samedi 31 décembre 2011

Champagne et fruits de mer !



Mon luxe pour les Fêtes ...


Dans mon pagne de jour, sur le chant de nos ondes ... Un vers à l'âme, hein ... et des fruits dans mon coeur, et de femme et de mère ...

Que la nuit vous soit douce et le jour attentif ...


Bonne Année 2012 à tous, chers amis  !

Je vous an-brasse bien ! levant mon verre en ce jour de paille, Un ! Je vous panse ...
L'amour ça passe d'abord par le ventre nourricier ...
et Soyons heureux d'être en vie et de partager !

Quelle chance de vous connaître !

Veronica


et pour le dessert, un Kouglof maison !



Douce marraine, tu bulles haut, chère crevette, pas lourde ...Ton pain de sigle ...
Avec des raisons marinées or-hum ... des amandes ( honorables ) effilées,  du bon beurre de bar-hâte ça l'est, des fruits qu'on fit ...du sucre glace et de l'âme t'y es bien sûr !  ...


vendredi 30 décembre 2011

Carte poste-t-elle ...



" Un poète m'a dit : Ouvre les mains, tu y verras pousser des roses.
Il faut accepter la vie sans y mettre trop de conditions, ne pas lui chercher chicane, la respirer à fond. Comme elle sent bon ! Si vous l'aimez, elle vous aimera, soyez-en sûr. Faites-lui confiance. "
Louis Guilloux, Carnets 1944-1974, Gallimard, 1982.




Car poste-t-elle
Sur toile

Pas de fin damnée
Mais d'année nouvelle


Deux mille douze

Qui nous veille
Et nous vaille

Le sourire de l'eau
Aux reflets de Garonne
La grâce des nuages
Emportée par l'autan
L'arbre qui ne cache pas la forêt
Et le cil de nos rêves

L'Aime Haut pour un voyage
Je te mènerai pas en bas
Tôt

 J'ai vu le soleil se laver
La toilette du matin
Le bonheur d'être en vie
Le jour poser ses couleurs 
à la main


Veronica, 30 décembre 2011.



dimanche 25 décembre 2011

L'année-sens ...

"Nous ne naissons pas seuls. Naître, pour tout, c'est connaître. Toute naissance est une connaissance."
Paul Claudel, Art poétique, Mercure de France, 1951.




Que tu sois né(e) à bord d'eau ou à mule-house, à saint de nid ou à tour-coing, à peau ou à caille-aine ( où fait si chaud ! ) Combien de fois es-tu né(e) ? Pourquoi d'abord la naissance et pas l'areuh-naissance ... Renaître à soi m'aime, renaître aux autres ...
En naissant, puis en co-naissant, as-tu trouvé du sens à ta vie ? Et l'éco-naissance, comment faire l'économie d'une seconde naissance ... Quand l'écho-naissance ...




" Le véritable lieu de naissance est celui où l'on a porté pour la première fois un coup d'oeil intelligent sur soi-même."
Marguerite Yourcenar, Mémoires d'Hadrien, Plon, 1951.


samedi 17 décembre 2011

Le satin de Noël ...



Vous souhaiter à tous une douce fin d'année ... 
De ces petits bonheurs qui nourrissent chaque jour  ...
Comme un ruban de soie qui caresse le coeur, un satin de Noël ...
Vous dire que j'ai été heureuse de partager avec vous une année de plus ! 
De vous découvrir pour certains ...
Vous offrir mes mots, l'aime haut de mon jardin ...
Recevoir les vôtres, dans un bonheur chaque fois renouvelé ...
à bientôt, je viendrai vous saluer pour les Fêtes ...


Joyeux Noël à chacun d'entre vous !



( Le soulier de sapin )


" Du temps a passé. Des jours ont brûlé : aucune cendre sur le seuil. Nous ne nous éloignions pas du clair feuillage des origines. Comme si vous n'aviez jamais quitté cette petite robe de fête. Comme si je n'avais cessé d'y deviner l'innocence de toutes choses, la merveille d'un Noël sur la terre. L'amour nous redonnait toujours un pur visage d'enfance, soufflant l'ombre sur nos traits. Comme si le temps n'était rien. Comme si l'amour était tout.
Vous étiez comme un moineau sautillant dans mon coeur. J'apprenais les manières des grands arbres. Le moindre écart et vous vous envoliez jusqu'à ce ciel en vous, inaccessible."


Extrait d'Une petite robe de fête, Christian Bobin.






Et que la poésie soit toujours avec nous ...
                          Veronica

( Le satin de Noël )

mercredi 14 décembre 2011

La genèse d'aimer ...



 ( Nouvelle pomme : la Golden Rose )


La pink lady des jours de fête
Bien à six au rang des vous
Avait mis son tutu rouge
Poète poète !
Et son chapeau de gala
Pour aller craquer la dent
et chic ! et du bon baba
Mr Smith, toujours en r'tard
 Son charme anglais sous l' blazer
Vert vert !
Se dépêchait tel un vol--heure
Vers la Mairie de Boskoop
Mesdames Tatin étaient là
Bien à six au rang des vous
Avec la reine du Canada
Qui croustillaient d'impatience
Les vieilles tantes de la maison
Mais en petit commis-thé
Juste le temps de saupoudrer
Belle Belle !
Avait mis son tutu rouge
Ses rondeurs de si elle
La tentation des paumes d'amour
Le désir de lape-homme
Demander sa main de Noël !

 Pink Lady and Noël Smith, Veronica



Si l'histoire sexuelle d'un homme donne la clef de sa vie, c'est parce que dans la sexualité de l'homme se projette sa manière d'être à l'égard du monde, c'est-à-dire à l'égard des autres hommes.


Maurice Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception, Gallimard, 1945.


Sans amour, le sexe n'est rien.




Demander sa main
En croquant la paume
( Veronica )


lundi 12 décembre 2011

La purée de pommes de terre.


Qu'y a t'il de meilleur avec gens bons ?
Tu as la pâte, hâte, dis ?
Diététique, économique, roborative, la pomme de terre, sous toutes ses variétés, est de tous les repas en hiver !
Bintje ! sans la rouler forcément dans la farine, en purée, tu peux d'ailleurs utiliser la ratte ( tel Joël Robuchon ) qui lui donnera ce petit goût de noisette unique avec sa chair ferme et fondante !









samedi 10 décembre 2011

Le jeune d'oeuf.

Ce n'est pas l'encre qui fait l'écriture, c'est la voix, la vérité solitaire de la voix, l'hémorragie de vérité au ventre de la voix.
 Christian Bobin,  Extrait de L'Inespérée


Je voudrais, poupe au nez, telle imagination, pondre en corps mon oeuf !
Un jeune fraise et moulu de ma panse féconde.
Alors je regarde, aux magasins de jouets, les poupons de sourire qui me lancent des grâces et je voudrais encore, sur mon sein bleu de mère, câliner le petit de ma chair engendré ...
Ce sont les derniers feux sifflés des fées Romone qui titillent mon ventre et me rendent femelle,  une belle de feu n'avorte pas ses rêves ...
Mais je ne pourrai plus sentir bouger la vie au dedans de mon sang, sentir grandir les plis sous mes doigts sentinelles et toucher ébahie le petit oiseau gras, déplumé de nos ailes miraculé de naître !
Le cri, le gazouillis et ces mille baisers dans les langes de lait...
N'être plus qu'une  femme, ô bonheur d'être femme mais plus celle animale pour porter lent le faon. Au plus beau des mystères. Lire Laurence Pernoud sur mon roc, in chairs. Toucher  la peau du sacre. Mettre bas, mise en terre ... La naissance dessine les cycles de la vie.
Et je m'en vais couver mon oeuf en sol y terre, juste en un feu de paille, le deuil du jeune d'oeuf, à faire.

à la poule songeuse, lui reste encore le vers ...

Veronica, 10 décembre 2011.




jeudi 8 décembre 2011

Le vers d'amitié ...

Tiré du délicieux livre de propos écrit par un lettré chinois Zhang Chao ( contemporain de Pascal et de La Bruyère ) : L'ombre d' un rêve ( traduit par Martine Vallette-Hémery ) chez Picquier Poche, ces quelques pensées livrées dans un style suggestif, séducteur, forcément nourri de rêves mais aussi ordonnancé, esthétique et sensible, je choisis de partager avec vous :



A la Fête des lanternes ( le quinze de la première lune ) il faut boire avec des amis chevaleresques.
A la fête des joutes nautiques ( le cinq de la cinquième lune ) il faut boire avec des amis de belle prestance.
A la Fête des amoureux ( le sept de la septième lune ) il faut boire avec des amis qui ont du charme et de la distinction.
A la Fête de la mi-automne ( le quinze de la huitième lune ) il faut boire avec des amis détachés des passions.
A la Fête du double neuf il faut boire avec des amis qui fuient le monde.

Je me demande à quelle catégorie d'amis j'appartiens. ( Zhu Jushan )
Vous devez vous situer entre les chevaleresques et les charmeurs distingués. ( Wang Wuzheng )


A Yangshou les amis de belle prestance sont plus rares et ceux qui sont distingués encore plus ; quant-aux amis détachés du monde ou le fuyant, on n'en trouve pas trace. ( Wang Mingyou)
Il est facile de trouver des amis mais rares sont ceux à la santé desquels on a sincèrement envie de boire. ( Zhang Zhupo )

A la veille du nouvel an, il faut boire avec ses amis malchanceux. ( Gu Tianshi )
Vous pouvez boire avec moi à tout moment. ( Xu Yangu )

A la Fête des joutes nautiques, je bois avec les bateaux ; à la Fête des amoureux, je bois avec les deux étoiles qui les représentent ; à la Fête de la mi-automne, je bois avec la lune ; à la Fête du double neuf je bois avec les chrysanthèmes. Je fais ainsi le tour de mes amis. ( You Qinyong )


Appartiendrais-tu à l'une de ces catégories d'amis ? sourire
Allez, Tchin tchin ! 
Je lève mon vers à notre amitié, avec ce que j'ai saoule à main !!!


Veronica



mardi 6 décembre 2011

Cycle-Amen



Amène-moi le ciel
Au jardin de poche
La close des lys
Du bassin floral
Et le ventre clair des cycles de femme qui font le soleil

Ainsi soit l'aime haut 
Portant la couronne
De ce charme-élite
Le pain de pourceau
Qui perce et qui saigne
La dame de rose
Aux doigts de petits vers
Tu
Périodiquement
Immaculata-

Amen


Veronica, 6 décembre 2011.



lundi 5 décembre 2011

Ma crème ose !

" Une poule a-t-elle pondu
un oeuf que le seigneur
en prend le jaune,
sa noble dame le blanc et au paysan
il ne reste que la coquille." 
Thomas Murner

Ne boude pas, fais pas ta tête à pâte ! Ton tour viendra deux mains, avec de belles paumes, je te mots d'elle ré ... Musique d'épate en gala ! au vibrato golden , qui parfois chantecler ...




Pour rester dans l'oeuf, ma poul'Net !

Un petit succès parfait pour
Ma crème ose ...






De bons oeufs de ferme, bien frais
Du lait qu'on centrait, sucrait ...
De la vanille fraîche en gousse
La chaleur d'un four




Je suis






Ex






... crèmement !





gourmande




Alors, tu lèses ou tu oses, l'oeuf ou la poule ?




De toutes les passions,
la seule vraiment respectable
me paraît être la gourmandise.

Guy de Maupassant

samedi 3 décembre 2011

Mon caddie de marche et ...


"_Qu'es-tu pèlerin ?
_Je me nomme celui qui pleure.
_ En vérité viens avec nous.
_Je suis un homme par une main d'ombre arrêté.
_Viens !
_ Non !
_ Les ans t'ont fait débile, pourquoi l'oeil ouvert à demi, restes-tu dans l'ombre, immobile ?
_Une pierre me tient, ami.
_ Ton âme de nuit est vêtue. Seul, debout, n'as-tu pas d'effroi d'un lent changement en statue ?
_ La terre sombre monte en moi.
_Que fais-tu là ? Viens. Le soir tombe, le vent souffle en tes cheveux gris.
_ J'attends que se rouvre une tombe où le bas de ma robe est pris. "

In Toute la lyre, Victor Hugo.



Pèlerime plus que pèlerine en marche  ...  Seule avec moi m'aime et maigre moisson ( soi d'émoi en rêve ... ) je me sens aussi parfois ( sous vent ? ) comme tenue par la pierre et j'aimerais alors être celle qui me donne l'âme, hein, pour, ensemble, oser prendre le chemin ...
 Ne restons pas immobiles, pétris enfermés statufiés par nos ombres tenaces tout en  sombres grises velléités ...




ça me dit, en ce jour  d'aller faire un p'tit tour au marché !



J'ai mis mes écossais, tu viens avec moi ? 
en route pour marcher !
Mon caddie est tout vide, que mettras-tu dedans ?




Allez y a qu'a dit ! : 


Seulement n'oubliez pas ceci : il faut que le songeur soit plus fort que le songe. Autrement, danger. Tout rêve est une lutte ... Un cerveau peut  être rongé par une chimère. 
Victor Hugo, in Le promontoire du songe.



jeudi 1 décembre 2011

La muse-lierre ...

" Je suis comme un conducteur d'ours qui tremble qu'un jour la muselière ne se brise."
 Honoré de Balzac, La femme de trente ans, 1832.


Si jamais ne ma buse
Je me muse-ailerai
D'un re-vers deux manches
Je trousserai ma rime
En bridant mes jardins
Je conduirai m'aime haut
Mon bateau dans ses voiles
Vers d'autres artifices
Danserai l'air -frein
Fuserai l'ancolie
Mets l'ancolie d'amour
En mordant une étoile ...

Veronica, Un autre matin se lève en corps ... 1er décembre 2011.





lundi 28 novembre 2011

Ode-parfum ...



Ode, par faim ...

Une eau de toile nette du matin ?
Est-ce in nez, chez toi, le goût du parfum ... ?
Un parfum de rose ? qui lave en deux ?
Après le bain ? après rase-âge, plutôt sauve-âge ?


Lourd ou léger ?
Ton cou marin, or aux marines ?
Florale ? boisée ? orientale ?



Espère-idée ? fou, j'erre ? chyprés oui chyprés ? de cuire ?
Fruitée ? muse-quai ? gourmande ?
à l'ambre gris et à l'iris ?
Parfum, suis gai, nez, ris ?


Je t'amande arrimerai ...



Fleur d'eau, rangée ?
Narcisse ou mimosa ?
La bergamote et le citron ?
Miel et tabac ?
L'as-tu bue heureuse ?
Délice de jasmin ?
Vanille et cannelle ?
Ile-langue-île-langue ?


Hâte à santal ! Hâte à verveine !
Patch-houle-lit ?
Vét'hiver tonka fève ?
Famille, tête, coeur et fond ?
La couleur départ-fin ?



Un extrait ?
_Oh ! dit Alise.Elle mit ses bras autour du cou de Colin et l'embrassa._Tu es un chic type ! dit Chick. Je ne sais pas comment te remercier, d'ailleurs tu sais très bien que je ne peux pas te remercier comme je le voudrais ...Colin se sentait un peu réconforté. Et Alise était vraiment en beauté ce soir._Quel parfum avez-vous ? dit-il . Chloé se parfume à l'essence d'orchidée bidistillée._Je n'ai pas de parfum ! ... dit Alise/_C'est naturel ! dit Chick._C'est merveilleux ! dit Colin. Vous sentez la forêt, avec un ruisseau et des petits lapins. 

BORIS VIAN, L'Ecume des jours.




_Si tu n'as guère l'un, tu as donc ... ? dix ors ? Air-messe ? Un garrot ? Chane-aile ? ô cache art-elle ? if saint l'or en ...ton eau pis homme ? Y as-tu goutal ? cher art-manie ...


_Non je n'ai pas tout, c'est dans l'air du temps ...car on ...mais j'aime le bal-main et le gui sur la roche...à l'an, j'y vins ...sur l'arpège et l'aromatic élixir des jours ...





Quelle est ta Grasse ? R'acanthe-moi !




vendredi 25 novembre 2011

Quand tu as froid ...


" La vie s'en va, autant de gagné, sache-le, avant le sommeil sans rêves,
c'est l'aube, jeune homme, réveille-toi, verse le vin de rubis dans la coupe de cristal."
Le jeune homme se réveilla dans la chambre glaciale
et sans rideaux.
C'était la sirène de l'usine qui ne pardonne nul retard. "

Extrait de Rubaïs, Nâzim Hikmet, 1945.





Quand tu as froid, au corps, au coeur, à l'âme ...
 Que fais-tu pour te réchauffer ?
....


 ( Montserrat Figueras et son mari Jordi Savall à l'Abbaye de Fontfroide, 2010 )


J'écoute la sublime Montserrat Figueras qui vient de nous quitter ...
Lumière de femme
 Dans ses Berceuses par exemple ...

S'il était un disque, un seul, à conseiller à qui ne la connaîtrait pas, ce serait sûrement son programme Ninna Nanna (1 SACD Alia Vox), qui rassemble, en un parcours d'une poésie rare et souvent bouleversante, un ensemble de berceuses de tous les temps, dont quelques-unes écrites au XXe siècle, dans des arrangements parfois étonnants, mais d'une beauté indicible.





http://www.lemonde.fr/carnet/article/2011/11/23/la-mort-de-montserrat-figueras-voix-de-la-melancolie_1608252_3382.html