mon voisin, depuis que j'ai vu des écureuils grimper avec allégresse sur son merveilleux tronc ...

    Belle journée marine, à celle sauvage ...

    RépondreSupprimer
  48. Brassens, auprès de mon arbre, je vivais heureux chantait-il...
    Votre blog fait chanter, dès le matin, lors d' une rencontre chez Lautreje...
    A bientôt!
    Olivier, pour vivre le plus longtemps possible et regarder la vie avec des yeux ronds comme des olives!
    Ciao.

    RépondreSupprimer
  49. Claudie,

    Ah mon beau sapin, comme tu as raison et comme je partage ... Quand tu me dis ça, c'est toute la magie de nos ailes qui revient, j'ai des oiseaux dans le sourire ! même si je lui laisse sa merveilleuse saison blanche quand il est le plus beau, tout à son affaire n'est-ce pas !

    Comme toi, chère, j'ai tant rêvé, en le regardant seulement, en l'écoutant aussi, le chantant, le racontant ... Pour me noyer ... dans mes pensées ... et j'aime à le retrouver, chaque fois ...Mais houx est-il ... !
    Lui et le cèdre du lit-banc, comme je les aime !

    Je t'embrasse, sous le lit-là, des Indes Galantes ! :)

    RépondreSupprimer
  50. Si je choisissais un arbre, je choisirais l'olivier

    RépondreSupprimer
  51. Pour moi ce sera "l'arbre du Voyageur" le "Ravenala"....tu comprendras, le symbole.
    Veloma, chère amie de l'île rouge. Bises

    RépondreSupprimer
  52. Après mûre réflexion et tergiversations je dirais le...saule pleureur, car finalement il n’y a pas trop souvent l’occasion de…rire .Il faut vraiment être fier comme un chêne et souple comme le roseau pour garder son objectivité dans cette forêt « d’informations » scénarisées et orientées. Mais j’aime penser au cerisier aussi à cause « du temps des cerises »…Allez ! il y a encore pas mal de…boulot …:-) :-)

    RépondreSupprimer
  53. Le mélèze, fier mais fragile : il joue au sapin, mais roussit des épines et les perd à chaque froidure... Je m'y retrouve.
    Bisous, Veronica la fée

    RépondreSupprimer
  54. ...bien sûr je voulais écrire... bouleau pour rester dans les... essences ...(ciel)

    RépondreSupprimer
  55. Veronica je pense à un arbre protée mais pas frotté, originaire des confins de l'Himalaya
    et qui est très connu dans la pharmacopée indienne pour ses vertus innombrables; dans les Vedas son nom est cité à mainte reprise comme un composant sinon essentiel du moins important, curatif, nutritif, dépuratif : c'est Moringa oleifera Lam !

    Tout y est utile mais pas nécessairement comestible, des feuilles aux fleurs, en passant par les gousses et les racines tubéreuses, mais aussi les écorces.

    Il donne l'huile de ben et figure déjà dans la l'histoire naturelle de Pline l'ancien.

    Thierry (toujours en délicatesse de mots de passe)

    RépondreSupprimer
  56. un pin parasol pour la sieste , et un eucalyptus pour l'odeur ennivrante qui chasse les moustiques qui peuvent me déranger durant la sexta hora .

    RépondreSupprimer
  57. J'aime mes trois bouleaux aux branches souples et caressantes ! Belle série d'images pour honorer un arbre ! J'aime cette suite de vert émeraude traversée de lumière.

    RépondreSupprimer
  58. Pour moi , c' est mon noyer...le roi de mon jardin...
    Sans lui je me sentirais comme amputée..Je le croyais malade mais comme les enfants , il a juste voulu se donner de l' importance...!!
    Cette année il est majestueux et je l' aime...:-))
    Bisous brou de noix

    RépondreSupprimer
  59. Comme Rimbaud, je choisis le tilleul - j'en ai deuxcentenaire dans mon jardin - je parle à l'écorce dure et je le rassure car il sait sa vieillesse ... il en pleure quelquefois !

    Mais mon saule pleureur fait aussi mon bonheur car légéreté et frivolité font partie de sa vie ... il se penche quand j'arrive pour lui dire d'aimehaut et ses branches me frôlent et je sens sa douceur !!et moi, je sais qu'il rit malgré ce qu'on en dit ...

    Solène

    RépondreSupprimer
  60. Solène,

    Oh émue je suis à te lire, quelle chance tu as de vivre auprès d'arbres centenaires, tout le respect que nous leur devons ... Rassure-le tu as raison et serre-lui la main de ma part, tu veux bien ...

    Il nous faut aussi cette légèreté, free vole et pas, à admirer, appréhender, caresser, devant laquelle passer et se reposer de nos brouillades d'esprit ... et la douceur de leurs délicats branchages qui vont puiser leur force dans la terre dans l'eau, câlinés par le ciel ...

    Rions au pré de nos arbres, chouchoutons-les d'âme et de coeur ...

    Je t'embrasse !

    RépondreSupprimer
  61. Mathilde,

    Nous leur prêtons des sentiments ! sourire, ils apportent quelque chose de si essence-ciel ... ! Je pense à tous ceux qui n'ont pas d'arbre à eux, tout simplement parce que qu'ils n'ont pas de jardin, sans doute ont-ils un arbre ailleurs, un arbre dans le coeur à chérir et qui les
    accompagne ...

    Je sais comme il est majestueux ton noyer, tu l'embrasseras pour moi d'accord ... ô troncs adorés ...
    Chère Mathilde, reçois des bisous à écorce douce ...

    RépondreSupprimer
  62. Fifi,

    Merci, je le comprends si bien, je les aime aussi, ils ont grandi dans le même trou et même s'il l'un est plus fort que les deux autres, je sais qu'ils se soutiennent ... Ils sont si gracieux et leur blanche écorce si belle !

    Bonne fin de journée et bienvenue encore en Aime Haut !

    RépondreSupprimer
  63. Ovar,

    Ah ta sieste sacrée et parfumée, je la vois d'ici ! :)

    Pensées qui ne piquent pas !

    RépondreSupprimer
  64. Thierry,


    Merci vraiment de m'avoir fait découvrir cet arbre magique qui pousse en Inde et en Afrique que je ne connaissais pas ! de nom en tout cas, (même si ai dû le croiser quelque part en Afrique) ...dont j'apprends que les feuilles en particulier sont extrêmement riches en vitamines également les graines intéressantes pour le traitement des eaux :

    Le Moringa (moringa oleifera) est un arbre tropical et une des plantes les plus utiles et polyvalentes qui existent sur terre.

    Le Moringa est très riche en éléments nutritifs (vitamines, minéraux et protéines). Les feuilles fraîches de Moringa contiennent, par gramme :
    7 fois autant de vitamine C que les oranges, 4 fois autant de calcium que le lait, 4 fois autant de vitamine A que la carotte, 3 fois autant de potassium que les bananes, 3 fois plus de fer que dans les épinards et autant de protéines que les œufs de poule !
    Le Moringa (nom scientifique: Moringa oleifera), est une plante cultivée pour ses graines, qui sont mangées cuites et pour ses feuilles, qui sont consommées comme légume et qui pour certaines populations- notamment les Konso d’Ethiopie -constituent le repas de base.


    Moringa : un arbre d’une rare puissance !

    Chaque partie de l’arbre de Moringa a des propriétés bénéfiques qui sont au service de l’humanité.

    Le Moringa possède un énorme potentiel. Son intérêt est diététique, agronomique et médicinal. Il peut également purifier l’eau et la rendre potable. Les médecins utilisent l’arbre Moringa pour traiter le diabète et l’hypertension, il est également efficace contre les infections de la peau. Il peut aider à reconstruire les os fragiles, combattre les anémies et la malnutrition ( pensons à ces peuples du Tiers-Monde ! ), et permettre à une mère d’allaiter son nourrisson. Mais le Moringa sert également de fourrage pour les animaux et on peut fabriquer du carburant avec la graine. On dirait de la magie !

    Moringa oleifera est un arbre à croissance rapide, résistant à la sécheresse, qui se développe dans des conditions arides. Il peut atteindre une hauteur de jusqu’à 3 mètres dès la première année. Ses feuilles et ses gousses peuvent être utilisées tout de suite.

    Le Moringa produit des feuilles pendant la saison sèche et même durant les périodes de sécheresse. Le Moringa est donc une véritable source de vie, une source de verdure lorsque peu d'autres aliments sont disponibles.


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Moringa

    et ce bel article :

    http://www.abcburkina.net/fr/le-burkina-faso/de-a-a-z/446-moringa

    Bonne fin de journée à toi !

    RépondreSupprimer
  65. Sophie,

    Ma chère, quel bel arbre tu choisis, si proche de ton essence-ciel ... comme ça me touche ...

    C'est non loin de mon érable adossé à la sécheresse de ce mois de septembre au soleil plus que généreux mai sans eau ... lui qui comme moi essaie de résister ... que je te porte de l'essence de rose, aux vertus hautement tendrement rhizomiques ...

    Je t'embrasse ...

    RépondreSupprimer
  66. Francis,

    Bon à part la forêt ( c'est si beau une forêt qu'elle se suffit je crois à elle-même ) « d’informations » scénarisées et orientées.",dommage pour le hors-sujet ! ... tu as tout bon !

    Bravo pour l'humour et la finesse travaillée - issue du bouleau forcément ! )

    Bienvenue en Aime Haut !

    RépondreSupprimer
  67. Dodo,

    Merveilleux ... je me doutais, si beau, majestueux ravenala, ravinala de son nom malgache !, rien que de te regarder, nous voyageons, nous pleurons peu(t) - (h)être ! envie de partir ...

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Arbre_du_voyageur

    pour ceux qui ne connaissent pas ...

    Veloma à toi ma vanillée ...à bientôt !

    RépondreSupprimer
  68. Gazou,

    Si bel arbre ... tant de respect à son chevet ...


    Poème sur l'olivier

    Si l'olive se souvient de son planteur
    Son huile se transformera en larmes
    Oh ! sagesse des ancêtres, notre corps
    pour vous deviendra un habit de protection.
    On va éplucher les épines par nos cils
    et on va couper la tristesse
    et l'enlever de notre terre.
    L'olivier conservera sa couleur verte à jamais
    et rentrera dans la terre comme une arme

    Poète palestinien Mahmoud DARWICH

    RépondreSupprimer
  69. Si j'étais un arbre, je choisirai le platane pour son écorce coloré,comme un livre ouvert de l'âme.
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  70. Véronica je vois que tu as mordu comme moi à l'appât de cet arbre de vie, parmi d'autres.
    Une thèse de pharmacie a été soutenue à Toulouse par ma petite cousine cette année sur cet arbre et ses vertus médicales, c'est un travail extrêmement fouillé et complet en matière bibliographique et que j'ai complété à la marge par des recherches sur le net.
    Il y a plusieurs variétés mais le lam pour Lamarck , le grand naturaliste, est le plus connu et répandu partout, il est très nourrissant et riches en vitamines et oligo éléments rares, on le cultive en haute altitude
    il ne craint pas les climats semi désertiques, c'est une plante magique qui connait des développements agronomiques et pharmacologiques
    cosmétiques et nutritionnels mais il est encore mal connu alors qu'il est utilisé depuis
    l'antiquité et l’Égypte.
    Si tu souhaites en savoir plus j'ai la thèse en version numérique à ta disposition .

    Thierry

    RépondreSupprimer
  71. J'aime l'arbre millénaire, l'arbre-dieu, le gingko biloba, que Goethe chanta.

    RépondreSupprimer
  72. Catheau,

    J'aime tellement l'arbre d'Asie aux mille écus, à la lumière d'or incroyable, et aux multiples vertus médicinales en plus de sa poésie ... Merci

    RépondreSupprimer
  73. Alice,

    Si belle écorce que celle du platane, si mystérieuse et vivante ! merci

    RépondreSupprimer
  74. Je suis resté bec bé devant certains de tes clichés. Cela me rappelle les nymphéas de Monet..C'est te dire la qualité du voyage auquel tu m'as invité à prendre part !

    Coincoin

    RépondreSupprimer

Je recueille t'aime haut et te lis bien et beau ...
Merci pour ton charme en passage !