dimanche 30 décembre 2018

La boîte aveu !


Il est temps de vous 
à vous et …
Mes doux voeux dévoués …
à vous mes amis d'Aime Haut qui les portez si bien, qui les donnez si beau !
Car c'est à vous, que je ... les doigts
Qui pi/a/notent ( l'entendez-vous ) en feu de joie, sur vos deux joues, derrière l'écran !
Alors je dé/pose ici bas, sur cette page, entre vos bras, 
Un petit mot comme une rose,
Un petit chose comme un écho …
Osez si m'en croyez, déposez aujourd'hui, les doux voeux nouvel an
Dans cette boîte aveu !
Je les veux pleins de sens, de santé et d'essences
Rares comme des cœurs d'enfant ...
N'attendez, à deux mains, oyez mes âmes, oyez comme avez compté
Nous, qui avons tant partagé .. à vous, mes consacrées …

Veronica-Servanne, La paix des ans. 31 décembre 2018.





dimanche 2 décembre 2018

Auprès de mon arbre ...



Quand je glande, je pense à toi
Quand je feuille, je pense à toi
Quand je branche, je m'accroche à toi.
Quand je racine, je t'approfondis.

Veronica B, Nov 2018.


jeudi 23 août 2018

Un papillon descend du ciel

  •  "Aime-toi et le ciel t'aimera."

Une rencontre au sommet, préludes, mouvements et variations, lamineurs de rêves pour des quêteurs d'amour.
Tu crois tourner en rond mais lève un peu la tête !
Surprise en d'haut majeur, Le ciel en si velours ...
Comme j'aime la musique de vivre et d'aimer !
La guetter, la nommer, l'inviter, la laisser
Me choisir ...
Magie Venue du ciel, Instant lépidoptère, Vénus et Jupiter ?
Les éblouissements
Sans un bruit, en volant, nez à nez, deux orients
Marcheurs solitaires promènent, solidaires, des écailles de vent et des ailes lumières …
La trace d'une étoile, un soir sur la pierre
Occitane
Pas pour occire mon coeur mais tanner d'août le cuir de mon esprit victoire
Un papillon posé sur mon épaule a rempli le silence
Son aile qui me frôle, la vie est trépidanse ! Je vibre des vies denses !
Le ciel est un heureux couloir, un chant d'amour plein de sauveurs
ô Sains soyez bénis, vous qui nous protégez, sous vent et nous valorisez, aimants
Oui les aimants droits sont ceux qui savent valoriser leur prochain, les bénir m'aime de loin
Je frissonne de l'âme, c'est si doux
Eau le coeur !
Belle d'Ame ou Flambé, de ton vol de grâce, tu as
Désenclavé mon rire caché, perdu, brouillé dans ce temps qui ne fait que passer et paître
Toi aussi tu as pris de l'ange
Il est des êtres prometteurs qui ne font que passer.
D 'hommage !
Il reste la poésie des œufs et un monde à créer
Je choisis les rencontres qui me font du bien, elles me permettent de grandir, de m'agrandir et de fait, d'être en joie ! La vraie joie tu sais, celle qui apaise, harmonise, embellit, nourrit et féconde tes jardins intérieurs.
Miracle du Lagom, en recette suédoise, ni trop ni trop peu, juste ce qu'il faut ? ou liberté à la française, chacun de nous prendra ses aises, papillonnant comme il pourra dans ses rhizomes ...
Mes chers amis ...
A l'instant Taie où je dors sereinement, j'apprends à chaque foi à renouveler ma confiance
Et à m' émerveiller encore !
Halo, deux vies
Le goût des mirabelles est revenu,
Couleur jaune d'or qui tracent les sillons de nos amours turquoises…

Veronica B, 23 août 2018, in Les Joies d'en Haut.


mercredi 8 août 2018

Mété'Eau !

Précipite-toi ! je t'en prie je t'en conjure par tous les Dieux
Eau Zeus,  ne reste pas là haut à me regarder, fais du bon boul'eau, jette toi 
Allo ! y a quelqu'un ???
Ne vois-tu pas comme l'herbe est plus verte ailleurs ?
La terre t'appelle, elle t'attend, ouvre tes rid'eaux !
Pluie ! Pluie ! Pluie ! Pleutre !
Fais pas l'école pluissonnière !
Les gouttes tombent dans ma tête pas dans ma terre !
Eau, oh ! Tu es à l'ouest là-haut ! Descends mon ami voyons ! N'aie pas peur !
Ecoute les petites fleurs qui ont soif et chaud avec la canicule
Ton coeur est sec, redonne-nous le goût de l'ode pluie ! et l'énergie nécessaire pour bien faire la vie !
Tu te fais vraiment désirer mais trop c'est tr'eau !
Que ta main s'ouvre, dans mon ciel,  comme un cas d'eau 
Rouge colère, fais pas sang blanc !
Eau rage, je ne te vois pas.
J'ai des vapeurs sous mon chapeau 
Je guette l'heure pour dire brav'eau !

Quand pourrais-je redire : Après la pluie, le beau temps …
Au Jardin d'Aime Eau.

Veronica B, Bénédiction des canicules, 8 août 2018.


jeudi 14 juin 2018

L'aime haut en marchant ...

Tandis que je marchais, à petits pas Nina, ce matin, quelques instantanés ont surgi ...
Je vous en livre quelques uns.


ça fait du bien
Un droit
De soleil !


Une jeune fille 
Talonne
Le monde


ça sent bon
La fille
Et le romarin


Le vent remue
Des notes d'herbes
Folles !


Entre les nuages
Un oiseau prend
Un ver


J'écris en marchant
Des pas sentis
Manteau


Vitamine D
Je te gobe
Debout


 Patience
Quand tu nous tiens
Le coeur


jeudi 7 juin 2018

Tourner autour du pot !



"Faut-il que nous ayons la cervelle assez folle
Pour fuir ce qui nous plaît, nous charme et nous console,
Pour chercher le bonheur où son ombre n'est pas,
Et lui tourner le dos quand il nous tend les bras ! " 

Louison ( 1849 ), Alfred de Musset



"_ Hé, Faut-il tant tourner autour du pot ? ...
_Pour moi je ne sais point faire tant de façons ... "
Jean Racine, Les Plaideurs

lundi 28 mai 2018

Un doux cactus...

Envie de vous parler de cactus doux et comestibles.

Connais-tu le figuier de barbarie ?
Le figuier de barbe a ri ! même s'il pique un peu. ( oui attention à ses petites épines, elles recouvrent sa peau et peuvent blesser douloureusement, s'en débarrasser d'abord sans toucher avec les doigts ) 
Ce mec si qu'UN ! ( oui on le trouve surtout dans le bassin qui médite air année hein )
Oui tu le sais, toi mon amie qui me lis ( m'heureux lis enfin, je manquais de t'écrire, me pardonneras-tu )
... le cactus est tendance !
Oui si dense quand les vies dansent ... de sa richesse naturelle.
Précieux pour les régions arides.
Ici, sa baie charnue remplie de graines. Découvrir son intérieur.
Ses antioxydants, ses fibres, ses vitamines A, B, C ! 
Ses sels minéraux. Anti-inflammatoire et neuroprotecteur.
Son huile cicatrisante et anti-âge, hydratante, nourrissante, adoucissante.
Sais-tu que c'est un puits botanique,  chair beau tanique, capable de fournir 180 tonnes d'eau par hectare soit assez pour abreuver 5 vaches adultes, en cas de sécheresse !

Peut-être préfères-tu le fruit du dragon ?
Un cactus qui grimpe, qui pousse dans l'Ancien Monde puis dans le Nouveau Monde même dans des zones humides.
Ou le nopal ? ( tu sais on dirait des Harry cover ) qu'on cuisine comme des légumes.
Tiens, je vais me faire une petite brunoise de cactus doux !

Oui, le cactus peut être comestible ! ( enfin pas tous évidemment ! )
Je pense au cactus moderne qu'est l'agave, sucré, un véritable bio miel de cactus ! Chez lui, tout se mange ! : fleurs, feuilles, tige, et sève.
Très consommé au Mexique.

Agave-moi le coeur ... cher xérophyte, toi qui résistes et t'adaptes si bien.

Veronica B, 28 mai 2018.



Une pensée douce à mes liens et lianes, je vous offre la Pierre de Ronsard du jardin... 

vendredi 30 mars 2018

Joyeuses Pâques !



à Mes chers liens, mes lianes inoubliées, inoubliables, mes survivants, mes vivantes au delà du vivant, mes douces inconnues, mes sues par le coeur, enfin à chacun, chacune cette petite place unique qu'il mérite, au Jardin d'Aime Haut, devenu beaucoup trop lent et trop calme mais qui vous pense toujours ...
Je souhaite un doux week-end pascal !

Oui, bien à vous ...

Veronica-Servanne



dimanche 18 février 2018

Il dormait dans mon sel ...


( Deux shitakés prêts à être consommés, je ne vais pas vous faire un des seins quand même ! :)

Il dormait dans mon sel
J'habitais dans son front
La chaleur apocrine de nos draps en brouillon
On plantait le ... des corps
Effeuillage impatient
Un monte un descend
Antre pudeur
et lin pudeur 
Des lices cieux vertiges 
La douceur animale 
Paradis tropical
Flora botanica
Le temps, cet arrêt-taie
à l'or, sur l'oreille et 
Les axes et les creux
Où jouent les fées Romone
Dinette aisselle et poivre
Les vapeurs intestines donnaient des étincelles
Ses yeux étaient du miel et dans mon œil
Gris
Ses pupilles dilataient des soleils de foin
Ses bras qui me trouvaient des inconnus jardins 
Et des gestes oubliés
Mon coco, la nana
Suivre la voix lactée
Boucles de cuir fouillé
Racles de buire mouillée
Deux bouches consommées
Dans le bois de ses mains
Osées
Polysémie sur moi
Sur mon corps défroissé 
Alchimie décuplée quand 
Le désir pique nique sur le carreau du coeur ...
"Mets ta boue sur mon ventre"
L'âme des corps en transe
Danses moulues serrées
Où valsaient des silences ...
Ses mots en nudité
" On va se faire du vice"
Mon homme mon audace
Découvreur en mage et haut graphie 
La braise et la romance
Le râle et le ronron
Le tango de nos langues
Kiss aimait à l'envers
Quand tu foulais ma meule
C'était tout un parcours
De m'encastrer d'amour ...

Veronica B, 18 février 2018, in Hautbois de tes mains.


dimanche 4 février 2018

La balançoire



J'avais 20 ans et des pousse hier
Gorge nouée, bonbons amers
Pousse-moi sur la balançoire
Histoires d'enfance et de mémoire
Décolle-moi que je m' libère
J'avais huit ans, je voulais croire au goût du vent
Mon manège à moi c'est toit !
Je le voyais tout par dessus, la maison de grand-mère
Vos yeux durs, vos colères
Moi je volais plus haut, je m'en balançais
Pour dégainer mes hauts le cœur
Et ravaler la pluie des pleurs
Saveurs d'âme errent
Le jardin artichaut avait le goût de l'eau
Tout près la mer
Les pigeons roux coulaient en bas
Heureux de leur haut vol
Je planais
Sol y terre,
Le ciel à portée
Proust-moi en corps sur la balançoire
Dans les parfums si madeleine
Je sens la mer du Finistère
Et les embruns de grand-maman
Poires douces et sacs de pommes de terre
Dolorosa
Mater
L'enfance souffrait au cœur vivant
Très vivant, je le sentais
L'enfance aimait la vie le vent maman
Le portique et la planche
De bois mouillé
Laissez-moi voler seule de mes propres ailes
Vos mots sales me déchirent le cœur
J'ai huit ans et je sais aimer
Déjà
J'ai la joie
A corps de moi
Je n'ai pas peur d'une petite écharde
Balance soir
Je suis la poussée vertige
Je monte et je descends en ma mémoire d'enfant
Ivre d'espoir !

Veronica B, le 2 février 2018



samedi 13 janvier 2018

Les petits pas


J'aime les petits pas
Les petits pas de joie
Que je fais seule en bas
Quand je monte vers toi
Le braille de nos doigts 
Le craille de nos bras
Le petit coup de pouce
Dans ta cheville douce 
Qui me portent plus loin
La douceur toute neuve 
Qui roule ses genoux
Step by steppe
Nos vies bien tempérées
Nous portant vers deux mains
Aux prairies enfeuillées
Que nous aimons fouler 
Hope précieux petits pas
Des mets d'aimer de choix 
Mets ton cœur sur ma mousse
Et ton rire dans ma course
Chair bipède à deux yeux
Mais ne va pas trop vite
Les petits pas méritent
Qu'on les prenne au sérieux !

Veronica B, 13 janvier 2018, in Pour aller plus loin.




samedi 30 décembre 2017

Vers l'année neuve ...




Je rends grâce à toutes mes rencontres ...
Car nous les méritons toutes. Je les ai méritées. Cherchées et recherchées.
Toutes m' apprennent sur moi-même et m'aiment, font pousser en moi des cornes d'abondance,
Même quand leur lait se tarit vite, que je crois.
Même quand, sauvages, elles s'envolent comme des oies filantes.
Même quand elles me plantent !
Même quand je les Plaute !
Même des perles de vent !
Elles infusent en moi et tisanent ma vie, la nourrissent ... La parfument aussi.
Tous ces "par faim", ces rêves errants, ces références qui me madeleinent l'âme et demeurent en moi, malgré le temps qui passe.
Tout ne lasse pas.
J'aime les cœurs fidèles. Fidèle à ce que je suis vraiment.
Et je vous suis fidèle depuis le d'émue ...
Par l'autre, je me constitue et me reconstitue souvent. Je me ramasse à la pelle. Et je reprends un coup de vent, de levant. Un pied devant l'autre, je marche, la vie est là chaque matin.
Pardonnez-moi, pardonnez-moi ... si je n'ai pas toujours été à la hauteur, si j'ai fait montre de vanité, de rancœur, d'impulsivité ... mon cœur veut cultiver la confiance, le respect, l'humilité.
La bienveillance. Mais pas la soumission.
Laissez-moi meugler de temps en temps.
Gentiment.
Rencontres réelles, ô Joie ! ô Toi ...
Rencontres intérieures, quand les unes rejoignent les autres pour me faire avancer, apprendre à pardonner et à mieux m'aimer à chaque fois.
Elles posent sur mon front un fruit de réflexion. Inépuisable.
Elles laissent dans ma bouche un goût inimitable et rond.
Grandie de gratitude, je porte un espoir grand comme une génisse ! pour l'an neuf
à vous tous !
L'amour l'amour l'amour !

Veronica B, le 31 décembre 2017. Que notre joie demeure et vive surtout !


samedi 16 décembre 2017

L'un des sens du ciel


Il était si beau si bleu si haut
Ce jour-là
Peut-être ainsi novembre
Des jours prédestinés
D'attendre
A bien le regarder il était bien lu

Il serrait dans ses mains une douce pudeur
La sainte grotte d'émois
Ne connaît pas sa joie
D'aile
Vers la source du cœur
Humblement, il marchait
En précieuse eulogie :
Que la chance soit avec toi !
Trois pierres pour l'avenir
Hello bénite !

Confiant, il allait vers son bonheur ...


Veronica B, 16 décembre 2017,  in Mes essences-ciel





vendredi 8 décembre 2017

Jamais d'eux sans toi ...



Souvent tu l'avais dite, cette phrase à labile
Comme si tu croyais à des mots qu'on prononce 
La fois où, ma foi dans cette imperfection des rêves qui s'en vont
Celle que tu avais quand tout recommençait et que tu y croyais
Parce que d'eux ces mots étaient nés
Des aimants
Faire haut, magnétiques
Si beaux
Toujours les m'aiment
Toujours nouveaux
Comme une belle rencontre que l'on n'oubliera pas et qui ne meurt jamais
Dans notre cœur dément.

Veronica B, 8 décembre 2017, en Haut mage aux aimants d'amour.



" Une beauté pour toujours. Tout passe. Tout finit. Tout disparaît.
Et moi qui m'imaginais devoir vivre pour toujours, qu'est ce que je deviens ?
Il n'est pas impossible ... Mais que je sois passé sur et dans ce monde où vous avez vécu est une vérité
et une beauté pour toujours et la mort elle-même ne peut rien contre moi. "

Une hosanna sans fin. Jean d'Ormesson

lundi 13 novembre 2017

Ma fille, ma première ...





Ma fille, mon aimée, mon ainée, ma première ...

Dans quelques jours, tu auras 27 ans ...
Moi je suis ta maman et je n'en reviens pas
Je t'ai donné la vie,
Aujourd'hui tu es toi !
Et je suis en corps là ...

Revenue de si loin, 
Aujourd'hui tu es là
Tu as fait du chemin
Pour venir jusqu'à moi ...

Ma fille, ma première, ma grande, 
Je suis fière de toi,
Tu es belle dedans 
Tu as tout ... mon enfant
Je connais ta lumière
Tout est ouvert pour toi !

Prends le large et reviens
Fais ce que tu voudras
N'écoute que tes choix
Ta vie, elle est là

Et elle est près de moi ...


Merci la Vie, Une mère à sa grande fille, novembre 2017.

dimanche 5 novembre 2017

L'arôme de nos joies ...


Mon amie je te pense
Et je ne t'oublie pas
Dans la vie qui avance
La paume de tes pas

Mon amie je te danse
Et je ne l'oublie pas
La vie est une enfance 
Dans le cœur de mes doigts

Mon amie je te panse
Surtout ne l'oublie pas
Quand la vie te violence
Pense et repense à moi

Mon amie tu me denses
Et je ne t'oublie pas
La vie est une chance
L'arôme de nos joies

Veronica B, 5 novembre 2017, à ses amies de l'Haut.



dimanche 8 octobre 2017

Entre toutes les flammes ...

" Tagada êtes cette Héra "

Tu es bénie entre toutes les flammes
ô marrie, incandescente
La cocotte minute te commet, violente
A une auto critique qui te cuit au dedans
SEB !
Sécurité Essentielle Balsamique !
De ton œil écureuil, ne baisse pas la garde
Joins tes mains au ciel
Car ça sent le roussi
Pousse la baïonnette et ta braise cherra !
L'enfant de tes mains nues va sortir maintenant
Ne pousse surtout pas
L'âme hein aux étriers
Tu vas te brûler chairs
Les bouillons d'orge douce
Perlent sur verge en inox
Ta cocotte minute est prête à exploser
Cuisses
ON
A toute toute toute toute toute toute
Vapeur
L'amour à l'intérieur
Prends tes clics et tes claques !
Dans ton ventre en cloque
La misère les flaques
ça coule de la peur ...
Sens or
Tu t'en sors bien
Ma pauvre nourrice hier
Quand une flamme meurt
Dans l'âtre lumière
C'est son âme ardente
Qui brille "haut firmaman"
Eau folle
O marrie,
Tu es bénie ANTRE toutes les flammes
Quand l'orge aura coulé
Tu serviras en corps
Et pis tu seras mienne.


Veronica-Servanne, 8 octobre 2017, in L'aimer culinaire.


jeudi 31 août 2017

Lettre à l'amie

Ma précieuse,

Je sais ta rentrée demain, nouvel établissement qui deviendra aimant parce que tu le vaux bien et que tu le veux bien.
Avec plaisir, soin et presque ivresse, tu as préparé ta tenue. L'âme aime, repassée.
Comme toujours, tu n'as rien oublié.
Ta jolie tunique bleue, tes accessoires fétiches " qui portent le bonheur", broches, bracelets, bijoux.
Tes couleurs.
Ta tenue de scène. Que le spectacle commence, vite, il est temps !
Etre bien toi de la tête aux pieds. Et ton sourire au centre.
Une femme, une enfant, un fleuron de lumière.

Je suis si heureuse de te savoir partant vers les Cussons, cartable Haut marguerites et pois servannais, cœur vaillant plein d'allant, de courage et d'en vie pour tes nouvelles classes, tes nouveaux élèves, tes nouveaux locaux, ces odeurs que tu sais, que tu vas retrouver, les colles, les papiers, les bureaux et les craies à l'heure du tout technique !
Recommencer le cycle des apprentissages patients.
Toi qui tisses si patiemment l'ouvrage de ta vie.
Tes projets toujours originaux et accessibles, ta foi en ton étoile et ton amour pour l'humain.
Femme de racines et d'archives ...
Mémoires tout terrain ...Proustienne retrouvée.
Passés réinventés au présent simple.

Comme tu sais construire le chemin qui t'y mène dans cette autre ville pas forcément choisie par toi au départ mais que tu apprivoises avec sagesse et à ta façon, cette rose intimiste un brin sauvage dans ton regard et dans tes mains, dans t'aime hein, oui hein !

Alors, force aimant, tu vas le faire tien au gré de tes pas.
Comme je le comprends.

Art
Mot
Nid
Contagieuse

Energie
Lumineuse !

Il y a tant de façons d'apprivoiser un nouveau paysage de vie, tu le fais avec ta géographie et ton histoire intérieures. Tes crayons à toi. De cool heure oui, celle que tu préfères.
Pas à pas, comme tu garderas en toi toujours le cœur de Lyon et Lyon dans ton cœur.

Chère amie de mon cœur et de ma vie, va !
Ta joie gicle sur moi !

Je te souhaite le soleil, le vent, toute ta voix donnant ! des fruits bien mérités, ceux que tu vas semer...
Oui des fleurs à pousser, des jeunes à t'apprécier, des collègues accordés, des allers confiants et des retours souriants ...

"Quand une personne vit pleinement, les autres en font autant." 
Clarissa Pinkola Estes.


Veronica B, le 31 août 2017.

samedi 26 août 2017

Ame et pieds










Petite séance improvisée, le mercredi 23 août 2017
Un grand merci à mon amie photographe Clémence S pour ce moment entre filles, simple, tendre et vrai.
Ce fut un plaisir de poser pour toi !

lundi 21 août 2017

Les carottes amoureuses

                                                                                                               à Julie.

Deux carottes amoureuses tendrement s'enlaçaient
Sur la couche crémeuse d'une verte forêt




Deux carottes amoureuses lentement kiss s'aimaient
Dans la bouche fiévreuse d'une racine pinnée



Deux carottes amoureuses tendrement enlacées
Dans le jardin secret des roses parfumées ...


Veronica B, 21 août 2017, in l'Amour bio, pour une tendre érotique.